Jeunesse d'aujourd'hui

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
Sheyrine
Quæstor
Quæstor
Messages : 222
Inscription : lun. 15 août 2011, 18:10
Conviction : child of God
Localisation : 59

Jeunesse d'aujourd'hui

Message non lu par Sheyrine » lun. 21 déc. 2020, 1:09

Bonsoir à tous,

Il serait temps que je me trouve un nouveau thérapeute, cela évitera de polluer cette rubrique du forum avec mes soucis. :zut: :-D

Blague à part, en général quand je viens sur ce forum c'est qu'une boule au ventre est là depuis trop longtemps et qu'une nuit d'insomnie et de cogitation s'annonce :zut:

Je vous explique mon problème et mon esprit complexe.

Une fois de plus, je m'éloigne d'un ami après qu'il m'ai raconté avoir été séduit par une jeune femme dans un bar et qu'il a cherché à louer une chambre d'hôtel pour passer la nuit avec elle... A vrai dire, je tombe des nues. Je n'imaginais pas du tout cet ami comme ça.
Je suis déjà restée 3 mois sans parler à un autre ami proche après qu'il m'ai raconté qu'il avait des relations sexuelles avec différentes filles lors de ses études... Pareil, je ne m'attendais pas à un tel comportement de sa part...

Et je m'en veux d'être comme ça, je réalise que cette attitude est très puérile... ce ne sont pas leur activités sexuelles qui les changeront, ils restent les mêmes personnes... mais même en essayant d'ignorer le problème, je deviens distante...

Etonnant, moi qui suis d'habitude très ouverte d'esprit, j'ai des amis de toutes horizons, de différentes spiritualités, de différentes orientations sexuelles, etc... des différences qui ne m'ont jamais posé problème et pour lesquelles ils ne perdront jamais de valeur à mes yeux...

Mais voilà, lorsqu'il s'agit d'un ami avec une étrangère, cela me gêne... je suis également gênée et n'arrive pas à comprendre ces filles qui cherchent absolument à avoir uniquement des relations sexuelles avec différents hommes...

Nous avons tous des incompréhensions face aux autres, mais celle-ci est vraiment gênante... j'ai une boule au ventre, je suis triste et déçue de voir mes amis d'une autre façon...

D'autant plus que je n'ai pas toujours été comme ça; il y a 10 ans, j'étais amie avec une fille qui flirtait beaucoup en soirée, j'ai vite suivi le système en étant, moi-même, très flirteuse et il m'arrivait d'embrasser 2 garçons dans une même soirée (j'ai extrêmement honte en vous racontant ça, cela ne me ressemble absolument pas, je ne comprend même pas comment j'ai pu être comme ça... j'ai toujours souffert d'un grand manque de confiance en moi, peut-être que cette habitude qui apportait l'intérêt des garçons me plaisait... ou bien j'étais une jeune de 18 ans écervelée qui ne réfléchissait pas), bref, ces embrassades n'ont jamais finies en relation sexuelles, d'ailleurs ces garçons n'ont jamais réellement eu les mains baladeuses.... À cette période, les garçons ou les filles qui me racontaient leurs nombreuses expériences sexuelles ne me faisaient ni chaud ni froid. bref, cette passade n'a duré que 3 ou 4 mois...
Lorsque j'ai rencontré mon premier copain, avec qui j'ai eu mes première relations, celui-ci m'a avoué, au bout de 6 mois, qu'avant de se mettre en couple avec moi, il continuait de voir une de ces ex dans le but d'avoir des relations sexuelles... J'ai reçu cette annonce comme un coup de massue... Moi qui jusqu'ici me fichait des expériences de chacun... s'en est suivie une grosse déprime, des insomnies, une perte d'appétit et au fur et à mesure j'apprenais qu'il avait eu beaucoup de relations sexuelles avec de parfaites inconnues lors de soirée... ces visions et ces pensée ont rendu cette relation infernale. C'était il y a 10 ans, et depuis ce jour, j'ai vraiment du mal avec les hommes volages... Un peu hypocrite de ma part, je ne suis pas parfaite non plus, en 5 - 6 ans, j'ai connu 4 hommes (tous étaient des garçons avec qui j'avais en projet de construire quelque chose de sérieux, je n'ai jamais eu des rapports dans le seul but de m'amuser et/ou avec des étrangers).

Depuis 5 ans, rien ne se passe à ce niveau pour moi (ce qui me vaut jugement et moquerie de la part des jeunes trentenaires de mon âge). Dès que je rencontre un homme et que j'apprends qu'il a déjà eu des rapports avec une inconnue, je me ferme comme une huître...totalement hypocrite n'étant moi-même pas vierge. Cela ne me dérange pas de savoir qu'ils ont eu des relations sexuelles avec d'autre femme avant moi, tant que cela était lors d'une relation sérieuse avec des femmes qu'ils aimaient et non dans le seul but de s'amuser.

Cette boule au ventre me donne bouffée de chaleur, stress et angoisse (en écrivant, je me rend vraiment compte qu'il faut que je consulte), c'est injuste pour mes amis de leur tourner le dos uniquement sous prétexte qu'ils n'ont pas la même façon de penser que moi.
Je m'en veux d'émettre un jugement sur une personne selon leurs conquêtes.
Et je m'en veux également d'être si différente des jeunes de mon âge... cette boule au ventre me pèse et je ne peux pas en parler à un ami qui ne comprendrait pas puisque, de nos jours, la majorité des jeunes se comportent ainsi.
Je me retrouve parfois dans des soirée ou des couples parlent de leurs anciennes conquêtes qui n'ont duré qu'une nuit et cela fait rire leur conjoint(e)... cette situation me rendrait, moi, malade...

Bref, si il y a bien une personne que je ne comprends pas sur terre c'est moi-même.

J'estime être une personne bien malgré ce passif un peu trop flirteur (croyez moi, si je pouvais retourner en arrière, rien ne tout ça ne se passerait).

Rare sont les hommes qui partagent mon état d'esprit... et quand bien même ils existent, ils souhaitent des femmes n'ayant jamais commis le péché de chair... ce que je comprend tout à fait...

Bref, j'ai l'impression d'être vouée à la solitude ne méritant pas un homme bien et ne supportant pas les débauches des autres...
"Plus grande est la souffrance... plus grande sera la consolation du Christ."

"La mesure de l'amour, c'est d'aimer sans mesure" Saint Augustin

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11268
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Jeunesse d'aujourd'hui

Message non lu par Fée Violine » lun. 21 déc. 2020, 10:10

sous prétexte qu'ils n'ont pas la même façon de penser que moi.
Si on peut appeler ça "penser"...

Cessez de vous juger vous-même ! Vous avez parfaitement le droit d'avoir plus de délicatesse que vos amis.

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Jeunesse d'aujourd'hui

Message non lu par la Samaritaine » lun. 21 déc. 2020, 12:08

Bonjour chère Sheyrine,

que vous n'ayez pas envie d'entendre parler du sexe comme un jeu sans lendemain est assez naturel pour une fille sensible et délicate. En revanche, que cela vous rende malade, vous stresse et vous pousse a ne plus voir des personnes, montre qu'il y a un "os". Toute réaction excessive et disproportionnée montre qu'une blessure ancienne est réactivée.
Vous avez bien discerné que votre réaction ne correspond pas à votre ouverture d'esprit et au fait que la vie privée des autres ne vous concerne pas. Vous réagissez ainsi parce qu'en fait vous vous sentez hautement concernée et oui, c'est un terrain à déminer en consultation. Oui, ce serait bon pour vous que vous trouviez le psy qui vous convient.

Et Sheyrine, cessez donc de vous juger pour avoir flirtaillé pendant l'adolescence, enfin c'est notre cas à la plupart d'entre nous. Oui, les ados dans la plupart des cas font un peu n'importe quoi, voulant se prouver à soi-même et aux autres qu'ils sont séduisants. Le drame n'est pas là, le drame est que beaucoup de gens actuellement restent ados à l'âge adulte...Là aussi cet excès de scrupule est significatif et demande à être regardé de près. En fait, vous êtes allergique a tout ce qui ressemble de près ou de loin à la "consommation de l'autre". L 'autre qui n'existe pas, qui est objet.

Je vous recommande à nouveau un thérapeute Gestalt qui partira de votre RESSENTI ici et maintenant. Je vous recommande également une lecture que m'a recommandée il y a bien longtemps un moine : "Le pouvoir du moment présent" d'Eckart Tollé. Ce n'est pas un livre chrétien, le soubassement spirituel de ce livre serait plutôt d'origine bouddhiste il faut le savoir et être au clair avec sa foi. Mais le génie de ce livre, c'est le décryptage des émotions et la manière dont elles nous affectent et nous emportent et nous rendent potentiellement esclaves et enfermés par le passé. il propose un éclairage et une méthode d'accueil de soi dans le corps par l'observation et l'attention au moment présent. Il m'a beaucoup aidée à gagner en liberté intérieure.

De tout coeur avec vous, c'est toujours un plaisir de vous lire.

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
Relief
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2089
Inscription : jeu. 06 déc. 2007, 8:44
Conviction : Catho ni progressiste ni traditionaliste
Localisation : France

Re: Jeunesse d'aujourd'hui

Message non lu par Relief » mer. 23 déc. 2020, 1:48

Bonjour Sheyrine,

Ne vous accusez pas de ne pas/plus apprécier la compagnie d'hommes ou de femmes qui considèrent l'Autre comme un objet de consommation et de plaisir interchangeable. C'est là le comportement immature d'individus issus du matérialisme athée. Aucun fruit ne peut en sortir, ce sont des figuiers stériles. Ils sont creux, et tentent de combler leur vide existentiel par un consumérisme débridé. Comme cela est vain, ils sont l'esclave de nombreuses addictions.

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Quæstor
Quæstor
Messages : 326
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Localisation : France

Re: Jeunesse d'aujourd'hui

Message non lu par Fleur de Lys » jeu. 24 déc. 2020, 12:17

Bonjour Sheyrine,

Relief le souligne bien: le décalage vient du fait que vous avez des valeurs chrétiennes et pas vos amis. C'est difficile d'être chrétien dans un monde qui l'est de moins en moins. Nous sommes moqués et incompris et pourtant... sont-ils plus heureux avec leur mode de vie si léger?
Peut-être idéalisez vous trop vos amis pour être aussi choquée par leurs péchés?

Avatar de l’utilisateur
Sheyrine
Quæstor
Quæstor
Messages : 222
Inscription : lun. 15 août 2011, 18:10
Conviction : child of God
Localisation : 59

Re: Jeunesse d'aujourd'hui

Message non lu par Sheyrine » dim. 27 déc. 2020, 22:49

la Samaritaine a écrit :
lun. 21 déc. 2020, 12:08


Je vous recommande à nouveau un thérapeute Gestalt qui partira de votre RESSENTI ici et maintenant. Je vous recommande également une lecture que m'a recommandée il y a bien longtemps un moine : "Le pouvoir du moment présent" d'Eckart Tollé. Ce n'est pas un livre chrétien, le soubassement spirituel de ce livre serait plutôt d'origine bouddhiste il faut le savoir et être au clair avec sa foi. Mais le génie de ce livre, c'est le décryptage des émotions et la manière dont elles nous affectent et nous emportent et nous rendent potentiellement esclaves et enfermés par le passé. il propose un éclairage et une méthode d'accueil de soi dans le corps par l'observation et l'attention au moment présent. Il m'a beaucoup aidée à gagner en liberté intérieure.

De tout coeur avec vous, c'est toujours un plaisir de vous lire.

Samaritaine
Bonjour Samaritaine,

Je prend note de votre conseil et chercherait un thérapeute Gestalt.
Pour ce qui est du livre, je n'ai aucun souci avec des spiritualités "différentes", je pratique le yoga et une danse indienne classique (hindoue). J'en avais parlé avec le prêtre de ma paroisse qui m'avait dit la même chose "si je suis clair avec ma foi, il n'y a aucun souci à s'ouvrir à d'autre chose... en gardant cependant certaines limites".
"Plus grande est la souffrance... plus grande sera la consolation du Christ."

"La mesure de l'amour, c'est d'aimer sans mesure" Saint Augustin

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 278
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Jeunesse d'aujourd'hui

Message non lu par Désird'humilité » dim. 24 janv. 2021, 0:24

J'ai eu tendance à vous soutenir mais je vous trouve assez dure avec vos ami.e.s. Votre nom me laisse penser que vous êtes une chrétienne d'Orient : grand bien vous en fasse ! Mais vous n'imaginez pas ce que ça peut être d'être élevé dans une famille athée qui considère la sexualité comme une activité libre entre adultes consentants. Je vais vous raconter une anecdote : ma mère, militante féministe m'a déjà donné des préservatifs, masculins et féminins avec des logos dessus (du genre "le SIDA c'est ÉVITABLE " "sortez couverts" etc...), m'a déjà amené à la gay pride (à l'époque j'étais 100% d'accord avec elle,je pensais que le mariage pour tous etait un grand accomplissement politique), a des tas de livres sur la sexualité féminine, le clitoris etc... La plupart de mes camarades n'ont pas eu de famille aussi décomplexée sur le sujet, mais, dans un cadre athée, le sexe hors mariage est considéré comme étant une bonne chose.

Alors comment voulez-vous que vos amis, éduqués d'une telle manière, sans le Christ avec eux, n'aillent pas, de temps à autre,"tirer leur coup" ?

J'ai mis des années avant de me rendre à l'évidence quant au fait que le sexe hors mariage est une abomination pour le Seigneur. N'oubliez pas que la gravité du péché est liée au degré de conscience qu'on en a.

Indépendamment de ça, vos amis commettent des péchés. Vous aussi. Si on devait être dégoûté par chaque personne commettant un péché, on ne s'en sortirait jamais !!

Ne prenez pas ça mal,et soyez assurée de mon soutien, sachez simplement que nous ne pouvons demander aux non chrétiens de vivre chrétiennement alors que nous avons déjà du mal à le faire. Sachez aussi que je ne vous juge pas : les compagnons de Saint François, ou même Saint Pierre pouvaient être rudes avec les pêcheurs ! (Et moi aussi.)

Fraternellement,

DDH.
Je suis catéchumène.

Saint Romain
Civis
Civis
Messages : 5
Inscription : jeu. 15 févr. 2018, 22:38
Conviction : Catholique

Re: Jeunesse d'aujourd'hui

Message non lu par Saint Romain » mer. 24 févr. 2021, 4:33

Il y a beaucoup d'hommes vierges donc vous n'avez qu'à ouvrir votre champ de vision si vous en cherchez un réellement.

Ils sont peut être pas les plus socialement intégrés mais ils sont nombreux et ont tous les âges .

J'en connais plein des hommes puceaux bien sous tous rapports n'ayant aucun succès avec les femmes car pas assez séduisants.

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1516
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Jeunesse d'aujourd'hui

Message non lu par pierrot2 » ven. 26 févr. 2021, 7:17

Bonjour,

si vous permettez à une jeunesse d'hier de donner son sentiment, je crois qu'en matière de relation homme-femme, il n'est pas inopportun de livrer son sentiment à celui ou celle qui vous entreprend, si il ou elle vous déplait physiquement et même si c'est moralement. Laisser de l'espoir, ça peut aussi être douloureux pour l'autre, un jour ou l'autre.

Un Chrétien Repenti
Censor
Censor
Messages : 61
Inscription : ven. 17 oct. 2014, 3:09
Conviction : Catholique

Re: Jeunesse d'aujourd'hui

Message non lu par Un Chrétien Repenti » sam. 06 mars 2021, 20:04

Bonjour Sheyrine,

Je comprends ce que vous ressentez, et je ne vois pas en quoi vous vous sentez si anormale, bien qu'un peu exacerbées, pour moi vos réactions sont normales. Aussi peut-être que je me trompe mais je n'ai pas l'impression que vous jugez vos amis puisque justement vous avez l'air de vouloir écarter tout jugement, c'est juste que vous êtes extrêmement sensible à mon avis et que vous souhaiteriez vivre avec un entourage capable de vous comprendre, vous êtes blessée dans votre solitude et c'est vrai que de nos jours être chrétiens est souvent synonyme de solitude morale. Ce n'est pas de changer "d’état d’esprit" dont vous avez besoin mais c'est peut-être plutôt d'arriver à gérer vos émotions.
Sheyrine a écrit :
lun. 21 déc. 2020, 1:09
Cela ne me dérange pas de savoir qu'ils ont eu des relations sexuelles avec d'autre femme avant moi, tant que cela était lors d'une relation sérieuse avec des femmes qu'ils aimaient et non dans le seul but de s'amuser.
Que se soit avec des sentiments ou pas, si c'est en dehors du mariage religieux c'est un péché grave, et cela relève de ce qu'il y a de plus intime, donc il est normal d'éprouver une gêne avec des interlocuteurs qui vous racontent leurs ébats passés comme si de rien était, parce que c'est peut-être normal pour eux mais pas pour un chrétien en principe.
Sheyrine a écrit :
lun. 21 déc. 2020, 1:09

Et je m'en veux également d'être si différente des jeunes de mon âge... cette boule au ventre me pèse et je ne peux pas en parler à un ami qui ne comprendrait pas puisque, de nos jours, la majorité des jeunes se comportent ainsi.
Vous en vouloir d'être "si différente", c'est comme de vous en vouloir d'être chrétienne et de ne pas vous laisser prendre aux tromperies de ce monde. Vous devriez au contraire vous sentir soulagée d'avoir la conscience morale et la force de ne pas vous comporter comme vos amis. Il n'y a aucune honte à éprouver d'être ce que vous êtes, puisque c'est vous qui avez raison.
Sheyrine a écrit :
lun. 21 déc. 2020, 1:09
Je me retrouve parfois dans des soirée ou des couples parlent de leurs anciennes conquêtes qui n'ont duré qu'une nuit et cela fait rire leur conjoint(e)... cette situation me rendrait, moi, malade...
Moi aussi et c'est tout à fait normal puisque c'est un manque de respect total envers son / sa conjoint(e) que d'avoir ce genre de propos en publique.
Sheyrine a écrit :
lun. 21 déc. 2020, 1:09
Bref, si il y a bien une personne que je ne comprends pas sur terre c'est moi-même.
Si il y a bien une personne que je comprends sur terre c'est vous.
Sheyrine a écrit :
lun. 21 déc. 2020, 1:09
J'estime être une personne bien malgré ce passif un peu trop flirteur (croyez moi, si je pouvais retourner en arrière, rien ne tout ça ne se passerait).
Rare sont les hommes qui partagent mon état d'esprit... et quand bien même ils existent, ils souhaitent des femmes n'ayant jamais commis le péché de chair... ce que je comprend tout à fait... Bref, j'ai l'impression d'être vouée à la solitude ne méritant pas un homme bien et ne supportant pas les débauches des autres...
Les hommes qui partagent votre état d'esprit existent, j'en suis un et pourtant mon passif et loin d'être parfait. Avant de me convertir j'ai eu moi aussi "un passé" comme tout pécheur de ce monde mais l'important ce n'est pas ce que l'on a fait, car une foi que les mauvaises choses du passé sont effacées par le Seigneur, l'important c'est ce que l'on est maintenant.

Il y a des gens qui sont vierges physiquement mais qui dans leur cœur ne le sont pas du tout mais il y a aussi des gens qui ne sont pas vierges physiquement et qui après une profonde conversion le sont devenus dans leur cœur. La chasteté n'est pas une option, elle consiste à apprendre à aimer au-dessus des considérations charnelles quel que soit son passif.

Vous méritez tout à fait de rencontrer un homme bien !

Cordialement

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5048
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Jeunesse d'aujourd'hui

Message non lu par gerardh » dim. 14 mars 2021, 14:18

__

Bonjour,

Les jeunes, bien plus que les autres, ont des pulsions sexuelles, qu'on ne peut pas nier. Qui d'entre nous n'a jamais flirté dans sa jeunesse avec une partenaire du sexe opposé ? Mais accomplir l'acte sexuel, c'est autre chose, surtout pour un chrétien, car il méprise son corps formé par Dieu.

En 1 Corinthiens 6, nous lisons : "glorifiez Dieu dans vos corps".

__

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 18 invités