L'Église en Turquie

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6945
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Turquie : restitution de biens confisqués

Message non lu par Anne » jeu. 01 sept. 2011, 3:34

Turquie : Des restitutions saluées par Radio Vatican
Des biens confisqués aux orthodoxes grecs, arméniens et juifs


ROME, Mercredi 31 août 2011 (ZENIT.org) – « Ankara va restituer des biens confisqués aux orthodoxes grecs, arméniens et juifs », titre Radio Vatican en français, en saluant le geste qui ne concerne pas les catholiques latins.

« C'est une décision historique, souligne Radio Vatican. En Turquie, le gouvernement s’apprête à restituer des biens confisqués aux minorités religieuses lors de la création de la République moderne de Turquie. Plus de 75 ans après, le Premier ministre, Recep Tayip Ergogan, l’a annoncé à quelque 161 fondations religieuses rassemblées dimanche dernier pour la rupture du jeûne du Ramadan. Ce sont ces fondations qui sont concernées par ce nouveau décret ».

« Les orthodoxes grecs, les arméniens et les juifs ont déposé plus de 1 400 demandes depuis 2008 pour récupérer leurs monastères, hôpitaux et cimetières. En revanche, les catholiques latins ne sont pas concernés par ces restitutions », ajoute la même source.

On peut écouter les explications de Mgr Pellatre, le vicaire apostolique à Istanbul, sur le site de Radio Vatican :

http://www.radiovaticana.org/fr1/Articolo.asp?c=516855
:arrow:
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

Virgile
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1118
Inscription : mer. 14 janv. 2009, 10:33

Re: Turquie : restitution de biens confisqués

Message non lu par Virgile » jeu. 01 sept. 2011, 14:47

Bonjour,

petite précision: si les catholiques de rite latin ne sont pas touchés par ces mesures de restitution, la raison en est que leur communauté - qui ne dépasse pas quelques milliers de personnes, ne dispose pas d'un statut légal en Turquie. Même aujourd'hui, la propriété des bâtiments ou terrains qui appartiennent aux diocèses catholiques en Turquie n'est garantie par aucune loi...

Amicalement.
Virgile.

Avatar de l’utilisateur
Cocktail
Censor
Censor
Messages : 55
Inscription : mer. 29 juin 2011, 16:59

Re: Turquie : restitution de biens confisqués

Message non lu par Cocktail » jeu. 01 sept. 2011, 18:02

Encore un acte hypocrite par le gouvernement turc. De toute façon ils sont obligé de les rendre puisque toutes les demandes de restitution des propriétés ont été satisfait par le Tribunal International de Strasbourg (?).
Mais ce n'est que le 1% de tous ce que les turques ont volé aux arméniens, grecs et juifs.
Le gouvernement turc pense que comme ça il va mettre fin à toutes les "revendications" par les arméniens et les autres.
"Le Seigneur me conduit par le juste chemin pour l'honneur de Son nom"

"На свете счастья нет, но есть покой и воля". Пушкин

Virgile
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1118
Inscription : mer. 14 janv. 2009, 10:33

Re: Turquie : restitution de biens confisqués

Message non lu par Virgile » ven. 02 sept. 2011, 2:54

Bonjour,

on peut envisager les choses de cette façon: la cour européenne des droits de l'homme avait qualifié ces saisies d'illégales depuis longtemps. Mais lorsque le gouvernement turc avait essayé d'opérer cette restitution - à deux reprises - il y a quelques années, il s'était vu opposé une forte "pression populaire" (en fait la pression des milieux ultra-laïc qui refusent toute reconnaissance des minorités religieuses).

Or la restitution des biens confisqués aux minorités religieuses consitue l'une des conditions de l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. Cette décision des autorités turques montre donc leur "bonne volonté" à remplir, à leur façon, toutes les conditions qui leur sont imposées et à diminuer les craintes légitimes des gouvernements occidentaux quant au traitement des minorités.

N'en reste pas moins que, restitution ou pas, les lois discriminatoires à l'encontre les minorités religieuses existent toujours...

Amicalement.
Virgile.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Persécutions anti chrétiennes à Chypre

Message non lu par jean_droit » lun. 27 août 2012, 21:12

Ce qui est impressionant c'est le chiffre.

On voit toujours cette volonté acharnée des musulmans d'éliminer, au fur et à mesure, toute présence chrétienne des pays d'Islam jusqu'à ce que les églises chrétiennes autochtones deviennent des coquilles vides. Ici à Chypre mais, aussi, en Turquie et ailleurs.

Nous ne pouvons rien faire, si ce n'est prier.

Excusez moi mais c'est une faible consolation.

Du Salon beige :

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog ... quées.html
520 églises chrétiennes ont été transformées en magasins, musées et mosquées

... dans la partie « turque » de l’île de Chypre.

Le 20 août 2012, Sa Béatitude Chrysostome II, archevêque de Nouvelle Justinienne et de tout Chypre, est intervenu au cours de la rencontre internationale d’Amitié entre les peuples, à Rimini en Italie, sur le thème « liberté religieuse: le principe et ses conséquences ». Il a rapporté

« les restrictions et violences subies par les chrétiens chypriotes, après 30 ans d’occupation de l’île par la Turquie »

Même en étant membre de l’Union européenne et des Nations-Unies, Chypre n’obtient pas justice.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13139
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Un clocher carillonne de nouveau...

Message non lu par etienne lorant » ven. 09 nov. 2012, 19:44

TURQUIE : UN CLOCHER CARILLONNE APRÈS UN SIÈCLE DE SILENCE

Il avait été détruit durant le massacre des arméniens en 1915

Presqu’un siècle après avoir été abattu, pour avoir fait de l’ombre aux minarets, le clocher de l’église arménienne de Diyarbakir, dans le Kurdistan turc, a été reconstruit.
Après 97 ans de silence, le clocher s’est remis dimanche à faire entendre ses cloches, rapporte Hurriyet online le 5 novembre 2012.
L’église de Surp Giragos avait été lourdement endommagée en 1915, au moment où commençait le génocide des arméniens en Turquie, aujourd’hui encore non reconnu par Ankara. Le clocher avait été démoli car il était plus haut que les minarets des mosquées voisines.
Le 7 novembre, le premier rite arménien célébré après un siècle a été assuré par le vice-patriarche pour la Turquie, Aram Atesay, à l’intérieur de l’église restaurée, devant les fidèles venus des Etats-Unis, d’Arménie et du Canada pour l’occasion.
Les travaux de restauration ont été financés par une fondation arménienne et par les contributions de la commune de Diyarbakir, aujourd’hui tenue par un maire du parti pro-kurde Bdp.

Commentaire:

"Pierre, tu es pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle".
[+] Texte masqué
http://www.zenit.org/article-32499?l=french
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4545
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Un clocher carillonne de nouveau...

Message non lu par Kerniou » ven. 09 nov. 2012, 19:53

Bonne nouvelle !
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13139
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Un clocher carillonne de nouveau...

Message non lu par etienne lorant » ven. 09 nov. 2012, 21:51

Après 97 ans de silence... rien n'est impossible à Dieu ! Au passage, ce qui est intéressant aussi, c'est que l'Arménie fut le premier état chrétien au monde !

C’est en 301 ou 313 que le christianisme devient religion d’État du royaume d’Arménie, faisant de ce pays le premier État officiellement chrétien au monde.

Durant les trois quarts du IIIème siècle (après JC), le pays est vassal de l’empire sassanide (perse) qui y imposa probablement le mazdéisme comme religion.

En 287, les Romains prennent le contrôle de la région et rétablissent un roi arménien. En 298, c’est le roi Tiridate IV qui monte sur le trône. Imposant son autorité face aux diverses Églises, il persécute mazdéens et chrétiens. Ces derniers gagnent pourtant en influence.

Selon les historiens, Tiridate cherche cependant à ne pas fragiliser son pouvoir en étant considéré par son peuple comme une marionnette des Romains. Tandis que les chrétiens sont plus persécutés que jamais par l’empereur Dioclétien, Tiridate se convertit au christianisme en 301 ou 313 sous l’influence de Grégoire l’Illuminateur, et fait de l’Arménie le premier État chrétien au monde.
[+] Texte masqué
http://www.anecdote-du-jour.com/l-armen ... -chretien/
Note sur saint Grégoire l'Illuminateur:

ll naît en Arménie vers 257, et grandit à Césarée, où il vit dans un univers chrétien. Il a deux enfants, Aristakès et Vertanès.
Tiridate IV devient, en 298, roi d'Arménie. Le souverain désire restaurer les fêtes de la déesse Anahit (Tiridate est païen). Grégoire, qui est chrétien, exprime son mécontentement et n'accepte pas d'y participer. Le roi décide de le jeter dans une fosse à Khor Virap, qui sera appelé « Prison de saint Grégoire », où il reste emprisonné durant treize années. Puis Tiridate tombe malade et il décide de le libérer pour qu'il vienne le soigner. Grégoire le guérit miraculeusement et devient officiellement Catholicos d'Arménie, le premier de l'histoire, faisant du royaume, le plus ancien pays chrétien au monde. Il se fait ordonner évêque de Césarée de Cappadoce, d'où il ramène les reliques de saint Jean-Baptiste et d'Athanagène, martyr.
L'Église d'Arménie existait, certes plus ou moins superficiellement et de manière presque légendaire1, avant Grégoire l'Illuminateur ; mais il en est le réel créateur, fonde des évêchés. Les conversions sont nombreuses.
Grégoire meurt vers 331. Ses descendants directs, dont ses deux fils, forment une dynastie (les Grégorides), laquelle contrôle ensuite le catholicossat arménien pendant une centaine d'années et s'oppose parfois à la famille royale arsacide.
L'Église apostolique arménienne, indépendante, est également surnommée grégorienne. Le 30 septembre (la fête la plus importante en Arménie) est la Saint-Grégoire.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13139
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Premiers baptêmes en Turquie depuis un siècle

Message non lu par etienne lorant » lun. 09 sept. 2013, 11:23

"Les Arméniens de Turquie a célébré dimanche pour la première fois depuis un siècle des baptêmes dans l'église de l'île d'Akdamar, dans une région de l'est du pays à la population arménienne autrefois importante, ont rapporté les médias.

Six personnes, dont un bébé, ont été baptisées dans les eaux du lac de Van après une cérémonie religieuse dans l'église Sainte-Croix de l'île d'Akdamar (Akhtamar en arménien), un édifice du Xe siècle restauré entre 2005 et 2007 par les autorités turques, a affirmé la chaîne d'information NTV.

Parmi les adultes baptisés figuraient des personnes issues de familles islamisées voulant renouer avec la religion de leurs ancêtres arméniens, a indiqué l'agence de presse Anatolie.

Il s'agissait des premiers baptêmes célébrés dans cette église depuis 100 ans, a affirmé Mgr Aram Atessian, qui assume l'intérim du patriarcat arménien et qui a présidé la cérémonie religieuse, selon Anatolie.

L'église Sainte-Croix a été ouverte en tant que musée après sa restauration. Une première messe y a été célébrée en 2010 après un intervalle de 95 ans. Cette église est un des très rares témoignages dans la région de ce que fut l'importante communauté arménienne de la Turquie ottomane, victime de massacres et de déportations entre 1915 et 1917, que l'Arménie considère comme un "génocide", terme récusé par Ankara.

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog ... rquie.html
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Chrétiens de Turquie

Message non lu par jean_droit » sam. 12 oct. 2013, 10:08

De Belgicatho :

Remarque personnelle :

On parle peu des "persécutions" en Turquie.
Mais nous sommes des aveugles consentants qui refusent obsinément de voir la réalité.
La réalité, la seule réalité, la vraie réalité, au delà des discours lénifiants, c'est que l'Islam est l'ennemi du christianisme.
Tant que l'on ne comprendra pas cela les persécutions continueront. Et nous passeront notre temps au nom d'un hypothétique dialogue inter-religieux à dialoguer à sens unique ou presque.
En Turquie il s'est agi d'une épuration religieuse qui date d'un bon siècle et qui n'a pas cessé.
Et ce n'est pas l'islamisation croissante de la société qui va arranger les choses.

Le bon dialogue avec l'Islam est à inventer. Je pense que ce qu'avait tenté Benoît XVI était la juste mesure promesse de vrais échanges. Mais il s'est fait taper sur les doigts.

http://www.orthodoxie.com/sur-le-web/se ... me-classe/
Les chrétiens de Turquie, des citoyens de deuxième classe ?

Selon le journal autrichien « Die Presse », « les chrétiens de Turquie se sentent comme des citoyens de deuxième classe » (via Orthodoxie.com)

Sous le titre « En Turquie, les chrétiens se sentent comme des citoyens de deuxième classe », le journal autrichien Die Presse a publié l’article suivant, que nous reproduisons ci-après in-extenso.

Les attentes étaient élevées. Durant des semaines, le gouvernement turc avait fait savoir par les médias que le nouveau paquet de réformes démocratiques apporterait des améliorations notables pour de nombreuses parties de la société, particulièrement dans le domaine de la liberté religieuse.

Parmi les chrétiens de Turquie, l’espoir se répandait que la percée tant attendue quant à l’égalité des communautés non-musulmanes était imminente. Or, les espoirs ont été déçus.

Une semaine après la présentation du paquet de réformes, la critique est croissante chez les chrétiens turcs. Même si des terres ont été restituées au monastère syriaque de Mar Gabriel dans le sud-est de l’Anatolie. Cette restitution est un pas important pour assurer l’existence du monastère qui remonte au IVème siècle. Or, pour d’autres problèmes de la petite minorité chrétienne de Turquie, qui compte à peine 0.5% de la population de ce pays de 76 millions d’habitant, les réformes du Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan restent bien en-deçà des espérances.

Un séminaire destiné à la formation des prêtres est fermé

Tout cela est particulièrement évident en ce qui concerne la question de la formation des prêtres pour l’Église orthodoxe grecque. Le séminaire orthodoxe sur l’île de Halki près d’Istanbul est fermé depuis plus de quarante ans, ce qui résulte dans le vieillissement constant du clergé dans l’ancienne Constantinople, le siège du Patriarcat œcuménique orthodoxe.

Les indications fournies par le gouvernement sur le paquet de réformes, un pas était attendu dans la direction de la réouverture du séminaire, or il n’est pas venu. Erdoğan a déclaré dans un discours, mardi, pourquoi il en était ainsi. La réouverture du séminaire n’est pas un problème comme tel, a-t-il dit. Mais lorsque l’on donne quelque chose, on doit recevoir quelque chose en retour, a-t-il ajouté. Le Premier ministre a fait référence à la construction d’une mosquée à Athènes et aux problèmes de la minorité turco-musulmane en Grèce du Nord.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Chrétiens de Turquie

Message non lu par jean_droit » mar. 30 sept. 2014, 10:41

Il ne faut pas croire que les persécutions contre les chrétiens sont terminées en Turquie.
Il faut dire qu'il en reste si peu ... qu'il n'y a plus que les églises que l'on peut transformer en mosquée.

"la signification historique de l’événement"

Il me semle que tout est dit, poliment mais tout est dit ....

http://www.riposte-catholique.fr/ripost ... en-turquie

De Riposte catholique :
Une nouvelle église dédiée à Sainte Sophie transformée en mosquée en Turquie
29 SEPTEMBRE 2014

L’église Sainte-Sophie à Ereğli (en grec Héraclée), dans la province de Zonguldak, est devenue la neuvième église Sainte-Sophie transformée en mosquée durant ces dernières années.

L’église orthodoxe a reçu un nouveau nom des autorités. Elle s’appelle désormais la mosquée Orkhan, en l’honneur du sultan turque Orkhan Ier. L’historien turc Recep Çetin, intervenant lors de la présentation de la nouvelle mosquée, a mentionné « la signification historique de l’événement » :

« Sainte-Sophie à Ereğli est déjà la neuvième église de ce nom qui est transformée en mosquée musulmane ». Précédemment, les églises Sainte-Sophie de Trébizonde et Sainte-Sophie de Nicée (dans laquelle se déroula le VIIème concile œcuménique) avaient été données à la communauté musulmane.

L’église Sainte-Sophie d’Ereğli est encore plus ancienne que Sainte-Sophie de Constantinople. Selon les historiens, elle a été construite sous l’empereur Théodose II, c’est-à-dire entre l’an 408 et 450.

Source : orthodoxie.com

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3390
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Chrétiens de Turquie

Message non lu par Héraclius » mar. 30 sept. 2014, 13:20

Mais légalement c'est quoi comme "action" ? Un don de l'Eglise orthodoxe ? Une expropriation ?

Je ne comprend pas bien comment ils peuvent justifier cela.
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

Avatar de l’utilisateur
francismichel
Quæstor
Quæstor
Messages : 347
Inscription : sam. 28 juin 2014, 10:03
Conviction : Chrétien orthodoxe
Localisation : Orleans
Contact :

Re: Chrétiens de Turquie

Message non lu par francismichel » mar. 30 sept. 2014, 14:13

Bonjour Héraclius,

la réponse à ta question est: expropriation ! Bien que depuis bien longtemps les chrétiens orthodoxes ont été chassés par les musulmans turcs de leurs Eglises. Elles avaient été, pour un temps, transformées en musée ou toute autre chose, avant d'être à nouveau retransformées en mosquée.

Francis
Saint Séraphin de Sarov : « Acquiers la paix intérieure (sauve ton âme, acquiers l'Esprit Saint), et alors des âmes par milliers trouveront auprès de toi le Salut ».

Avatar de l’utilisateur
Héraclius
Consul
Consul
Messages : 3390
Inscription : lun. 30 sept. 2013, 19:48
Conviction : Catholique

Re: Chrétiens de Turquie

Message non lu par Héraclius » mar. 30 sept. 2014, 14:41

francismichel a écrit : la réponse à ta question est: expropriation ! Bien que depuis bien longtemps les chrétiens orthodoxes ont été chassés par les musulmans turcs de leurs Eglises. Elles avaient été, pour un temps, transformées en musée ou toute autre chose, avant d'être à nouveau retransformées en mosquée.

Francis
Je me doute bien que l'Eglise orthodoxe n'offre pas ses églises comme cela, mais j'aimerais bien savoir comment les turcs justifient ce genre d'actions.

Parce que si ils exproprient en assumant parfaitement... Je vois mal comment ils justifieraient leur état laïc (même pour ce qu'il vaut ^^').

Dirent qu'ils parlent de refaire de l'Hagia Sophia de Constantinople une mosquée... :(
''Christus Iesus, cum in forma Dei esset, non rapínam arbitrátus est esse se æquálem Deo, sed semetípsum exinanívit formam servi accípiens, in similitúdinem hóminum factus ; et hábitu invéntus ut homo, humiliávit semetípsum factus oboediens usque ad mortem, mortem autem crucis. Propter quod et Deus illum exaltávit et donávit illi nomen, quod est super omne nomen, ut in nómine Iesu omne genu flectátur cæléstium et terréstrium et infernórum.'' (Epître de Saint Paul aux Philippiens, 2, 7-10)

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Chrétiens de Turquie

Message non lu par jean_droit » jeu. 09 oct. 2014, 11:20

Et une bonne nouvelle venant de Turquie :

De Fides :
ASIE/TURQUIE - Travaux de restauration à l’école théologique d’Halki dans l’attente de sa réouverture

Istanbul (Agence Fides) – Le métropolite Elphidophoros de Bursa, responsable de l’Ecole théologique d’Halki, a présenté les travaux de restructuration et de modernisation prévus au sein de la prestigieuse académie théologique du Patriarcat œcuménique de Constantinople en vue de sa réouverture, attendue depuis longtemps.

Les informations ont été divulguées aux principaux moyens de communication turcs au début du mois d’octobre.

Les travaux et œuvres de modernisation entendent prédisposer l’institution – qui a suspendu ses activités depuis 43 ans sur ordre du gouvernement turc – à une reprise immédiate des cours dès que les conditions pour sa réouverture seront remplies. La perspective poursuivie est de reconstruire la structure académique du séminaire, en prévoyant des cursus d’études de cinq ans, avec la possibilité d’obtenir des diplômes de mastère reconnus en Europe et aux Etats-Unis. Est également prévue l’ouverture des espaces historiques et des structures du sémin aire aux chercheurs extérieurs.

Dans ce but, a été mise en chantier la numérisation de la bibliothèque afin de garantir un accès rapide aux 96.000 textes qu’elle comprend.

De 1844 au jour de sa fermeture sur décision du gouvernement turc, en 1971, l’Ecole théologique d’Halki a formé des centaines d’Evêques orthodoxes et 12 Patriarches, y compris l’actuel Patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomé.

Les Etats-Unis n’ont pas perdu l’occasion de conseiller à la Turquie – allié historique de Washington – d’autoriser la réouverture de l’Ecole d’Halki. (GV) (Agence Fides 08/10/2014)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 36 invités