À propos du pseudo-mariage homosexuel

Famille - Travail - Chômage - Femme - Enfance - Vieillesse - Handicap - Santé publique
Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1642
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Message non lu par Charles » lun. 19 sept. 2005, 13:57

shadow a écrit :
Vous n'avez jamais vu la joie d'un homme et d'une femme à leur mariage, à la naissance de leur enfant ?
Oui, je l'ai vu, mais aussi la joie de deux femmes ou deux hommes d'être ensemble, heureux, j'ai lu des témoignages de personnes qui se pacsaient qui débordaient de joie. Alors, pourquoi une hétérosexualité triomphante ?
Déjà hétérosexualité est un pléonasme. Il y a deux modes de reproduction dans le vivant : la division cellulaire (mitose, division du même et duplication) et la sexualité (méïose, apport concourant de patrimoines génétiques différents, mélange des différences). La sexualité suppose déjà l'altérité, la rencontre d'un autre qui contribue à l'engendrement d'un nouvel être. Les homos ont leur gaypride, mais la fierté hétérosexuelle, le triomphe de l'hétérosexualité celui de la sexualité tout court, qu'on voit chaque jour dans les maternités, à la naissance d'un nouvel être humain, et partout dans la nature, quand deux parents font venir au monde un nouvel être vivant. En fait, on devrait dire sexualité tout court pour hétérosexualité et asexualité pour homosexualité.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1642
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Message non lu par Charles » lun. 19 sept. 2005, 16:48

elisseievna a écrit :"village people" pour les homos, c'est le meme niveau que Julio Iglesias pour les hétéros, de la variété bêbête. Les homos ne s'identifient pas plus à ce niveau que les hétéros.
Les homos sont hyperconformistes, et de plus leur aspiration se tourne vers des figures d'autorité, de domination... Quand on observe les défilés gay, ce qu'on voit, c'est une profusion de policiers, de militaires, de batman, catwoman, superman, wonderwoman, des muscles, des treillis, des uniformes, des capes... on dirait une religion du chef ou du superhéros. L'expression "icône" gay traduit très bien cette idée de culte. Et sur certains sites, ce sont des centaines d'images de policiers, de militaires, de préférence armés, en bottes de cuir, grands manteaux et casquettes à la Tapioca, pour ne pas dire Himmler. On trouve un Dark Vador coiffé du fameux casque et en porte-jarretelles... la fascination pour la domination irrésistible mais la défaite intérieure...

Image(Gaypride londonienne)

...et tout va bien.

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1528
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Message non lu par Hélène » mar. 20 sept. 2005, 17:17

shadow a écrit :Ben, question religion, je suis pas très forte. Mais néanmoins, pourquoi Jésus aurait pas pu avoir de petit frère ou petite soeur ? Dieu l'a pas interdit, si ? Joseph aurait pu avoir une vie de couple "normale" non ?
Voilà qui pourrait faire l'objet d'un autre fil. La paternité de Joseph...ce n'est pas Hélène qui sera contre ! :D
mon ami d'enfance (nous avons été amis durant 17 ans...jusqu'à ce que je me convertisse et qu'il fuie à toute allure...sans même que nous ayions abordé le sujet ni jugements de ma part à son égard), homosexuel avoué, m'avais mis beaucoup de pression à "reconnaître ce que je suis réellement au fond de moi-même" (càd, peut-être lesbienne) à un âge ou les sentiments sont bien ambiguës et que j'étais reconnue pour être "garçon manquée" (entre 10 et 15 ans, j'étais toujours avec des garçons...)[...]Ce genre de pression de la part de notre entourage peut nous faire flancher facilement là où nous ne voulions pas aller...pour ma part, je savais que j'étais hétérosexuelle...parce que j'étais amoureuse de cet ami homo ! Bref...se faire dire par quelqu'un qu'on aime que nous devrions écouter notre être profond pour être en paix avec soi-même est très dangereux pour le discernement.
Ben, cette amie avait tort de dire qu'elle savait mieux que toi ce que tu étais, question orientation
:waou: Whoua...au secours ! Relis-moi : ce n'est pas une amie, c'est un ami homo !! C'est un lui de qui je suis tombée amoureuse...pas une elle. C'était pour amplifier le fait que c'est une façon pour lui de justifier son homosexualité que de me questionner à savoir si peut-être je suis lesbienne...ou peut-être me fuyait-il en tant que créature de sexe opposé ?
Je préfère dialoguer, essayer de comprendre et trouver une solution quand c'est possible.
Si ce genre d'ouverture au dialogue persiste des deux côtés, je crois que nous pourrions arriver à de très beaux échanges :) .
Comme "par hasard", hier matin je suis tombée sur un enseignement concernant l'homosexualité et le père dans la conférence disait ceci: "l'homosexualité est une recherche de soi dans l'identique"...
Hum, donc je me recherche moi même ?
Toi seule pourra le découvrir. Par ailleurs, il y a une Personne qui peut t'aider à le découvrir : Jésus. Satisfaction garantie ou argent remis ! :yes: Sauf qu'il faut vouloir faire un pas de foi...
La mort spirituelle...qui est beaucoup plus redoutable que la mort biologique...
Hein ? :blink: Pourriez vous expliciter un peu cette "mort spirituelle" ? Ne plus être croyant ?
Dieu, principe de toute vie (Il est Vie : "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie et "Je suis celui qui es"), nous suscite dans l'Être dans l'acte créateur et Il nous re-suscite (jeu de mots subtil...) en Jésus pour nous donner part à sa Vie (qui n'est rien d'autre que divine...donc Vie éternelle) après que nous avions perdu la vie en Lui - càd, nous avons connu la mort par le péché...et nous continuons d'en faire l'expérience douloureusement dans nos corps mortels, nos psychismes blessés, par nos complicités avec le péché, qui veut dire "rupture d'Alliance" (le fait de ne pas être en communion avec Lui par l'Église qui est le peuple de Dieu qu'il s'est choisi pour ramener à Lui tous ses enfants dispersés) - Nous étions fait pour la vie. Dieu n'a pas créé la mort mais "c'est par l'envie du diable que la mort est entrée dans le monde" nous dit je ne sais plus quel Père de l'Église. Or tout ce qui nous sépare de la finalité surnaturelle à laquelle nous sommes appelés, tout ce qui nous empêche de vivre en Lui, par Lui et avec Lui, contribue à notre mort spirituelle. Nous sommes des esprits incarnés. Dieu est Esprit Saint, Esprit de Vie et de Vérité. Il est le Père, plein d'Amour qui nous engendre à la Vie. C'est l'Esprit qui donne la vie nous dit saint Jean, la chair ne sert de rien (elle sert en cette vie mais elle est corruptible, l'esprit non). En renouant (sens du mot "religion": relier ce qui avait été rompu, l'amitié avec le Principe de toute Vie, Dieu) avec Lui, ou plutôt en nous laissant réconcilier avec Lui, par Jésus qui est venu sauver ce qui était perdu, nous sommes assurés de la Vie éternelle. C'est beaucoup plus grandiose que ce qui nous est donné de vivre dans ce corps mortel ce à quoi nous sommes appelés à chaque instant. Enfin...je pourrais continuer ainsi longuement...il faudrait partir un autre fil !
Ce qui plaît à Dieu c'est que nous soyons ses enfants et qu'Il puisse être Notre Père. Ce qui plaît à Dieu c'est que nous cessions de douter de son Amour pour nous. Si nous lâchons la méfiance envers Lui et que nous faisons un petit pas en sa direction, Il accourt jusqu'à nous pour nous prendre dans ses bras et nous couvrir de baisers...Il est prêt à tout, même à descendre au plus bas de notre misère, de notre péché, de notre mort...Il vient toucher nos blessures pour les guérir et nous relève de toutes chutes, de toutes morts pour nous donner part à sa Vie. Enfin, après avoir accueilli cela, même et surtout bien pauvrement et maladroitement, nous pouvons être libre pour aimer...de l'Amour qu'Il déverse en nous pour Lui, pour nos frères...et, vient ensuite un vrai amour pour soi-même (pas de l'amour-propre) mais un sentiment de dignité et une liberté qui nous fait crier "Abba ! Père !"...je suis aimée...pour vrai.
Je ne suis pas sur de tout comprendre. Mais en tout cas, si il veut m'aimer, il a qu'a me faire signe de maniere plus explicite, parce que ça m'a échappé
Il le fait ce signe...maintenant... ;-) On ne peut pas le trouver là où Il ne se donne pas à trouver. Il se trouve dans son Eucharistie, dans sa Parole, dans chacun des baptisés qui veulent bien lui faire une petite place pour qu'Il rayonne... Dans son Église, on le célèbre glorifié, Ressuscité, Vivant, dans l'espérance, la foi et la charité de ses membres. Là où il y a la Vie, là est Dieu Vivant...dans la rue, on le voit crucifié...dans le pauvre, le laissé pour contre, le mendiant "ce que vous faites à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous le faites." Là où il y a la souffrance et la mort, là se trouve Dieu crucifié avec l'Homme...pour l'Homme.
Maintenant, concernant l'exemple d'elisseivna (que je remercie pour son avis et salut au passage :) ). Je trouve que cela correspond plutot bien moi, mais chacun son avis. C'est un sujet qui revient régulierement entre homo : s'il y avait la "pilule miracle" pour redevenir hétéro, la prendriez vous ? Sauf que c'est un peu tronqué parfois je vous l'accorde, ce sont des gens qui s'assument qui sont majoritaire. Cependant, s'il y avait une méthode "d'aujourd'hui" (c a d cure longue etc) pour redevenir hétéro, je ne pense pas que je la ferais. Pourquoi ? Déjà, à cause du temps, des efforts que cela demanderait pour quelque chose que je ne sois pas sur que ce soit un bien. Ensuite, je trouverais ça dommage (au risque de choquer lol). Ben oui, j'ai fait tellement de chemin pour m'assumer en presque cinq ans, je n'ai aucune envie de les mettre à la poubelle pour, encore une fois, quelque chose dont je ne suis pas sur que ce soit "bien" moralement.

Qui t'a donné à croire que l'homosexualité serait un "bien" moralement parlant ? À partir de quelle échelle de valeur ? C'est un "bien" parce que tu te sens bien dans ta peau ? Le "bien" serait quelque chose de subjectif qui serait décidé au gré de l'appréciation de chacun ? Le bien n'est pas quelque chose que nous pouvons évaluer à partir de nos états d'âme...du moins pas depuis que nous avons décidé de "devenir comme des dieux" connaissant le "bien" et le "mal" (réf Genèse 3) et que nous avons perdu la Lumière de l'Esprit Saint, càd la Sagesse de Dieu et choisi l'autonomie orgueilleuse et mensongère. Nous ne savons pas ce qui est bien. Le Bien, le Seul, c'est Dieu Lui-même. Or Dieu n'est pas quelque chose de subjectif. Il est objectivement hors de mon atteinte et Lui Seul peut me (et te) révéler qui Il est. Ce qu'Il a fait objectivement bien sûr il y a 2000 ans dans un endroit objectivement précis, à un moment objectivement vérifiable et historiquement objectif. ;-). "Seul Dieu est bon" dit Jésus au jeune homme riche. Seul Dieu peut savoir ce qui est bon et bien.
Je ne suis pas malheureuse, je vous rassure :cool:
C'est pour cela que tu sens le besoin de venir justifier l'homosexualité sur un forum catho ? Ou si c'est parce que tu sens au fond de toi-même que quelque chose cloche et qu'il doit bien y avoir quelque chose d'autre que cette "chienne de vie" (pardon pour la vulgarité...si vous croyez bon de me censurer je comprendrai...par ailleurs, c'est pour illustrer mon propos.) et que peut-être, oui peut-être, que le vrai bonheur, la joie, l'amour véritable, la vie généreuse et belle est encore possible ? Que tu n'as pas perdu l'espérance d'être aimée et acceptée telle que tu es ? Avec tes blessures, tes limites et tes pauvretés...que Seul Dieu peut combler dans cette béance et remplir ton coeur de paix, la Vraie, et de Joie, la Vraie.
Moi, voila mon propre point de vue général : je ne vivrais qu'une fois, alors autant faire en sorte d'être heureuse.

Attention de ne pas te tromper de bonheur...ou de te laisser miroiter le mirage du bonheur par les marchands d'illusions de ce monde...
si je ne fais de mal à personne

Et toi ? Tu n'es personne Shadow ? Tu es quelqu'un aux yeux de Dieu : va relire le texte que Charles t'a envoyé un peu plus haut...c'est à toi qu'Il s'adresse le Bon Dieu. À chacun de nous...
et que je ne voit pas l'immoralité de mon comportement, de se poser trop de questions.
Peut-être ne le vois-tu pas maintenant. Je souhaite de tout coeur que tu rencontres Jésus sur ta route parce que Lui te fera voir...oh non pas pour te condamner mais pour te montrer comment ce qui t'atteint l'atteint au plus profond de Son Coeur...transpercé, par Amour pour toi.

Pour terminer, j'aimerais que nous prenions une pause avant que tu répondes...si tu veux bien. Je crois que ces échanges sont très étoffés et demandent à réfléchir...à méditer.

Bien amicalement,
Hélène :flowers:
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

elisseievna
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 547
Inscription : ven. 08 oct. 2004, 3:08

Message non lu par elisseievna » mar. 20 sept. 2005, 18:05

Charles,
Oui j'ai bien dit que la seule raison concrete pour les homos d'etre mal est l'homophobie, parce que je ne crois pas au mal etre intrinseque de l'homosexualité dont vous parlez.
Vous etes sur que les homos sont plus conformistes que les autres ? Moi non : conformistes oui, mais ...pas plus que les autres.
Est ce que ce que vous voyez chez les quelques deguisés de la gay pride est representatif ? A mon avis non. Ne serait ce que parce que vous laissez de cote tous les homos qui en ont assez de la recuperation de la gay pride par le commerce festif, et d'aller a une "teuf" de plus en plus foire pour hetero en guoguette.
Ne trouvez vous pas les fantasmes des heteros ( voir le porno dans votre kiosque prefere) tout aussi glauques ?

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1642
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Message non lu par Charles » mar. 20 sept. 2005, 18:28

elisseievna a écrit :Vous etes sur que les homos sont plus conformistes que les autres ? Moi non : conformistes oui, mais ...pas plus que les autres.
Conformistes comme les autres et à un degré supérieur, c'est-à-dire hypermimétiques.
elisseievna a écrit :Est ce que ce que vous voyez chez les quelques deguisés de la gay pride est representatif ? A mon avis non. Ne serait ce que parce que vous laissez de cote tous les homos qui en ont assez de la recuperation de la gay pride par le commerce festif, et d'aller a une "teuf" de plus en plus foire pour hetero en guoguette.
Je pense que les manifestations gay sont très significatives, par l'expression des formes dont j'ai parlé et qui semblent se ramener à une forme unique : le surhomme.
Dernière modification par Charles le mer. 21 sept. 2005, 16:41, modifié 1 fois.

elisseievna
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 547
Inscription : ven. 08 oct. 2004, 3:08

Message non lu par elisseievna » mer. 21 sept. 2005, 6:09

Charles,
je reponds en public a votre message personnel, parce que c'est un point de methode general.
J'avais mis les references d'un livre reproduisant des insultes envers les homos, en reponse a votre message disant que l'homophobie est une fable (vous avez attenué cette affirmation dans un message plus recent) :
vous me dites que vous ne voulez pas faire la promotion de ce livre, moi je trouve que sans reference on n'avance pas parce que l'on parle "en l'air", alors je ne comprend pas que vous ayez enleve jusqu'a ces references.
Un dialogue n'a aucun interet dans ces conditions, où il est reduit a du bavardage.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1642
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Message non lu par Charles » mer. 21 sept. 2005, 11:27

elisseievna a écrit :Charles,
je reponds en public a votre message personnel, parce que c'est un point de methode general.
J'avais mis les references d'un livre reproduisant des insultes envers les homos, en reponse a votre message disant que l'homophobie est une fable (vous avez attenué cette affirmation dans un message plus recent) :
Voilà ce que j'ai écrit :
C'est une fable. Non pas "la seule raison réelle, concrête, d'etre malheureux en tant qu'homo c'est l'homophobie" mais bien plutôt "la seule raison réelle, concrête, d'etre malheureux en tant qu'homo c'est l'hétérosexualité triomphante des autres".
Il n'est pas question de dire que l'homophobie est une fable mais que ce que vous dites, vous, en est une : "la seule raison réelle, concrête, d'etre malheureux en tant qu'homo c'est l'homophobie".

Avatar de l’utilisateur
sola
Censor
Censor
Messages : 115
Inscription : dim. 27 févr. 2005, 15:00

Message non lu par sola » sam. 24 sept. 2005, 18:18

je suis sidérée par cette avalanche de mots, les homos sont/ne sont pas, etc etc.

leur vie publique (et non plus cachée) nous oblige à revoir nos clichés et même... nos analyses.
l'homosexualité est biologique, elle n'est ni expliquée ni guérie par la psychanalyse, ni par aucune donnée socio-culturelle. elle est cependant "dépassable", comme la sexualité hétéro, pour un "plus grand bien" (pour les religieux par exemple; l'abstinence sexuelle existe sous plusieurs formes).

pour finir je bosse chaque jour avec des homosexuels, on parle boulot, cantine et rer, il y en a des sympas, des pas sympas, aucune différence avec les hétéros. ils ne sont pas malmenés parce qu'homos, pas non plus regardés tristement comme des survivants du sida.

et je rêve d'un temps où on ne fera plus précéder ou suivre les faits et gestes de tout homo célèbre par le rappel de son orientation, c'est insupportable, on n'imagine pas la pareille pour les hétéros! vous vous y voyez!? :unsure: :lol:
enfin c'est SI PEU dans une vie! c'est (au mieux) quelques minutes par jour, et tout le reste du temps, les homos comme les hétéros font autre chose!
des choses qui peuvent être passionnantes!
ou pas. mais en tant qu'hétéro, je serais humiliée et furieuse si on ne me parlait que de mon orientation sexuelle, ça ne me résume en rien! j'ai fait autre chose que de baiser dans ma vie, tout de même! :twisted: et j'ai l'impression de ne pas être la seule!
*sola*
"le grain pourrit quand on l'entasse et fructifie quand on le sème." st dominique

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1528
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Message non lu par Hélène » sam. 24 sept. 2005, 21:02

Bonjour Sola :)
sola a écrit :je suis sidérée par cette avalanche de mots, les homos sont/ne sont pas, etc etc.

leur vie publique (et non plus cachée) nous oblige à revoir nos clichés et même... nos analyses.
l'homosexualité est biologique, elle n'est ni expliquée ni guérie par la psychanalyse, ni par aucune donnée socio-culturelle. elle est cependant "dépassable", comme la sexualité hétéro, pour un "plus grand bien" (pour les religieux par exemple; l'abstinence sexuelle existe sous plusieurs formes).
Je suis encore plus sidérée que vous soutenez encore cette thèse comme quoi l'homosexualité serait inscrite dans la nature biologique ! :blink: Aucun chercheur sérieux ne la soutient aujourd'hui, ce sont des restants de vieux slogans clichés. Il n'y a pas plus d'animaux homosexuels dans la nature que d'animaux timides, dyslexiques ou paranoïaques. Que reste-t-il alors ? La psychologie... sur deux jumeaux identiques, un peut devenir homosexuel et l'autre pas. Il suffit d'un seul cas négatif dans une étude pour détruire la thèse du gène homosexuel. Toutefois, nous pouvons prendre en considération le fait que les animaux qui deviennent nos aliments soient "boostés" aux hormones ou encore les produits de toutes sortes que nous avalons et cela a certainement une incidence sur nous. J'en prends pour exemple la pillule contraceptive bourrée d'hormones mâles. Je me souviens à un moment peu reluisant de ma vie alors que je prenais ces machins d'avoir vu apparaître des poils là où il ne devait normalement pas en avoir sur mon corps et ma voix était devenue plus grave (c'est d'ailleurs la méthode de Dave Gahan, le chanteur de Depeche Mode pour avoir une voix plus grave) ! C'est pour dire que la transformation génétique de nos aliments, les hormones, oui, ont une incidence dans notre nature mais elles ne sont pas...naturelles ! Elles sont l'ouvrage de nos expérimentations en laboratoire des apprentis sorciers (ou petits dieux si vous préférez) que nous sommes...
pour finir je bosse chaque jour avec des homosexuels, on parle boulot, cantine et rer, il y en a des sympas, des pas sympas, aucune différence avec les hétéros. ils ne sont pas malmenés parce qu'homos, pas non plus regardés tristement comme des survivants du sida.
C'est pas qu'ils sont pas sympathiques. Cela n'a rien à voir avec leur personne, ou leur personnalité.
et je rêve d'un temps où on ne fera plus précéder ou suivre les faits et gestes de tout homo célèbre par le rappel de son orientation, c'est insupportable, on n'imagine pas la pareille pour les hétéros! vous vous y voyez!? :unsure: :lol:
enfin c'est SI PEU dans une vie! c'est (au mieux) quelques minutes par jour, et tout le reste du temps, les homos comme les hétéros font autre chose!
des choses qui peuvent être passionnantes!
Ah oui ? Ce n'est certainement pas les hétérosexuels qui les étiquettent. Les restaurants gais, c'est pourquoi ? La nourriture gaie est différente que la nourriture hétéro ? Les jeux olympiques gais c'est différent que les jeux olympiques hétéros ? Un saut en longueur gai, c'est pas la même chose qu'un saut en longueur hétéro ? C'est la communauté gaie qui se getthoïse et qui, en même temps qu'elle veut être reconnue pour sa différence, réclame d'être traitée à l'égal dans un conformisme paradoxal (mariage, droit d'adopter des enfants, etc.)...c'est un peu contradictoire ça non ?
ou pas. mais en tant qu'hétéro, je serais humiliée et furieuse si on ne me parlait que de mon orientation sexuelle, ça ne me résume en rien! j'ai fait autre chose que de baiser dans ma vie, tout de même! :twisted: et j'ai l'impression de ne pas être la seule!
Encore là, ce sont les lobbys qui s'exposent ouvertement. Les parades gaies ne disent rien d'autre que ce qui touche l'aspect sexuel de leur vie qui est à l'avant plan de tout le reste. Mon ami d'enfance qui est gai n'a que des paroles, des blagues, des conversations sur le sexe...et il est pourtant très sympa... :cool: Sa vie est axée sur un hédonisme exacerbé, seul son physique et celui des autres comptent.
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

shadow
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : lun. 05 sept. 2005, 0:24

Message non lu par shadow » dim. 25 sept. 2005, 0:00

Il n'y a pas plus d'animaux homosexuels dans la nature que d'animaux timides, dyslexiques ou paranoïaques.
objection : il y a bel et bien des animaux homosexuels. Ne serait ce que les pingouins (ou manchots ?) d'un zoo dont on avait parlé dans un fait-divers. Et pourtant, on leur avait donné des femelles, mais ils n'en voulaient pas. Et ne me dites pas que c'est parce qu'ils étaient dans un zoo : un certain pourcentage d'animaux dans la nature sont bel et bien homosexuels, et ne sont ni des erreurs (possible par exemple chez certains insectes) ni ceux qui sont "moins dominants" et à qui les autres ne laisseraient pas de femelles.
Ah oui ? Ce n'est certainement pas les hétérosexuels qui les étiquettent. Les restaurants gais, c'est pourquoi ? La nourriture gaie est différente que la nourriture hétéro ? Les jeux olympiques gais c'est différent que les jeux olympiques hétéros ? Un saut en longueur gai, c'est pas la même chose qu'un saut en longueur hétéro ? C'est la communauté gaie qui se getthoïse et qui, en même temps qu'elle veut être reconnue pour sa différence, réclame d'être traitée à l'égal dans un conformisme paradoxal (mariage, droit d'adopter des enfants, etc.)...c'est un peu contradictoire ça non ?
Je pense personnellement que c'est une réaction à la société hétéro-centriste (je ne porte pas de jugement de valeur "c'est bien" ou "c'est mal", je constate). Les homo ont besoin d'avoir des modèles, des références et des endroits qui leur sont propres. En revanche, ils veulent également l'égalité avec les hétéro, notament symboliquement avec le mariage. Cela peut sembler contradictoire, c'est vrai, mais c'est en même temps logique (et oui, c'est paradoxal !). Ils veulent faire avancer la société dans l'acceptation de leur identité, qu'elle reconnaisse leur existence et leur droit. Le paCS n'offre pas les même droits que le mariage. Et il veulent également pouvoir ne pas se sentir "entouré" d'hétéro, quelque part ou ils se sentent...chez eux, à leur place.
Enfin, moi c'est comme ça que je le ressent lol
Maintenant, sachez aussi qu'il y a des homo contre le mariage gay ou autre, il ne faut pas généraliser.
Encore là, ce sont les lobbys qui s'exposent ouvertement. Les parades gaies ne disent rien d'autre que ce qui touche l'aspect sexuel de leur vie qui est à l'avant plan de tout le reste. Mon ami d'enfance qui est gai n'a que des paroles, des blagues, des conversations sur le sexe...et il est pourtant très sympa... Sa vie est axée sur un hédonisme exacerbé, seul son physique et celui des autres comptent.
La gay pride je ne sais pas, j'y suis passé vite fait une fois, je n'ai pas trop appréciée. C'est très festif c'est vrai, mais l'ambiance ne me convenait pas, je préfère les petits comité.
Mais si je peux me permettre : je connais des homos, et je peux vous assurez qu'il ne parle pas que de sexe ! Des filles comme des garçons, j'ai des conversations avec eux que j'aurais également avec n'importe quel hétéro. Après bien sur, ça dépend des personnes, mais là, c'est pareil pour tous, hétéro comme homo.

Charles
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1642
Inscription : mer. 14 juil. 2004, 16:44

Message non lu par Charles » dim. 25 sept. 2005, 1:21

shadow a écrit :
Il n'y a pas plus d'animaux homosexuels dans la nature que d'animaux timides, dyslexiques ou paranoïaques.
objection : il y a bel et bien des animaux homosexuels. Ne serait ce que les pingouins (ou manchots ?) d'un zoo dont on avait parlé dans un fait-divers. Et pourtant, on leur avait donné des femelles, mais ils n'en voulaient pas. Et ne me dites pas que c'est parce qu'ils étaient dans un zoo : un certain pourcentage d'animaux dans la nature sont bel et bien homosexuels, et ne sont ni des erreurs (possible par exemple chez certains insectes) ni ceux qui sont "moins dominants" et à qui les autres ne laisseraient pas de femelles.
Shadow, la phrase dit "il n'y a pas plus", elle ne dit pas "il n'y a pas".

Et donc, il y a effectivement, cela a été observé sur une espèce de singes dont j'ai oublié le nom, le comportement suivant : quand un mâle est dominé par son rival dans la conquête d'une femelle, il (le vaincu) présente son derrière au vainqueur...

shadow
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : lun. 05 sept. 2005, 0:24

Message non lu par shadow » dim. 25 sept. 2005, 10:50

Je ne parle pas de ce phenomène, qui est effectivement vrai.
Pour reprendre mon exemple, on avait donné des femelle aux pingouin, et pas un n'a voulu aller vers elle. Il ne se sont pas battu, rien.
Enfin bon, je ne sais pas si ce débat va durer longtemps, parce qu'on pourrait débattre pendant des années sans parvenir à se mettre d'accord j'ai l'impression ;-) Mais c'est toujours interessant d'écouter les arguments de l'autre.

mc
Quæstor
Quæstor
Messages : 345
Inscription : lun. 31 mai 2004, 8:07

Message non lu par mc » dim. 25 sept. 2005, 19:00

Pour les pingouins... c'est trop rigolo apparemment, le pingouin en question est maintenant ex-gay... il aime les pinguouines...
http://www.traditionalvalues.org/modules.php?sid=2435

What To Do With An Ex-‘Gay’ Penguin?
September 22, 2005 –

je suis sure qu'il y aura des volontaires pour la traduction....

Avatar de l’utilisateur
Hélène
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 1528
Inscription : lun. 13 juin 2005, 3:51
Localisation : Sous le regard de Dieu
Contact :

Message non lu par Hélène » lun. 26 sept. 2005, 0:46

Merci MC pour ce lien fort instructif. Par ailleurs, ma méfiance des positions radicales d'un site américain rassemblant 43 000 églises ( :!: ) de confessions différentes m'a poussé à aller voir une source davantage axée sur la psychologie. Je suis allée un peu plus loin dans la recherche et à mon avis, le lien qui suit est très pertinent pour le sujet qui nous occupe (celui du National Association for Research & Therapy of Homosexuality) : http://www.narth.com/docs/animalmyth.html

Si quelqu'un a besoin de la traduction, je pourrais me prêter à cet exercice mais il me faudrait un peu de temps. Me le laisser savoir. L'argument du cannibalisme et de l'infanticide est savoureux... sans jeu de mots. :cool:

Juste un petit mot de réconfort pour terminer : nous appartenons au règne animal (nous sommes solidaires parce que crées le même Jour dans l'ordre de la Création) mais nous ne sommes pas des animaux. Nous sommes des êtres dotés d'un esprit et d'une âme, d'une raison éclairée par la Lumière de l'Esprit Saint...Réduire nos comportements à partir de ce que nous pouvons observer chez les animaux n'est pas digne de l'être humain créé à l'image de Dieu. Les humains (homme et femme) sont la seule espèce à avoir été créée pour vivre leur étreinte charnelle dans un face à face. :wub:
"Le Père n'a dit qu'une seule Parole, c'est son Fils et, dans un éternel silence, il la prononce toujours". (Saint Jean de la Croix)

shadow
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : lun. 05 sept. 2005, 0:24

Message non lu par shadow » lun. 26 sept. 2005, 14:15

Je serais curieuse d'avoir la traduction, les pingouins seraient ils bi ? :lol:
Juste un petit mot de réconfort pour terminer : nous appartenons au règne animal (nous sommes solidaires parce que crées le même Jour dans l'ordre de la Création) mais nous ne sommes pas des animaux. Nous sommes des êtres dotés d'un esprit et d'une âme, d'une raison éclairée par la Lumière de l'Esprit Saint...Réduire nos comportements à partir de ce que nous pouvons observer chez les animaux n'est pas digne de l'être humain créé à l'image de Dieu. Les humains (homme et femme) sont la seule espèce à avoir été créée pour vivre leur étreinte charnelle dans un face à face.
Mais euh je ne crois pas en Dieu. A la limite, je crois plus à la version de la philo qui dit que l'humain est perfectible : il peut être bien pire que les animaux, mais aussi parfois (c'est rare hélas) plus intelligent. Cependant, biologiquement, nous sommes des animaux, ni plus ni moins. Pour être d'accord avec vous, il faut croire en Dieu. Et comme ça n'est pas mon cas...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités