Les divorcés

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
Antestor
Censor
Censor
Messages : 98
Inscription : jeu. 06 mai 2010, 17:28

Les divorcés

Message non lu par Antestor » sam. 03 déc. 2011, 23:50

Voilà ce que j'ai trouvé sur Wiki :

:arrow: "Contrairement à une opinion commune, un catholique divorcé vivant en union libre ou remarié civilement n'est pas excommunié. En revanche, l'Église considère qu'il vit en état de péché grave et ne peut communier ; de même, le divorcé remarié ou vivant en union libre ne peut être absous par le sacrement de pénitence, car l'absolution requiert un repentir sincère et une ferme intention de s'amender, condition qui ne peut être remplie tant que le second mariage civil ou l'union existe."

Est ce vrai ? :sonne:

Et, doit on vivre le célibat après un divorce ? Pourquoi l'Eglise considère les personnes vivant en couple après une séparation comme dans un état de pécher grave ?

Merci :)

:croix:
Dernière modification par Antestor le ven. 09 déc. 2011, 22:39, modifié 1 fois.
"Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu'aux oreilles du Seigneur" (Jacques 5:4)

Avatar de l’utilisateur
Laurent L.
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1608
Inscription : lun. 25 mai 2009, 13:18

Re: Les divorcés

Message non lu par Laurent L. » dim. 04 déc. 2011, 15:31

Antestor a écrit : Est ce vrai ? :sonne:
Bien sûr.
Et, doit on vivre le célibat après un divorce ? Pourquoi l'Eglise considère les personnes vivant en couple après une séparation comme dans un état de pécher grave ?
Vivre dans la continence ou vivre à nouveau avec sa femme / son mari.
Le mariage étant indissoluble, l'Eglise ne reconnaît pas de divorce. les divorcés-concubins commettent le péché d'adultère, qui est un péché mortel.

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 764
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: Les divorcés

Message non lu par Anaisunivers » dim. 04 déc. 2011, 17:05

Quand les personnes se marient, elles ne font plus qu'une, jusqu'à ce que la mort les sépare.
Si la personne divorce, (le divorce n'existant pas chez les catholiques, juste la séparation des corps en vue d'une réconciliation), et se remarie : aux yeux de Dieu, elle est toujours unie à la première, c'est donc de l'adultère avéré aux yeux de tous.
On peut subir un divorce, mais le remariage est fait en toute connaissance de cause, donc on pèche.

Avatar de l’utilisateur
Amour&Responsabilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : jeu. 03 nov. 2011, 12:46
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Les divorcés

Message non lu par Amour&Responsabilité » dim. 04 déc. 2011, 20:03

Antestor a écrit :Voilà ce que j'ai trouvé sur Wiki :

:arrow: "Contrairement à une opinion commune, un catholique divorcé vivant en union libre ou remarié civilement n'est pas excommunié. En revanche, l'Église considère qu'il vit en état de péché grave et ne peut communier ; de même, le divorcé remarié ou vivant en union libre ne peut être absous par le sacrement de pénitence, car l'absolution requiert un repentir sincère et une ferme intention de s'amender, condition qui ne peut être remplie tant que le second mariage civil ou l'union existe."

Est ce vrai ? :sonne:

Et, doit on vivre le célibat après un divorse ? Pourquoi l'Eglise considère les personnes vivant en couple après une séparation comme dans un état de pécher grave ?

Merci :)

:croix:
Il n'y a pas que les divorcés/séparés vivant en couple qui n'ont pas le droit de communier ni de recevoir l'absolution. Normalement toute personne vivant dans un état durable de péché grave est dans la même situation.
L'absolution ne peut pas être donnée si la personne ne regrette pas son péché, ou n'a pas l'intention de vraiment essayer d'arrêter de pécher.

Il n'est pas possible de rompre un mariage religieux, c'est pourquoi si quelqu'un se remarie après un divorce, l'Église considère qu'il trompe son vrai conjoint.

Par contre, il arrive souvent que des mariages soit en fait invalides. Si après enquête l'Église reconnaît la nullité d'un mariage, les deux conjoints sont en fait des célibataires ne s'étant jamais mariés, et ils peuvent se marier par la suite.

Pour qu'un mariage soit nul, il faut qu'il ait manqué l'une des 4 conditions fondamentales :
- La liberté du consentement de chaque conjoint
- La volonté de s'engager pour la vie
- La volonté d'être ouverts à la vie
- La volonté d'être fidèles
Amour et Responsabilité

Avatar de l’utilisateur
MAELYS
Quæstor
Quæstor
Messages : 241
Inscription : ven. 05 sept. 2008, 14:11

Re: Les divorcés

Message non lu par MAELYS » lun. 05 déc. 2011, 9:50

Bonjour
comme le dit amouretresponsabilté il y a possibilité de prouver la non validité d'un mariage. La démarche est longue, voir épuisante par moment, je vous le dit car je suis dans cette situation actuellement.
Je confirme que pour pouvoir à nouveau se confesser et communier il faut s'engager à l'abstinence . Mon mari et moi avons rapidemment trouvé un équilibre dans cette nouvelle relation et on peut dire que cette épreuve renforce notre amour au quotidien.
bien à vous

Avatar de l’utilisateur
AMaria
Censor
Censor
Messages : 182
Inscription : mer. 19 oct. 2011, 19:17

Re: Les divorcés

Message non lu par AMaria » lun. 05 déc. 2011, 19:48

moi j'ai reçu le sacrement du pardon mais on ne m'a jamais répondu quant à mes demandes de confession (comme si ça ne se faisait plus :sonne: ) je me sens quand même toujours le coeur lourd, ne l'ayant pas encore fait, je souhaite être digne et pouvoir accepter le Christ sans aucun obstacle qui puisse gêner le Grand Amour que je Lui porte

Néanmoins certains points affligent mon coeur et m'apportent angoisses et doutes et j'espère être dans mon droit connaissant la situation vécue dû à mon immaturité (ce mariage était il réellement "valable" s'il n'a pas été fait religieusement?) Aujourd'hui je suis la voie du célibat et de la chasteté, les plaisirs charnels ne m'ayant jamais réellement intéressée...

Non je n'ai jamais vu d'horaires concernant des temps de confession mais je vais bientôt demander une aide spirituelle et j'espère que celle-ci m'aidera et m'éclairera... si je me vois refuser la communion j'en serais vraiment très malheureuse, avoir retrouvé la Foi et l'Amour du Christ il y a qq mois étant la plus belle grâce que j'ai pu recevoir jusqu'alors, ce serait très dur :cry:
" En vérité je vous le dis, si vous ne retournez à l'état des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. " Mt 18:3

Avatar de l’utilisateur
MAELYS
Quæstor
Quæstor
Messages : 241
Inscription : ven. 05 sept. 2008, 14:11

Re: Les divorcés

Message non lu par MAELYS » lun. 05 déc. 2011, 20:59

AMARIA je ne comprend pas bien car la confession et le sacrement du pardon c'est la même chose...

Avatar de l’utilisateur
AMaria
Censor
Censor
Messages : 182
Inscription : mer. 19 oct. 2011, 19:17

Re: Les divorcés

Message non lu par AMaria » lun. 05 déc. 2011, 21:18

Heu dans mon cas le prêtre a juste posé sa main sur mon front et fait une prière pour le pardon de mes pêchés, mais peut être une véritable confession de mes actes est aussi indiquée? J'avoue être moi même perdue...
" En vérité je vous le dis, si vous ne retournez à l'état des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. " Mt 18:3

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 764
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: Les divorcés

Message non lu par Anaisunivers » lun. 05 déc. 2011, 21:47

AMaria vous êtes allée en confession ^^

Avatar de l’utilisateur
Amour&Responsabilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : jeu. 03 nov. 2011, 12:46
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Les divorcés

Message non lu par Amour&Responsabilité » mar. 06 déc. 2011, 12:11

Anaisunivers a écrit :AMaria vous êtes allée en confession ^^
Pas tout à fait, une absolution sans aveu des fautes est illicite, sauf en cas de risque de mort immédiat...

Pour que la confession soit valide, il faut que les péchés graves soit avoués, même si on oublie forcément une quantité d'autres péchés.
Amour et Responsabilité

Avatar de l’utilisateur
AMaria
Censor
Censor
Messages : 182
Inscription : mer. 19 oct. 2011, 19:17

Re: Les divorcés

Message non lu par AMaria » mar. 06 déc. 2011, 13:50

Amour&Responsabilité a écrit :
Anaisunivers a écrit :AMaria vous êtes allée en confession ^^
Pas tout à fait, une absolution sans aveu des fautes est illicite, sauf en cas de risque de mort immédiat...

Pour que la confession soit valide, il faut que les péchés graves soit avoués, même si on oublie forcément une quantité d'autres péchés.
c'est ce qu'un ami m'avait expliqué aussi, c'est pour ça que je me sens encore "lourde" ;)
" En vérité je vous le dis, si vous ne retournez à l'état des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux. " Mt 18:3

Avatar de l’utilisateur
Amour&Responsabilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : jeu. 03 nov. 2011, 12:46
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Les divorcés

Message non lu par Amour&Responsabilité » mar. 06 déc. 2011, 14:02

AMaria a écrit :
Amour&Responsabilité a écrit :
Pas tout à fait, une absolution sans aveu des fautes est illicite, sauf en cas de risque de mort immédiat...

Pour que la confession soit valide, il faut que les péchés graves soit avoués, même si on oublie forcément une quantité d'autres péchés.
c'est ce qu'un ami m'avait expliqué aussi, c'est pour ça que je me sens encore "lourde" ;)
Si votre seul péché grave est d'avoir quitté votre mari, même si c'était réellement votre mari, tant que vous ne vivez pas avec quelqu'un d'autre ce n'est pas un péché d'adultère.
Amour et Responsabilité

Avatar de l’utilisateur
Anaisunivers
Senator
Senator
Messages : 764
Inscription : jeu. 11 nov. 2010, 22:24

Re: Les divorcés

Message non lu par Anaisunivers » mar. 06 déc. 2011, 21:47

Amour&Responsabilité,
Je crois qu'AMaria ne s'est mariée que civilement, ce qui aux yeux de Dieu et de l'Eglise ne vaut rien. Si ?

Avatar de l’utilisateur
Antestor
Censor
Censor
Messages : 98
Inscription : jeu. 06 mai 2010, 17:28

Re: Les divorcés

Message non lu par Antestor » mar. 06 déc. 2011, 22:19

Merci de vos réponses :)
Amour&Responsabilité a écrit :Pour qu'un mariage soit nul, il faut qu'il ait manqué l'une des 4 conditions fondamentales :
- La liberté du consentement de chaque conjoint
- La volonté de s'engager pour la vie
- La volonté d'être ouverts à la vie
- La volonté d'être fidèles
Lors d’une enquête, qu’est ce que l’Eglise prend en compte ?
:arrow: L’état d’esprit du couple au moment du mariage ou de l’évolution du couple ?
:?: Est-ce la complaisance de l’un des conjoints dans l’adultère peut être un motif d’annulation d’un mariage, par exemple ?

:croix:
"Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu'aux oreilles du Seigneur" (Jacques 5:4)

Avatar de l’utilisateur
Amour&Responsabilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 253
Inscription : jeu. 03 nov. 2011, 12:46
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Les divorcés

Message non lu par Amour&Responsabilité » mer. 07 déc. 2011, 14:06

Anaisunivers a écrit :Amour&Responsabilité,
Je crois qu'AMaria ne s'est mariée que civilement, ce qui aux yeux de Dieu et de l'Eglise ne vaut rien. Si ?
Le mariage civil peut avoir une valeur au yeux de l'Église, quand des non-chrétiens se marient civilement, mais dans son cas elle ne s'est pas mariée librement, c'est pour ça que son mariage n'est pas valide.

Cependant, comme elle n'est pas en paix, je lui ai précisé que même si le mariage avait été valide, tant qu'elle ne vit pas avec quelqu'un d'autre elle n'est pas adultère.

Mais pour ma part je suis effectivement certaine que ce mariage n'est pas valide.
Amour et Responsabilité

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 34 invités