La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

« Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures. » (Lc 24.45)
Règles du forum
Forum d'échanges sur la Sainte Bible.
Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

Message non lu par Le juge terrible » sam. 19 déc. 2020, 14:21

La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle
Que retenez-vous de cette citation du Christ ?

Voici son corollaire :
Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux,
et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.
Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi.
J'espère que le développement de cette citation du Christ amènera à la conversion et une meilleure compréhension des saintes Écritures.

Carolus
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1151
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

Message non lu par Carolus » lun. 21 déc. 2020, 4:58

Le juge terrible a écrit :
sam. 19 déc. 2020, 14:21
Le juge terrible :
[Mt 21, 42] La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle.
Merci de cette citation, cher Juge. :)
Le juge terrible a écrit :
sam. 19 déc. 2020, 14:21
Le juge terrible :

Que retenez-vous de cette citation du Christ ?
La pierre rejetée, c’est notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.
Le juge terrible a écrit :
sam. 19 déc. 2020, 14:21
Le juge terrible :

Voici son corollaire :

[Mt 18, 2-3] Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d’eux,
et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.
Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m’accueille, moi.


J'espère que le développement de cette citation du Christ amènera à la conversion et une meilleure compréhension des saintes Écritures.
Il faut que nous obéissions à notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. 🙏

Avatar de l’utilisateur
Riou
Barbarus
Barbarus

Re: La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

Message non lu par Riou » lun. 21 déc. 2020, 14:14

Le juge terrible a écrit :
sam. 19 déc. 2020, 14:21
La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle
Que retenez-vous de cette citation du Christ ?

Bonjour,
Je retiens que le Christ a fondé une Église, et que l’Église doit se fonder humblement sur une pierre qui lui a été donné d'en haut, à l'inverse des "bâtisseurs", qui veulent fonder leur église par leur propre force en se sacralisant eux-mêmes, à la manière des pharisiens qui étaient tombé dans une auto-idolâtrie morbide - ce sera le cas aussi des donatistes que Saint Augustin critiquait en référence à cette citation. Mais le donatisme (comme la pharisianisme) est, au delà de son appellation historique, une disposition spirituelle consistant à rejeter l’Église dans l'intention d'en fonder une nouvelle, une église bien à soi, plus "pure", plus "vraie", supposément plus "fidèle" à la vérité, une église qui exclut son prochain dans une attitude qui n'est pas sans rappeler l'attitude des mauvais serviteurs dans la parabole du bon grain et de l'ivraie. Aujourd'hui, les sédevacantistes font partie de ces bâtisseurs orgueilleux qui ont rejeté la pierre d'angle, et toutes les sectes en acte ou en puissance (catholiques ou protestantes) qui dénaturent le visage du Christ pour affirmer leur volonté propre font partie de ces bâtisseurs.

Autrement dit, le Christ demande au futur clergé de ne pas se croire comme étant leur propre fondement, et l’Église ne doit pas bâtir dans un orgueil volontariste, mais bien plutôt recueillir et faire mémoire du don originel qu'est la pierre d'angle - la "pierre d'angle" n'étant rien d'autre qu'une désignation métaphorique du Christ lui-même, l'Eucharistie de l’Église réactivant la mémoire du don à partir de quoi l’Église se fonde.

Je retiens également de cette citation que l'acte originel qui fonde l’Église est lié à une Passion douloureuse qui mène vers la croix : car le rejet de la pierre d'angle se concrétisera bientôt par la condamnation du Christ et sa crucifixion, où l'on voit que les institutions humaines, par ce rejet, n'ont pas su reconnaître l'innocence du Christ. Car la pierre d'angle rejetée, c'est "l'Agneau égorgé depuis le commencement du monde" (Apocalypse), l'innocence perdue au point que les bâtisseurs ne la reconnaissent plus quand elle se présente à eux à travers le Christ (la pierre d'angle). Ce qui n'est pas sans rappeler le premier des bâtisseurs des villes, bâtisseur coupable, lui aussi, de meurtre : Caïn. Les bâtisseurs s'inscrivent dans la lignée de Caïn.

pierrot2
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1516
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

Message non lu par pierrot2 » jeu. 24 déc. 2020, 19:20

Bonsoir Mr le Juge.

Ce que je retiens est interprétatif et subjectif.
Cela se fonde en même temps sur cette humilité et douceur du cœur que revendique Jésus, et aussi sur mon sentiment de ce dont rêve l'homme: La gloire des hommes. La gloire de Dieu, elle, leur parait sans doute sans goût.
Voyez la chanson de Berger: "On est comme des loups, on aime la vie qui a du goût, même celui du sang on s'en fout.."

Je crois que Jésus invite à se défaire de ce goût du sang, plus vieux que le goût romains pour les arènes.

Les autorités juives, elles aussi rêvaient de consistance. elles étaient humiliées par l'occupation, et cherchaient à se donner de la contenance.

Or, celui qui faisait tant parler de lui n'était pas de ces royaumes, qui arborent une arrogante suffisance, en guise de contenance.

Les juifs se sentaient pris en tenaille, entre l'humiliation volontaire, de la force de l'occupation, et l'humiliation involontaire par la douceur, plus cuisante encore, car elle ruine complètement toute "utilité" que pourrait avoir la force, qui perd ainsi toute justification, toute prétention à se rendre utile, dès lors qu'il s'agit d'éteindre la mèche qui faiblit, d'écraser le roseau froissé, etc..

Le mauvais larron surpasse le talent des meilleurs caricaturistes, avec ses propos ridicules, vu sa situation. Il "singe" en effet les aspirations des autorités du haut de sa croix. Qu'espère-t-il donc emporter de si précieux dans la mort?

Ainsi, ce qui pour moi rend Jésus à ce point outsider, pierre angulaire, c'est sa douceur et son humilité.

menochios
Ædilis
Ædilis
Messages : 40
Inscription : jeu. 23 janv. 2020, 17:29

Re: La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

Message non lu par menochios » ven. 12 févr. 2021, 5:17

La pierre que rejettent les bâtisseurs, c'est la pierre trop difficile à tailler, d'une forme étrange, en tous cas non conforme à l'idée que la raison se fait d'une pierre de taille. Et cette pierre abandonnée là, à demi enfouie dans le sol, devient la base d'une nouvelle maison quand les beaux projets des bâtisseurs sont abandonnés et leur ouvrage dispersé au désert.
Mais ce n'est pas une récompense que d'être la pierre d'angle, ce n'est pas un triomphe. C'est elle qui tient tout le mur et le protège et prend tous les coups. Dans une architecture traditionnelle, on la place là pour éviter que les murs se déchirent sur leur angle à cause du mauvais mortier. Dans notre culture, on pourrait parler de clé de voute. C'est elle aussi une pierre obscure, et il faut savoir qu'elle est là et quelles forces s'exercent sur elle pour en comprendre l'importance. La pierre d'angle, c'est la plus lourde et la plus solide, celle qui arrêtera les roues de chariot, détournera les eaux de pluie, celle qui prend tous les coups et dont nul ne reconnait la valeur.
Corinthiens 1:27-29
Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu'on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont, afin que nulle chair ne se glorifie devant Dieu.
Où Dieu m'a mis, je tiens.

Ephraim
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : sam. 30 juin 2018, 14:42
Conviction : Catholique

Re: La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

Message non lu par Ephraim » ven. 12 févr. 2021, 16:34

Je me permets de partager une réflexion toute personnelle, sans aucun fondement théologique :

en étudiant l'histoire de Jérusalem et plus précisément du lieu de la Crucifixion et du Golgotha, j'ai été surpris d'apprendre que le site était une ancienne carrière de pierres de tailles. Cette carrière était abandonnée à l'époque du Christ, des tombes y avaient été creusées, et au milieu de cette carrière se dressait un énorme monolithe de 11m de haut pour environ 6 mètres de diamètre : le Golgotha.

Cette pierre énorme a donc littéralement été "délaissée par les bâtisseurs" qui ne l'ont pas transformé en pierre de construction et est bel et bien devenu la "Pierre d'angle" sur laquelle le Christ fut crucifié et a racheté nos péchés!

Il est clair que ce n'est pas à cela que faisait allusion le Christ. La découverte de la nature du terrain est le fruit de fouilles archéologiques récentes et bien entendu, l'Eglise n'a jamais interprété cette parole en ce sens, mais je trouve tout de même troublant la façon dont cette citation fait écho à ces découvertes!

Pour plus de détails, l'article de Wikipédia est très bien fait :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Golgotha# ... 9ologiques

Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Barbarus
Barbarus

Re: La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

Message non lu par Le juge terrible » ven. 12 févr. 2021, 18:27

Ephraim a écrit :
ven. 12 févr. 2021, 16:34
Je me permets de partager une réflexion toute personnelle, sans aucun fondement théologique :

en étudiant l'histoire de Jérusalem et plus précisément du lieu de la Crucifixion et du Golgotha, j'ai été surpris d'apprendre que le site était une ancienne carrière de pierres de tailles. Cette carrière était abandonnée à l'époque du Christ, des tombes y avaient été creusées, et au milieu de cette carrière se dressait un énorme monolithe de 11m de haut pour environ 6 mètres de diamètre : le Golgotha.

Cette pierre énorme a donc littéralement été "délaissée par les bâtisseurs" qui ne l'ont pas transformé en pierre de construction et est bel et bien devenu la "Pierre d'angle" sur laquelle le Christ fut crucifié et a racheté nos péchés!

Il est clair que ce n'est pas à cela que faisait allusion le Christ. La découverte de la nature du terrain est le fruit de fouilles archéologiques récentes et bien entendu, l'Eglise n'a jamais interprété cette parole en ce sens, mais je trouve tout de même troublant la façon dont cette citation fait écho à ces découvertes!

Pour plus de détails, l'article de Wikipédia est très bien fait :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Golgotha# ... 9ologiques
Je suis très sensible et crois beaucoup au symbolisme. Ce grand monolithe signe de sûreté et de fiabilité me fait aussi penser au parallèle que l'on peut faire avec le disciple que Jésus aimait au pied de la Croix. Mais certainement aussi simplement à l'apôtre Pierre, dont l'édifice de l'Eglise doit être construit sur cette pierre, c'est-à-dire lui. La pierre d'angle semble donc Pierre, du moins la pierre d'angle de l'Eglise sur laquelle elle est bâtit, et le fait qu'on trouve un monolithe présent au lieu de la crucifixion au Golgotha, peut signifier que Pierre est toujours présent même à ce moment et accompagne donc Jésus jusqu'au dernier souffle de sa passion et n'en manque rien. Même si la présence de Pierre se fait effectivement par d'autres membres de l'Eglise primitive, il saura tout à grâce à ces autres disciples comme le disciple que Jésus aimait ou la Vierge Marie elle-même.

Lentille
Censor
Censor
Messages : 122
Inscription : sam. 16 janv. 2021, 17:41
Localisation : Finistère

Re: La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

Message non lu par Lentille » mar. 16 mars 2021, 20:45

Le juge terrible a écrit :
sam. 19 déc. 2020, 14:21
La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle
Il a fallu que la pierre fusse rejeté pour qu'elle devienne la Pierre Angulaire.
Le message profond qu'a voulu délivrer le Christ est l'humilité et l'abaissement en tout.

Les bâtisseurs sont donc l'opposé, des êtres "qui s'enorgueillissaient dans les pensées de leurs cœurs". Jusqu'à renier le Créateur qui les a fait Lui-même, car "ils se disent riche alors qu'ils sont misérable, aveugle, pauvre et nus".

En somme, "Qui ne rassemble pas, dispersé".

Carolus
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1151
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

Message non lu par Carolus » mer. 17 mars 2021, 20:45

Lentille a écrit :
mar. 16 mars 2021, 20:45
Le juge terrible a écrit :
sam. 19 déc. 2020, 14:21
La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle
Il a fallu que la pierre fusse rejeté pour qu'elle devienne la Pierre Angulaire.
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est venu pour être le fondement de l’Église, cher Vincent. :)
CEC 756 " Bien souvent aussi, l’Église est dite la construction de Dieu (cf. 1 Co 3, 9). Le Seigneur lui-même s’est comparé à la pierre rejetée par les bâtisseurs et devenue pierre angulaire (Mt 21, 42 par. ; cf. Ac 4, 11 ; 1 P 2, 7 ; Ps 118, 22). Sur ce fondement, l’Église est construite par les apôtres (cf. 1 Co 3, 11), et de ce fondement elle reçoit fermeté et cohésion.
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est la pierre méprisée des bâtisseurs (les Juifs), mais devenue la pierre d’angle (Ac 4, 11).

Ne méprisons jamais notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. 🙏

Lentille
Censor
Censor
Messages : 122
Inscription : sam. 16 janv. 2021, 17:41
Localisation : Finistère

Re: La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

Message non lu par Lentille » jeu. 18 mars 2021, 21:59

Carolus a écrit :
mer. 17 mars 2021, 20:45
Lentille a écrit :
mar. 16 mars 2021, 20:45
Il a fallu que la pierre fusse rejeté pour qu'elle devienne la Pierre Angulaire.
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est venu pour être le fondement de l’Église, cher Vincent. :)
CEC 756 " Bien souvent aussi, l’Église est dite la construction de Dieu (cf. 1 Co 3, 9). Le Seigneur lui-même s’est comparé à la pierre rejetée par les bâtisseurs et devenue pierre angulaire (Mt 21, 42 par. ; cf. Ac 4, 11 ; 1 P 2, 7 ; Ps 118, 22). Sur ce fondement, l’Église est construite par les apôtres (cf. 1 Co 3, 11), et de ce fondement elle reçoit fermeté et cohésion.
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est la pierre méprisée des bâtisseurs (les Juifs), mais devenue la pierre d’angle (Ac 4, 11).

Ne méprisons jamais notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. 🙏
Non, jamais !

Carolus
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1151
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle

Message non lu par Carolus » ven. 19 mars 2021, 15:09

Lentille a écrit :
jeu. 18 mars 2021, 21:59
Carolus a écrit :
mer. 17 mars 2021, 20:45

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est venu pour être le fondement de l’Église, cher Vincent. :)

Ne méprisons jamais notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. 🙏
Non, jamais !
AMEN, cher Vincent. 🙏

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : cmoi et 18 invités