Le drapeau de la France réelle

« Par moi les rois règnent, et les souverains décrètent la justice ! » (Pr 8.15)
Avatar de l’utilisateur
Dragon du Roy
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : ven. 05 févr. 2010, 23:41
Localisation : Pays de Sainte Jehanne d'Arc
Contact :

Le drapeau de la France réelle

Message non lu par Dragon du Roy » dim. 18 juil. 2010, 22:42

Le drapeau de la France réelle.
[/size]

A notre époque, nos compatriotes estiment à tort que le drapeau tricolore est un symbole irréfutable de notre pays. On le retrouve constamment mis en évidence et à l'honneur dans les divers mouvements du patriotisme républicain où se réclamant du nationalisme Français.

C'est oublier un peu vite que la France réelle n'est pas née en 1789 comme veulent absolument nous le faire croire les révolutionnaires à travers les manuels scolaires de l'éducation nationale, mais qu'elle est née avec le baptême de Clovis.

En ce sens, le Français soucieux de défendre la tradition politique de notre pays devra s'interroger sur la légitimité de ce "bleu blanc rouge". Car en effet, on ne peut se contenter de défendre un patriotisme irréfléchi et stérile.

Ce drapeau loin d'être celui de la France, est au contraire celui de la république et des prétendues valeurs défendues par cette dernière.


Pour lire la suite cliquez ICI

Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Aldous » lun. 19 juil. 2010, 9:45

La France réelle ça ne veut rien dire, c'est forcément subjectif. La République n'a pas jeté aux orties l'Histoire de France d'avant le révolution de 1789. Pour preuve on l'enseigne dans nos écoles non?
Il en est que les Français ont décidé d'un nouveau choix de gouvernement à cette époque, une France différente est née alors, ça ne veut pas dire que les républicains pensent que la France est née à ce moment. C'est la République Française qui est née à l'époque, pas la France! La France monarchiste n'est pas plus la France réelle que la France républicaine, ce sont juste deux moments de son Histoire.

Avatar de l’utilisateur
Dragon du Roy
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : ven. 05 févr. 2010, 23:41
Localisation : Pays de Sainte Jehanne d'Arc
Contact :

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Dragon du Roy » lun. 19 juil. 2010, 9:51

Aldous a écrit :La France réelle ça ne veut rien dire, c'est forcément subjectif. La République n'a pas jeter aux orties l'Histoire de France d'avant le révolution de 1789. Pour preuve on l'enseigne dans nos écoles non?
Il en est que les Français ont décidé d'un nouveau choix de gouvernement à cette époque, une France différente est née alors, ça ne veut pas dire que les républicains pensent que la France est née à ce moment. C'est la République Française qui est née à l'époque, pas la France!
Le drapeau blanc date de l'Ancien Régime évidemment - le comte de Chambord y fait référence dans la citation que je vous propose dans le lien du sujet - mais cela ne le rend pas illégitime ou accessoire pour autant. Comme pour les lois fondamentales du royaume, c'est leur dernier état légitime que le légitimiste doit prendre en compte, et le drapeau blanc était encore là jusqu'en 1830.

Mais de toute façon le drapeau bleu blanc rouge ne peut pas être le drapeau du royaume de France, il est celui des républicains. Je prends en considération toute l'histoire de France depuis Clovis, mais un Français se bat pour le dernier état légitime de la France, c'est-à-dire en ce qui nous concerne 1830. Si vous n'êtes pas d'accord avec cela c'est que vous n'êtes ni Royaliste ni français, mais simplement républicain....

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 866
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Serge BS » lun. 19 juil. 2010, 10:36

Donc, selon votre dernière phrase, un républicain ne saurait être français ???

Avatar de l’utilisateur
Dragon du Roy
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : ven. 05 févr. 2010, 23:41
Localisation : Pays de Sainte Jehanne d'Arc
Contact :

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Dragon du Roy » lun. 19 juil. 2010, 11:33

Serge BS a écrit :Donc, selon votre dernière phrase, un républicain ne saurait être français ???

Non ce n'est pas compatible. Etre Français s'est avant tout être fidèle aux traditions de notre pays, tradition politique (Monarchie), tradition religieuse (Catholique).

La révolution (renversement) a rejetté avec violence et cruauté ces traditions qui sont à l'origine de la création de notre pays par Dieu Lui-même (Le Roy de France, fils ainé de l'église Catholique).
La république n'est pas française, c'est une usurpation qui s'est accaparée l'oeuvre de nos rois pour la défigurer progressivement.

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 866
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Serge BS » lun. 19 juil. 2010, 11:40

Une question boutade : Louis XIV était-il donc français ?

En effet, lorsqu'il supprima en 1661 l'office des colonels-généraux, il adopta :
1/- le drapeau national de France : bleu à lis d'or, avec croix blanche et cravate rouge...
2/- le drapeau d'autorité personnelle du Roi sur les troupes : blanc. Relisez bien la finale du Comte de Chambord dans sa lettre à Monsieur Chesnelong du 27 octobre 1873; il utilise les mots "toujours au chemin de l'honneur et de la victoire", donc lien avec ce symbole, et non avec le symbole contre-révolutionnaire et des émigrés !
3/- le drapeau dynastique des Bourbons : bleu à la hampe, blanc au milieu et rouge au battant !
4/- le drapeau militaire de commandement : totalement blanc pour le fond, avec des ornements divers ... bleux, blancs et rouges....

Par ailleurs, avant la Révolution, la livrée du Roi était composée de rubans rouges, blancs et bleus... Et les insignes de Charles VII n'étaient-ils pas rouge, blanc, bleu ?

Enfin, accusée de fouler aux pieds les couleurs nationales, Marie-Antoinette n'avait-elle pas répondu : "Pourquoi veut-on que j'aie insulté les couleurs nationales tricolores, puisque ce sont les couleurs du roi ?"

Et que penser dans ce cas des couleurs des Valois ?

N'oublions pas aussi que Louis XVIII était bien plus attaché à la cocarde blanche qu'au drapeau blanc, et les témoignages d'époque montrent que ce fut sous la pression des ultras qu'il adopta le drapeau blanc, étant désol de devoir abandonner les couleurs traditionnelles de la maison de Bourbon !

Soyez donc un peu plus précis ! Merci !

Avatar de l’utilisateur
Dragon du Roy
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : ven. 05 févr. 2010, 23:41
Localisation : Pays de Sainte Jehanne d'Arc
Contact :

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Dragon du Roy » lun. 19 juil. 2010, 12:05

Etre Français, c'est la reconnaissance des principes irréductibles de la civilisation française qui compte en premier. La France est-elle une monarchie catholique où bien est-elle une vulgaire nation républicaine laïque et sans âme ?

Le drapeau blanc va avec la première définition, le tricolore avec la deuxième.
Difficile d'être plus précis...

Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Aldous » lun. 19 juil. 2010, 12:28

Dragon du Roy a écrit :
Serge BS a écrit :Donc, selon votre dernière phrase, un républicain ne saurait être français ???
Non ce n'est pas compatible. Etre Français s'est avant tout être fidèle aux traditions de notre pays, tradition politique (Monarchie), tradition religieuse (Catholique).
On peut restaurer la tradition de vivre dans des cavernes aussi, si vous voulez!
Dragon du Roy a écrit :La France est-elle une monarchie catholique où bien est-elle une vulgaire nation républicaine laïque et sans âme ?
La France est ce qu'elle est actuellement et ce qu'elle devient (ce que son peuple décide qu'elle soit pour ses enfants, riche de tout son passé).

Avatar de l’utilisateur
Dragon du Roy
Censor
Censor
Messages : 142
Inscription : ven. 05 févr. 2010, 23:41
Localisation : Pays de Sainte Jehanne d'Arc
Contact :

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Dragon du Roy » lun. 19 juil. 2010, 13:11

Aldous a écrit : On peut restaurer la tradition de vivre dans des cavernes aussi, si vous voulez!
Certes, mais là ce n'est pas de la France qu'il s'agit.
Aldous a écrit :La France est ce qu'elle est actuellement et ce qu'elle devient (ce que son peuple décide qu'elle soit pour ses enfants, riche de tout son passé).
Les civlisations sont mortelles, à force de renier et de s'éloigner de ses traditions, le peuple qui occupe aujourd'hui l'espace territoriale du Royaume de France ne pourra durablement porter le beau nom de "français".
Sur votre deuxième point le peuple ne decide de rien, il est dirigé. Le droit de vote n'est qu'une mascarade qui n'abuse que les naïfs. Le pouvoir vient toujours d'en haut. Dans une entreprise il faut un patron (c'est bien lui qui dirige l'usine et pas les ouvriers...), dans une équipe de foot un entraineur (c'est lui qui place les personnes sur le terrain et qui va jouer où pas). C'est une loi naturelle voulu par Dieu lui même, impossible d'y échapper.

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 866
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Serge BS » lun. 19 juil. 2010, 15:09

Vous nous avez déjà appris que les républicains, même ceux qui ont servi la France, ont été blessé pour elle, ont des ancêtres qui remontent avant l'An Mil ne sont pas des Français ! Merci pour eux, moi inclus !

Alors, outre le fait que vous n'avez pas répondu à mes question sur Louis XIV, Charles VII, les Valois, Marie-Antoinette, je me demande si, à lire vos affirmations, saint Thomas d'Aquin était chrétien...

Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Aldous » lun. 19 juil. 2010, 15:11

Dragon du Roy a écrit :
Aldous a écrit :La France est ce qu'elle est actuellement et ce qu'elle devient (ce que son peuple décide qu'elle soit pour ses enfants, riche de tout son passé).
Les civilisations sont mortelles, à force de renier et de s'éloigner de ses traditions, le peuple qui occupe aujourd'hui l'espace territoriale du Royaume de France ne pourra durablement porter le beau nom de "français".
La France n'est pas une civilisation à elle seule et si vous prenez la France monarchiste pour une civilisation, voyez par vous-même: cette civilsation est morte!
Dragon du Roy a écrit :Sur votre deuxième point le peuple ne decide de rien, il est dirigé.
Jusqu'au moment où il décide de ne plus être dirigé comme en 1789!
Dragon du Roy a écrit : Le droit de vote n'est qu'une mascarade qui n'abuse que les naïfs. Le pouvoir vient toujours d'en haut..
On se demande bien d'ailleurs pourquoi le peuple vote dans les dernières monarchies occidentales?
Dragon du Roy a écrit : Dans une entreprise il faut un patron (c'est bien lui qui dirige l'usine et pas les ouvriers...), dans une équipe de foot un entraineur (c'est lui qui place les personnes sur le terrain et qui va jouer où pas).
La France n'est ni une entreprise ni une équipe de football. Si c'est à cela que vous comparez la France je crains que ce ne soit compatible avec ce que c'est que la France!
Dragon du Roy a écrit : C'est une loi naturelle voulu par Dieu lui même, impossible d'y échapper.
Dieu n'a mentionné nulle part qu'un pays devait être gouverné par une monarchie.

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1401
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Harfang » lun. 19 juil. 2010, 15:24

Ce qui devrait flotter sur le sol de notre beau pays :
Image

Bon, même si historiquement le Sacré-Cœur de Notre-Seigneur n'a jamais figuré officiellement sur le drapeau du royaume de France, il serait bon de le mettre lors d'une hypothétique restauration. :)
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 866
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Serge BS » lun. 19 juil. 2010, 15:29

Harfang,

Même si je ne suis pas du même avis que vous, je suis heureux que vous ayez un choix clair, fondé sur l'histoire et tenant compte de certaines nouveautés ! Le Sacré Coeur de Jésus ne rejette pas : Il s'offre !

Avatar de l’utilisateur
Aldous
Barbarus
Barbarus

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Aldous » lun. 19 juil. 2010, 15:36

Harfang a écrit :Ce qui devrait flotter sur le sol de notre beau pays :
Image

Bon, même si historiquement le Sacré-Cœur de Notre-Seigneur n'a jamais figuré officiellement sur le drapeau du royaume de France, il serait bon de le mettre lors d'une hypothétique restauration. :)
Et bien pour moi, pas du tout car:

Redde Caesari quae sunt Caesaris, et quae sunt Dei Deo. — Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu. (Matthieu, XXII,21).

C'est un fondement du Christianisme que de séparer le pouvoir temporel du pouvoir spirituel.

Serge BS
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 866
Inscription : mer. 08 mars 2006, 6:22
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Le drapeau de la France réelle.

Message non lu par Serge BS » lun. 19 juil. 2010, 15:47

Aldous,

Une très légère différence sur le Rendre à César...

Le “ Rendez donc à César ce qui est à César ” de [Mt 22, 21] marque une certaine rupture avec le message de l'Ancien Testament, et en particulier avec les deux livres des Macchabées. Ce texte pose le versement du tribut à César comme étant une obligation morale, tout comme le versement des didrachmes au temple était une autre obligation morale fondée par Dieu (Ex 30, 11-16; Mt 17, 24). Comme l'on doit obéissance à Dieu, on doit obéissance au pouvoir politique…

Ceux qui interrogent Jésus en [Mt 22, 18] sur la question de l'impôt dû à César cherchaient à le piéger ; et ils étaient tous là : les pro-Hérode qui rêvaient d'une restauration du pouvoir royal intégral, les pharisiens qui admettaient le pouvoir romain comme une calamité temporaire, les ultras qui refusaient même de toucher à l'argent de Rome. Le piège tenait en la pièce elle-même qui portait l'inscription de la divinité de l'Empereur. Le but était de faire prendre parti à Jésus : s'il disait oui, il admettait implicitement la divinité de l'Empereur ; s'il disait non, il devenait un rebelle aux yeux des romains…

Jésus répondit en fait que les hommes doivent se soumettre aux autorités politiques aussi longtemps que l'État ne prend pas la place de Dieu en se faisant adorer ou en légalisant des formes d'injustice incompatibles avec l'Évangile, d'autant plus qu'il prescrit de rendre à Dieu ce qui est à Dieu. Plus que d'une séparation des pouvoirs, Jésus parla donc de … droit naturel, et sa réponse se rapproche ainsi de celle d'Antigone à Créon : il est des lois morales supérieures aux lois humaines ! Dieu est le vrai roi, la forme du pouvoir politique étant sans importance, ce que répétera Saint Paul (Rm 13, 1 et ss.), mais tant que les lois divines - donc le Décalogue et les commandements d'Amour - sont respectés. Dans tous les cas, la réponse du Christ semble démontrer que le respect des institutions et des lois est légitime - mais non pas forcément l'institution elle-même -, alors que le domaine mystique et de l'âme est réservé à Dieu. Il faut se rappeler ici que Jésus lui-même a dit que son Royaume n'était pas de ce monde…

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 14 invités