Le coeur de Jésus

« Assurément, il est grand le mystère de notre religion : c'est le Christ ! » (1Tm 3.16)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions de théologie dogmatique
Avatar de l’utilisateur
GuilhemMaurice
Quæstor
Quæstor
Messages : 321
Inscription : dim. 20 mars 2011, 18:19
Localisation : France
Contact :

Le coeur de Jésus

Message non lu par GuilhemMaurice » lun. 04 avr. 2011, 19:56

Bonjour,

Je suis en train de terminer la lecture du magnifique livre de Benoit XVI. Je suis étonné qu'il n'y ait pas encore de sujet dessus (en tout cas s'il y en a un, il m'a échappé).
A part le début que j'ai trouvé difficile (compilation assez hermétique de citations), j'ai trouvé le reste du livre très limpide et plein d'intelligence.
Mais si j'ai ouvert ce nouveau sujet, c'est à propos d'une phrase qui m'a paru bien mystérieuse dans le sens où elle semble erronée: page 256
" (...) l'un d'eux transperce le côté droit de Jésus -le coeur - (...)"Normalement, le coeur est au centre du thorax mais le coeur gauche étant plus puissant, il est plus développé que le coeur droit, ce qui fait dire au gens que le coeur est à gauche.
Alors pourquoi le Saint-Père précise-t-il qu'il s'agit du coeur qui est transpercé? En effet, si l'évangéliste avait voulu montrer que c'était le coeur qui était transpercé, il aurait parlé comme la plupart des gens du coté gauche.

Voilà, le fait de préciser qu'il s'agit du coeur qui est transpercé après avoir indiqué le coté droit sans plus de précisions me laisse perplexe. Et cela d'autant plus que le Saint-Père fait très attention aux détails et à leur exactitude normalement. Est-ce que cela a une signification particulière qui m'aurait échappé?

Merci de vos réponses.
Bonum est confidere in Domino, bonum sperare in Domino

Avatar de l’utilisateur
lmx
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus de Nazareth de Benoit XVI

Message non lu par lmx » lun. 04 avr. 2011, 20:34

A mon avis il veut tout simplement nous renvoyer à la symbolique du coeur (et du Sacré Coeur) qui est la source de vie et de vie éternelle.

Théophile
Quæstor
Quæstor
Messages : 388
Inscription : dim. 20 déc. 2009, 19:21

Re: Jésus de Nazareth de Benoit XVI

Message non lu par Théophile » lun. 04 avr. 2011, 21:31

Du côté des mystiques :
Alors, prenant sa lance a deux mains, il l'enfonça avec tant de force dans le côté droit du Sauveur, que la pointe alla traverser le coeur et ressortit un peu sous la mamelle à gauche. Quand il la retira avec force, il sortit de la blessure du côté droit une grande quantité de sang et d'eau, qui arrosa son visage comme un fleuve de salut et de grâce. Il sauta à bas de son cheval, s'agenouilla frappa sa poitrine et confessa hautement Jésus en présence de tous les assistants.
(Vision de la Bienheureuse Catherine Emmerich, qui inspira la passion de Mel Gibson. Elle même reçut les stigmates, notamment au côté droit).

J'ai lu à plusieurs reprises que Jésus a été blessé au côté droit, et il est représenté ainsi sur les peintures et les crucifix et le linceul de Turin. En effet, ce n'est pas une piqûre d'abeille qu'on lui a infligé. C'est donc tout à fait vraisemblable.
Dernière modification par Théophile le lun. 04 avr. 2011, 21:43, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11964
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Jésus de Nazareth de Benoit XVI

Message non lu par Fée Violine » lun. 04 avr. 2011, 21:34

Oui, d'après le Saint Suaire, la blessure était à droite. Les soldats romains savaient où il fallait frapper exactement pour achever un crucifié.
Jean l'a bien vu et moi aussi, et nous ne saurions mentir : un large flot de sang liquide et noir, qui a jailli sur le soldat et peu à peu coule en bavant sur la poitrine, en se coagulant par couches successives. Mais en même temps, surtout visible sur les bords, a coulé un liquide clair et limpide comme de l'eau. Voyons, la plaie est au-dessous et en dehors du mamelon (5e espace), le coup oblique. C'est donc le sang de l'oreillette droite et l'eau sort de son péricarde.
(Dr Barbet, chirurgien qui a étudié le suaire)

Avatar de l’utilisateur
GuilhemMaurice
Quæstor
Quæstor
Messages : 321
Inscription : dim. 20 mars 2011, 18:19
Localisation : France
Contact :

Re: Jésus de Nazareth de Benoit XVI

Message non lu par GuilhemMaurice » lun. 04 avr. 2011, 21:45

Merci beaucoup pour vos réponses.
Je me doutais bien qu'il devait y avoir une raison mais ne connaissant pas tout ce contexte je ne pouvais pas deviner.
En tout cas, merci.
Bonum est confidere in Domino, bonum sperare in Domino

Avatar de l’utilisateur
lmx
Barbarus
Barbarus

Re: Jésus de Nazareth de Benoit XVI

Message non lu par lmx » lun. 04 avr. 2011, 22:52

L'exégèse dans cet acte la naissance de l'Eglise qui est l'épouse du Christ, de même qu'Eve est née d'une côte d'Adam.

Je présume aussi que le côté droit à surement aussi un rapport avec la symbolique de l'orient. Le jardin d'Eden se trouvait en Orient et l'homme expulsé se trouve à l'ouest.
La tribu de Juda dont le Christ est issue campait à l'est. Et le Christ est la lumière qui éclaire tout homme. Aussi dans l'Antiquité toute prière se faisait vers l'Est
Il est donc "logique" que l'Eglise soit aussi née à l'Est, donc qu'elle soit sortie du côté droit du Christ.

Avatar de l’utilisateur
bmb
Barbarus
Barbarus

Re: Le coeur de Jésus

Message non lu par bmb » mar. 29 mars 2022, 11:00

On peut ajouter une allusion à Ezechiel 47 : l'eau vive sort du côté droit du nouveau Temple.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2552
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Jésus de Nazareth de Benoit XVI

Message non lu par Altior » mar. 29 mars 2022, 12:56

lmx a écrit :
lun. 04 avr. 2011, 22:52
La tribu de Juda dont le Christ est issue campait à l'est.
C'est maintenant que je découvre ce vieux fil. Merci pour l'avoir remonté !

Si, de par la loi, le fait que notre Seigneur descend de Juda ne fait aucun doute, du côté maternel, c'est à dire de par la chair les choses ne sont pas aussi claires. Nous savons que Elisabeth, la cousine de Notre Dame, était descendante d'Aron (Luc 1:5) autrement dit de Lévi et nous savons (selon la Tradition) qu'elle était sa cousine du côté maternel. Donc, des deux parents de la Sainte Vierge, Sainte Anne était descendante de la tribu de Lévi. Côte paternel les choses sont moins claires, mais j'ai toujours pensé qu'elle a aussi une descendance de David (autrement dit de Juda), mais je ne me souviens plus où j'ai trouvé ça.

De toute façon, la double descendance de Notre Seigneur, vrai roi et vrai prêtre, des lignées de Juda et de Levi est on ne peut pas plus parlante. Vraiment, rien n'est dû au hasard dans la Bible !

LaCaverneduPelerin
Censor
Censor
Messages : 136
Inscription : lun. 10 janv. 2022, 12:55
Localisation : Le purgatoire
Contact :

Re: Le coeur de Jésus

Message non lu par LaCaverneduPelerin » mer. 30 mars 2022, 10:16

GuilhemMaurice a écrit :
lun. 04 avr. 2011, 19:56
Bonjour,

Je suis en train de terminer la lecture du magnifique livre de Benoit XVI. Je suis étonné qu'il n'y ait pas encore de sujet dessus (en tout cas s'il y en a un, il m'a échappé).
Les ouvrages de Benoît XVI sont justes extraordinaires. Il faudrait presque un fil par livre ! :>
Maison d'édition catholique papier et audio : www.lacavernedupelerin.fr

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1202
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Le coeur de Jésus

Message non lu par Olivier C » sam. 18 juin 2022, 7:47

bmb a écrit : On peut ajouter une allusion à Ezechiel 47 : l'eau vive sort du côté droit du nouveau Temple.
Ceci est la référence fondamentale sur la mystique du cœur de Jésus.
Ce verset justifie à lui seul le fait que Saint Jean ait précisé que Jésus ait été frappé au côté droit.
Je suis un simple serviteur, je ne fais que mon devoir.

Ephraim
Censor
Censor
Messages : 166
Inscription : sam. 30 juin 2018, 14:42
Conviction : Catholique

Re: Jésus de Nazareth de Benoit XVI

Message non lu par Ephraim » jeu. 23 juin 2022, 9:21

Fée Violine a écrit :
lun. 04 avr. 2011, 21:34
Oui, d'après le Saint Suaire, la blessure était à droite. Les soldats romains savaient où il fallait frapper exactement pour achever un crucifié.
Jean l'a bien vu et moi aussi, et nous ne saurions mentir : un large flot de sang liquide et noir, qui a jailli sur le soldat et peu à peu coule en bavant sur la poitrine, en se coagulant par couches successives. Mais en même temps, surtout visible sur les bords, a coulé un liquide clair et limpide comme de l'eau. Voyons, la plaie est au-dessous et en dehors du mamelon (5e espace), le coup oblique. C'est donc le sang de l'oreillette droite et l'eau sort de son péricarde.
(Dr Barbet, chirurgien qui a étudié le suaire)
J'ai entendu dire que les légionnaires privilégiaient les frappes du côté droit, étant donné de la partie gauche de l'adversaire était protégée par le bouclier tenu de la main gauche. On cherchait donc les ouvertures du côté droit pour frapper. Longinus a probablement frappé par réflexe comme à l'entraînement.
Autre détail, avec un pilum d'une lame d'un mètre de long, d'où que vienne la frappe, de gauche, de droite, de devant ou de derrière, vous atteignez le coeur sans problème.
Mel Gibson dans son film rend d'ailleurs assez bien la scène (de mémoire) : Longinus se trouve à ce moment du côté droit du Christ, on lui jette un pilum en lui disant de s'assurer qu'Il est bien mort, et sans se déplacer, enfonce la longue lame du côté droit jusqu'au coeur.
Simple et réaliste.

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1202
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Jésus de Nazareth de Benoit XVI

Message non lu par Olivier C » jeu. 23 juin 2022, 12:57

Ephraim a écrit :
jeu. 23 juin 2022, 9:21
J'ai entendu dire que les légionnaires privilégiaient les frappes du côté droit, étant donné de la partie gauche de l'adversaire était protégée par le bouclier tenu de la main gauche. On cherchait donc les ouvertures du côté droit pour frapper. Longinus a probablement frappé par réflexe comme à l'entraînement.
J'ai moi aussi entendu cette explication. Explication que j'avais en tête plus haut, mais je ne voulais pas édulcorer mon message précédent.
Je suis un simple serviteur, je ne fais que mon devoir.

LaCaverneduPelerin
Censor
Censor
Messages : 136
Inscription : lun. 10 janv. 2022, 12:55
Localisation : Le purgatoire
Contact :

Re: Jésus de Nazareth de Benoit XVI

Message non lu par LaCaverneduPelerin » dim. 26 juin 2022, 22:46

Fée Violine a écrit :
lun. 04 avr. 2011, 21:34
Oui, d'après le Saint Suaire, la blessure était à droite. Les soldats romains savaient où il fallait frapper exactement pour achever un crucifié.
Jean l'a bien vu et moi aussi, et nous ne saurions mentir : un large flot de sang liquide et noir, qui a jailli sur le soldat et peu à peu coule en bavant sur la poitrine, en se coagulant par couches successives. Mais en même temps, surtout visible sur les bords, a coulé un liquide clair et limpide comme de l'eau. Voyons, la plaie est au-dessous et en dehors du mamelon (5e espace), le coup oblique. C'est donc le sang de l'oreillette droite et l'eau sort de son péricarde.
(Dr Barbet, chirurgien qui a étudié le suaire)
Le texte en question du Dr Barbet : https://livres-mystiques.com/partieTEXT ... ssion.html
Maison d'édition catholique papier et audio : www.lacavernedupelerin.fr

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités