Page 47 sur 47

Re: [Débat] Moralité de la vie homosexuelle

Publié : sam. 16 juin 2018, 6:00
par jmciotat
Bonjour heraclius

Je sais pas ce que vous entendez précisément par morale mais si l'on juge par la définition, la morale désigne l'ensemble des règles ou préceptes, obligations ou interdictions relatifs à la conformation de l'action humaine aux mœurs et aux usages d'une société donnée.

Il me semble que la thèse d'Élisabeth moberly est bien en rapport avec une certaine morale et éthique puisqu'elle s'appuie sur la mise en relation de certaines formes d'homosexualité avec la nature de la relation parent-enfant dont la sexualité est exclue selon des principes moraux me semble t il.

Re: [Débat] Moralité de la vie homosexuelle

Publié : sam. 16 juin 2018, 9:04
par PaxetBonum
jmciotat a écrit :
ven. 15 juin 2018, 5:11
Donc voilà la vraie question morale pour moi : le modèle amoureux total homosexuel n'est en rien problématique sauf si il est vécu par une personne conditionnée par un réflexe de détachement défensif. Auquel cas, la sexualité et même la relation de dépendance amoureuse sont des voies très retardantes de la prise de conscience.
Corrigez moi si j'interprète mal vos propos : vous pensez que l'homosexualité vécue (vie avec une personne du même sexe, sexualité homosexuelle…) n'est pas problématique sauf si son origine est un trouble du développement affectif ?

Re: [Débat] Moralité de la vie homosexuelle

Publié : sam. 16 juin 2018, 18:36
par Héraclius
jmciotat a écrit :
sam. 16 juin 2018, 6:00

Je sais pas ce que vous entendez précisément par morale mais si l'on juge par la définition, la morale désigne l'ensemble des règles ou préceptes, obligations ou interdictions relatifs à la conformation de l'action humaine aux mœurs et aux usages d'une société donnée.
C'est la morale au sens "sociologique", mais pas la morale au sens fort, philosophique, de connaissance du Bien et du Mal, de l'objectivement bon et de l'objectivement mauvais par delà les convetions sociales. :)