La Bible Chouraqui

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Avatar de l’utilisateur
Deo Gratias
Quæstor
Quæstor
Messages : 308
Inscription : ven. 01 sept. 2006, 13:04
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Normandie

La Bible Chouraqui

Message non lu par Deo Gratias » dim. 23 mai 2021, 16:23

Bonjour et bonne fête de la Pentecôte.
Je voudrais acquérir une Bible Chouraqui, mais je ne sais si c'est un bon investissement ? Je sais que c'est une Bible littérale, mais il y a plusieurs éditions (1987,2007 et 2020). Pouvez-vous me dire si il y a des différences notables entre ces éditions ?
Merci par avance pour vos réponses.
CHRISTUS VINCIT!
CHRISTUS REGNAT!
CHRISTUS IMPERAT!

ademimo
Senator
Senator
Messages : 611
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Re: La Bible Chouraqui

Message non lu par ademimo » dim. 23 mai 2021, 19:14

Deo Gratias a écrit :
dim. 23 mai 2021, 16:23
Bonjour et bonne fête de la Pentecôte.
Je voudrais acquérir une Bible Chouraqui, mais je ne sais si c'est un bon investissement ? Je sais que c'est une Bible littérale, mais il y a plusieurs éditions (1987,2007 et 2020). Pouvez-vous me dire si il y a des différences notables entre ces éditions ?
Merci par avance pour vos réponses.
J'ai un exemplaire chez moi. Comme pour la Sacy, l'intérêt est purement esthétique, poétique, pour le plaisir de la beauté de la langue. Elle offre aussi l'intérêt de faire mieux apparaître le sens des mots originaux. Par exemple, Adam est nommé Le Glébeux, parce qu'en hébreu, c'est le vrai sens d'Adam, dont les traducteurs latins ont forgé le nom Adam, comme s'il s'agissait d'un nom propre, alors que dans la langue originale, il s'agissait bien de qualifier le premier homme par ce surnom qui rappelait sa création : le Glébeux, "l'Homme d'argile", "l'Homme de terre".

Avatar de l’utilisateur
Deo Gratias
Quæstor
Quæstor
Messages : 308
Inscription : ven. 01 sept. 2006, 13:04
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Normandie

Re: La Bible Chouraqui

Message non lu par Deo Gratias » dim. 23 mai 2021, 20:35

Sur un site de vente en ligne, j'ai lu plusieurs critiques concernant la réédition de 2020 aux éditions du cerf. C'est au livre de l'exode ou Dieu révèle son nom à Moïse.
Dans les versions précédentes, je cité de mémoire, il est dit: " Je suis ce que je serai" . Je me trompe sans doute, mais c'est l'esprit. Alors que dans la dernière version, il est écrit :" Je suis celui qui suis". On s'écarte du sens que l'auteur a voulu. Comment les éditions du cerf ont ils pu trahir ainsi ?
CHRISTUS VINCIT!
CHRISTUS REGNAT!
CHRISTUS IMPERAT!

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1153
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: La Bible Chouraqui

Message non lu par Libremax » lun. 24 mai 2021, 12:10

Bonjour,
il faut se méfier des traductions qui prétendent donner "le sens" des mots originaux.
Surtout pour l'hébreu.

Parce que l'hébreu est une langue au champ sémantique beaucoup plus large que le grec, le latin, et donc le français, c'est à dire que ses mots ont en général un ensemble de significations plus nombreuses.
Or, comme toutes les traductions, la Bible fait un choix de traduction parmi plusieurs possibles.

Se vanter de donner "le" sens original des mots sous-entend que les autres seraient le fruit de déformations, de glissement, d'erreurs ...
Ce qui est possible, parfois, mais il faut rester prudent.

Avatar de l’utilisateur
Deo Gratias
Quæstor
Quæstor
Messages : 308
Inscription : ven. 01 sept. 2006, 13:04
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Normandie

Re: La Bible Chouraqui

Message non lu par Deo Gratias » lun. 24 mai 2021, 15:41

Libremax a écrit :
lun. 24 mai 2021, 12:10
Bonjour,
il faut se méfier des traductions qui prétendent donner "le sens" des mots originaux.
Surtout pour l'hébreu.

Parce que l'hébreu est une langue au champ sémantique beaucoup plus large que le grec, le latin, et donc le français, c'est à dire que ses mots ont en général un ensemble de significations plus nombreuses.
Or, comme toutes les traductions, la Bible fait un choix de traduction parmi plusieurs possibles.

Se vanter de donner "le" sens original des mots sous-entend que les autres seraient le fruit de déformations, de glissement, d'erreurs ...
Ce qui est possible, parfois, mais il faut rester prudent.
Je suis d'accord avec vous, mais Monsieur Chouraqui, connaissait mieux que quiconque la langue hébraïque, alors comment se fait-il que les éditions du cerf, l'ont traduit comme toutes les traductions actuelles
Petit aparté, j'ai une amie qui suit des cours d'hébreu depuis des années et elle m'a dit que la traduction de Chouraqui était la plus exacte: " Je serai qui je serai".
CHRISTUS VINCIT!
CHRISTUS REGNAT!
CHRISTUS IMPERAT!

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1153
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: La Bible Chouraqui

Message non lu par Libremax » lun. 24 mai 2021, 16:13

Deo Gratias a écrit :
lun. 24 mai 2021, 15:41
Je suis d'accord avec vous, mais Monsieur Chouraqui, connaissait mieux que quiconque la langue hébraïque, alors comment se fait-il que les éditions du cerf, l'ont traduit comme toutes les traductions actuelles
Petit aparté, j'ai une amie qui suit des cours d'hébreu depuis des années et elle m'a dit que la traduction de Chouraqui était la plus exacte: " Je serai qui je serai".
Il faudrait pourvoir lire les notes, qui ne doivent pas manquer à cet endroit, et qui doivent justifier ce choix.
quant à savoir quelle est "la" traduction la plus exacte, votre amie a certainement beaucoup de compétences, mais aussi ses raisons personnelles de préférer la traduction de Chouraqui.
Le souci est que les langues sémites, dont l'hébreu, ne fonctionnent réellement pas comme le français. Le sens d'une expression doit s'éclairer du contexte, de ses parallèles, de ses occurrences, de ce qu'on peut comprendre de l'intention de l'auteur, et parfois, il y a des choix un peu arbitraires qui s'y mêlent.

ademimo
Senator
Senator
Messages : 611
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Re: La Bible Chouraqui

Message non lu par ademimo » lun. 24 mai 2021, 17:32

Libremax a écrit :
lun. 24 mai 2021, 16:13
Deo Gratias a écrit :
lun. 24 mai 2021, 15:41
Je suis d'accord avec vous, mais Monsieur Chouraqui, connaissait mieux que quiconque la langue hébraïque, alors comment se fait-il que les éditions du cerf, l'ont traduit comme toutes les traductions actuelles
Petit aparté, j'ai une amie qui suit des cours d'hébreu depuis des années et elle m'a dit que la traduction de Chouraqui était la plus exacte: " Je serai qui je serai".
Il faudrait pourvoir lire les notes, qui ne doivent pas manquer à cet endroit, et qui doivent justifier ce choix.
quant à savoir quelle est "la" traduction la plus exacte, votre amie a certainement beaucoup de compétences, mais aussi ses raisons personnelles de préférer la traduction de Chouraqui.
Le souci est que les langues sémites, dont l'hébreu, ne fonctionnent réellement pas comme le français. Le sens d'une expression doit s'éclairer du contexte, de ses parallèles, de ses occurrences, de ce qu'on peut comprendre de l'intention de l'auteur, et parfois, il y a des choix un peu arbitraires qui s'y mêlent.
Justement, il y a peu de notes dans la Chouraqui. C'est pour cela qu'à mon avis, elle vaut surtout pour son aspect littéraire et poétique, et pour le plaisir de lire la Bible dans une belle langue. Rien n'empêche d'utiliser une Bible de Jérusalem en parallèle et de se reporter aux notes.

Avatar de l’utilisateur
Deo Gratias
Quæstor
Quæstor
Messages : 308
Inscription : ven. 01 sept. 2006, 13:04
Conviction : Catholique Romain
Localisation : Normandie

Re: La Bible Chouraqui

Message non lu par Deo Gratias » mar. 25 mai 2021, 8:27

ademimo a écrit :
lun. 24 mai 2021, 17:32
Justement, il y a peu de notes dans la Chouraqui. C'est pour cela qu'à mon avis, elle vaut surtout pour son aspect littéraire et poétique, et pour le plaisir de lire la Bible dans une belle langue. Rien n'empêche d'utiliser une Bible de Jérusalem en parallèle et de se reporter aux notes.
C'est bien dommage qu'il n'y ait peu de notes. Cela aurait éclairé le texte.
Malgré tout je me suis commandé la version 2007, d'occasion. On verra...
CHRISTUS VINCIT!
CHRISTUS REGNAT!
CHRISTUS IMPERAT!

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1429
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: La Bible Chouraqui

Message non lu par Kerygme » mar. 25 mai 2021, 8:45

Bonjour Deo Gratias,


Je suis d'accord avec ce que dit Libremax, cependant cette bible à l'avantage de pouvoir faire un choix des mots selon la tradition Hébraïque que l'on ne trouve pas forcément dans les autres traductions. Elle est, pour moi, un complément de travail.
J'en dispose dans ma collection de Bibles (ancienne version avec AT seulement et notes rares) et je l'utilise assez peu, mais elle m'a permis de m'intéresser à certaines spécificités dans la Tradition juive ce qui m'a éclairé sur le sens de certains textes dans l'AT. Souvent une remise en contexte nous permet de mieux pénétrer le texte et nous donne des pistes de compréhension (comme par exemple le statut des fiançailles à cette époque pour mieux comprendre la relation entre Joseph et Marie).

Quant à la qualité d'une version à l'autre, je serais incapable de me positionner. Autant je trouve que la Bible de Jérusalem décroit en qualité depuis son édition de 1973, autant pour Chouraqui je n'en sais rien. Je crois même qu'il y a une édition avec la traduction du NT et là je suis perplexe sans l'avoir lue, mais elle serait accompagnée de notes explicatives plus nombreuses.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

ademimo
Senator
Senator
Messages : 611
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Re: La Bible Chouraqui

Message non lu par ademimo » mar. 25 mai 2021, 19:03

Deo Gratias a écrit :
mar. 25 mai 2021, 8:27
ademimo a écrit :
lun. 24 mai 2021, 17:32
Justement, il y a peu de notes dans la Chouraqui. C'est pour cela qu'à mon avis, elle vaut surtout pour son aspect littéraire et poétique, et pour le plaisir de lire la Bible dans une belle langue. Rien n'empêche d'utiliser une Bible de Jérusalem en parallèle et de se reporter aux notes.
C'est bien dommage qu'il n'y ait peu de notes. Cela aurait éclairé le texte.
Malgré tout je me suis commandé la version 2007, d'occasion. On verra...
Il faut prendre la Bible Chouraqui comme une œuvre littéraire et personnelle. D'ailleurs Chouraqui n'était pas un exégète de formation, mais un homme de loi, certes versé dans les Écritures. Si un jour, un éditeur critique a accès à ses papiers, il pourra établir une édition critique de cette Bible, en attendant ça se lit pour le plaisir, ou en complément des autres bibles existantes.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 28 invités