Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1218
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par Kerygme » sam. 12 sept. 2020, 10:55

Bonjour,


Une note intéressante publiée sur le site du Sénat et dont je reprends le titre pour ce sujet.

Elle fait une rétrospective et un état des lieux des cultes religieux durant le confinement et au début du déconfinement : attitudes, situations financières, marginalités, etc .

Pas de scoops mais un état des lieux intéressant sur les relations religieuses avec la République Française, et qui nous donne un aperçu de la vie de l'Église en dehors de la frénésie médiatique et de ses orientations.

Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France (Source : www.senat.fr)
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Honorat
Persona
Persona
Messages : 43
Inscription : mar. 28 avr. 2020, 15:27

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par Honorat » dim. 13 sept. 2020, 21:13

Bonjour,

Je me permets de citer le document mentionné ci-dessus. Il mentionne avec pertinence le rôle tenu par l'Église catholique durant la crise sanitaire :
Aussi cette crise permet-elle de prendre la mesure d’une rupture historique majeure : la perte du rôle de premier plan tenu par la religion dans la réponse aux épidémies. Plus précisément, celle-ci apparaît aujourd’hui marginalisée dans deux de ses trois fonctions historiques :

- Expliquer : le discours technique et scientifique, ici plus précisément médical, a remplacé le discours théologique ;
- Combattre : les « mesures barrières » ont remplacé les prières, la « distanciation » a remplacé les invocations.

S’agissant de la troisième fonction, accompagner, les cultes conservent en revanche un rôle majeur. Ce réconfort moral et spirituel que peut apporter la religion en temps de crise pose des questions différentes, qui seront examinées plus bas (Partie IV).
Il s’agit, bien sûr, d’un phénomène de long terme, progressif et variable selon les cultes, les régions du monde et les situations. Toutefois, si ce phénomène de sécularisation n’est pas nouveau en lui-même, c’est la première fois qu’il apparaît dans une crise sanitaire « totale », qui concerne en même temps toute l’humanité et suscite des peurs et des angoisses dans tous les domaines de la vie sociale – une crise eschatologique par excellence, où en d’autres temps, les hommes s’en seraient d’abord remis à Dieu et à ses représentants sur Terre.
[...]
L’autre signe majeur de la sécularisation des autorités religieuses dans la gestion de la crise est l’adoption d’une lecture d’abord scientifique et technique des événements, au détriment de la lecture théologique.
[...]
Face à une calamité majeure affectant profondément les sociétés et les individus, la religion a perdu le monopole du sens. Pour paraphraser les Évangiles, elle a non seulement « rendu à César ce qui est à César », c’est-à-dire aux autorités civiles, mais elle a aussi « rendu à Hippocrate ce qui est à Hippocrate ».

pp. 23-24
« Celui qui a mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime » (Jn 14, 21)

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 717
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par Gaudens » lun. 14 sept. 2020, 13:16

Mon pc ne m'a pas permis l'accès au site du Sénat mais l'extrait donné par Honnorat ci-dessus appelle quelques remarques,me semble-t-il:
-"expliquer":
certes dans l'esprit des croyants,comme celui de tous les hommes,l'explication médicale est première ,encore qu'en l'espèce,le discours médical ait été et est toujours quelque peu fluctuant et complexe,voire incertain. Mais enfin nul ne peut affirmer aujourd'hui que la cause évidente de l'épidémie viendrait par exemple directement de la colère de Dieu,un discours fréquent dans le passé (un peu lointain,déjà) assorti d'un appel à la repentance massive. Quoi que...Derrière la causalité immédiate(toujours incertaine d'ailleurs dans le cas du Covid 19) nous ne savons rien de la manière dont Dieu,maitre de toutes choses,laisse ou non opérer le jeu (pardon du mot) des lois naturelles et non naturelles(si l'homme est quelque peu responsable de l'épidémie en question,comme il semble à certains égards -laboratoire de Wuhan,marchés alimentaires non contrôlés,etc...).Ne connaissant pas les pensées de Dieu("mes pensées ne sont pas vos pensées") ,nous ne pouvons rien dire,rien affirmer.Je pense toutefois à l'épisode évangélique où Jésus évoque les catastrophes survenues à Jérusalem(chute d'une tour et autres) :certes il balaye l'idée d'une culpabilité des victimes de la catastrophe(ce qui peut se généraliser aux victimes des catastrophes en général) mais incite toutefois à la repentance pour éviter pire...Je crois que nos sociétés,entrées dans une spirale de déshumanisation forcenée, et d'oubli concommittant de Dieu devraient tout de même aller au delà du simple combat médical et remettre en cause beaucoup de leurs tentations actuelles.Du reste même en l'absence d'une crainte salutaire de Dieu,le simple bon sens y conduirait. L'Eglise a-t-elle suffisamment attiré l'attention de tous là-dessus à l'occasion de l'épidémie?Je laisse la question ouverte.

-"combattre":
certes les croyants sont en principe,comme les autres, acteurs de la distanciation,du masque,etc...Reste que l'Eglise n'a pas cessé d'appeler à la prière (à ma très modeste échelle,j'ai tous les jours prié le "Sub tuum praesidium" ,prière en temps de catastrophe et d'épreuve grave ) .Mais bien plus, je n'ai pu m'empêcher de noter qu'un ou deux jours après que le Pape eût confié la population romaine et italienne à la Vierge Marie "Salus Populi Romani"),les statistiques italiennes commencèrent à s'inverser,certes doucement au début ...Qui peut affirmer que les prières seraient sans effet ? Le Sénat ?

Je sais que les considérations ci-dessus,pour prudentes qu'elles soient, sont encore trop imprégnées de mentalité "archaique"aux yeux de la majorité de nos contemporains européens formatés par la désacralisation ambiante voire obligatoire.Mais il serait dommage que l'ensemble des chrétiens sincères leur emboitent le pas, comme je le crains et justifient laes conclusions un peu trop radicales de l'étude sénatoriale.

Honorat
Persona
Persona
Messages : 43
Inscription : mar. 28 avr. 2020, 15:27

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par Honorat » lun. 14 sept. 2020, 16:54

Bonjour Gaudens,

Quand vous employez les termes de « désacralisation ambiante voire obligatoire », vous mettez le doigt sur ce qui est, pour moi, le cœur du sujet. Je pense en effet que cette crise sanitaire a mis en évidence la désacralisation de notre culture et de notre société. Immédiatement, il a émergé dans l'espace public un discours médical, scientifique et rationnel, recherchant les causes de l'épidémie et les moyens de la combattre. Cela semblait bien sûr inévitable compte tenu des connaissances actuelles de la médecine, et c'est une bonne chose. Cependant, nous avons pu constater que, de manière générale, cette parole scientifique fut l'unique intermédiaire apte à expliquer et combattre l'épidémie. L'Église n'a plus le même rôle qu'autrefois face aux fléaux naturels, les milieux scientifiques et politiques ont agi comme des sphères du profane totalement autonomes de toute influence religieuse. Ils ont agi comme si l'avancée de la science compensait le retrait progressif de l'Église dans la société. Une Église qui, pourtant, a vocation à la critique rationnelle du monde. C'est elle qui détient le monopole culturel d'une pensée authentiquement chrétienne. Je pense que l'Église doit renouer avec une lecture sacrale du temps historique, des événements et de la vie d'ici-bas. La science et la politique n'excluent pas la religion, en réalité ces notions n'ont de cesse de se chevaucher. Mais sans religion, la science et la politique sont des puissances désacralisantes et profanatrices.
« Celui qui a mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime » (Jn 14, 21)

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1218
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par Kerygme » lun. 14 sept. 2020, 17:03

Gaudens a écrit :
lun. 14 sept. 2020, 13:16
Mon pc ne m'a pas permis l'accès au site du Sénat ...
Réessayez après avoir vidé le cache de votre navigateur, 9 fois sur 10 c'est la solution.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 189
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par nicolas-p » lun. 14 sept. 2020, 18:38

édifiant je trouve:

avec des "perles" tel que "La religion, une forme parmi d'autres de soutien psychologique" ou "Il existe également des rituels laïques, pratiqués notamment par les obédiences maçonniques." ou "La religion un « besoin vital » ? Une revendication propre à l’Église catholique"...

consternant.

derrière un discours de façade soit disant "bienveillant" de l'état laïque... rien de nouveau me direz vous.... (discréditer l'église catholique en France tout en faisant semblant en façade de ne pas en avoir l'air...)

on sent frémir derrière la volonté de se servir de la loi pour faire taire la religion et justifier la fermeture des églises afin d'interdire sans en avoir l'air... le saint sacrifice. (bonnes gens l'état vous protège! contre vous même si il le faut...)

franchement très inquiétant car ils ont les armes juridiques avec eux. un vrai totalitarisme dirigé spécifiquement contre le catholicisme sans en avoir l'air...

les autorités de l'églises en France vont elles réagir?

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 717
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par Gaudens » lun. 14 sept. 2020, 20:47

Merci du conseil,Kérygme mais j'ai essayé de vider le cache (en supprimant l'historique,si c'est bien cela) et ,à nouveau, quand j'ai voulu ouvrir le site en question (et bien d'autres depuis quelques jours) le système me répond avec la mire fixe de Orange Airbox (en déplacement hors du lieu où est ma box ,j'utilise une Airbox)...


[Il est préférable d'utiliser le message privé pour ce genre d'échanges. Merci de votre compréhension. La modération]

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2032
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par Altior » dim. 11 oct. 2020, 21:35

nicolas-p a écrit :
lun. 14 sept. 2020, 18:38
on sent frémir derrière la volonté de se servir de la loi pour faire taire la religion et justifier la fermeture des églises afin d'interdire sans en avoir l'air... le saint sacrifice. (bonnes gens l'état vous protège! contre vous même si il le faut...)
C'est possible, mais pas tout à fait évident. On aura la confirmation de cette hypothèse si on va constater qu'un nouveau confinement touche les paroisses avant Noël. Le premier est tombé dans le Carême, chose qui pourrait être une coïncidence. Si le deuxième tombe dans le temps d'Avent, c'est à dire dans le deuxième temps fort qui rassemble les chrétiens dans l'année, l'hypothèse se confirme. Je suis croyant, mais je ne crois pas aux coïncidences répétées.

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1663
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par cmoi » dim. 11 oct. 2020, 21:47

Cela pourrait aussi venir du diable, tout simplement (car je le sens venir...)

Lejardin
Censor
Censor
Messages : 167
Inscription : jeu. 06 août 2020, 16:31

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par Lejardin » lun. 12 oct. 2020, 9:41

cmoi a écrit :
dim. 11 oct. 2020, 21:47
Cela pourrait aussi venir du diable, tout simplement (car je le sens venir...)
ça vient bien plus probablement d'un pangolin facétieux qu'une personne fut bien mal avisée de voir en lui un repas. :>

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1663
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par cmoi » lun. 12 oct. 2020, 10:01

Lejardin a écrit :
lun. 12 oct. 2020, 9:41
cmoi a écrit :
dim. 11 oct. 2020, 21:47
Cela pourrait aussi venir du diable, tout simplement (car je le sens venir...)
ça vient bien plus probablement d'un pangolin facétieux qu'une personne fut bien mal avisée de voir en lui un repas. :>
Oui, le cercle est bouclé, à chacun de faire son choix, en prenant garde à éviter les jugements téméraires



Ps J'ajouterai qu'un pingouin pense comme un pingouin, un Raymond comme un Raymond, un accusateur comme un accusateur, un rédempteur comme un rédempteur, et qu'un disciple du Christ se doit de discerner les esprits et (à mon avis) d'éviter d'avoir une opinion, mais de chercher son devoir à influencer les possibles vers le bien, et de laisser à Dieu l'éventuel "soin de la vengeance"

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2032
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Question urgente

Message non lu par Altior » sam. 14 nov. 2020, 21:02

Bonjour,

Y a-t-il quelqu'un qui puisse me renseigner si l'épiscopat a donné une indulgence pour non-fréquentation de la Sainte Messe en jour d'obligation, comme pendant le Confinement 1.0 ?

Gaudens
Senator
Senator
Messages : 717
Inscription : mer. 25 avr. 2018, 19:50
Conviction : chrétien catholique

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par Gaudens » dim. 15 nov. 2020, 21:54

Je n'ai aucune idée sur ce genre de choses et n'ai rien lu de particulier en tous cas,Aitior.
Qu'y a-t-il derrière votre question ?
Bonne soirée,
Gaudens

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2032
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par Altior » dim. 15 nov. 2020, 23:54

Gaudens a écrit :
dim. 15 nov. 2020, 21:54
Qu'y a-t-il derrière votre question ?
Pas toutes les questions ont une arrière-pensée, Gaudens!

Pendant le Confinement 1.0, il m'est arrivé de louper quelques Messes et de les suivre à la télé. Sans avoir péché, car je me suis prévalu d'un décret d'indulgence (je ne sais plus si émanant de l'épiscopat de France ou du Saint Siège) que j'ai lu dans la presse catholique. Pendent ce Confinement 2.0, je ne suis pas au courant de rien de la sorte, de façon que je dois prendre quelques risques d'enfreindre les dispositions du gouvernement laïcard.

menochios
Ædilis
Ædilis
Messages : 40
Inscription : jeu. 23 janv. 2020, 17:29

Re: Les cultes religieux face à l’épidémie de Covid-19 en France

Message non lu par menochios » mar. 17 nov. 2020, 18:53

Qu'est ce qui ressort de ce document :
- L'obsession, encore du virtuel. "Zoom, premier rabbin de France" Il fallait quand même la sortir. Chacun dans son enclos virtuel.
- Le mépris absolu pour les sentiments. Marque nette de psychopathie. Tout ce qu'ils ont à dire des morts solitaires dans les hopitaux, c'est que de proposer une hotline a été maladroit ? On n'a pas affaire à des personnalités connues pour leur empathie.
- Un satisfecit sur le rôle des cultes. Avec une phrase géniale "Les cultes se sont comportés en acteurs secondaires, agissant en relais des autorités civiles, légitimes et compétentes pour définir ces mesures et en prescrire l’application sur le territoire. Leur obéissance relève donc à la fois d’une adhésion au bien-fondé de ces mesures et d’une acceptation de la répartition des rôles." En clair : les cultes ont bien rempli la fonction assigné par l'Etat de gardien du poulailler libre.
- en réponse, on se préoccupe de leur situation financière. Une petite subvention pour service rendu ? Même pas.

Mais la suite est plus nettement inquiétante. C'est toujours le dernier chapitre le plus important. Celui qui donne les orientation, le seul qui est lu.
D'abord, ce que relève ce document, c'est que du point de vue de l'Etat, les structures organisées de la religion ont perdu leur efficacité. Les gens ne se sont pas précipités dans les églises, bien qu'on constate un besoin accru de spiritualité. ch IV-1. Pour y répondre il faut mettre en place des stratégies innovantes d'ingénierie sociale : applaudissements aux fenêtres, dr Raoult. ch IV-2,
Puis vient le chapitre IV-3, et encore une fois l'Eglise catholique se distingue. Le message est clair : tout ce qui était dit aux chapitres précédents est nul et non avenu. La bête bouge encore, il va falloir le coup de grâce, le voilà :
Les responsables des cultes doivent assumer leurs responsabilités
En clair, si ils désobéissent, ils seront punis. Le chapitre détaille ce qu'ils ont le droit de faire. Porter le message de l'Etat, et la bonne parole sanitaire. Rien d'autre.

Noter aussi que le thème de la représaille est déjà cité plus haut. Les désaccords relèvent du 'Déni scientifique et refus d’obéir : une attitude marginale aux ressorts complotistes'

On a de la chance d'avoir échappé à 'menées factieuses'.
Où Dieu m'a mis, je tiens.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 40 invités