Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
Carolus
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1153
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Carolus » sam. 23 janv. 2021, 2:54

Le juge terrible a écrit :
ven. 22 janv. 2021, 14:55

Je ne sais pas ce que ça vaut, mais j'ai trouvé ça ici:
Boanèrges
[…]
Robert Ambelain dans son livre les lourds secrets du Golgotha et aussi Jésus ou le mortel secret des templiers, nous donne son étymologie.

Ce nom vient du sumérien GESH-PU-AN-UR qui veut dire «fils du tonnerre».
Jésus s'est donc inspiré d'une langue ancienne, […]
Merci de votre réflexion, cher Juge. :)
Βοανεργές [Boanerges] D’origine Araméene 1123 et 7266

1123 = ben = enfant, captif, fils, jeune
7266 = regaz = irrité

https://www.bible.audio/lexique-grec-993-Boanerges.htm
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ a employé un mot araméen.

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Le juge terrible » sam. 23 janv. 2021, 20:41

En ce temps-là, Jésus revint à la maison, où de nouveau la foule se rassembla, si bien qu’il n’était même pas possible de manger.
Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. »
Je pense que ses proches ou voisins ne pensaient pas tant à Jésus qu'à eux qui étaient envahis par une foule innombrable dans leur village, qui les empêchaient de vivre normalement et qui les étouffaient presque ou les chassaient de chez eux. Le saisir était pour l'amener ailleurs, pour déplacer la foule et pour qu'ils puissent avoir de nouveau une vie possible chez eux. Ils ne voulaient pas forcément l'isoler comme on interne un malade mental ou quelqu'un qui a perdu la raison.

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Le juge terrible » dim. 24 janv. 2021, 1:43

Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ;
il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »
Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs.
Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.
Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets.
Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite
Je trouve la parabole de Jésus un peu ambigüe, celle de pêcheur d'hommes. Il le dit aux pêcheurs de poissons qui deviendront ses apôtres. Or, quand on pêche des poissons, on les capture afin de les vendre ou de les manger. Jésus semble donc dire que désormais ils ne captureront pas de poissons, mais des hommes dans leur filet afin de les exploiter. Dans les psaumes, on a aussi l'allusion aux filets. Exemple :
Ils avaient tendu un filet sous mes pas: Mon âme se courbait; Ils avaient creusé une fosse devant moi: Ils y sont tombés.
Psaume 57:6
Tu me feras sortir du filet qu'ils m'ont tendu; Car tu es mon protecteur.
Psaume 31:4

On pourrait donc penser qu'il faut sortir des filets tendus, par les apôtres même et donc de l'Eglise. Ce qui est pour le moins paradoxal, vous en conviendrez. Mais si c'est le dessein de Dieu, car on sait que ses voies sont impénétrables et que la pensée de Dieu n'est pas celle des hommes ... Mais en définitive, quoi de plus normal de sortir de toute servitude pour acquérir sa liberté ...

Carolus
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1153
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Carolus » dim. 24 janv. 2021, 21:44

Le juge terrible a écrit :
dim. 24 janv. 2021, 1:43
[Mc 1, 17]

[…] Jésus […] leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »
Jésus semble donc dire que désormais ils ne captureront pas de poissons, mais des hommes dans leur filet afin de les exploiter.
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ ne veut exploiter personne, cher Juge. :non:

Considérons ce que nous enseigne le catéchisme concernant ce passage :
CEC 787 Dès le début, Jésus a associés ses disciples à sa vie (cf. Mc 1, 16-20
Voici la tâche des pêcheurs d’hommes : il faut associer les poissons (les croyants) à la vie de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. 🙏

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2038
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Altior » lun. 25 janv. 2021, 1:13

Bonjour, Juge Terrible!
Or, quand on pêche des poissons, on les capture afin de les vendre ou de les manger. Jésus semble donc dire que désormais ils ne captureront pas de poissons, mais des hommes dans leur filet afin de les exploiter.
Souvent dans la Sainte Écriture la mer est associée à la mort. Sortir de la mer, c'est sortir des ténèbres où les péchés nous conduisent, c'est sortir de la mort.

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Le juge terrible » lun. 25 janv. 2021, 1:17

Merci Carolus et Altior pour vos éclaircissements. Vos 2 commentaires me rassurent sur le sens à donner dans ce passage, la parabole des pêcheurs d'hommes.

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Le juge terrible » lun. 25 janv. 2021, 3:00

En ce temps-là, Jésus ressuscité se manifesta aux onze Apôtres et leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création.
Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné.
Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ;
ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »
Proclamer l'Evangile n'est autre que proclamer une bonne nouvelle. Celui qui croit donc à la bonne nouvelle n'a ni peur, ni angoisse, et se réjouit d'avance. Celui qui ne croit pas en la bonne nouvelle va automatiquement se sentir insécurisé, peur en l'avenir et en son devenir et il va douter, c'est peut-être en ce sens qu'il sera condamné.

Carolus
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1153
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Carolus » lun. 25 janv. 2021, 22:38

Le juge terrible a écrit :
lun. 25 janv. 2021, 1:17
Merci Carolus et Altior pour vos éclaircissements. Vos 2 commentaires me rassurent sur le sens à donner dans ce passage, la parabole des pêcheurs d'hommes.
Je vous en prie, cher Juge. :)
Le juge terrible a écrit :
sam. 23 janv. 2021, 20:41
[Mc 3, 21]
Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. »
Ils ne voulaient pas forcément l'isoler comme on interne un malade mental ou quelqu'un qui a perdu la raison.
Vous êtes trop optimiste, cher Juge. :(

Malheureusement, les gens de chez lui accusaient notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ d’être un malade mentale. :(

Vous venez de citer Mc 3, verset 21. Considérons également le verset 22 :
Mc 3, 22 Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Il est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. »
Considérons ce que nous enseigne le catéchisme concernant le passage ci-dessus :
CEC 574 Jésus a semblé à certains, mal intentionnés, suspect de possession (cf. Mc 3, 22)
Quant aux scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, ils l’accusaient même d’agir par les démons. 😢

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Le juge terrible » mar. 02 févr. 2021, 11:53

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur,
selon ce qui est écrit dans la Loi : ‘Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.’
Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : ‘un couple de tourterelles ou deux petites colombes.’
Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui.
Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.
Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,
Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu le salut
que tu préparais à la face des peuples :
lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. »
Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui.
Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction
– et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »
Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage,
demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.
Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.
L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.
J'ai 2 questions dans ce passage, si quelqu'un pouvait y répondre :

  • Pour le sacrifice, le couple de tourterelles ou les 2 petites colombes étaient-elles égorgées pour ce rite ? Comment les tuait-on ?
  • Pourquoi Marie et Joseph étaient-ils étonnés de la grandeur du dessein de Jésus après pourtant ce que l'ange Gabriel a révélé de principal sur Jésus ?

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5048
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par gerardh » mer. 03 févr. 2021, 9:10

Bonjour, "le juge terrible",

S’agissant de votre première question, consultez Lévitique, chapitres 1 à 6. C’était le sacrifice réservé aux gens pauvres. Il me semble, qu’on enlevait la tête avec l’ongle, puis que l’on vidait l’animal de son sang.

Pour votre seconde question, ce ne sont plus des joies annoncées pour un avenir lointain, quand il y aurait eu pour cela un Christ ou un enfant à naître, pour introduire ces jours de réjouissance, en des temps encore obscurs à cause de leur éloignement : le Christ est là, à la porte.

Par ailleurs, jamais dans l’histoire de l’humanité il n’y eut en perspective, dans des milieux si humbles, la naissance de personnages si glorieux : le Roi des rois et le plus grand des prophètes. La vraie grandeur ici-bas ne se trouve pas dans ce qui a de l’apparence selon les hommes, mais dans ce qui est de Dieu.

__

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Le juge terrible » dim. 07 févr. 2021, 16:04

En ce temps-là, aussitôt sortis de la synagogue de Capharnaüm, Jésus et ses disciples allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André.
Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade.
Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.
Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons.
La ville entière se pressait à la porte.
Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était.
Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait.
Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche.
Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. »
Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. »
Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.
En fait, j'ai l'impression que l'évangile ne réside pas tant à trouver Dieu que de le chercher et tendre vers lui.

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Le juge terrible » mer. 10 févr. 2021, 14:53

En ce temps-là, appelant de nouveau la foule, Jésus lui disait : « Écoutez-moi tous, et comprenez bien.
Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui entre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. »
[…]
Quand il eut quitté la foule pour rentrer à la maison, ses disciples l’interrogeaient sur cette parabole.
Alors il leur dit : « Êtes-vous donc sans intelligence, vous aussi ? Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans l’homme, en venant du dehors, ne peut pas le rendre impur,
parce que cela n’entre pas dans son cœur, mais dans son ventre, pour être éliminé ? » C’est ainsi que Jésus déclarait purs tous les aliments.
Il leur dit encore : « Ce qui sort de l’homme, c’est cela qui le rend impur.
Car c’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduites, vols, meurtres,
adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure.
Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur. »
Jésus voit juste. Tout ce qui rentre dans l'homme physiquement est ingurgité et va dans le ventre. Ce qui sort de lui, sueur, besoins, etc ... sont des matières que le corps rejette qui n'est pas bon pour le corps et est donc impur. Il en va peut-être de même plus globalement. Ce qui est reçu est toujours bon, c'est ce qu'on exprime qui est mauvais en notre nature de pécheur. Donc pour être pur, bonne question, peut-être faut-il s'anéantir comme l'a fait Jésus sur la croix ... autant dire impossible. Conclusion : l'homme est pécheur, et pour qu'il vive, il a besoin du plus pur parmi les purs, de Jésus et de sa rédemption.

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Le juge terrible » jeu. 11 févr. 2021, 21:32

En ce temps-là, Jésus partit et se rendit dans le territoire de Tyr. Il était entré dans une maison, et il ne voulait pas qu’on le sache, mais il ne put rester inaperçu :
une femme entendit aussitôt parler de lui ; elle avait une petite fille possédée par un esprit impur ; elle vint se jeter à ses pieds.
Cette femme était païenne, syro-phénicienne de naissance, et elle lui demandait d’expulser le démon hors de sa fille.
Il lui disait : « Laisse d’abord les enfants se rassasier, car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. »
Mais elle lui répliqua : « Seigneur, les petits chiens, sous la table, mangent bien les miettes des petits enfants ! » Alors il lui dit :
« À cause de cette parole, va : le démon est sorti de ta fille. »
Elle rentra à la maison, et elle trouva l’enfant étendue sur le lit : le démon était sorti d’elle.
Je crois que Jésus ici voit en cette mère une mère trop dure et sévère envers ses enfants, ne les laissant pas faire ce dont ils ont envie et ont besoin. La femme lui répond, connaissant bien les enfants, que si on ne fait rien, de toute façon ils font des erreurs eux-mêmes et au final faire ce dont ils ont envie n'est pas toujours bénéfique par eux-mêmes. La femme est donc justifiée de leur éducation un peu stricte et rude. Et le conflit avec sa fille disparait. Le démon s'est enfui. C'est comme ça que je comprends ce passage.

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Le juge terrible » ven. 12 févr. 2021, 14:48

En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole.
Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient Jésus de poser la main sur lui.
Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue.
Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! »
Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement.
Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient.
Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. »
Les sourds et les muets sont semblables à l'homme ordinaire. Pour pouvoir s'ouvrir complètement, s'épanouir comme une fleur qui ouvre ses pétales au soleil, il a besoin que Jésus lui ordonne. Et il a laissé un moyen pour ça, son évangile, son enseignement, le Saint Esprit et j'ai envie de dire son héritage, l'Eglise. C'est même pour moi le but de l'Eglise : épanouir l'homme dans toute sa plénitude.

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

Re: Sur l'évangile du jour, questions et commentaires

Message non lu par Le juge terrible » lun. 22 févr. 2021, 14:20

En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? »
Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »
Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! »
Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.
Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle.
Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »
La foi de Pierre est grande, ce qui lui pousse à dire que Jésus est Fils de Dieu. Il est comme connecté avec le Divin pour pouvoir dire une telle chose. Ca ne vient pas de lui, à savoir son être seul de chair et de sang, mais de ce qu'il reçoit d'en haut. Il faut je pense pouvoir se connecter avec le Divin. Maintenant, je pense que cette connexion est quelque chose qu'on a ou pas. On ne choisit pas de l'avoir. Pierre l'a. Comme tous ses successeurs les papes. C'est en cela qu'on peut avoir confiance aux pontifes, d'après moi.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 10 invités