La manif pour tous ... et après

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3057
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Suliko » lun. 27 mai 2013, 21:26

Parce qu'en usant de l'argument de la majorité, vous admettez intrinsèquement (ah bon, ça s'écrit avec un accent grave ?) que la raison est du côté de la majorité (ou alors, vous n'êtes pas logique). J'ose espérer que vous ne suivez pas cette idée.
Ensuite, par extension, vous admettez que le nombre ne soit pas facteur de raison. Et comme je suppose que vous ne suivrez pas quelque chose que vous estimez stupide, vous admettez également que l'on puisse s'opposer à la majorité.
De cette manière, qu'avez-vous à redire au fait que cette loi ne soit pas approuvée par la majorité (si tant est qu'elle l'est) ?
Je le vois de la façon suivante:

Près de la moitié des Français sont opposés à la loi Taubira, ou du moins à certaines partie de la loi. Or, nous vivons dans une société qui accorde une valeur fondamentale à la volonté de la majorité, et ce dans tous les domaines (Un peu dans l'optique selon laquelle la majorité fait la vérité, cette dernière étant relative, puisque dépendant de la volonté du peuple). Donc, nous nous servons des armes de nos adversaires (càd une fausse conception de la vérité et des droits de l'homme) pour tenter de faire abroger cette loi (qui est intrinsèquement mauvaise).
Alors certes, cela a quelque chose de cynique...Cependant, si nous laissons passer les années (et les décennies), nous pouvons être quasi assurés que cette loi sera aussi bien intégrée et acceptée dans les consciences que celle sur l'avortement aujourd'hui.

Donc, vous n'avez selon moi pas tort, mais nous sommes pragmatiques.

Suliko
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Amaot
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : mar. 01 janv. 2013, 17:43

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Amaot » lun. 27 mai 2013, 21:29

NihilEstInHomine a écrit :Je pense que vous savez bien ce que je pense de la démocratie. Cela dit je suppose que d'un point de vue démocrate c'est une honte, oui. Cela dit, si un "soulèvement populaire" sans commune ampleur auparavant venait exiger la destruction des églises, tiendriez-vous le même discours ?

Et puis, "tenir compte des avis" ça n'est pas forcément "obéir et accepter". Personnellement je pense que vous l'avez un peu refroidi, Hollande, et qu'il va se tenir peinard vis-à-vis de vous pendant quelques temps (quoique ça ne soit pas une affirmation sûre).

Après, je ne vais pas trop m'avancer, je ne suis pas très à l'aise sur tout ce qui est "rôle politique" ou "devoir démocratique".
Hollande compte revenir à la charge après les municipales, pour mettre en place le vote des étrangers.

Mais pour l'heure : les retraites, en septembre.

Seul petit problème pour Hollande : si le score du PS est archi minable aux prochaines élections (genre 10-12 %, ce qui n'est pas impossible), il ne sera peut-être pas en état de se maintenir au pouvoir. Et je crois que nous allons vers des troubles gravissimes. Déjà, on va voir dans la circonscription de Cahuzac, ce que ça donne, le mois prochain.

Avatar de l’utilisateur
spk
Quæstor
Quæstor
Messages : 326
Inscription : ven. 20 janv. 2012, 16:38

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par spk » lun. 27 mai 2013, 21:32

Johnny a écrit :Pour la première fois depuis des lustres, le débat portait sur un sujet fondamental :
- une société est elle la somme de contrats individuels entre l'Etat et chaque individu ou communauté ? C'est le modèle consumériste, ultra libéral.
- ou alors une société a t-elle des valeurs communes, qui en font la cohésion, et qui s'imposent à tous ses membres pour permettre de constituer un bien commun, permettant à chacun de trouver sa place ?

L'avenir dira si ce mouvement, qui est un succès puisqu'il a atteint les objectifs qui étaient réalistes (pas de PMA ni de GPA), deviendra le socle d'un nouveau cycle idéologique : à voir la vitesse à laquelle la France coule, ce n'est pas impossible.
J'ai deux réticences, si vous permettez. La première est de détail. Je ne crois pas que ce soit "pour la première fois depuis des lustres" que le débat politique se pose dans les termes que vous proposez. Au contraire, c'est une question fondamentale qui ressurgit à chaque contestation.
La seconde est que, à mon avis, tel est l'échec du mouvement. La stratégie du pouvoir a été de faire de la question du mariage homosexuel l'occasion d'un affrontement gauche contre droite, alors que la question devrait dépasser les clivages. Frigid Barjot l'a d'ailleurs compris, et tout fait pour éviter ce piège. Mais le pouvoir a gagné. S'est imposée dans les esprits l'idée que si l'on est de gauche on est forcément pour le mariage homosexuel, alors que si l'on est de droite on hésite, selon que l'on veuille passer pour modéré ou pas. C'était le but politique de la manoeuvre.
Vous me direz peut-être que ce mouvement a été l'occasion d'une forme d'indignation spirituelle, qu'a surgi une forme de contestation non violente, citoyenne, et porteuse d'avenir. Pour l'instant, ce n'est qu'un rêve, pardonnez-moi d'être du parti de la lucidité. Nous verrons bien, quand l'excitation sera retombée, si des personnes de bonne volonté continuent à lutter en vue du bien commun, sans tomber dans les pièges qu'on leur tend, et en s'ouvrant à la parole et aux idées de ceux qu'elles ne connaissent pas.
Croyez bien que si tel était le cas elles auraient toute ma sympathie, au minimum, et que je serais ravi de contribuer avec elles à une autre manière de faire de la politique. Nous n'en sommes pas là, pas encore.

Amaot
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : mar. 01 janv. 2013, 17:43

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Amaot » lun. 27 mai 2013, 21:42

spk a écrit :
Raistlin a écrit :Vous avez raison, le nombre ne fait pas la vérité, loin s'en faut.

Mais par contre, il est complètement anormal que dans une prétendue démocratie, un tel soulèvement populaire soit méprisé, calomnié, nié. Que le gouvernement refuse délibérément d'écouter ce que les opposants à cette loi inique ont à dire, voilà le problème.

Bref, le nombre ne fait pas la vérité. Néanmoins, en tant que président des Français, et pas seulement de ceux qui sont favorables au mariage gay (et encore moins en tant que président des lobbys et des idéologues), François Hollande aurait dû écouter et s'intéresser à un mouvement populaire qui ne s'est jamais vu en 30 ans. En cela, il a commis une énorme faute.
Je ne suis pas d'accord avec vous. Bien sûr, Hollande n'a pas cédé, mais ça, c'est le b-a-ba de la politique : on est toujours perdant quand on cède à un mouvement de manifestation, car vos partisans vous reprochent d'avoir cédé, et vos adversaires ne vous en sont pas reconnaissants.
Mais vous avez obtenu un sursis sur la PMA et sur la GPA. Vous ne pouviez rien espérer de mieux. Je ne dis pas cela pour rendre hommage à François Hollande, je crois plutôt qu'il s'en fiche, du mariage homosexuel, et qu'il a seulement pensé au bénéfice politique qu'il pouvait en tirer. Et l'erreur de Valls, de jouer la carte de la peur des casseurs, se retourne plutôt contre lui.
Vous avez aussi gagné d'être courtisés par l'UMP, mais ça je ne suis pas sûr que ce soit vraiment un gain, Copé a d'ailleurs donné ses conditions à son soutien, je traduis un peu abruptement ses propos : vous êtes prié de voter pour les candidats UMP à toutes les élections, et de ne pas exiger l'abrogation de la loi. On croirait vraiment retrouver l'attitude du PS à propos des retraites.
Bref, en réalité vous avez gagné, politiquement s'entend. Mais ça ne sert à pas grand chose. C'est ainsi.
La PMA et la GPA n'étaient pas à l'ordre du jour.

D'ailleurs, l'injustice aurait paru trop visible : pourquoi avant d'aborder le mariage homo, on interdisait la GPA au nom du refus de la marchandisation des corps, et soudain, ce motif ne serait plus invoqué dès qu'il se serait agi des couples homos ?

Preuve qu'on est passé dans une conception sociétale complètement absurde et hypocrite, qui ne tient plus aucun compte ni des lois de la nature ni de la dignité des êtres.

Nous sommes gouvernés pas des malades. Il est là, le grand chamboulement. Dans les années 80-90, déjà, ça devenait difficile de discuter, d'échanger, autour de certains sujets bardés de tabous, d'interdits. Déjà se mettait en place une puissante autocensure dans les esprits : interdiction de penser ceci, interdiction de penser cela. On mettait mentalement en place des réseaux subtils d'interdits, à contourner habilement, pour permettre à la pensée de continuer de s'exercer librement. Mais à présent, il devient visible, je crois, aux yeux de tous, que la règle devient l'absurdité : il est simplement interdit de raisonner, de réfléchir. La LOI vient d'en haut, elle est imposée par les bien pensants qui nous écrasent. Nous devons nous soumettre sans réagir, sans penser (pas bien !), il faut tout accepter, docilement, sinon attention, on devient des "criminels par la pensée" (comme dans 1984). Et peut-être que demain, nous serons soumis à un pouvoir fou, qui nous dira : aujourd'hui il pleut (alors qu'il fait beau), et celui qui dira le contraire sera pendu, ou mis dans un camp de redressement. Et ce pouvoir passera son temps à nous briser, à faire de nous des machines qui ne pensent pas, qui ne réfléchissent pas, qui sont simplement soumis.

C'est là, en réalité, qu'on veut nous mener, à terme.

Parce que le monde a toujours obéi à cette règle : les maîtres soumettent les esclaves. Le rôle de l'esclave est d'être soumis au maître. Ils veulent faire de nous des esclaves. Voilà la finalité de tout ce processus.

Le monde ne sera alors plus qu'une "botte piétinant un visage humain".

Avatar de l’utilisateur
spk
Quæstor
Quæstor
Messages : 326
Inscription : ven. 20 janv. 2012, 16:38

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par spk » lun. 27 mai 2013, 21:55

Vous exagérez, et je vous soupçonne même de vous en rendre compte.
Là où vous avez raison, c'est de souligner l'espèce de complot contre l'intelligence qui définit le monde d'aujourd'hui. Merci à George Orwell de nous en voir averti, mais l'on voit bien en l'occurrence qu'un homme averti n'en vaut qu'un, et que tous ceux qui le dénonceront risquent fort de prêcher dans le désert.
Mais d'une part il n'est pas vrai que l'on ne peut pas s'exprimer. Je m'exprime, vous vous exprimez, tout le monde s'exprime, et parfois, rarement sans doute, quelque chose est semé; mais il est très rare, en France au moins, que les semeurs soient empêchés. Ce n'est pas rien, tout de même.
D'autre part, non le monde n'a pas toujours été le seul théâtre de rapports de force, en vue d'être le maître. Dominer son prochain en le réduisant à l'esclavage est une illusion, qui ne contente que médiocrement et provisoirement l'amour-propre. "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" implique de vouloir qu'il soit libre.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7688
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Frankistan

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Christophe » lun. 27 mai 2013, 22:01

À titre personnel, je suis plutôt sceptique sur l'opportunité et la pérennité d'un parti politique inspiré du mouvement social et populaire issu de la Manif pour tous.
On a parlé de ce mouvement comme d'un « contre Mai 68 », et j'espère que c'est effectivement ce qu'il sera : un changement de paradigme intellectuel dans le sens d'un retour à une écologie humaine authentique.
C'est, depuis des années, la première fois que j'ai envie de m'engager dans un mouvement social.
Je déborde d'enthousiasme, tant cette mobilisation me semble providentielle !

Bien sûr, nous n'avons encore rien - ou quasiment rien - obtenu de concret. Mais qu'espérions nous donc ??? Que l'adversaire allait nous concéder la victoire sans résister ?
Cela fait 40 ans que l'esprit de 68 règne quasiment sans partage sur l'ensemble de la sphère culturelle, politique, artistique… Il n'est ni habitué, ni disposé à partager l'espace intellectuel.
Il va s'accrocher jusqu'au bout à son pouvoir. Il sait qu'il a tout à perdre, car il repose sur un mensonge… et nous menaçons de réveiller les consciences.

Mais nous, nous allons nous battre, vent debout… animés par la Foi, l'Espérance et la Charité. Et alors, avec la grâce de Dieu… :siffle:
« N'ayez pas peur ! » (365 occurrences dans les Écritures)

Amaot
Censor
Censor
Messages : 62
Inscription : mar. 01 janv. 2013, 17:43

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Amaot » lun. 27 mai 2013, 22:45

spk a écrit :Vous exagérez, et je vous soupçonne même de vous en rendre compte.
Là où vous avez raison, c'est de souligner l'espèce de complot contre l'intelligence qui définit le monde d'aujourd'hui. Merci à George Orwell de nous en voir averti, mais l'on voit bien en l'occurrence qu'un homme averti n'en vaut qu'un, et que tous ceux qui le dénonceront risquent fort de prêcher dans le désert.
Mais d'une part il n'est pas vrai que l'on ne peut pas s'exprimer. Je m'exprime, vous vous exprimez, tout le monde s'exprime, et parfois, rarement sans doute, quelque chose est semé; mais il est très rare, en France au moins, que les semeurs soient empêchés. Ce n'est pas rien, tout de même.
D'autre part, non le monde n'a pas toujours été le seul théâtre de rapports de force, en vue d'être le maître. Dominer son prochain en le réduisant à l'esclavage est une illusion, qui ne contente que médiocrement et provisoirement l'amour-propre. "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" implique de vouloir qu'il soit libre.
Orwell est un grand prophète.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9416
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par PaxetBonum » mar. 28 mai 2013, 8:49

Amaot a écrit : La PMA et la GPA n'étaient pas à l'ordre du jour.

D'ailleurs, l'injustice aurait paru trop visible : pourquoi avant d'aborder le mariage homo, on interdisait la GPA au nom du refus de la marchandisation des corps, et soudain, ce motif ne serait plus invoqué dès qu'il se serait agi des couples homos ?
Pourtant Mme Taubira a légalisé les cas de PMA et GPA pratiqués par des français à l'étranger…
Pourtant il existe une jurisprudence européenne qui accorde de facto la PMA et la GPA aux homosexuels mariés…

Bref PMA et GPA étaient sous-jacent depuis le début et c'est bien ce qui motive l'essentiel des manifestants (Cf les slogans des pancartes)
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13149
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par etienne lorant » mar. 28 mai 2013, 9:40

Rome, 27 mai 2013 (Zenit.org) Monseigneur Tony Anatrella et la manif du 26 mai - Extraits :

Zenit - Quelles sont vos premières réflexions au lendemain de la Manifestation pour tous du dimanche 26 mai ?

Monseigneur Tony Anatrella - C’est un coup donné à la politique et à la famille. C’est également la force de ce rassemblement, le calme, la joie et l’intelligence des gens présents qui impressionnent. Enfin la force spirituelle qui se manifeste ici, à travers des participants qui s’éveillent politiquement pour le sens du mariage et de la famille, est prophétique face aux discours de malheur des ministres et des leaders de gauche et de droite. Le sursaut de la société passera par la culture de la famille.

Les gens sont foncièrement mobilisés et rien ne les découragera pour faire abroger la loi d’un lobby qui réduit la famille à ce qu’elle n’est pas. La loi Taubira est fondée sur une démission de la culture qui nous constitue et sur un double mensonge : celui d’un mariage infondé juridiquement et une fausse filiation avec laquelle on trompe des enfants. L’État n’a aucune légitimité pour redéfinir le mariage. C’est pourquoi la loi doit-être changée, d’autant plus que l’homosexualité n’a rien à voir avec l’hétérosexualité : la société ne peut-être qu’hétérosexuelle. Le reste est une affaire privée.

L’homosexualité fut considérée il y a quelques années comme une maladie et maintenant on passe à un autre extrême en voulant la situer à égalité avec l’hétérosexualité. On s’empêche ainsi de réfléchir sur la nature de l’homosexualité et de savoir situer les gens qui vivent ainsi dans la société. (...) En même temps, des milliers de jeunes s’éveillent à une conscience politique pour lutter contre cette loi funeste et les « veilleurs » préparent dans le silence, la réflexion et la prière, l’avenir qui reste ouvert grâce à eux. Face aux bruits politico-médiatiques, leur silence est parlant, et c’est grâce à ce silence que des gens qui ne se parlaient pas jusqu’à présent peuvent commencer à le faire.

-Quid de l'atmosphère de la Manif et des chiffres?

L’ambiance était foncièrement familiale, une majorité de jeunes étaient présents et les gens d’autant plus déterminés qu’ils ont été humiliés, insultés car présentés comme des casseurs, des extrémistes, et des révoltés face aux intimidations du pouvoir et des caricatures médiatiques. Les autorités civiles ont voulu faire peur, mentir et menacer pour éviter ce rassemblement, et annoncer à l’avance un chiffre de 200.000 manifestants alors que personne n’en savait rien sans avoir vu. La manifestation a été exemplaire et paisible malgré les catastrophes faussement annoncées par les autorités. L’autre enjeu est pour la police de minorer le nombre de manifestants comme on savait le faire à une autre époque dans certains pays. C’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles quand on observait toutes les artères bondées des quartiers de Paris où circulait cette manifestation.

En réalité et une fois de plus les manifestants étaient, ce 26 mai, plus d’un million là où les services de police ont conclu à cent cinquante mille. Ce qui n’est pas sérieux ni crédible. Une telle manipulation des chiffres est scandaleuse alors que la place des Invalides était à 17h noire de monde, pendant que les cortèges continuaient à arriver de divers horizons. Tout a été fait pour minimiser et discréditer le phénomène. Ainsi, de nombreuses personnes n’ont pu se rendre aux divers points de rencontre à la suite de contraintes policières. Ces derniers jours, des arrestations arbitraires de la police ont eu lieu, comme par exemple celles de personnes qui portaient le teeshirt avec le sigle de la Manif pour tous ou qui prenaient des photos ou qui déployaient des drapeaux dans la rue. Il y a là une atteinte très grave à la liberté qui ne laisse pas indifférent le Parlement européen. (...)

- La loi permettant à des personnes de même sexe de se marier a été votée le 23 avril 2012, le Conseil constitutionnel l’a validée le vendredi 17 mai et le Président de la république l’a promulguée le samedi 18 mai, alors pourquoi continuer à manifester ?

Cette manifestation n’est ni un baroud d’honneur, ni un dernier soubresaut mais la continuité d’une mobilisation des citoyens qui ne s’arrêtera pas. Le pouvoir politique a voulu accélérerla mise en place de cette loi face à la peur d’une prise de conscience des enjeux de la population et, de ce fait, de ses réticences. Il ne fallait pas que les gens réfléchissent trop à ce sujet. Cette précipitation signifie qu’il faut l’instaurer de force et au plus vite envers et contre tout. Le vote à main levé au Sénat avec la complicité de sénateurs de l’opposition est l’exemple le plus flagrant de la manipulation dans laquelle nous sommes. Les gens sont excédés par ce laxisme grandissant et déstructurant et sont saturés des excès de langage de ministres militants du gender et des LGBT quand ils affirment de façon consternante, comme l’a fait Mme Bertinotti, le ministre délégué à la famille : « Il ne suffit pas d’accoucher pour être mère ». On peut se demander si nos dirigeants actuels ont encore le sens de la réalité ou s’ils sont dans un monde d’asexués ? La maternité commence bien avec la grossesse et se poursuit par l’accouchement puisque la filiation et l’éducation commencent bien par l’engendrement entre un homme et une femme. Derrière ces malversations langagières avec ce type de slogan, se révèle la volonté d’ouvrir la voie à l’interdétermination sexuelle pour favoriser une pluriparenté à géométrie variable et justifier ainsi des pseudos filiations homosexuelles.

Long article à découvrir dans son intégralité (il est lui-même à suivre !)
[+] Texte masqué
http://www.zenit.org/fr/articles/france ... -politique
-----------

Monseigneur Tony Anatrella, psychanalyste et spécialiste en psychiatrie sociale, Consulteur du Conseil Pontifical pour la Famille et du Conseil Pontifical pour la Santé, a été parmi les premiers spécialistes au début des années 1990 à alerter l’opinion publique sur les revendications en faveur du «mariage » homosexuel et de l’adoption des enfants, et des dérives suscitées par l’idéologie du gender. À l’époque on croyait naïvement que cela n’arriverait jamais en France.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

jeanbaptiste
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3091
Inscription : mer. 30 avr. 2008, 2:40

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par jeanbaptiste » mar. 28 mai 2013, 9:53

Orwell est un grand prophète.
Comme tout les grands prophètes, il est avant tout quelqu'un qui a su très bien analyser son temps. En fait, on trouve des prémisses dès la Révolution Françaises (les curés que l'on assassine sont les assassins etc.).
Bien sûr, nous n'avons encore rien - ou quasiment rien - obtenu de concret. Mais qu'espérions nous donc ??? Que l'adversaire allait nous concéder la victoire sans résister ?
Cela fait 40 ans que l'esprit de 68 règne quasiment sans partage sur l'ensemble de la sphère culturelle, politique, artistique… Il n'est ni habitué, ni disposé à partager l'espace intellectuel.
Il va s'accrocher jusqu'au bout à son pouvoir. Il sait qu'il a tout à perdre, car il repose sur un mensonge… et nous menaçons de réveiller les consciences.
C'est tout à fait juste.

On parlait plus bas du fait de ne pas dire ce que l'on pense pour ne pas avoir honte. C'est vrai, très vrai.

Je connais beaucoup de monde dans le milieu du théâtre par exemple, qui n'aurait jamais soutenu une telle loi il y a 40 ans, mais comme leur milieu, principalement à gauche (et eux aussi) soutiennent et expliquent qu'aller contre c'est être un facho, alors il faut qu'eux aussi pensent que cela est bien. Car sinon ils seront des fachos, et ils ne veulent pas être des fachos.

Une autre partie est contre, mais veut simplement ne pas en parler car "de politique et de religion on ne parle pas à table", c'est-à-dire qu'on n'en parle pas du tout : "pour vivre heureux, vivons cachés". Ca c'est pour une grosse partie de la moyenne bourgeoisie très heureuse de son petit confort et des ses petits plaisirs.

Une autre partie de la population s'en fiche, sa principale préoccupation étant qu'on lui donne un emploi lui permettant de gagner l'argent qui lui permettra d'acheter ce que la société lui présente comme la vie idéale : films, séries, consoles de jeux, écrans titanesques et tablettes tactiles.

Avec tout ça il est absolument extraordinaire de voir sur un tel sujet (qui n'est pas une affaire d'emplois ni de revalorisation des salaires) une telle opposition et de tels résultats dans les sondages.

Donc, oui, nous avons raison d'espérer. La France montre, une fois de plus, que sur certaines choses essentielles, elle sait se réveiller et être ... étonnamment jeune !

Toute les majorités dans les sondages n'ont pas la même valeur réelle.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8050
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Raistlin » mar. 28 mai 2013, 11:48

spk a écrit :Je ne suis pas d'accord avec vous. Bien sûr, Hollande n'a pas cédé, mais ça, c'est le b-a-ba de la politique : on est toujours perdant quand on cède à un mouvement de manifestation, car vos partisans vous reprochent d'avoir cédé, et vos adversaires ne vous en sont pas reconnaissants.
Vous m'avez mal lu ou pas compris.

Je ne reproche pas à Mr Hollande de ne pas avoir cédé, il a le droit d’avoir ses convictions. Je lui reproche de n'avoir pas écouté et d'avoir méprisé un mouvement populaire de grande ampleur, d'avoir cautionné des amalgames, des intimidations, des calomnies et des tentatives de diminuer l'importance de la protestation, notamment en falsifiant les chiffres. Je lui reproche d'avoir méprisé une bonne partie des Français.

C’est pour cela que je dis que Mr Hollande n’est, au fond, qu’un chef de parti ayant accédé au pouvoir. Mais en aucun cas il n’est le Président de tous les Français, dans le sens où il aurait à cœur d’entendre et de comprendre les citoyens dont il a la charge (ce qui ne veut pas dire céder aux pressions). Vous me direz peut-être que c’est ainsi, que les autres ne furent pas mieux. Peut-être… Mais si c’est vrai, alors le diagnostic que je pose, bien loin d’être réfuté, ne fait que s’aggraver : c’est toute la politique française qui est moribonde.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
spk
Quæstor
Quæstor
Messages : 326
Inscription : ven. 20 janv. 2012, 16:38

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par spk » mar. 28 mai 2013, 16:11

Mais je n'ai pas voulu défendre François Hollande!
Ce que j'ai compris de vous, c'est que vous pensez que Hollande est resté enfermé dans ses convictions, et n'a pas entendu vos arguments, sans quoi il aurait peut-être changé d'avis. Mais il se peut que j'ai mal compris en effet. Toujours est-il que je n'ai pas la même interprétation que vous. Je pense que François Hollande n'a pas de convictions sur le sujet.
La loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels, selon moi, n'obéit pas à une idée du juste, mais résulte d'une stratégie électoraliste. D'une part, elle donne l'image d'une France qui refuse d'être "en retard" sur les questions sociétales (vous savez, tous ces pays qui ont déjà adopté le mariage homosexuel). D'autre part, et surtout, elle tend un piège à la droite. C'est la fameuse méthode du "clivage" dans laquelle Sarkozy était passé maître.
De fait, l'opinion s'est laissée convaincre que l'opposition au mariage homosexuel est "de droite", purement idéologique, et prétexte pour les extrêmes qui trouvent là une occasion de faire leur propre publicité. N'est-ce pas le discours médiatique que vous avez entendu? Donc, l'opinion n'aurait pas compris que Hollande cédât devant la partie jugée la plus sectaire du peuple français. Je rappelle que je décris ici une stratégie de communication, je ne juge pas le mouvement.
Vous allez me trouver bien pessimiste sur la politique française. Vous aurez raison. La plupart des hommes politiques de premier plan se moquent éperdument de l'intérêt général, et quand ils sont entre eux, même entre supposés adversaires, et qu'ils parlent du peuple, je ne peux les imaginer autrement que ricanant. Le seul homme politique actuel de premier plan dont je suis convaincu qu'il vise le bien commun même si cela doit lui coûter, l'a payé très cher, et a perdu ses alliés, et même ses électeurs, qui le trouvent finalement un peu benêt de ne pas être corrompu par le goût du pouvoir. Voyez-vous de qui je veux parler? Je vous laisse deviner.
Tout ceci est sinistre, oui. C'est bien pour cela qu'il serait important de pouvoir faire de la politique autrement, et non de se mettre à la remorque de partis vautours qui cherchent à récupérer tout ce qui peut rapporter. Croyez bien que j'aimerais me tromper.

Avatar de l’utilisateur
Raistlin
Prætor
Prætor
Messages : 8050
Inscription : jeu. 01 mars 2007, 19:26
Localisation : Paris

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Raistlin » mar. 28 mai 2013, 19:29

spk a écrit :Ce que j'ai compris de vous, c'est que vous pensez que Hollande est resté enfermé dans ses convictions, et n'a pas entendu vos arguments, sans quoi il aurait peut-être changé d'avis.
C'est bien ce que je dis, vous m'avez mal compris. Je lui reproche juste son mépris et son refus d'écouter une partie de la population. Écouter ne veut pas dire être d'accord.
« Dieu fournit le vent. A l'homme de hisser la voile. » (Saint Augustin)

Avatar de l’utilisateur
Freluquet
Barbarus
Barbarus

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Freluquet » mer. 29 mai 2013, 0:28

nous verrons lors du premier mariage gay, si la manif pour tous était homophobe ou pas : toute manifestation pourra être interprétée comme une manifestation d'homophobie. Maitre Eolas a pour tant démontré que rien ne changeait dans la loi :

http://www.maitre-eolas.fr/post/2013/05 ... a-bataille

Eurynome
Censor
Censor
Messages : 91
Inscription : jeu. 30 mai 2013, 15:38

Re: La manif pour tous ... et après

Message non lu par Eurynome » mer. 29 mai 2013, 19:04

Ce n'est pas la manifestation qui est attaquée mais les arguments des manifestants.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 21 invités