Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

« Vous êtes le sel de la terre, vous êtes la lumière du monde. » (Mt 5.13-14)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions ecclésiales
Avatar de l’utilisateur
Archidiacre
Quæstor
Quæstor
Messages : 384
Inscription : sam. 29 juil. 2017, 14:45
Conviction : Catholique.

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par Archidiacre » sam. 04 mai 2019, 22:14

Je pense effectivement qu'il se tirerait une balle dans le pied en faisant cela: On se mettrait alors à dire qu'il les excommunie parce qu'ils disent la vérité qui dérange (les ennemis du catholicisme adorent s'en faire les martyrs), ou on lui reprocherait une hypocrisie à les excommunier eux et pas d'autres (dans le camps progressiste)...
Chaîne Youtube: https://www.youtube.com/c/Archidiacre

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1656
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par zelie » dim. 05 mai 2019, 9:12

Oui, voilà, stratégiquement et au premier abord, je comprend toutes les réserves, car si on commence à en virer certains, on doit forcément en virer d'autres pour rester cohérent avec la rigueur proposée.
Mais ce que j'interroge, c'est la limite, entre d'une part un témoignage à Dieu qui ne peut s'embarrasser d'un compromis mensonger, trop "politique", qui exige de témoigner de la vérité sans calculer les risques et les conséquences de façon trop exagérée, puisque cela a été la conduite du Christ et de ses disciples, rendre témoignage à la Vérité à tout prix même au prix de sa vie, ne rien renier, pas une fois ni sur un seul point, et d'autre part, faire preuve de miséricorde envers le pécheur. Mais alors cette miséricorde, doit-elle encore s'exercer sur le pécheur qui amène la confusion et le mensonge dans la tête des fidèles moins averti que lui et dont on sait, en le gardant dans le giron de l'Eglise, qu'il continuera allègrement son oeuvre d'usure et de rébellion?
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
Fernand Poisson
Censor
Censor
Messages : 169
Inscription : jeu. 11 avr. 2019, 23:03
Conviction : Catholique romain

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par Fernand Poisson » dim. 05 mai 2019, 10:17

Suis-je le seul à être sérieusement troublé par cette lettre ? Lire les passages d'AM mentionnés sans y voir des hérésies demande une drôle de gymnastique mentale. Certes pas tous et la lettre mêle propos pertinents et déplacés, mais la position des auteurs me paraît néanmoins assez modérée (ils s'en remettent aux évêques), et je trouve injuste de les accuser de sédévacantisme ou d'individualisme (ce qui est quand même un comble !). Ce ne serait pas la première fois qu'un pape tombe dans l'hérésie. À vous lire on a l'impression que même soulever cette éventualité fait forcément de nous un diviseur, un menteur et un fauteur de trouble. Mais il ne peut y avoir d'unité que dans la vérité.

Avatar de l’utilisateur
Archidiacre
Quæstor
Quæstor
Messages : 384
Inscription : sam. 29 juil. 2017, 14:45
Conviction : Catholique.

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par Archidiacre » dim. 05 mai 2019, 10:37

A mon avis c'est plutôt la gymnastique mentale qui mène à conclure sur son hérésie à partir des textes qu'ils avancent: elles nécessitent d'extrapoler, conjecturer et nier des points théologiques notamment sur le cas d'Amoris Laetitia. Etant donné qu'ils demandent la déposition du Pape en le déclarant hérétique, ils considèrent qu'il n'est plus le Pape légitime. C'est bien du sédévacantisme et les méthodes frauduleuses sont exactement les mêmes, la seule différence est qu'ils voudraient obtenir légitimation par des évêques (en se fixant surement un nombre arbitraire pour valider leur thèse). Pour l'individualisme, c'était surtout sur la question de la recherche de dissidence et de désobéissance en général, pas forcément cette lettre. Ce texte est clairement là pour les convaincus qui ont toujours répétés les mêmes poncifs à propos du Pape qu'ils ne reconnaissent qu'en "théorie" mais salissent nui et jour derrière.
D'autres articles qui le réfutent:
http://www.ncregister.com/blog/jimmy-ak ... ith-heresy
https://catholicherald.co.uk/commentand ... sy-letter/
Dernière modification par Archidiacre le dim. 05 mai 2019, 10:38, modifié 1 fois.
Chaîne Youtube: https://www.youtube.com/c/Archidiacre

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1810
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par prodigal » dim. 05 mai 2019, 10:37

Le problème est que manifestement ces accusations sont faites sans souci de vérité.
Mais j'ai toujours pensé qu'il fallait y répondre, comme s'il s'agissait de questions de bonne foi, afin de ne pas laisser le trouble s'installer.
Quant à l'excommunication, elle ne me paraît pas la réponse appropriée. Je crois qu'il faudrait redécouvrir la bonne vieille pratique de l'anathème. :D
Cela donnerait quelque chose comme ça, à prendre avec humour si possible :
- si quelqu'un dit que le discernement est de soi coupable et que pour juger la conduite d'un pécheur il ne faut en aucun cas se préoccuper des circonstances qui l'entourent, qu'il soit anathème.
- si quelqu'un dit que le sacrement de mariage a pour fin de rendre licite ce qui est un crime aux yeux de la loi naturelle, qu'il soit anathème.
- si quelqu'un dit qu'une personne mariée ne peut se convertir à la vraie religion sans son conjoint, et qu'elle doit quitter celui-ci préalablement à toute conversion s'il n'est pas lui-même catholique, qu'il soit anathème.
- si quelque maître voit son enseignement condamné par le magistère et prétend néanmoins pouvoir l'enseigner sans modification au prétexte que le pape serait hérétique, qu'il soit anathème.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par Cepora » dim. 05 mai 2019, 10:57

Nombreux sont ceux qui considèrent l'exortation apostolique Amoris lætitia comme trop permissive au sujet de la communion des divorcés-remariés, et si la lettre est pour le moins maladroite dans sa forme en accusant le pape François d'hérésie, l'on doit malgré tout considérer, indépendamment de l'accusation d'hérésie, que certains éléments de fond du sujet abordé sont partagés par un nombre relativement important de catholiques.

À propos de l'excommunication, je crois que celle-ci doit être avant tout considérée comme un remède, une mesure médicale visant le rétablissement de la personne et le salut de son âme. Je ne crois pas que l'excommunication doit être envisagée comme une mesure de défense pour protéger l'Église.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1784
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par Carhaix » dim. 05 mai 2019, 11:33

.
Dernière modification par Carhaix le dim. 14 juil. 2019, 2:56, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cepora
Barbarus
Barbarus

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par Cepora » dim. 05 mai 2019, 14:56

Carhaix a écrit :
dim. 05 mai 2019, 11:33
Tout cela montre surtout l'existence d'une grande fissure à travers l'Église.
Comment se peut-il, cher Carhaix, que se soient des chrétiens qui déchirent l'Église, alors que les bourreaux de Notre-Seigneur eux-mêmes n'ont pas partagé sa tunique ?

Le cœur du pape François s'étend jusqu'aux extrémités de l'Église. Il essaie, du mieux qu'il peut, de rassembler le troupeau, de veiller sur sa progéniture à la manière d'un « papa poule ». C'est en tout cas l'image qu'il me renvoie par le prisme de ses opinions, de ses qualités et de ses défauts.

Considérons combien doit être terrible le fait de passer du Suprême pontificat de l'Église au tribunal du Dieu vivant, et ne jugeons pas notre pape, mais soutenons le par notre prière.

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1784
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Message non lu par Carhaix » dim. 05 mai 2019, 15:49

.
Dernière modification par Carhaix le dim. 14 juil. 2019, 2:56, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
prodigal
Amicus Civitatis
Amicus Civitatis
Messages : 1810
Inscription : mar. 09 juil. 2013, 10:32

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par prodigal » dim. 05 mai 2019, 16:05

Cher Carhaix,
vous trouverez peut-être mon jugement simpliste mais pour moi celui qui a tort c'est celui qui veut la guerre et celui qui a raison c'est celui qui veut la paix.
Dit autrement, celui qui a tort c'est celui qui ne veut pas comprendre les raisons de l'autre et celui qui a raison c'est celui qui se montre capable de les prendre en compte.
Ou, si vous préférez, considérons l'épisode du jugement de Salomon : la vraie mère c'est celle qui ne veut pas que son enfant soit coupé en deux.
En ce qui concerne la question qu'on appelle abusivement celle des divorcés remariés (abusivement car cela recoupe d'autres cas de figure), remarquez qu'il ne s'agit pas d'adapter la doctrine à des cas particuliers, mais bien d'adapter ces cas particuliers à la doctrine. Il ne s'agit pas, par exemple, d'autoriser le divorce, mais bien de se demander ce qu'il y a de mieux à faire d'un point de vue chrétien quand on se trouve dans une situation dite anormale, mais qui tend à devenir la norme dans les sociétés dites occidentales. Aucun sacrifice doctrinal n'est exigé de ceux qui voudraient empêcher à toute force le retour des brebis égarées. En revanche, tout n'est pas permis à ceux qui sont concernés.
Mais bien sûr le risque est grand en effet qu'il soit de plus en plus difficile d'empêcher le schisme. Mais la difficulté n'est pas un argument pour renoncer.
Paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3056
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re:

Message non lu par Suliko » dim. 05 mai 2019, 16:30

Prenons le cas des divorcés remariés. Leur situation, pour certains, est inextricable. Lorsque par exemple, des enfants sont nés de ces remariages. Il ne leur est plus possible de revenir en arrière, et ce n'est d'ailleurs pas souhaitable, vu que de nouveaux enfants sont là. Est-ce qu'il est juste de les vouer à l'Enfer sans aucune possibilité pour eux d'y échapper ?
Il est de foi que nous ne sommes jamais tentés au- dessus de nos forces. Donc, il est faut de dire que les remariés civilement avec enfants issus de la seconde union civile n'ont d'autre choix que l'enfer. Il est terrible de lire des choses pareilles sur un forum catholique. Par contre, clairement, il n'existe pour un tel fidèle qu'une possibilité : rompre son union illégitime. Ce sera sans doute très dur pour les enfants, mais d'un autre côté, expliquez-moi comment la partie catholique pourra éduquer ses enfants dans la foi en vivant elle-même dans une situation de péché public ? Pourtant, tout ceux qui s'inquiètent à juste titre des souffrances de ces enfants ne semblent pas trop s'émouvoir de la perte de la foi qui risque très fortement d'être le corollaire d'un refus de rompre avec le péché...
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1784
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par Carhaix » dim. 05 mai 2019, 16:42

.
Dernière modification par Carhaix le dim. 14 juil. 2019, 2:55, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Fernand Poisson
Censor
Censor
Messages : 169
Inscription : jeu. 11 avr. 2019, 23:03
Conviction : Catholique romain

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par Fernand Poisson » dim. 05 mai 2019, 16:58

Il est permis à des divorcés-remariés ayant des enfants de continuer à vivre ensemble s'ils s'efforcent de conserver la continence. Ce point ne fait pas débat. Le bien des enfants est une raison suffisamment grave.

Avatar de l’utilisateur
Archidiacre
Quæstor
Quæstor
Messages : 384
Inscription : sam. 29 juil. 2017, 14:45
Conviction : Catholique.

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par Archidiacre » dim. 05 mai 2019, 17:10

Ce sera sans doute très dur pour les enfants, mais d'un autre côté, expliquez-moi comment la partie catholique pourra éduquer ses enfants dans la foi en vivant elle-même dans une situation de péché public ? Pourtant, tout ceux qui s'inquiètent à juste titre des souffrances de ces enfants ne semblent pas trop s'émouvoir de la perte de la foi qui risque très fortement d'être le corollaire d'un refus de rompre avec le péché...
Vous posez là pour moi un faux dilemme. La situation familiale pourrait dans certaines circonstances être conservée malgré elle tout en admettant la repentance. C'est un compromis fait pour à la fois préserver la paix sociale et les âmes. Je trouve que votre prédiction est aussi contestable. On pourrait retourner votre sous entendu contre vous, en disant que vous préférez refuser aux enfants une éducation stable au prix d'une prédiction variable et de la réputation de la mère.
Chaîne Youtube: https://www.youtube.com/c/Archidiacre

Avatar de l’utilisateur
Carhaix
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1784
Inscription : mer. 21 mars 2018, 1:33
Conviction : Catholique

Re: Des universitaires et théologiens catholiques accusent le pape François d'hérésie

Message non lu par Carhaix » dim. 05 mai 2019, 17:34

.
Dernière modification par Carhaix le dim. 14 juil. 2019, 2:55, modifié 1 fois.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 39 invités