Quelque questions sur la vie après la mort.

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Elliott
Censor
Censor
Messages : 83
Inscription : lun. 14 sept. 2009, 17:16
Localisation : La Réunion

Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par Elliott » mer. 23 sept. 2009, 17:08

Bonjour, je sais qu'il y a l'Enfer, le Purgatoire et Le Paradis mais est ce possible de mourir tout simplement (c'est à dire qu'on ne vas dans aucun des 3) ? :?:

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8038
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par Raistlin » mer. 23 sept. 2009, 17:24

Elliott a écrit :Bonjour, je sais qu'il y a l'Enfer, le Purgatoire et Le Paradis mais est ce possible de mourir tout simplement (c'est à dire qu'on ne vas dans aucun des 3) ? :?:
Non, car nous avons une âme immortelle. Certes, on peut se dire qu'il serait préférable pour les futurs damnés de cesser simplement d'exister mais ce n'est pas ce qui se produira.

Bien à vous,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
AngeGabriel
Ædilis
Ædilis
Messages : 44
Inscription : mer. 23 sept. 2009, 15:25
Localisation : Gers - France

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par AngeGabriel » mer. 23 sept. 2009, 18:16

Bonjour,

Une question que je me pose en rapport avec la vôtre... On dit que ceux qui vont au paradis après leur mort vivent éternellement. Cela signifie-t-il que ceux qui vont en enfer ont une vie limitée ? Que devient leur âme après cela ?

Je pense à la phrase du Christ : "ceux qui croiront en Moi auront la vie éternelle". (Jésus ne dit pas "ceux qui croiront en Moi vivront éternellement au Paradis, les autres vivront éternellement en Enfer") Pour moi il est donc clairement dit que ceux qui ne croient pas en Jésus (et donc qui se damnent) n'ont pas la vie éternelle.

En même temps on parle de souffrance éternelle dans la Géhenne, donc d'une vie éternelle en Enfer. Donc finalement y a-t-il quelque part une vie non éternelle après la mort ?

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8038
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par Raistlin » mer. 23 sept. 2009, 18:37

AngeGabriel a écrit :Bonjour,

Une question que je me pose en rapport avec la vôtre... On dit que ceux qui vont au paradis après leur mort vivent éternellement. Cela signifie-t-il que ceux qui vont en enfer ont une vie limitée ? Que devient leur âme après cela ?

Je pense à la phrase du Christ : "ceux qui croiront en Moi auront la vie éternelle". (Jésus ne dit pas "ceux qui croiront en Moi vivront éternellement au Paradis, les autres vivront éternellement en Enfer") Pour moi il est donc clairement dit que ceux qui ne croient pas en Jésus (et donc qui se damnent) n'ont pas la vie éternelle.

En même temps on parle de souffrance éternelle dans la Géhenne, donc d'une vie éternelle en Enfer. Donc finalement y a-t-il quelque part une vie non éternelle après la mort ?
La vie éternelle dont parle le Christ est la vraie vie, celle en Dieu. Les damnés ressusciteront également - c'est de foi - mais pour la damnation, qui est comparable à une seconde mort (car c'est la mort de toute vie avec Dieu).

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
AngeGabriel
Ædilis
Ædilis
Messages : 44
Inscription : mer. 23 sept. 2009, 15:25
Localisation : Gers - France

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par AngeGabriel » mer. 23 sept. 2009, 18:43

Donc ils ressuscitent pour en fait mourir directement après ? Ou ils ressuscitent et continuent de vivre mais simplement loin de Dieu ?

Merci pour vos lumières :)

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8038
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par Raistlin » mer. 23 sept. 2009, 19:03

AngeGabriel a écrit :Donc ils ressuscitent pour en fait mourir directement après ? Ou ils ressuscitent et continuent de vivre mais simplement loin de Dieu ?
Ils ressusciteront pour la damnation éternelle.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Elliott
Censor
Censor
Messages : 83
Inscription : lun. 14 sept. 2009, 17:16
Localisation : La Réunion

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par Elliott » mer. 23 sept. 2009, 19:05

Et les histoires de fantômes :incertain: (en histoire réel : il y eu des témoignages... prenez par exemple le film l'Exorciste, je ne l'ai pas vu mais tout le monde en a entendu parlé.. bref en regardant la télévision je suis tombé sur un reportage le concernant : et j'ai découvert que le film était basé sur des faits réels ! :sonne: ) ce pourrait-il que ce soit des âmes égarés de l'Enfer ?

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par Invité » mer. 23 sept. 2009, 19:12

Bonjour
une notion me semble étrange, en rapport avec l'enfer pour l'éternité.
A savoir que notre créateur est amour,bonté et justice. Comment peut-il condamner à la souffrance, même ceux qui l'on trahi, et ce, de façon éternelle, lui qui a tant pardonné.
Pourquoi ne pas faire que ceux-la n'existent plus, tout simplement; ou les punir de façon temporaire, que sais-je.
Dois t-on faire preuve de confiance et d'humilité face à cette question et ne pas s'interroger ?
Bien à vous
René

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8038
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par Raistlin » mer. 23 sept. 2009, 19:12

Elliott a écrit :Et les histoires de fantômes :incertain: (en histoire réel : il y eu des témoignages... prenez par exemple le film l'Exorciste, je ne l'ai pas vu mais tout le monde en a entendu parlé.. bref en regardant la télévision je suis tombé sur un reportage le concernant : et j'ai découvert que le film était basé sur des faits réels ! :sonne: ) ce pourrait-il que ce soit des âmes égarés de l'Enfer ?
Good question !

Déjà, il faudrait valider qu'il s'agisse bien d'âmes humaines et non de phénomènes naturels ou démoniaques. S'il s'agit bien d'âmes humaines, alors je pencherais plutôt pour des âmes au purgatoire et qui purgent leur peine sur un lieu particulier utile à leur purification. (Ca ne me semble pas théologiquement impossible)

Par contre, à la question de savoir si des damnés peuvent se manifester sur Terre, j'avoue mon ignorance.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8038
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par Raistlin » mer. 23 sept. 2009, 19:25

Touriste a écrit :A savoir que notre créateur est amour,bonté et justice. Comment peut-il condamner à la souffrance, même ceux qui l'on trahi, et ce, de façon éternelle, lui qui a tant pardonné.
Vous avez la réponse en rouge.

En fait, je partage un peu votre perplexité. La damnation éternelle me semble tellement effroyable que j'ai du mal à la comprendre. En même temps, Jésus a été très clair sur la question : la Géhenne - le feu qui ne s'éteint pas - est un risque réel.

Je pense sincèrement que la damnation est, d'une façon ou d'une autre, la ratification d'un choix de notre part. Que ce choix soit de renier Dieu toute sa vie, ou à l'heure de la mort selon certains théologiens, je pense que Dieu prend acte de la vie que nous souhaitons : dépendre de Lui ou bien ne dépendre que de nous, l'amour ou l'égoisme, l'humilité ou l'orgueil, etc.
Je crois qu'il est conforme à la Justice de Dieu que nous puissions choisir en connaissant tous les tenants et aboutissants (ce qui est quand même rarement le cas ici-bas), voilà pourquoi j'aime bien l'hypothèse théologique d'un choix définitif à l'heure de la mort, avant que l'âme ne se sépare du corps. Mais cette théorie a un défaut : je peine à comprendre comment une âme peut avoir une connaissance juste de Dieu et ne pas le choisir (car Dieu étant le Bien suprême, il est impossible de ne pas le préférer à toute autre chose lorsqu'on L'a reconnu comme tel).

Bref, question délicate que celle de l'Enfer mais certifiée par les Ecritures. J'ajoute que l'Enfer est une nécessité à la liberté humaine : si nous étions sauvés malgré nous, nous ne serions pas vraiment libres. Dieu serait alors un tyran qui nous inonde de Son amour, qu'on le veuille ou non.

Cordialement,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
AngeGabriel
Ædilis
Ædilis
Messages : 44
Inscription : mer. 23 sept. 2009, 15:25
Localisation : Gers - France

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par AngeGabriel » mer. 23 sept. 2009, 19:33

L'Eglise catholique reconnait les âmes errantes, il s'agirait en fait d'âmes qui sont encore trop attachées au monde terrestre, matériel, après leur mort et donc refusent d'être appelées au ciel. (voir film Ghost qui démontre bien ce phénomène ainsi que ce qui suit) Elles errent entre la terre et le ciel et peuvent être vues par certains sur terre mais il est impossible de les toucher de même qu'elles ne peuvent nous toucher. Il leur est tout autant difficile d'agir sur un corps physique que nous de déplacer un objet à distance.

Beaucoup d'âmes errent ainsi par exemple suite à une mort brutale (et donc elles n'ont pas encore conscience de leur mort, ou la refusent), ou parce qu'elles croient en la réincarnation et donc n'entendent pas l'appel du ciel. Cette errance peut durer beaucoup de temps parfois des siècles. Seule la prière peut les aider à quitter cet "entre-deux mondes"

Cela dit il ne faut pas être effrayé le jour où l'on se retrouve face à une âme errante (facile à dire :) ), il faut au contraire l'aider à comprendre que Jésus l'attend et l'aime, qu'elle est morte et qu'à présent il est temps de quitter la terre. Cela se fait par la prière.

Avatar de l’utilisateur
AngeGabriel
Ædilis
Ædilis
Messages : 44
Inscription : mer. 23 sept. 2009, 15:25
Localisation : Gers - France

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par AngeGabriel » mer. 23 sept. 2009, 19:52

Raistlin a écrit :Mais cette théorie a un défaut : je peine à comprendre comment une âme peut avoir une connaissance juste de Dieu et ne pas le choisir (car Dieu étant le Bien suprême, il est impossible de ne pas le préférer à toute autre chose lorsqu'on L'a reconnu comme tel).
Pierre Descouvemont décrit très bien ce moment (et ça fait un peu peur....) dans son livre "Gagner le combat spirituel" :

Le combat ultime

"Que nous quittions cette vie d'une manière brutale ou à la suite d'une longue et pénible maladie, nous connaîtrons tous, avant d'entrer dans notre éternité, une véritable "agonie". (...) ultime combat que tout homme doit vivre à la fin de son pèlerinage sur terre. (...)

Il nous sera donné de revoir toute notre vie en un éclair et de la revoir à la lumière de la miséricorde divine, une lumière que nous n'aurons jamais eue auparavant.

Même si nous ne sommes pas alors aux prises avec d'atroces souffrances, même si nous avons le privilège d'être alors entourés de vrais amis, nous aurons à surmonter l'ultime tentation de notre vie, celle du désespoir. En apercevant tout à coup la profondeur de notre misère, nous devrons ne pas désespérer de la miséricorde de Dieu, avoir l'humilité de nous jeter dans ses bras.

Trop de chrétiens se rassurent en pensant : A ce moment-là, je comprendrai toute la bonté de Dieu et je ne pourrai que Lui demander pardon avec un coeur d'enfant. Dangereuse illusion, que viennent contredire les exhortations répétées du Christ à la vigilance : Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison va venir, le soir, à minuit, au chant du coq ou le matin, de peur que, venant à l'improviste, il ne vous trouve endormis. Et ce que je vous dis à vous, je le dis à tous : veillez ! (Mc 13, 35-37)

Car n'allons pas imaginer que nous verrons le film de notre vie, confortablement installés dans un fauteuil d'orchetre, en possession d'une simplicité et d'une humilité enfin retrouvées ! Non ! C'est un coeur pécheur, encore marqué par l'orgueil, qui devra s'ouvrir à l'invasion définitive de l'Amour !

Une dernière fois, Dieu nous fera la cour ! Prions chaque jour la Vierge Marie que nous soit alors donnée la grâce de nous laissez séduire par Lui jusqu'en son paradis !"

N'oublions pas qu'à ce moment Satan sera aussi présent pour permettre notre choix libre. Et il se servira de nos faiblesse, de notre orgueil, pour nous attirer à lui définitivement.

Avatar de l’utilisateur
Elliott
Censor
Censor
Messages : 83
Inscription : lun. 14 sept. 2009, 17:16
Localisation : La Réunion

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par Elliott » mer. 23 sept. 2009, 20:23

Oui je suis d'accord avec vous. Mais en même temps le Paradis c'est le Jardin D'Eden ,non ?Et l'Enfer ça m'étonnerait que ce soit une rôtisserie géante donc l'Enfer serait plus un état d'âme qu'un royaume ?

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8038
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par Raistlin » jeu. 24 sept. 2009, 9:33

AngeGabriel a écrit :Beaucoup d'âmes errent ainsi par exemple suite à une mort brutale (et donc elles n'ont pas encore conscience de leur mort, ou la refusent), ou parce qu'elles croient en la réincarnation et donc n'entendent pas l'appel du ciel.
Je ne pense pas car juste après la mort complète, il y a le Jugement particulier. L'âme n'a pas à se diriger d'elle-même vers la "lumière blanche" comme on dit, elle se retrouve devant son Créateur dès qu'elle est séparée du corps.

Bien à vous,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
AngeGabriel
Ædilis
Ædilis
Messages : 44
Inscription : mer. 23 sept. 2009, 15:25
Localisation : Gers - France

Re: Quelque questions sur la vie après la mort.

Message non lu par AngeGabriel » jeu. 24 sept. 2009, 10:53

Pourtant l'Eglise parle bien de ces phénomènes, il existe même des prières catholiques qui permettent de guider ces âmes vers le ciel. Ou des prières pour bénir des maisons suite à une mort tragique où l'âme est restée sur les lieux de sa mort et tourne en rond refusant de monter vers le ciel. On pourrait voir un rapprochement avec les NDE où le corps flotte d'abord dans la pièce (cfr. plafond) puis un moment voit une lumière, un tunnel, et s'en approche.

Un de mes voisins croit à la réincarnation, sa femme est décédée récemment et il nous disait qu'il la sentait présente dans la pièce, par moment il sentait qu'elle lui touchait l'épaule. J'en ai parlé à un prêtre qui m'a conseillé de prier pour que sa défunte épouse réalise que Jésus l'attend.

Voici un lien intéressant sur le phénomène des revenants : http://lesparanormaux.free.fr/paranorma ... ntomes.htm

" Le Père Emmanuel, dans son ermitage alpin, fut le premier homme d’Église dont je reçus un enseignement théologique sur le phénomène des revenants. J’avoue qu’avant d’écouter son témoignage, je rangeais cette question parmi les mythes superstitieux dont regorgent nos campagnes. Je fus extrêmement surpris d’apprendre ce jour là que l’Église prenait cela très au sérieux.

(...) Un paysan (...) vint trouver le Père Emmanuel, pour lui raconter une histoire autrement plus mystérieuse. Il possédait une grange en pleine montagne. Depuis des siècles, une tradition affirmait qu’on y voyait, par certaines nuits, des défilés d’ombres ressemblant une procession de moines en habit religieux. Or, le paysan affirmait avoir été lui-même témoin du phénomène, certains soirs où il s’occupait de ses bêtes. Le Père Emmanuel prit au sérieux cette histoire, à partir du jour où il apprit que cette grange se situait non loin du cite d’un ancien prieuré bénédictin. Le prieuré avait été fermé au XIIe siècle, par son Abbaye-mère, à cause de la décadence notoire de sa vie monastique. Le Père Emmanuel se rendit donc trois fois sur le lieu, pour y célébrer la messe. Fallait-il admettre que, depuis huit siècles, les âmes de ces moines erraient en ce lieu?"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 34 invités