Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
Dúbida
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 416
Inscription : sam. 04 oct. 2008, 15:06

Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par Dúbida » sam. 16 mai 2009, 9:39

Bonjour,
le titre que je voulais mettre initialement était trop long...
Voici donc ma question : pourquoi Dieu, au lieu d'envoyer une âme en enfer (suite au choix libre de cette dernière, on est d'accord), ne décide-t-il pas "simplement" de la détruire ?

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par Invité » sam. 16 mai 2009, 11:34

Par ce que Dieu ne peut pas détruire son image et sa ressemblance voir chapitre 1 et 2 de la Genèse.
De plus il ne peut pas détruire une humanité dans laquelle est né son Fils.
Le péché même le plus horrible n'efface pas l'image de Dieu et sa capacité de divin.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11189
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par Fée Violine » sam. 16 mai 2009, 13:04

Ben... Faudrait lui demander pourquoi...
En tout cas l'évangile parle clairement de l'enfer.

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5058
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par gerardh » sam. 16 mai 2009, 22:22

_________

Bonjour,

Parce que Dieu est lumière (= vérité, justice).


_________

Avatar de l’utilisateur
olive
Quæstor
Quæstor
Messages : 345
Inscription : lun. 15 déc. 2008, 23:38
Localisation : Amen, Ta Volonté Père .

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par olive » dim. 17 mai 2009, 22:53

Bonjour,
Dieu est la Vie , Il ne peut pas sortir quelque chose de lui qu'Il ne possède pas : la mort .
Petite Olive .

" Crois à ce que Dieu mumure à ton coeur " Benoît 16
" Tout ce qu'Il vous dira, faites-le " Jean, 2, 5

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1425
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par zélie » dim. 17 mai 2009, 23:28

Je pense que le questionnement de Dubida pose la question de la miséricorde de Dieu.
Peut-être que votre question exacte serait: pourquoi Dieu permet-il une souffrance horrible pour l'éternité à une âme damnée alors que s'il l'annihilait, cette âme ne souffrirait plus, et Dieu aurait quand même un paradis net de suppôts de Satan?
La question mérite d'être posée.
Je vous dirais bien qu'il y a une histoire -encore et malgré les apparences- de miséricorde dans la position de Dieu, mais je ne saurais pas l'expliquer.

fraternellement,

Zélie

Elia
Ædilis
Ædilis
Messages : 44
Inscription : dim. 17 mai 2009, 22:24

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par Elia » lun. 18 mai 2009, 9:24

Bonjour,
J'aurais éventuellement une certaine explication...
D'après tout ce que j'ai appris ces derniers temps, le Seigneur a voulu l'homme libre. Donc si quelqu'un meurt et ne souhaite pas le rejoindre, cela ne veut pas dire pour autant qu'elle veut que son âme soit détruite. Mais elle doit bien aller "quelque part", par conséquent si elle refuse Dieu, elle va en enfer, mais ce n'est une "punition", c'est un respect de sa liberté.
Voilà, je verrai les choses comme ça...

Avatar de l’utilisateur
Dúbida
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 416
Inscription : sam. 04 oct. 2008, 15:06

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par Dúbida » lun. 18 mai 2009, 18:32

zélie a écrit :Peut-être que votre question exacte serait: pourquoi Dieu permet-il une souffrance horrible pour l'éternité à une âme damnée alors que s'il l'annihilait, cette âme ne souffrirait plus, et Dieu aurait quand même un paradis net de suppôts de Satan?
Ah, merci zélie, c'est exactement ça :fleur: ! J'ai du mal à formuler clairement mes questions...
Elia a écrit :Donc si quelqu'un meurt et ne souhaite pas le rejoindre, cela ne veut pas dire pour autant qu'elle veut que son âme soit détruite.
Bonjour Elia, je ne sais pas si quelqu'un préférerait l'enfer (c'est à dire une souffrance éternelle) à "rien", au néant quoi (sans joie mais sans souffrances). Personnellement, je saute directement sur la deuxième option, mais peut-être que d'autres personnes feraient un autre choix ?

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8050
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par Raistlin » lun. 18 mai 2009, 18:54

Dubida a écrit :Bonjour Elia, je ne sais pas si quelqu'un préférerait l'enfer (c'est à dire une souffrance éternelle) à "rien", au néant quoi (sans joie mais sans souffrances). Personnellement, je saute directement sur la deuxième option, mais peut-être que d'autres personnes feraient un autre choix ?
C'est vrai que l'on pourrait imaginer que Dieu détruise simplement sa créature. Sauf que ça n'a pas vraiment de sens en fait car je crois profondément que les damnés seront, d'une certaine façon, "satisfaits" de leur choix. Comme Satan ne regrettera son choix pour rien au monde, je crois que les damnés sont dans le même cas : ils ont refusé Dieu, leur bonheur éternel, en conscience, c'est donc qu'ils préfèrent vivre replié sur eux-même que de s'ouvrir à l'amour de Dieu.

D'ailleurs, si vous y réfléchissez rapidement, vous verrez que l'annihilation n'est pas un choix puisque nul ne veut être anéanti. Le néant n'attire personne. Certains s'y résignent mais, fondamentalement, personne ne veut vraiment disparaître. Je pense que le choix paradis/enfer est "complet" dans le sens où dans l'un ou l'autre cas, nous aurons exactement ce que nous voulons. Le néant ne sera donc pas une alternative acceptable pour le sauvé/damné.

Bon, je ne sais pas si je suis clair... :oops:

Bien à vous,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

zélie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1425
Inscription : ven. 28 nov. 2008, 13:43

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par zélie » lun. 18 mai 2009, 22:33

Raistlin a écrit : l'annihilation n'est pas un choix puisque nul ne veut être anéanti.
Moi si. Et je l'ai voulu tellement fort que j'ai supplié Dieu de le faire, je le lui ai même écrit!
J'ai eu passé des moments d'épreuve, moments que je n'avais ni choisis ni vus venir, et dans lesquels je ne me suis jamais complu, mais qui m'ont tellement éprouvée que j'ai prié pour cela, longtemps, ardemment, tellement il fallait que tout s'arrête.
Accepter qu'il y ait après cette vie une autre vie, et qu'il faille que je me la tape éternellement, m'a été une pensée difficile, même en pensant au paradis.

Le néant n'attire personne.
Moi si.
Certains s'y résignent mais, fondamentalement, personne ne veut vraiment disparaître.

Ben, si...
Je pense que le choix paradis/enfer est "complet" dans le sens où dans l'un ou l'autre cas, nous aurons exactement ce que nous voulons.
Ben non...

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1938
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par Pneumatis » lun. 18 mai 2009, 23:02

Dúbida a écrit :Bonjour,
le titre que je voulais mettre initialement était trop long...
Voici donc ma question : pourquoi Dieu, au lieu d'envoyer une âme en enfer (suite au choix libre de cette dernière, on est d'accord), ne décide-t-il pas "simplement" de la détruire ?
Bonsoir,

Détruire ce que Dieu a créé voudrai dire :

- soit que ce qu'il a créé était purement contingent : votre âme ne serait donc qu'un agent accidentel dans son projet - ce n'est pas ce que nous apprend la révélation puisque notre âme est éternelle, c'est donc qu'elle participe à la finalité même du projet de Dieu.

- soit que Dieu s'est trompé en vous créant et qu'il doit recommencer - ça parait assez impossible pour l'être qui est la Vérité même

L'enfer est donc la nécessaire conséquence de l'Amour de Dieu pour l'Homme qu'Il a VOULU, qu'il l'a créé libre et qu'Il a BIEN fait. Il vit que cela était bon. C'est difficile à se représenter, mais l'Enfer est la conséquence de l'Amour de Dieu pour l'Homme qui se refuse librement à cet amour. La destruction de sa créature ne pourrait être que l'oeuvre d'un tyran ou d'un créateur imparfait.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
-Cyriaque-
Ædilis
Ædilis
Messages : 13
Inscription : jeu. 26 mars 2009, 17:13
Localisation : France

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par -Cyriaque- » mar. 19 mai 2009, 0:38

Pneumatis a écrit :
- soit que Dieu s'est trompé en vous créant et qu'il doit recommencer - ça parait assez impossible pour l'être qui est la Vérité même
Pourtant c'est pas passé loin quand on lis la genèse chapitre 6 verset 7:
Et l'Eternel dit: J'exterminerai de la face de la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel; car je me repens de les avoir faits.

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1938
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par Pneumatis » mar. 19 mai 2009, 8:36

-Cyriaque- a écrit :Pourtant c'est pas passé loin quand on lis la genèse chapitre 6 verset 7:
Et l'Eternel dit: J'exterminerai de la face de la terre l'homme que j'ai créé, depuis l'homme jusqu'au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel; car je me repens de les avoir faits.
Effectivement ce n'est pas passé loin : il n'aurait plus manqué qu'Il décide aussi d'exterminer sa dimension céleste et on était dedans !
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Dúbida
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 416
Inscription : sam. 04 oct. 2008, 15:06

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par Dúbida » mar. 19 mai 2009, 16:46

Bonjour. Hier je n'ai pas répondu à certaines remarques, désolée, je manquai de temps :oops:

Touriste, pourquoi Dieu ne pourrait-Il pas détruire son image/sa ressemblance ? Une image de Dieu... n'est qu'une image, ce n'est pas Lui. Et comme Il est Tout-Puissant, pourquoi ne pourrait-il pas nous détruire ? Mais je n'ai sans doute pas compris ce que cette histoire de ressemblance implique....

Fée Violine, je le Lui demanderai bien, mais je ne pense pas avoir de réponse !

gerardh, je ne comprend pas en quoi le fait que Dieu soit lumière L'empêche d'annihiler une âme ?

olive, Dieu a bien décidé de détruire presque tous les hommes durant le déluge. Que voulez-vous dire quand vous écrivez que Dieu "ne possède pas la mort" ?

Raistlin, je ne vois vraiment pas comment les damnées pourraient être satisfaits de leur choix ! L'enfer me semble être un endroit tellement horrible, comment pourrait-on être "content" (même si c'est juste d'une certaine manière) d'y être ?

Vous avez raison, en ce qui me concerne, sur un point : je n'ai pas spécialement envie de disparaître. Mais je préfère de loin ne plus exister que rester éternellement (sans aucun espoir d'en sortir...) en enfer. Je me dit aussi qu'une fois qu'on n'existe plus, bah on ne peut plus rien regretter, donc bon...

Pneumatis,
Pneumatis a écrit :- soit que ce qu'il a créé était purement contingent : votre âme ne serait donc qu'un agent accidentel dans son projet - ce n'est pas ce que nous apprend la révélation puisque notre âme est éternelle, c'est donc qu'elle participe à la finalité même du projet de Dieu.
Je ne sais pas, ce n'est pas parce qu'une chose est détruite qu'elle n'a forcément eu aucune rôle. Est-ce que vous pourriez développer un peu plus, surtout le deuxième point ?

C'est très gentil à vous tous d'avoir pris le temps de me répondre. Merci :fleur:

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1938
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: Pourquoi Dieu n'annihile-t-Il pas les âmes des damnés ?

Message non lu par Pneumatis » mar. 19 mai 2009, 17:21

Bonjour Dúbida,

Ce que nous apprend la révélation, c'est qu'en créant l'âme de l'homme éternelle, Dieu n'a pas simplement voulu qu'elle joue un rôle dans son projet : elle EST son projet (du moins le projet qu'Il nous a révélé). Le détruire serait comme dire de Dieu que sa version 1.0 était mauvaise et qu'il va passer à une version 2.0. Ou alors nier que l'âme humaine soit le projet divin ... Après ça fait toujours bizarre de se dire que son projet à Dieu termine en enfer. C'est la nécessité du possible. Car plus grand que l'Enfer est l'amour de Dieu, et cet amour suppose la liberté de l'homme. D'une certaine manière, c'est parce que Dieu vous a fait libre, dans son amour infini, que vous risquez l'enfer éternel.

J'avoue que, de tous les points de la foi, c'est celui sur lequel je butte le plus. Ma foi (et puis la logique aussi) me pousse à croire que l'Enfer est une réalité, que la damnation éternelle est donc possible, mais c'est comme si quelque chose me disait qu'au final Dieu sauvera tout le monde quand même. Peut-être suis-je trop optimiste, mais j'avoue que c'est un peu là-dessus que porte toute mon espérance. Je vis dans l'espérance que pas une âme ne connaisse l'enfer pour l'éternité, même si cela est possible dans la logique. Je pressens même, dans l'intimité de mon coeur, que c'est là tout le sens de l'Espérance, cette grande vertu théologale : espérer que pas une seule âme, strictement aucune, ne connaisse la damnation éternelle. Mais ce sentiment m'est tout personnel et je ne veux surtout l'imposer à personne.

Après juste une remarque sur les remarques :) : il ne faut pas confondre "mort" et annihilation. La mort est quelque chose qui concerne un changement dans l'homme, dans la relation de son corps et de son âme, comme la résurrection en est un autre. Il n'y a pas d'annihilation là-dedans.

Et pour ce qui serait de se "tromper" pour Dieu, le verbe נחמ (nacham) dont il est question par exemple dans Genèse 6, 7 qu'on traduit par se repentir, a plutôt le sens de souffrir de chagrin, voire de compassion. Il s'agit de YHVH qui se console, en quelques sortes, en nettoyant/effaçant de la face de la ADAMAH (terre/nature) l'ADAM qu'il a créé. C'est la continuité directe de l'ADAM qui est chassé du jardin, depuis que la ADAMAH est maudite (exécrée), car entachée du péché originel. Pour finir d'accomplir cette rupture qu'est la chute et "passer à autre chose", la Nature perd toute trace visible dans la conscience de l'homme de la condition originelle. C'est l'état dans lequel nous sommes, c'est l'état qui suit le déluge, état dans lequel nous venons au monde. Bref ça n'a rien d'une annihilation. C'est déjà le début du processus de rédemption de l'homme en quelque sorte, en effaçant les scories de la chute.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 29 invités