Intrication quantique - interprétation possible

Informatique - NTIC - Web 2.0 - Robotique - Mathématiques - Bioéthique
PiotrM
Ædilis
Ædilis
Messages : 15
Inscription : mar. 17 août 2021, 23:05
Conviction : catholique romain

Intrication quantique - interprétation possible

Message non lu par PiotrM » mar. 05 oct. 2021, 13:36

Basé sur:
Time from quantum entanglement: an experimental illustration
https://arxiv.org/abs/1310.4691

Quid est ergo tempus? si nemo ex me quaerat, scio; si quaerenti explicare velim, nescio.”
The “problem of time” in essence stems from the fact that a canonical quantization of general relativity yields the Wheeler-De Witt equation predicting a static state of the universe, contrary to obvious everyday evidence. A solution was proposed by Page and Wootters : thanks to quantum entanglement, a static system may describe an evolving “universe” from the point of view of the internal observers. Energy-entanglement between a “clock” system and the rest of the universe can yield a stationary state for an (hypothetical) external observer that is able to test the entanglement vs. abstract coordinate time. The same state will be, instead, evolving for internal observers that test the correlations between the clock and the rest . Thus, time would be an emergent property of subsystems of the universe deriving from their entangled nature: an extremely elegant but controversial idea . Here we want to demystify it by showing experimentally that it can be naturally embedded into (small) subsystems of the universe, where Page and Wootters’ mechanism (and Gambini et al. subsequent refinements ) can be easily studied. We show how a static, entangled state of two photons can be seen as evolving by an observer that uses one of the two photons as a clock to gauge the time-evolution of the other photon. However, an external observer can show that the global entangled state does not evolve.

en intégralité
https://www.researchgate.net/publicatio ... 0/download

Avant tout, je recommanderais lire :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Intrication_quantique

----------- Intrication quantique - interprétation possible ------
Si quelqu'un nous regardait depuis un autre univers, il nous verrait comme des objets statiques et seulement son arrivée chez nous provoquerait
un enchevêtrement quantique et nous ferait littéralement ressentir le passage du temps.
Cette hypothèse a servi de base aux travaux des scientifiques de l'Institut national de recherche météorologique de Turin, en Italie.
Le physiciens ont entrepris de construire un modèle qui étudierait les spécificités de l'intrication quantique.

Un modèle de l'univers composé de deux photons a été créé. L'une des paires était orientée - polarisée verticalement et l'autre horizontalement. Leur état quantique, et donc leur polarisation, sont alors détectés par une série de détecteurs. Il s'avère que jusqu'à ce que l'observation qui détermine finalement le cadre de référence ait lieu, les photons sont dans la superposition quantique classique, c'est-à-dire qu'ils étaient orientés à la fois verticalement et horizontalement.

L'observateur qui lit l'horloge détermine l'intrication quantique en affectant l'univers dont il devient une partie.
Un tel observateur est alors capable de percevoir la polarisation des photons successifs sur la base de la probabilité quantique.
Le concept est très tentant car il explique beaucoup de choses, mais il conduit naturellement à la nécessité d'un "super-observateur" qui est au-dessus tout des déterminismes et contrôle tout dans son ensemble.
En d'autres termes, essayer de comprendre si le temps est ou ce qu'est naturellement nous rapproche de l'idée de l'existence de Dieu.


------------ Pour mieux comprendre comment la mesure physique est lieé au temps -- La notion du temps par Atristote ---
Le temps est nécessairement quelque chose du mouvement . Mais quoi ? Voici la réponse : lorsque nous percevons l’antérieur et le postérieur, alors nous disons qu’il y a du temps, car voilà ce qu’est le temps : le nombre du mouvement selon l’antérieur et postérie.
---------- en bref ---
On peut mesurer le changement des états quantiques si il y a le temps, et le temps existe car il'y a un observateur des tous objects physiques au niveau subatomique. Sans un tel observateur, il n'y aurait pas ni du mouvement, ni du temps, ni du changement des états quantiques, ni la vie car tous serait stable.
De plus , il contrôle tout , par exemple par établissement des constantes physiques, etc, même par la corrélation quantique

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités