L'Église au Canada

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

L'Église au Canada

Message non lu par jean_droit » jeu. 18 mai 2006, 11:43

L'Eglise catholique de Montréal essaie de se réapproprier le "tabernacle"

MONTREAL (AFP) - L'Eglise catholique a lancé à Montréal une campagne de collecte de fonds originale, visant à rappeler le sens réel de mots désignant des objets religieux que les Québécois ont depuis des générations transformés en jurons.

"Tabernacle: petite armoire fermant à clé, qui occupe le milieu de l'autel et contient le ciboire", proclament des affiches placardées dans le métro, des abribus et autres lieux publics, jusqu'à la cathédrale de Montréal.

L'iniative vise à la fois à collecter des fonds, et à "interpeller les adultes qui ont oublié et les plus jeunes pour qui ces mots n'ont peut-être jamais eu de sens", indique le diocèse de Montréal sur son site internet.

"Le but est le financement des activités du diocèse, mais dans cette campagne annuelle, on essaie d'avoir des publicités qui conviennent bien à nos objectifs en matière d'éducation et de foi", explique Lucie Martineau, attachée de presse de l'archevêché, en espérant sans trop y croire que ces jurons seront moins utilisés.

Cette année, le concept mis au point par une agence publicitaire montréalaise veut rappeler la définition réelle de trois mots Hostie, Ciboire et Tabernacle. Ces mots, un peu déformés, sont passés dans le langage courant comme des jurons.

Leur utilisation témoigne de la longue emprise de l'Eglise catholique au Québec, qui a beaucoup diminué ces dernières années. Mais les jurons sont restés.

Le quotidien anglophone de Montréal The Gazette soulignait que ces mots font partie de l'héritage des Québécois et sont virtuellement incompréhensibles pour des étrangers, même francophones ou français.

"Un vieux dicton assure que les gens expriment leur colère en profanant ce qu'ils craignent le plus. C'est pourquoi les francophones ont choisi la religion et les anglophones le sexe", notait avec humour le journal dans un éditorial.

Il avance aussi une autre explication empruntée à la linguiste Monique Carmel, pour qui ces jurons exprimaient simplement la révolte à une époque où l'Eglise catholique était très puissante au Québec et avait aussi un pouvoir temporel.

La campagne du diocèse explique qu'un ciboire est un vase sacré où l'on conserve les hosties consacrées et que celles-ci sont des rondelles de pain azyme que le prêtre consacre pendant la communion.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par jean_droit » jeu. 23 août 2007, 8:31

Je suis toujours effrayé par la chute de la pratique religieuse au Canada.

Comme si un ouragan était passé.

.........................

Selon Jacques Racine, professeur de théologie à l’Université Laval, dans le quotidien Le Devoir de Montréal des 7-8 avril 2007, on estime que seulement 10 % des Québécois qui se déclarent catholiques, sont de véritables pratiquants, en précisant toutefois : « Sans compter que cette pratique n’est plus la même qu’avant. Pour de nombreux catholiques, elle se limite souvent aux grands événements de la vie ».

La conséquence de cette baisse spectaculaire de la pratique est la réaffectation des églises à des usages profanes : bibliothèques, centres de loisirs, appartements en co-propriété, et même bars ou discothèques, comme à Shawinigan (Christ-Roi) et à Hull (Our Lady of the Annunciation). C’est ainsi qu’à Rimouski, dans le Bas Saint-Laurent, trois des neuf églises paroissiales seront fermées au culte dès le 2 janvier 2008 : Saint-Yves, Sainte-Odile et Nazareth. A Joliette, capitale de la région de Lanaudière, près de Montréal, la municipalité vient de transformer l’église Saint-Pierre-Apôtre en bibliothèque. Le chantier a débuté en août 2006 et a duré un an, représentant un investissement de six millions de dollars canadiens. D’autres lieux de culte qui n’étaient plus utilisés, comme l’église St. Matthew à Québec, ont également été transformés en bibliothèques.

Avec la création de la Fondation du patrimoine religieux du Québec en 1995, le gouvernement québécois a décidé d’assurer la conservation et la mise en valeur des biens patrimoniaux religieux. Cette Fondation agit en partenariat avec les collectivités locales, les propriétaires de biens et immeubles et le ministère de la Culture et des Communications. Mais, la sauvegarde des monuments ne peut se réaliser que si la population québécoise, et en particulier les jeunes, montrent leur attachement à ce patrimoine.

Lors d’une conférence à Montréal en octobre 2005, Mario Dufour, président de la Commission des biens culturels du Québec, le soulignait déjà : pour sauver les églises, il faut transmettre « l’amour du patrimoine aux générations futures ». Devant la baisse marquée de la pratique religieuse, la formation des jeunes revêt donc une importance particulière. Un volet de « sensibilisation au patrimoine religieux » devrait ainsi être introduit dans le « programme d’éthique et de culture religieuse » qui sera offert dans les écoles québécoises, l’an prochain. (source : apic)

date : 11/8/2007

Avatar de l’utilisateur
amdg90
Ædilis
Ædilis
Messages : 11
Inscription : jeu. 19 avr. 2007, 15:46
Localisation : Belfort

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par amdg90 » mar. 28 août 2007, 15:05

Prions pour que le Canada (et la France) redevienne catholique.

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2271
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par Sapin » mar. 28 août 2007, 20:17

L'arrivée prochaine à la ville de Québec de la FSSP pourra peut-être donner un second souffle au catholicisme du Canada-Français, c'est à espérer!
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1528
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par Hélène » mer. 29 août 2007, 14:18

Je veux pas être défaitiste mais... juste pour donner un exemple de ce qui se passe de l'autre côté de la flaque :
L'église Saint-Marc-de-Rosemont et son patrimoine mis en vente

Un orgue unique condamné au silence?

Comme bien d'autres églises désaffectées, la majestueuse église Saint-Marc-de-Rosemont, dont les clochers s'élancent rue Beaubien, n'est plus que l'ombre d'elle-même. Son curé parti, elle sera fermée sous peu et vendue. Or on s'inquiète du sort réservé à l'orgue magistral qui en orne la nef, un instrument unique à Montréal.

Renald Tremblay, organiste, n'en a plus pour très longtemps à faire courir ses doigts sur l'impressionnant clavier. Depuis que la paroisse a décidé de mettre la clé dans la porte, il craint que l'église ne soit bradée au plus offrant et l'imposant instrument, démantelé, ou tout simplement détruit.

«Il n'y a qu'un orgue de ce type à Montréal, avec deux buffets ouverts et fermés. Je me désole de ne rien savoir encore du sort de cet instrument magnifique, alors que l'église est fermée depuis déjà un moment», affirme-t-il.

Construit par la maison Casavant vers 1960, l'orgue de l'église Saint-Marc-de-Rosemont, qui n'est donc pas très ancien, serait toutefois d'une facture exceptionnelle, avec ses 40 jeux et ses deux buffets ouverts et fermés. Une partie de cet instrument néoclassique allemand a en effet été construit à même l'église, puisque deux des quatre buffets, dissimulés derrière les murs, s'élancent dans les clochers. En raison de cette facture inhabituelle, l'instrument aurait une résonance toute particulière, mais il serait en revanche pratiquement inamovible, assure le musicien.

«Il devra être démonté et vendu en pièces à des Américains. C'est arrivé dans bien des églises. C'est épouvantable de laisser aller un instrument de cette valeur. Ce sont tout de même les gens d'ici qui ont payé pendant des années pour cela», déplore Renald Tremblay.

La décision de cesser les activités paroissiales à l'église Saint-Marc, une grande église très coûteuse à entretenir, remonte à plusieurs mois. Faute de fidèles, le curé a quitté la paroisse l'hiver dernier et les marguilliers ont tous remis leur démission depuis. Un acheteur est recherché, mais aucun projet concret n'a encore été accepté par la fabrique.

À l'archevêché de Montréal, Mgr Jean-Jacques Martin, économe diocésain et responsable des affaires financières, a indiqué que ce sont les paroissiens qui ont choisi de fermer leur église, faute de revenus. «On ne peut maintenir une église ouverte s'il n'y a plus de vie paroissiale», a-t-il dit. Aujourd'hui, il n'y a plus d'offices à Saint-Marc, sinon quelques rares funérailles, célébrées par des prêtres itinérants.

Selon Mgr Martin, il n'y a pas lieu de s'inquiéter indûment du sort de l'instrument et de l'église, qui seront entretenus tant que la paroisse en sera propriétaire. Ce dernier a rappelé qu'une entente signée avec Québec en février dernier favorisait la protection du patrimoine religieux à Montréal. «Le cardinal Turcotte a signé une lettre qui donne un droit de premier refus à la Ville ou à l'État lors de la mise en vente d'une église», a-t-il souligné.

Mais cela ne rassure guère Renald Tremblay, puisqu'un changement de vocation pourrait tout de même signer la mort de l'instrument. «Si l'église est convertie et la nef subdivisée, la caisse de résonance disparaît, plaide-t-il. Aussi bien dire que l'orgue deviendra inutilisable.»
Source : Le Devoir

Union de prière pour mon pays qui n'est pas un pays...
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par jean_droit » mer. 29 août 2007, 14:44

Bonjour Hélène,
Ces nouvelles sont bien tristes.
Je sais que l'Eglise catholique est en crise au Canada.
Mais il faut vivre, et je vis, dans l'Espérance.
Simple question : Comment les évêques essayent de réagir ?

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1528
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par Hélène » mer. 29 août 2007, 19:05

Bonjour Jean,

Je ne vais pas trop répondre par rapport aux réactions des évêques car je ne voudrais pas m'avancer à dire n'importe quoi mais... ce matin j'ai reçu un courriel très intéressant d'une personne (que je ne connaissais même pas mais qui apparemment me connaît pour m'avoir lu quelque part) qui fait l'analyse d'un mouvement de dissidence grave et militant qui se prépare dans l'Église canadienne (spécifiquement au Nouveau Brunswick et au Québec) devant l'Église de Rome (qui implique quelques clercs...mais ça reste à vérifier) ... c'est absolument ahurissant. Je vais rentrer en contact avec ce monsieur car son dossier est très intéressant et riche d'information. C'est une association qui dénonce les abus liturgiques et qui veille à ce que l'Église canadienne demeure fidèle au Magistère de l'Église Universelle de Rome. Je pourrai éventuellement vous en reparler à mon retour de France... il faut que j'aille faire mes valises ! :)

Et évidemment qu'il faut vivre d'espérance ! Même si ça semble catastrophique, le Seigneur est toujours dans la Barque et ne nous abandonne jamais dans la tempête !

Union de prière,
Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2271
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par Sapin » mer. 29 août 2007, 19:19

Hélène a écrit :qui fait l'analyse d'un mouvement de dissidence grave et militant qui se prépare dans l'Église canadienne (spécifiquement au Nouveau Brunswick et au Québec) devant l'Église de Rome
Bonjour Hélène,

Je sais que vous êtes très occupée en ce moment dans les préparatifs de votre départ pour la France, mais pourriez-vous donner plus de détails concernant ce mouvement.
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7682
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Frankistan

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par Christophe » mer. 29 août 2007, 19:28

Hélène, Sapin... et tous nos visiteurs de la Belle Province, soyez assuré de nos prières pour l'Église du Canada.
:fleur:
« N'ayez pas peur ! » (365 occurrences dans les Écritures)

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1528
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par Hélène » mer. 29 août 2007, 19:28

Si vous lisez l'anglais...

http://www.catholicsunitedtopeter.com/

J'ai seulement regardé rapidement... je n'ai pas lu aucun des articles n'ayant pas le temps pour l'instant. Mais si vous voulez me dire ce que vous en pensez, n'hésitez pas...

Fraternellement,
Hélène
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1528
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par Hélène » mer. 29 août 2007, 19:29

Christophe a écrit :Hélène, Sapin... et tous nos visiteurs de la Belle Province, soyez assuré de nos prières pour l'Église du Canada.
:fleur:
Un grand merci ! On en a bien besoin !!!
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par jean_droit » mer. 29 août 2007, 20:59

Bon voyage Hélène et bon séjour en France.

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1528
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par Hélène » mer. 29 août 2007, 21:12

jean_droit a écrit :Bon voyage Hélène et bon séjour en France.
Merci ! :) Priez pour moi... et pour ma petite famille de qui je me sépare pour deux semaines... :(
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2271
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par Sapin » mar. 04 sept. 2007, 1:36

Christophe a écrit :Hélène, Sapin... et tous nos visiteurs de la Belle Province, soyez assuré de nos prières pour l'Église du Canada.
:fleur:
Grand merci de penser à nous dans vos prières Christophe!
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2430
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Situation de l'Eglise au Canada

Message non lu par Boris » mar. 18 sept. 2007, 9:22

davidboutin83,

n'est-il pas possible de monter des "structures parallèles" pour l'enseignement de la Foi : des écoles de catéchisme qui ne dépendent pas de la paroisse mais qui sont tenues par des mères de familles qui connaissent véritablement la Foi et qui ont un vrai désir de se former et de transmettre la Foi ?

En France, bien que le catéchisme relève des paroisses, je pense de plus en plus souvent à un tel système.
Le catéchisme proposé dans les paroisses s'appuie non sur le livre appelé "Catéchisme" mais sur des livres appelés "parcours catéchétiques". Cela n'a l'air de rien mais au final, on voit bien que les enfants qui suivent ces "parcours" n'ont rien appris !
S.E. le Cardinal Ratzinger avait à l'époque (10 ou 15 ans en arrière) dénoncé ces "parcours" qui ne sont pas des catéchismes.

L'autre problème en France ce situe également dans l'aumônerie. A partir de 12 ans, les jeunes quittent le catéchisme et entre dans l'aumônerie. C'est une question de suivre ce que propose l'Education Nationale : ils entrent en même temps au collège.
Pour avoir animer pendant 2 ans des séances d'aumônerie dites de l'enseignement public (c'est à dire tenu par la paroisse et dépendant d'un service national au sein de la Conférence des Evêques), cela m'a conforté dans la nécessité de créer un service parallèle qui soit authentiquement catholique :
- quand les animateurs refusent des réunions de préparation sur les thèmes à aborder
- quand ces mêmes animateurs prêchent le contraire de l'enseignement de l'Eglise
- quand lors de la soirée sur la réconciliation avec le sacrement proposé, ces mêmes animateurs ne sont mystérieusement pas là (sur 3 couples + le responsable nommé par l'Evêque + le prêtre, nous étions le prêtre, le responsable et moi-même uniquement, soit 3 sur 8 !, bel exemple pour les jeunes)
- quand ces animateurs ne proposent aucun temps de prière
...

Dans ce que vous dites, j'ai l'impression que cette réflexion peut aussi vous servir. Monter des groupes parallèles aux structures officielles, qui dans un premier temps n'accepteraient que les enfants de familles triées sur le volet et dont l'enracinement et la profondeur de la Foi sont manifestes et qui partagent cette volonté de transmettre la Foi tel que cela doit être fait, avec des temps de prières. Ensuite, une ouverture sera possible et nécessaire.

Je pense que le rayonnement de tels groupes les feraient rapidement remarquer comme la voix à emprunter et donc le retour de tel pratique dans les paroisses, écoles, ...

Je connais plusieurs enfants de 5 ou 6 ans, ils communient déjà et savent très bien ce qu'ils font lorsqu'ils communient. Mais chacune de leur mères font du caté à la maison pour leurs enfants et ce dès 2 ou 3 ans ! (avec les livres "Petits Bergers", "5 pains et 2 poissons", et surtout "La Miche de Pain")
UdP,
Boris

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 37 invités