Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

« Voici maintenant que ce monde est jugé ! » (Jn 12.31)
Règles du forum
Forum de discussions entre personnes de bonne volonté autour des questions d'actualité.
Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2038
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Altior » sam. 23 janv. 2021, 10:31

[...]

note de la modération le 17 janvier à 8h57 :
il est inutile de poster ce genre de "supposition" qui n'éclaire pas plus le sujet qui concerne le vaccin.

Ceci explique que tous les posts qui ne sont pas une information utile sont supprimés.

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 192
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » lun. 25 janv. 2021, 10:34

Un petit espoir : la colchicine, ça marche chez l'homme a priori (essai COLCORONA)

Cohorte d'étude de 4.400 volontaires Covid +, plus de 40 ans, mais NON INITIALEMENT HOSPITALISES (donc Préventif), étude sous placebo, double aveugle, double insu, comité de surveillance indépendant.

- 25% en moins d'hospitalisatons

- 50% en moins de ventilation mécanique

- 44% en moins de décès.

Le protocole respecte l'intégralité des exigences internationales (6 pays dans l'étude).

Les posologies sont classiques (O, 5 mg X 2 /jour )

Seul médicament par voie orale montrant son efficacité sur la "tempête des cytokines"

https://www.icm-mhi.org/fr/salle-presse ... s-covid-19

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 192
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » mer. 27 janv. 2021, 10:20

plus de 60 millions de vaccinés dans le monde, quelques effets secondaires aiguës sévères et rares.

sur plus de 500 personnes vaccinés dans mon hôpital (pfizer uniquement): Zéro effets secondaires sévères uniquement un peu de fatigue pour certains, douleur locale donc idem ce que l'on voit pour la vaccination grippale globalement. c'est quand même rassurant.

on a maintenant plus de 8 sem de recul sur les premiers vaccinés donc on peut dire que le effets secondaires à court terme sont gérables et rassurants sans nier les réactions graves décrites ailleurs (nous n'en avons personnellement pas vu )

pour les effets à moyen terme il faudra attendre quelques mois et pour le long terme quelques années.

la question surtout est celle de l’efficacité réelle (et non celle annoncé par pfizer qui parait un peu trop optimiste) et sur les variants: efficace ou pas?

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Quæstor
Quæstor
Messages : 326
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Localisation : France

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Fleur de Lys » mer. 27 janv. 2021, 23:56

https://www.sudouest.fr/2021/01/26/arre ... -11232.php

Que penser de cet échec? Le virus est trop instable pour qu'on arrive à une vaccination classique (virus atténué, etc)? Ou bien persévérer dans cette recherche serait trop coûteuse?

Il n'y aurait donc pas d'alternative au vaccin ARN?

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 192
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » jeu. 28 janv. 2021, 8:38

Fleur de Lys a écrit :
mer. 27 janv. 2021, 23:56
https://www.sudouest.fr/2021/01/26/arre ... -11232.php

Que penser de cet échec? Le virus est trop instable pour qu'on arrive à une vaccination classique (virus atténué, etc)? Ou bien persévérer dans cette recherche serait trop coûteuse?

Il n'y aurait donc pas d'alternative au vaccin ARN?
Il s'agit simplement d'un vaccin inactivé classique chez sanofi pasteur.
Plus long à développer, ils arrivent trop tard... et malheureusement il est ( comme la grippe ) moins immunogène ( 60-70% efficace ) donc ils ont jeté l'éponge...
Dommage car c'est un vaccin sans aucune cellules souches embryonnaires et classique. Sur le plan éthique et de la sécurité le meilleur !

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Quæstor
Quæstor
Messages : 326
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Localisation : France

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Fleur de Lys » jeu. 28 janv. 2021, 16:35

Merci Nicolas

Vaccin 60/70% efficace: une telle vaccination si elle était pratiquée en masse, favoriserait-elle les mutations virales? Puisqu'elle n'empêche pas la maladie dans 30% des contaminations?

Mais si elle baissait la mortalité du virus, c'est déjà une efficacité non?
Comment se calcule l'efficacité?

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 192
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » jeu. 28 janv. 2021, 19:23

c'est lors des essais thérapeutiques que sont calculés l'efficacité: dans le détail je ne saurais dire...

sanofi pasteur a jeté l'éponge pas seulement sur l'efficacité (somme toute correcte) mais aussi sur le financier (les autres ont déjà raflé la mise…ils arriveront trop tard)

c'est aussi un calcul "stratégique" de leur part

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 192
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » ven. 29 janv. 2021, 17:16

Covid-19 : le point sur les nouvelles pistes de traitement

Les espoirs les plus prometteurs sont portés par des médicaments anciens tels que la colchicine, des immunosuppresseurs d’apparition plus récente, ou encore par le développement de premiers traitements spécifiques, tels que les anticorps synthétiques.


Phase préhospitalière : la colchicine réduit complications et décès

La colchicine n’en finit pas de nous étonner. Après son indication historique dans le traitement de la goutte, et plus récemment en cardiologie, cet anti-inflammatoire pourrait bien devenir le premier traitement oral permettant d’éviter les complications du Covid-19, et constituer ainsi un traitement dans la lutte contre cette infection.

Cet espoir est apporté par la publication de l’étude ColCorona le 23 janvier dernier, réalisée par l’Institut de cardiologie de Montréal (ICM). ColCorona est une étude clinique « sans contact » qui s’est déroulrée à domicile, auprès de personnes non hospitalisées ayant plus de 40 ans. Il s’agit d’une étude randomisée, à double insu et contrôlée par placebo. Elle a été menée au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Amérique du Sud ainsi qu’en Afrique du Sud. Les patients, étaient traités dès la confirmation du diagnostic de Covid-19, soit par colchicine (0,5 mg deux fois par jour pendant 3 jours et une fois par jour pendant les 27 jours suivants), soit par placebo pendant 30 jours. Des évaluations de suivi par téléphone ou vidéo ont eu lieu aux jours 15 et 30 après la randomisation. Il s’agissait de la plus grande étude à l’échelle mondiale testant un médicament administré oralement chez les patients non-hospitalisés ayant une infection par le Sars-CoV-2

Au total, 4 488 participants ont été inclus dans cet essai. Sur l’ensemble de ces patients, la colchicine a permis de réduire le taux d’hospitalisation et de décès de 21%. Et les résultats apparaissent encore meilleurs lorsque l’analyse porte sur les 4 159 patients ayant un test PCR positif de Covid-19, prouvant l’origine de l’infection. Ils montrent, en effet, que le traitement permet d’abaisser de façon statistiquement significative le risque d’hospitalisations de 25%, le besoin de ventilation mécanique de 50%, et les décès de 44%. « Notre étude a montré l’efficacité du traitement utilisant la colchicine pour prévenir le phénomène de « tempête inflammatoire majeure » et réduire les complications liées au Covid

La piste des anticorps monoclonaux pour les formes légères à modérées
la combinaison de deux anticorps de synthèse semble efficace. Ces deux molécules associées, le bamlanivimab (2800mg) et l’étesevimab (2800mg) a, en effet, réduit de manière significative les hospitalisations et les décès liés à l’infection chez des patients récemment diagnostiqués présentant des symptômes légers à modérés.
Le bamlanivimab et l’étesevimab sont deux anticorps monoclonaux humain recombinants neutralisant dirigés contre la protéine de pointe du Sars-CoV-2.

Un traitement similaire (REGN-COV2), composé de deux anticorps synthétiques, le casirivimab and imdevimab, est aussi développé par le laboratoire Regeneron. Utilisé par l’ancien président américain Donal Trump, il a ensuite été autorisé, en novembre, par la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement des formes légères à modérées chez les patients ayant un risque élevé de développer une forme sévère de la maladie.


Arrêt prématuré de l’essai avec le tocilizumab dans les formes sévères
De même, une étde parue le 20 janvier dans le British Medical Journal (BMJ) a douché les espoirs liés à l’utilisation du tocilizumab chez les patients présentant une forme sévère de la maladie. En effet, cette première étude versus placebo conduite avec cet immunosuppresseur qui cible l’interleukine 6, déjà indiqué dans la polyarthrite rhumatoïde, a mis en évidence, auprès de 129 patients Covid-19 hospitalisés dans un état grave, que le traitement n’était pas plus efficace que les soins standards à une échéance de 15 jours, et était même associé à un accroissement de la mortalité. Ainsi, 28% des patients du groupe tocilizumab ont dû être placés sous ventilation artificielle ou sont décédés, contre 20% dans l'autre groupe. Et le taux de décès a été calculé à 17% dans le groupe de patients traités par tocilizumab, contre 3% dans l'autre groupe ; cette constatation ayant, entrainé l’interruption de l'essai.

Sources :


https://www.medrxiv.org/content/10.1101 ... 21250494v1

https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/N ... tured_home

https://www.biorxiv.org/content/10.1101 ... 5.428137v2

https://www.thelancet.com/journals/lanr ... 7/fulltext

https://www.bmj.com/content/372/bmj.n84

p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 433
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par p.cristian » dim. 31 janv. 2021, 8:34

nicolas-p a écrit :
lun. 25 janv. 2021, 10:34
Un petit espoir : la colchicine, ça marche chez l'homme a priori (essai COLCORONA)
La colchicine est très toxique et l'étude ne permet pas de conclure à un effet significatif. Voici une argumentation sur le sujet.
https://lebiostatisticien.fr/la-colchic ... ce-ou-pas/

Il n'y a pas de traitement miracle contre le covid, tout au plus peut-on limiter ses effets les plus délétères avec quelques traitements. Mais aucun hôpital ne peut traiter correctement quoi que ce soit si ses services sont trop tendus. L'utilisation massive des vaccins, le respect des mesures de distanciation sociales est pour le moment la meilleure porte de sortie.

Les vaccins à Arnm au vu de leur efficacité et vitesse de mise en œuvre sont la solution à préférer. Mais les difficultés de production, doivent nous inciter plus que jamais à maintenir toutes les mesures de prudence déjà mise en place.

En attendant, restons prudents et modérés.
N.B. le P. de mon pseudo ne veut pas dire "père".

Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 192
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » dim. 31 janv. 2021, 11:10

Pour la colchichine , il faut arrêter de délirer:
La marge thérapeutique est certes étroite mais l'essai colcorona utilise des doses "infrathérapeutique" classique( 0.5mg/j...) à ces doses aucun risque.
On l'utilise pour la goutte, les péricardites à dose plus importante ( jusqu'à 3mg/j) depuis plus de 40 ans sans problème. (Il faut strictement respecter les doses)
Limiter le risque de forme grave, de ventilation et même simplement d'hospitalisation serait déjà énorme...
Attendons bien sûr les résultats définitifs publiés.

Pour les vaccins à ARNm je vous trouve très optimiste.... et voila pourquoi :

Ils sont très sélectifs et actifs uniquement sur 1 seul épitope ( protéine spike ) la moindre mutation à ce niveau....et c'est fichu. ( variants...) de plus par leur sélectivité ils bloque les virus sensibles et favorisent théoriquement l'émergence de variants résistants.

D'ailleurs l'Angleterre et Israël qui sont les 2 pays au monde au taux de vaccination les plus élevés ( plusieurs dizaines de millions ) voient actuellement leur taux d'infection et d'hospitalisation exploser...

Cela peut être du a une immunité non acquise encore ( on a plus de 8 à 9sem de recul donc normalement l'immunité est acquise
..) mais aussi malheureusement à des variants résistants...( on aura la réponse dans quelques semaines )

Les vaccins classiques ( inactivés ou glycoproteiques) sont actifs sur de multiples épitopes membranaires, donc une mutation sur 1 épitope aura peu d'impact sur l'efficacité et sont par leur non sélectivité largement moins sensibles aux mutations.

La vaccination est certes utile mais vaccination c'est un terme générique qui fait appel à de multiples technologies.

Les vaccins à ARNm, ce n'est pas forcément le Graal face aux virus à ARN...

Je dierai même que potentiellement c'est risqué car on va se croire protégé ce qui est loin d'être certain à ce jour.

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 542
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par marie du hellfest » sam. 06 févr. 2021, 23:16

Bonjour aux gens que je connais et aux autres.

Merci à nicolas-p pour ce travail de vulgarisation intéressant, en particulier sur le fonctionnement des différents types de vaccins. Je me permets toutefois de chipoter par rapport à votre analyse du rapport bénéfices/risques. Vous ne prenez en compte que la mortalité (similaire à la grippe pour les moins vieux) et concluez donc, si j'ai bien compris, qu'en dessous de 65 ans la vaccination avec des vaccins à ARN n'est pas intéressante. Je partage votre méfiance quant aux effets à long terme de ces nouveaux produits, mais il me semble que vous oubliez de prendre en compte deux facteurs :
- le taux de contagiosité de ce coronavirus est beaucoup plus important que celui de la grippe ; 1,3 en moyenne pour la grippe saisonnière contre 3 (qui est une estimation plutôt basse) pour le coronavirus avant même l'apparition des souches plus contagieuses. Même si les jeunes ont toujours peu de chances d'en mourir, un nombre nettement plus important sera infecté et par conséquent, plus de morts au final quand même. Je sais bien que ce n'est pas significatif statistiquement mais ça fait toujours bizarre quand un ami de certains membres de la famille, de moins de 50 ans et sans co-morbidité disparait en deux jours de cette cochonnerie. Le coup du "ça n'arrive qu'aux autres" en prend un sacré coup dans l'aile.
- les effets secondaires et sur le long terme de cette maladie, qui ont l'air d'être aussi nombreux que pas sexys. Un nombre pas négligeable de ceux qui s'en sortent n'en seront pas pour autant indemnes. Entre les différentes variations sur les problèmes de circulation (amputations, risques d'AVC, embolies pulmonaires, troubles de l'érection, lésions cutanées, ...), la fatigue chronique, les atteintes au système cérébral etc, ça ne fait pas franchement envie. Et là non plus, on ne connait pas les effets à long terme.

Donc oui, il est bon de rappeler les limites de ce nouveau type de vaccin et je ne jetterai certainement pas la pierre à ceux qui préfèrent en attendre un plus conventionnel. Mais il me parait toutefois important de tenir compte de ces deux points, en plus du taux de mortalité, pour émettre un jugement définitif.

Sinon je n'ai pas encore vu passer l'info sur ce fil donc je vous le mets en lien : il semblerait qu'un type d'antidépresseurs donne des résultats encourageants pour prévenir voire guérir les formes graves. A confirmer par des études plus poussées.
https://www.huffingtonpost.fr/entry/des ... 04bfa4664e

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 192
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par nicolas-p » dim. 07 févr. 2021, 16:07

Oui vous avez raison

La covid n'est pas forcément anodin chez tous.

De toute façon il faudra du recul pour, pouvoir analyser à postériori cette maladie et ses conséquences.

Il n'y a pas d'attitude parfaite dans cette situation. Seulement des avis a prendre pour ce que c'est : avis imparfait valable uniquement à un instant T

Le fameux rapport bénéfice risque est la pierre d'achoppement de la décision :

La maladie et ses conséquences sont elles plus graves que les risques hypothétiques d'effets secondaires tardifs inconnus de certains vaccins ?

Si oui, il faut vacciner.

Or on a la réponse ni pour la maladie ni les vaccins. Donc on ne peut que donner une opinion.

Il est tout a fait légitime de prôner la vaccination. Il faut simplement en connaitre les limites (technologies nouvelles ) et l'efficacité inconnue notamment face à l'émergence de variants.

Étonnant effet des antidépresseurs !
Pourquoi pas après tout même si j'ai du mal à en saisir réellement le mécanisme

Avatar de l’utilisateur
marie du hellfest
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 542
Inscription : dim. 28 mars 2010, 15:48

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par marie du hellfest » jeu. 11 févr. 2021, 21:32

Merci pour votre retour.

Donc oui in fine on en est réduits faire un choix le moins pire possible, sans avoir l'ensemble des données pour se décider. Un peu la roulette russe quoi.

Note aux modérateurs : je suppose que c'est vous qui avez volontairement fait passer mon précédent message sous mon ancien compte. De mon côté je ne peux plus y accéder et je ne peux pas non plus poster sous mon ancien pseudo puisqu'il est déjà pris. C'est sympa mais pas la peine de trop vous embêter non plus, je ne faisais que passer.

Bonne continuation.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2038
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Altior » dim. 14 févr. 2021, 15:20

Au CHU de Brest, 21 de soignants sur 64 en arrêt de travail suite aux effets secondaires du vaccin.
C'est ici.

Pourtant j'apprends qu'on va reprendre la vaccination. Pire on se porte, mieux on martèle sur la vaccination. Par mesure de prudence, on ne va pas vacciner toute une section en même temps, pour que la mise de soignants hors état de travail soit échelonnée. Sagesse, quand tu nous tiens!

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1491
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Que penser des vaccins contre le Covid-19 ?

Message non lu par Foxy » dim. 14 févr. 2021, 15:28

Altior a écrit :
dim. 14 févr. 2021, 15:20
Au CHU de Brest, 21 de soignants sur 64 en arrêt de travail suite aux effets secondaires du vaccin.
C'est ici.

Pourtant j'apprends qu'on va reprendre la vaccination. Pire on se porte, mieux on martèle sur la vaccination. Par mesure de prudence, on ne va pas vacciner toute une section en même temps, pour que la mise de soignants hors état de travail soit échelonnée. Sagesse, quand tu nous tiens!
voici la suite... si on peut dire !!
La direction du CHRU de Brest s’est exprimée, sur les effets secondaires du vaccin AstraZeneca qui l’ont conduite à suspendre la vaccination des soignants, comme nous le révélions jeudi.
Le CHRU avait opté pour une vaccination des équipes des services en contact avec les patients atteints de la Covid (maladies infectieuses, urgences et réanimation) ; il a revu sa stratégie. (Le Télégramme)
1. « Des effets fiévreux importants »

Dans un communiqué, la directrice, Florence Favrel-Feuillade, confirme que, depuis lundi, « 64 professionnels ont été vaccinés avec le vaccin AstraZeneca. L’hôpital a fait remonter les effets indésirables observés par ses professionnels, comme d’autres hôpitaux, car tous ont constaté des effets fiévreux importants dans les heures qui suivent la vaccination, effet dont la durée s’étend de 24 à 48 heures ». Un constat qui a décidé l’établissement à suspendre la vaccination des équipes au sein des services priorisés.

2. Reprise de la vaccination via Doctolib lundi

« La cellule de vaccination du CHRU avait opté pour une vaccination des équipes jugées prioritaires, car en contact avec les patients atteints de la covid-19. Elle a revu sa stratégie au regard des recommandations de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé), pour reprendre la vaccination sur de nouvelles modalités. La vaccination des professionnels d’un même service s’effectuera de manière échelonnée, pour ne pas en perturber le fonctionnement du fait d’arrêts de travail », précise la directrice, qui annonce la reprise de la vaccination avec l’ouverture de créneaux spécifiques sur Doctolib, dans les centres de vaccination du CHRU de Brest, pour les professionnels volontaires, dès le lundi 15 février.

« Les membres de la cellule de vaccination du CHRU ont préparé une note à l’intention des professionnels, afin de les rassurer et de poursuivre la mobilisation dans la campagne de vaccination, qui est un outil essentiel dans la lutte contre la covid-19 », insiste la directrice.

3. Vendredi, 34 patients covid hospitalisés au CHRU de Brest

Sur le front de l’épidémie, le plateau reste stable, avec entre 35 et 40 patients hospitalisés au CHRU de Brest. Ce dernier compte, ce vendredi, quatre patients en réanimation, neuf en secteur covid et 21 en secteur hors covid et soins de suite, soit 34 patients en tout. L’activité du laboratoire affiche 2 % de positivité en moyenne (1 % le 10 février, 3 % la veille).

Concernant le cluster de médecine interne, trois cas ont été identifiés positifs à J + 14 : un cas lors du dépistage du 4 février et deux cas lors des dépistages des 10 et 11 février. Dans le département du Finistère, 122 patients covid sont hospitalisés, dont neuf en réanimation. Une situation stable, mais le nombre de décès progresse régulièrement. Le 15 novembre, le cumul de décès à l’hôpital depuis le début mars était de 69 ; le 1er janvier, de 126 ; et, jeudi, le chiffre de 183 décès a été atteint dans le Finistère.

4. Ni africain, ni brésilien, mais 3,7 % de variant anglais

Le variant anglais a été identifié sur le territoire brestois, mais dans des proportions faibles : si 17 % des prélèvements du laboratoire se sont avérés correspondre au variant entre le 24 et le 28 janvier, ces chiffres ne reflètent plus la situation observée ces derniers jours. Depuis le 1er février, le laboratoire a enregistré deux patients positifs au variant anglais sur 54 cas positifs, soit environ 3,7 %. Le dernier cas de variant anglais décelé remonte au 7 février. Aucun variant africain ou brésilien n’a encore été identifié sur le territoire
.


https://www.letelegramme.fr/finistere/b ... 703968.php
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités