Signification de l'expression "Fils de l'homme" ?

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
MB
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 961
Inscription : lun. 26 juil. 2004, 0:03

Signification de l'expression "Fils de l'homme" ?

Message non lu par MB » jeu. 13 avr. 2006, 12:35

Bonjour à tous

J'ai une question simple (peut-être y a-t-on déjà répondu sur un autre fil). Que signifie proprement l'expression "Fils de l'homme" ?

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8383
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Message non lu par jean_droit » jeu. 13 avr. 2006, 13:38

Vu dans le site fides-ratio.com qui comporte un dictionnaire :

FILS

FILS : “Premier né d’une multitude de frères”. Les mots « fils de » indiquent dans le langage biblique une appartenance, une participation et non pas seulement un lien de filiation réelle. Désigne le messie dans le Judaïsme puis Jésus-Christ- (Fils de l’homme). ”Le Père a envoyé son Fils, le Sauveur du monde ». « C’est Dieu qui nous a aimés et qui a envoyé son Fils en victime de propitiation pour nos péchés ».


Fils de l'homme : personnage céleste qui reçoit de Dieu pouvoir sur le monde. Jésus se désigne ainsi.

Une entrée qui me semble assez exhaustive :

http://www.samizdat.qc.ca/vc/theol/fils_rb.htm#*

dont :

L'ORIGINE DE L'EXPRESSION “LE FILS DE L'HOMME” ET SON USAGE À L'ÉPOQUE NÉO-TESTAMENTAIRE


À première vue, il semble assez aisé de pouvoir expliquer la signification du titre de “Fils de l'homme”. Ainsi, dès le deuxième siècle, l'Église voit dans cette expression l'humanité de Jésus-Christ. Il en sera de même pour Calvin qui aura fait le même raisonnement que ses prédécesseurs. Hare, citant Calvin, l'explique: “For it is just as apropriate to refer the fact that he is called “Son of God” to his divine nature, as it is to refer the fact that he is called “Son of man” to his human nature”(30). Cette interprétation est donc uniquement basée sur une similitude lexicale entre deux termes, sans égard à un contexte plus large. Dans ce qui suit, nous essayerons donc de découvrir s'il existait dans l'Ancien-Testament un usage défini de l'expression. Par la suite, les recherches se déplaceront à l'époque de Jésus afin de discerner quelles connotations celle-ci pouvait avoir aux oreilles de ses contemporains.





A. Le contexte vétéro-testamentaire
Est-ce que l'expression “le Fils de l'homme” a été utilisée dans l'Ancien-Testament? Oui, plus de 140 fois dans dans au moins huit livres différents (Jb :3, Ps :25, Pr :3, Ec :10, Es :3, Ez :93, Dn :3, Jl :1). Dans nombre de ces passages, surtout dans les psaumes et dans Ezéchiel, “le Fils de l'homme” est clairement associé à l'humanité. On souligne ainsi le contraste entre le Dieu de gloire et la faiblesse humaine. Cependant, ces versets ne se présentent pas dans un contexte messianique. En fait, c'est dans le passage de Daniel 7.13-14 que ce contexte apparaît clairement:


“Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu'un de semblable à un fils de l'homme; il s'avança vers l'ancien des jours, et on le fit approcher de lui. On lui donna la domination, la gloire et le règne; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit”.


Plus tard, cet être semblable à un fils de l'homme sera identifié comme étant les saints du Très-Haut qui auront été opprimés par un roi (une des dix cornes des quatre bêtes de la vision de Daniel).


En analysant ces passages, il est possible de déduire plusieurs aspects messianiques pouvant s'appliquer au ”Fils de l'homme” de Jésus-Christ. Voici en bref les principaux:


1. Il n'est pas fait mention d'un fils de l'homme mais de quelqu'un de semblable à un fils de l'homme. Ceci est important car comme le dit Tödt: “The word “like” (a human being) of the vision hints not only at the similatity to men but even more at a mysterious dissimilarity” (23). Il ne semble donc pas que l'on parle ici d'un être humain.


2. En effet, sa provenance semble indiquer une origine céleste: il est venu “sur les nuées des cieux”. On lui donna même la domination (éternelle), la gloire et le règne. Ces fonctions sont normalement attribuées à Dieu seul.


3. Un autre aspect de ressemblance avec Jésus-Christ concerne l'identification de ce “fils de l'homme” avec le peuple de Dieu, les saints du Très-Haut. En prenant une forme humaine, Jésus s'est effectivement identifié aux hommes.


4. Finalement, le fait que les saints du Très-Haut aient été opprimés par un roi pointe subtilement vers le Christ souffrant.


En résumé, ces passages renferment effectivement un caractère messianique très fort qui pourrait s'appliquer au “Fils de l'homme” de Jésus-Christ. Cependant, Burkett apporte un élément important qui nous garde de toute conclusion hâtive. Il souligne ceci: “The phrase “one like a son of man” is not a title, but a description of a manlike figure which is contrasted whith the four beastlike figures of the vision” (). De ce fait, l'adéquation n'est peut-être pas aussi évidente à faire entre un concept prophétique et un expression qui sera utilisée quelque 600 ans plus tard. En conséquence, il y a tout lieu de s'interroger sur la connotation qu'aura l'expression “le Fils de l'homme” à l'époque de Jésus-Christ.





B. Le contexte néo-testamentaire
Même si le Nouveau-Testament a été écrit en grec, la langue que Jésus parlait était l'araméen. C'est pourquoi il faut puiser dans les racines de cette langue pour connaître le sens premier que reçoivent les gens lorsqu'ils écoutent Jésus. En ce qui concerne “le Fils de l'homme”, Carson cite: “According to Vermes, “son of man” or “the son of man” in arameic was used in Jesus' day to refer generically to man or as a circumlocution by which a speaker might refer to himself”(210). Ceci semble laisser bien peu de place pour une transposition messianique du “fils de l'homme” de Daniel 7. Stevens renchérit même en disant: “If the title had been understood as a synonym for Messiah, this use of it would have been equivalent to a declaration of his messiahship”(43).


Cependant, la mémoire et les attentes du Peuple de Dieu débordent l'usage courant des mots. Ainsi selon Preiss, “il est impossible de contester que le Fils de l'Homme ou “l'Homme” désigne, dans la littérature juive apocalyptique du temps de Jésus, aussi un être céleste, préexistant, appeler à juger le monde et à régner sur ce monde”(16). Il semblerait donc que le concept messianique de Daniel 7 ait passé au travers les siècles pour se confondre au titre même qu'utilisait Jésus, le Fils de l'homme.


Faut-il en conclure qu'à chaque fois que Jésus utilisait l'expression “le Fils de l'homme”, le peuple juif y voyait une revendication messianique? Cette question sera répondue plus explicitement dans les prochains chapitres. Mais dans le contexte néo-testamentaire, il est bon de rappeler quelle était l'attente du peuple de Dieu. Augstein explique: “On se représentait le Messie comme un guerrier: sans la violence, il ne pourrait édifier le règne de la paix. C'est la raison pour laquelle il était si important qu'il descendît du plus prestigieux roi-guerrier d'Israël (Fils de David)”(63).

nordevan
Ædilis
Ædilis
Messages : 24
Inscription : lun. 12 juin 2006, 19:09

Fils de Dieu / fils de l'homme

Message non lu par nordevan » dim. 13 juil. 2008, 23:46

Bonjour,
L'expression "fils d'homme" ,(ou "fils de l'homme" ) m'a toujours étonnée. Que veut-on nous faire comprendre? Quel est le sous-entendu?
n svorg

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7685
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Frankistan

Re: Fils de Dieu/fils de l'homme

Message non lu par Christophe » mer. 16 juil. 2008, 22:42

Cher nordevan,

Je me permets de vous renvoyer sur une page où cette question est traitée :
:arrow: http://qe.catholique.org/la-personne-de ... ls-de-dieu

In Christo
Christophe
« N'ayez pas peur ! » (365 occurrences dans les Écritures)

misi
Ædilis
Ædilis
Messages : 36
Inscription : dim. 04 janv. 2009, 14:45
Localisation : B-6220 - Fleurus

Que signifie "Fils de l'homme" ?

Message non lu par misi » lun. 12 janv. 2009, 19:08

Bonsoir,

Une expression que j'ai encore des difficultés à saisir, à comprendre : le Fils de l'homme (homme avec une minuscule), que l'on retrouve régulièrement dans le N.T. Comment pouvez-vous l'expliquer ?
Merci.
Fraternellement.
Dernière modification par misi le mar. 13 janv. 2009, 12:56, modifié 1 fois.
Jésus Christ est le même, hier et aujourd'hui ; il le sera pour l'éternité. (Héb13 - v8)

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8048
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: Que signifie "Fils de l'homme" ?

Message non lu par Raistlin » lun. 12 janv. 2009, 19:54

Bonsoir,

Je pense tout d'abord qu'il s'agit d'une enracinement du Christ dans son humanité. En affirmant qu'il est le fils de l'homme, il affirme qu'il est pleinement humain (ce sera essentiel par la suite pour lutter contre les hérésies, notamment le monophysisme).

Ensuite, beaucoup de commentateurs y voient aussi une allusion au livre de Daniel : "Je regardais dans les visions de la nuit, et voici que sur tes nuées vint comme un Fils d'homme; il s'avança jusqu'au vieillard, et on le lit approcher devant lui. Et il lui fut donné domination, gloire et règne, et tous les peuples, nations et langues le servirent. Sa domination est une domination éternelle qui ne passera point, et son règne ne sera jamais détruit." (Daniel 7, 13-14)

Bien à vous,
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

misi
Ædilis
Ædilis
Messages : 36
Inscription : dim. 04 janv. 2009, 14:45
Localisation : B-6220 - Fleurus

Re: Que signifie "Fils de l'homme" ?

Message non lu par misi » mar. 13 janv. 2009, 12:29

:clap: et merci pour votre aide.
Bonne journée
Fraternellement, que le Seigneur vous bénisse.
Jésus Christ est le même, hier et aujourd'hui ; il le sera pour l'éternité. (Héb13 - v8)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5047
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Que signifie "Fils de l'homme" ?

Message non lu par gerardh » mar. 13 janv. 2009, 13:20

_________

Bonjour misi-orchidée,

Raistlin vous très bien répondu. C'est l'évangile selon Saint-Luc qui nous présente plus prticulièrement Jésus comme le Fils de l'homme.


_________

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

"Le Fils de l'Homme"

Message non lu par Sofia » dim. 25 oct. 2009, 1:12

Bonsoir,
Dans les évangiles, Jésus se nomme souvent lui-même "le Fils de l'Homme".
J'ai lu que cette expression veut simplement dire "homme", "être humain". Est-ce vrai ?
Jésus a-t-il une raison particulière de l'utiliser ? Était-elle d'un usage courant à l'époque ?

Cordialement,

Avatar de l’utilisateur
Pneumatis
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1937
Inscription : jeu. 19 févr. 2009, 17:22
Localisation : Châteaubriant
Contact :

Re: "Le Fils de l'Homme"

Message non lu par Pneumatis » dim. 25 oct. 2009, 9:38

Bonjour,

Quand on dit "Fils de" cela veut dire que l'on est "de nature de" ou que l'on "fait les oeuvres de". Jésus ne s'appelle pas juste fils d'homme, mais fils de l'Homme (ben Adam) pour dire qu'il est Vrai Homme, comme il sera appelé Fils de Dieu pour dire qu'il est Vrai Dieu. Cette distinction est importante, puisque lorsqu'il parle de lui en tant que fils de l'homme, il désigne quelque chose qui concerne l'humanité vraie, un enseignement anthropologique, donc qui s'adresse encore plus particulièrement à ce que nous sommes appelés à devenir ou à faire.
Site : http://www.pneumatis.net/
Auteur : Notre Père, cet inconnu, éd. Grégoriennes, 2013

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: "Le Fils de l'Homme"

Message non lu par Sofia » dim. 25 oct. 2009, 10:47

Merci Pneumatis.

Mais était-il le seul à se nommer ainsi ? L'expression est-elle nouvelle... ou pas ?

Cordialement,

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11390
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: "Le Fils de l'Homme"

Message non lu par Fée Violine » dim. 25 oct. 2009, 11:00

L'expression se trouve dans le livre de Daniel, dans une vision. Elle est assez mystérieuse.

Avatar de l’utilisateur
Etrigan
Senator
Senator
Messages : 794
Inscription : jeu. 09 févr. 2006, 13:21
Localisation : Pas loin de Paris, dans une ville protégée par une Sainte et des bois.
Contact :

Re: "Le Fils de l'Homme"

Message non lu par Etrigan » dim. 25 oct. 2009, 12:46

Cela vient d'Ezekiel que Dieu nommait "Fils de l'Homme".

Pneumatis a très bien expliqué la chose : Fils de l'Homme = Fils d'Adam = Prototype nouveau pensé pour l'Humanité.
Par contre, chez Ezekiel, je ne sais pas ce que vient faire l'expression.
« Le Verbe s’est incarné pour la Rédemption du Péché. Faudra-t-il que le Saint-Esprit s’incarne pour la rédemption de la sottise ? » Léon Bloy

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: "Le Fils de l'Homme"

Message non lu par Sofia » dim. 25 oct. 2009, 18:15

Merci à vous deux.

Je contemplais, dans les visions de la nuit Voici, venant sur les nuées du ciel, comme un Fils d'homme. Il s'avança jusqu'à l'Ancien et fut conduit en sa présence. A lui fut conféré empire, honneur et royaume, et tous peuples, nations et langues le servirent. Son empire est un empire éternel qui ne passera point, et son royaume ne sera point détruit. (Daniel, chapitre 7, vv. 13 et 14)
Fée Violine a raison, et ce n'est pas moi qui vais m'aventurer à interpréter ce passage.

Ezechiel est appelé "fils d'homme" ou "fils de l'homme" ?
La Bible de Jérusalem et la Darby traduisent "fils d'homme" : http://www.biblia-cerf.com/BJ/ez.html, http://fr.wikisource.org/wiki/Livre_d%E ... Chapitre_2
La Segond et la Crampon donnent "fils de l'homme" : http://fr.wikisource.org/wiki/Livre_d%E ... Chapitre_2, http://fr.wikisource.org/wiki/Livre_d%E ... Chapitre_2

Il y a une différence de sens entre les deux expressions ? Jésus est-il "le Fils de l'Homme" ou "un fils d'homme" ? Ou les deux ?

Cordialement,

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5047
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: "Le Fils de l'Homme"

Message non lu par gerardh » dim. 25 oct. 2009, 20:16

________

Bonjour,

Dans Ezéchiel, la référence au Fils de l'homme en employant l'expression fils d'homme est moins directe. Mais Jésus est bien le Fils de l'homme.

Dans le Psaume 8 versets 4 et 5 il y a un passage repris dans Hébreux 2, 6-8 au sujet du Christ : "qu'est ce que l'homme (ici Enosh : homme, mortel) que tu te souviennes de lui et le fils de l'homme (ici Adam, c'est à dire Christ, le second Adam, le Fils de l'homme), que tu le visites ? Tu l'as fait de peu inférieur aux anges, et tu l'as couronné de gloire et d'honneur".


___________

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 29 invités