Avez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Pèlerindu35
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : mer. 30 déc. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Accompagnez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Pèlerindu35 » lun. 25 janv. 2021, 17:08

Bonjour à tous,

Je souhaiterais savoir s'il y a parmi vous des parents qui ont des enfants à "haut potentiel" ?
Si oui, de quel âge et comment les accompagnez-vous à la maison ?

Merci de vos réponses

Bien fraternellement.
Dernière modification par Pèlerindu35 le mer. 03 févr. 2021, 22:39, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: Avez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Ermite moderne » lun. 25 janv. 2021, 17:57

Bonjour Pélerindu35,

Je vais donner mon point de vue sur le qi. Je ne prétends pas que c'est une vérité. C'est ce que je pense.

Durant ma scolarisation, j'ai passé un test. J'estime l'avoir fait avec une grande naïveté. En fait, j'ai eu une scolarité très
chaotique. Très bon élève en primaire ( j'étais presque premier, la " vedette " a été prise par un autiste asperger qui avait
pratiquement 100%), j'ai ensuite connu de sérieuses difficultés. J'étais moyennement studieux mais en secondaire ( en plus
j'étais souvent absent ), mes notes se sont écroulées. J'ai redoublé une année puis j'étais complètement dépassé et ne savait
plus m'adapter à aucun cours. Niveau amitié, j'étais assez sociable quand j'étais enfant mais une fois en secondaire ( je tournais en
rond tout seul dans la récré durant la première année du secondaire ), je suis resté seul et était incapable de nouer des liens avec
les autres élèves. J'ai changé de nombreuses fois d'école.

Puis , alors que j'étais dans une des dernières écoles que je fréquentais, un membre du PMS a contacté mes parents ( je ne voulais plus
et ne parvenais plus à y aller ). Elle disait que mes traits de personnalité lui faisaient penser à la " douance ". Elle a donc proposé de
passer un test de qi. J'ai dis oui, tout de suite. Je me sentais si différent des autres que je voulais être reconnu et avoir un coup de pouce.
Malheureusement tout sommé, mon qi est moyen. Mais il faut savoir qu'il y a plusieurs indices, et que les miens étaient très hétérogènes.
Elle m'a dit qu'un des indices était " très bien " ( qui dépassait la fameuse barre des 130 ). En revanche j'ai complètement raté un indice, celui, de
la mémoire. Et puis, elle a dit qu'elle était surprise par ma "lenteur". ça a dû faire baisser le score quand on sait que certaines parties sont
chronométrées. Pour l'hétérogénéité, elle a évoqué un éventuel " trouble de l'attention ". Alors qu'elle aurait pu dire qu'il n'était pas calculable.
Elle a aussi affirmé de façon cinglante à mes parents " il ne s'agit PAS d'une intelligence supérieure ". Je me souviens encore de son ton.

Elle m'a aussi dit qu' "on était loin de vivre dans un monde angélique " avec des sous-entendus assez compréhensibles. Je souffrais de dépression et personne ne l'a vu. Cette expérience n'a fait que m'enfoncer. Je suis sorti et je suis rentré dans la voiture de mes parents éploré.

Méfiance donc, ce que les médias en disent ne correspond pas forcément à la réalité. C'est aussi avec le qi, qu'on a soutenu des mouvements eugénistes, racistes, et élitistes. Il ne s'agit pas d'un outil anodin. On émet un jugement sur une personne. En plus, si vous voulez penser que
le qi indique l'intelligence ou une forme d'intelligence, libre à vous de le penser. Mais certainement pas la personnalité d'une personne.

Aussi, le qi est l'objet d'études que je considère absurdes : les gens intelligents croient moins en Dieu et sont plus intelligents que les croyants.
Le sous-entendu est facile à comprendre. Les croyants sont trop " bêtes " pour voir la dure réalité. Il parait aussi que les gens intelligents disent
plus de gros mots...

J'en ai parlé à mes psys (et j'en ai vu pas mal), il y en a qui y croient mais d'autres non. ( à sa validité ) C'est parfois remis en question. Le danger, c'est d'arriver à un raisonnement bancal et de penser que parce qu'une personne qui a un plus haut qi qu'une autre, elle a forcément raison, de façon " linéaire ". Est plus intelligente sur tous les domaines. Or, sans pouvoir le mesurer objectivement, il s'agit de façon très vraisemblable pour moi, d'un outil, au mieux, castrateur et qui ne tient pas compte de toutes les formes d'intelligence.

Finalement, que notre qi soit bas, moyen, ou élevé. On risque de subir de la pression et de l'hostilité si on en parle. Je ne dis pas que c'est forcément délétère, mais attention, à ne pas mettre dans une case, ou à coller une étiquette sur un enfant.

Après, je ne renie pas qu'il y a des gens plus intelligents que d'autres. Ou des gens simplement différents. ( je me sens toujours différent)
ça peut être bénéfique pour certaines personnes, mais un vrai préjudice pour d'autres.

Je connais 2 autres personnes qui ont passées un test de qi. Une cousine et un cousin. L'une a eu un résultat inférieur. ( et elle m'a d'ailleurs
dit qu'elle était une "mongole" ) et l'autre a eu un résultat très élevé. Il a maintenant 14 ans. N'aime pas trop l'école. Est-ce que ça a beaucoup servi la passation de ces test dans nos cas ? Bof, bof...

Se méfier car ce n'est pas si inoffensif.

Voilà, pour mon point de vue. :)

Fraternellement.
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: Avez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Ermite moderne » lun. 25 janv. 2021, 19:54

Re-bonjour Pélerindu65,

J'espère que ma réponse n'a pas été " décevante " ou blessante, j'essayais simplement d'être honnête avec vous.

J'ai lu un de vos messages et vous disiez avoir une fille ( de 9 ans si je me souviens bien ). C'est peut-être pour elle
que vous cherchiez des conseils ?

Dés lors, sans preuve formelle mais dans l'hypothèse que c'était pour elle, je me permets quelques questions.

Votre fille a-t-elle le sentiment d'être différente des autres ? Parce que c'est souvent ce qui est évoqué quand on parle de "haut potentiel".
Le décalage. Il est vrai que si elle est effectivement plus intelligente que les autres ( pourquoi pas ? ), elle pourrait présenter certaines difficultés.

A-t-elle des difficultés au niveau social ? Si oui, il convient d'analyser d'autres traits de personnalité. Je pense notamment à sa sensibilité.
Quand on est très sensible, c'est plus difficile de sociabiliser. ça peut mettre à l'écart autant que l'intelligence. Ou pire, si on a les deux.

Voilà, je me permets de poser quelques questions fondées sur des hypothèses.

Dans l'espoir d'un retour.

Cordialement. :)
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

Pèlerindu35
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : mer. 30 déc. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Avez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Pèlerindu35 » lun. 25 janv. 2021, 19:56

Bonjour Ermite Moderne,

Un grand merci pour votre témoignage.

Je reconnais dans votre histoire beaucoup de concordances avec ma fille. Nous avons décidé sa mère et moi de ne pas lui faire passer de test précisément pour ce que vous décrivez très bien. La psychologue qui la suit n'y est pas favorable non plus pour ne pas lui mettre une étiquette inutile. Nous préférons la laisser tranquille par rapport à cela.

En revanche, la maitresse ( et les précédentes ) nous "met un peu la pression" en nous disant que si ça continue comme ça notre fille décrochera au collège si nous n'arrivons pas à lui faire intégrer les normes de l'éducation nationale.
Elle m'a cité trois points en exemples:
- canaliser le flux de ses idées parce que ça fuse à vitesse V;
- stopper les résultats intuitifs au profit de raisonnements construits;
- socialiser d'avantage notre fille car elle se retrouve très souvent seule à la récréation.
D'après elle, c'est maintenant que nous devons lui donner de bonnes habitudes si on ne veut pas un décrochage scolaire au collège.

Sauf que... on ne sait pas comment faire ça nous. On comprend bien les enjeux et on est de bonne volonté mais concrètement nous n'avons aucune idée de comment nous y prendre.
En activités extra-scolaire elle fait déjà le scoutisme ( bon cette année c'est un peu particulier avec le covid ), le karaté, le solfège et l'accordéon. On ne peut pas faire plus pour elle ni financièrement ni en temps.
Ici à la maison, je ne compte plus les jeux de société, panoplie de petit chimiste et autres coffrets de scientifique, chez sa mère c'est la même chose.

Alors peut-être que l'on ne s'y prend pas bien je ne sais pas mais c'est vrai qu'on se sent un peu démunis.
C'est pour cela que je me demandais comment font les personnes qui sont confrontées à cette situation.

Fraternellement.

Pèlerindu35
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : mer. 30 déc. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Avez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Pèlerindu35 » lun. 25 janv. 2021, 19:59

Ermite Moderne,

Non aucun problème au contraire j'ai beaucoup apprécié votre honnêteté et votre témoignage encore merci ! Et oui il s'agit bien de ma fille de 9 ans

Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: Avez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Ermite moderne » lun. 25 janv. 2021, 20:02

Merci, ça me rassure. Je suis franc mais j'essaie d'être doux et respectueux ( les deux ne sont pas incompatibles).

J'espère que d'autre personnes vont apporter leurs avis/témoignages.

Cordialement.
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: Avez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Ermite moderne » mar. 26 janv. 2021, 9:20

Pérelerindu35, bonjour. ( je viens seulement de voir votre réponse précédente, désolé)

Je vais tâcher d'y répondre. Je ne pense pas que passer un test de qi l'aidera beaucoup, très sincèrement.
Mais si elle se sent différente et en décalage, reconnaître sa différence, ça oui. A-t-elle de bons résultas
scolaires pour le moment ? ( parce que ça peut changer, soyons lucides )

Je dis ça parce que c'est quand même plus motivant d'aller à l'école sans être en échec scolaire.
Si elle est sensible ( et c'est une grande qualité), ça peut la faire souffrir et la mettre à l'écart.

Pour les cours, j'ai peur de vous donner des conseils foireux. Mais si vous voyez qu'elle développe une
phobie scolaire, je me permets de vous donner un conseil. Ne la forcez pas. Je pense qu'il existe un enseignement
"privé", j'entends par là à domicile. Moi, quand j'y pense, j'aurais aimé que mes parents prennent cette décision.
Si telle situation devait se produire, essayez quand même de la motiver ( avec douceur, bien sûr ) à avoir une activité.
Quelque chose qui la passionne. Et surtout avoir des amis. C'est très important d'avoir des contacts avec les autres.

N'hésitez pas, si elle manque de confiance en elle, à l'encourager et lui faire quelques compliments. ( bien sûr, sans être flatteur)
Sur sa gentillesse, son intelligence ou sa personnalité.

Bien à vous.
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

Pèlerindu35
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : mer. 30 déc. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Avez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Pèlerindu35 » mar. 26 janv. 2021, 12:42

Bonjour Ermite Moderne, ravi de vous relire.

Oui effectivement les résultats sont très bons à l'école mais aussi dans ses activités extra-scolaire.

Au niveau social bon ça reste compliqué mais on partait de loin et il y a quand même des résultats encourageants. Il y a quelques années, elle tapait ses camarades de classe, elle ne supportait pas leur promiscuité. Par la suite cela s'est transformé en isolement plus choisit que subit ( d'après les maitresses ). Depuis à peu près deux ans, j'ai essayé de trouver des choses qui la rapproche un peu des autres élèves. Les billes ça n'a pas été très concluant. Les cartes pokemons ont bien fonctionné pendant un temps. On a regardé quelques matchs de football ensemble et depuis ça lui arrive de taper le ballon avec les autres à la récréation.
Niveau caractère elle est vive d'esprit, très sûre d'elle et de ses résultats jusqu'à remettre en question les corrections de la maitresse et son autorité. Chaque année je suis convoqué pour telle ou telle chose. Dans un groupe elle est leader ascendance tyran. Elle aime que ça aille vite et à l'essentiel. L'écriture est un peu plus compliqué, ce n'est pas un problème de minutie car elle sait écrire proprement mais elle à l'impression de perdre du temps alors c'est très souvent mal écrit et parfois pas écrit du tout.

En ce qui concerne l'école, sa mère est très attachée à "L'école de la République" moi nettement moins mais de toute façon nous n'avons pas d'autres alternatives.
Les maitresses sont assez insistantes pour le test afin que les prochains instituteurs puissent adapter leur pédagogie et la préparer au mieux au passage du collège. Mais comme dit plus haut nous ne sommes pas spécialement pour.

Côté éducation je suis assez doux avec elle, patient mais ferme. Nous avons une relation honnête basée sur la confiance et beaucoup de complicité.
C'est une petite fille avec un bon fond et un gentil coeur qui aime Jésus. Elle attend avec impatience que sa mère donne le feu vert pour son baptême. En attendant nous lisons régulièrement La Miche de Pain.

Voilà en quelques mots son portrait, j'ai surement oublié quelques choses mais ça donne déjà une idée.

Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: Avez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Ermite moderne » mar. 26 janv. 2021, 12:58

Bonjour,

Eh bien, si elle a de bons résultats, l'intérêt de passer un test est diminué. (je pense surtout que ça sert à booster la confiance voire l'estime d'une personne étant donné, que je ne juge pas l'intelligence d'une personne selon ce critère, ou du moins, uniquement là-dessus.

Quelle obsession avec ces tests ! N'écoutez pas tout ce que disent ses profs. Vous êtes tout à fait en droit de refuser. Certaines profs du primaire étaient convaincus que j'allais faire un cursus universitaire. Je suis très loin de l'avoir fait.

Le petit soucis, est plutôt d'ordre social si je comprends bien. Vous dites qu'elle est suivie. Je pense que ça peut l'aider ( si c'est une bonne psy). Voyez ça avec elle surtout. Je ne suis pas en position de vous donnez des conseils " miraculeux " étant donné que j'ai toujours du mal, niveau social.

Concernant ce que j'ai évoqué par rapport à des cours à domiciles, je ne vous pousse en rien à le faire et pense même qu'il serait préférable qu'elle suive un enseignement plus conventionnel. ça lui permettrait de ne pas trop se marginaliser. Je dis ça uniquement à condition que ses difficultés soient énormes, qu'elle ne s'intègre vraiment pas. ( et éventuellement être victime de harcèlement scolaire )

En tout cas, c'est bien, vous êtes soucieux et me semblez lucide sur l'exagération qu'on fait autour de ces histoires de zèbres, surdoués et tout le tralala.

En +, j'ajouterais que si les résultats étaient très élevés, ça pourrait rendre vaniteuse votre fille ( je ne connais pas sa personnalité mais personne n'est parfait ), et risqueraient d'agacer bien des personnes si elle se vantait de son qi.

Cordialement. :)

Ps : je m'excuse car je me rends compte que j'ai mal orthographié et même "modifié" votre pseudo. ( j'ai écris du65, je vous vieillis :-D )
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 82
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: Avez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Ermite moderne » jeu. 28 janv. 2021, 7:15

Bonjour Pèlerindu35.

Alors, Comment ça se passe ? Vous avez décidé de lui faire passer un test ou pas ? :)
En avez-vous discuter un peu plus avec sa psy ?

Donnez des nouvelles. :)
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11189
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Avez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Fée Violine » jeu. 28 janv. 2021, 19:03

Fil fusionné avec un plus ancien.

Pèlerindu35
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : mer. 30 déc. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Accompagnez-vous un enfant dit à haut potentiel ?

Message non lu par Pèlerindu35 » mer. 03 févr. 2021, 22:52

Bonsoir à tous,

Je change le titre de mon post pour l'élargir à plus de monde.
S'il y a parmi vous des personnes habituées à l'accompagnement pédagogique d'enfants: professeurs, instituteurs... vos avis m'intéressent.
Notamment sur ces trois points là:
- canaliser le flux de ses idées parce que ça fuse à vitesse V;
- stopper les résultats intuitifs au profit de raisonnements construits;
- socialiser davantage notre fille car elle se retrouve très souvent seule à la récréation.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 24 invités