Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13149
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par etienne lorant » ven. 12 juil. 2013, 16:58

Un magistrat italien de 62 ans s'est fait supprimer en Suisse, à Bâle, après le diagnostic d'une maladie incurable: l'autopsie révèle qu'il était tout à fait sain.


Le tragique fait divers relance le débat sur "l'euthanasie" ou le "suicide assisté".

Sa femme et sa fille, qui avaient demandé l'autopsie, ont maintenant réclamé une enquête notamment pour établir la responsabilité du diagnostic erroné émis en Italie puis en Suisse.

Pietro D'Amico, de Vibo Valentia, procureur général à Catanzaro (Calabre) depuis 1995 et jusqu'à sa démission, il y a trois ans, s'est rendu en Suisse en avril dernier pour demander la mort, à l'insu des siens, rapporte "Il Quotidiano della Calabria" du 10 juillet. La clinique suisse où il a reçu la mort a ensuite averti la famille, qui le croyait parti "pour un voyage".

Or l'autopsie a exclu de façon "péremptoire" le diagnostic de pathologie incurable émis par des médecins italiens et confirmé par des médecins suisses, et qui avait poussé le magistrat, déprimé, à demander le "suicide assisté".

De nouveaux examens ont été fait par l'Institut de médecine légale d'université de Bâle en présence d'un expert mandaté par la famille.

L'erreur scientifique pourrait pousser les parquets italien et suisse à enquêter sur la responsabilité des médecins et sur la cause de l'erreur: négligence, incompétence, imprudence?

http://www.zenit.org/fr/articles/suisse ... diagnostic
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 740
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par Johnny » ven. 12 juil. 2013, 18:16

etienne lorant a écrit :Un magistrat italien de 62 ans s'est fait supprimer en Suisse, à Bâle, après le diagnostic d'une maladie incurable: l'autopsie révèle qu'il était tout à fait sain.


Le tragique fait divers relance le débat sur "l'euthanasie" ou le "suicide assisté".

Sa femme et sa fille, qui avaient demandé l'autopsie, ont maintenant réclamé une enquête notamment pour établir la responsabilité du diagnostic erroné émis en Italie puis en Suisse.

Pietro D'Amico, de Vibo Valentia, procureur général à Catanzaro (Calabre) depuis 1995 et jusqu'à sa démission, il y a trois ans, s'est rendu en Suisse en avril dernier pour demander la mort, à l'insu des siens, rapporte "Il Quotidiano della Calabria" du 10 juillet. La clinique suisse où il a reçu la mort a ensuite averti la famille, qui le croyait parti "pour un voyage".

Or l'autopsie a exclu de façon "péremptoire" le diagnostic de pathologie incurable émis par des médecins italiens et confirmé par des médecins suisses, et qui avait poussé le magistrat, déprimé, à demander le "suicide assisté".

De nouveaux examens ont été fait par l'Institut de médecine légale d'université de Bâle en présence d'un expert mandaté par la famille.

L'erreur scientifique pourrait pousser les parquets italien et suisse à enquêter sur la responsabilité des médecins et sur la cause de l'erreur: négligence, incompétence, imprudence?

http://www.zenit.org/fr/articles/suisse ... diagnostic
négligence, incompétence, imprudence? pourquoi pas homicide !

Ce serait quasiment du Agatha Christie : le crime parfait par procuration..... :(
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3058
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par Suliko » ven. 12 juil. 2013, 18:27

Je suis vraiment choquée!
Je savais que le suicide assisté existait en Suisse (cf "Exit"), mais je ne pensais pas qu'il était possible de faire ce choix sans même avertir sa famille. De même, je ne savais pas que les étrangers avaient le droit de recourir à l'assistance au suicide. Même l'organisation "Exit" s'était prononcée contre, par crainte des demandes trop nombreuses que cela entraînerait (tourisme de l'euthanasie).
Il faudrait avoir plus d'éléments...

Inutile de dire qu'"Exit" me répugne au plus haut point. Si cela ne tenait qu'à moi, cette loi d'aide au suicide serait supprimée et les membres d'"Exit" tous en prison!!

Suliko

P.S.:
Autrefois, la belle mort était celle munie des sacrements et entouré des siens (ce qui supposait une crainte de la mort brutale).
Aujourd'hui, la belle mort, c'est la mort la plus rapide et sans douleur (et les sacrements, les fins dernières, en un mot "Dieu" : basta! Mieux vaut ne pas penser à ce qu'il y a après...Probablement rien!)
Nous vivons dans un tel déni de la mort...
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13149
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par etienne lorant » ven. 12 juil. 2013, 18:53

Comment peut-on en arriver là ? Il me semble que ce doit être prémédité. Je veux dire : cet homme a certainement songé "au cas où" et il a dû préparer son "départ". Mais la question qui me vient à l'esprit, c'est : comment peut-on avoir vécu jusqu'à cet âge, avec une vie bien remplie, et avoir accédé à un poste de grande responsabilité... tout en ayant une aussi piètre considération de soi-même... dans quel métal a été forgé cet homme - mais était-ce un homme ? Car on dirait: "Bon, çà y est, la machine s'arrête, alors je me "tire".... Quelle petite opinion sur sa propre vie !!!
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Eurynome
Censor
Censor
Messages : 91
Inscription : jeu. 30 mai 2013, 15:38

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par Eurynome » ven. 12 juil. 2013, 21:53

C'est peut être justement parce qu'il avait une bonne opinion sur sa vie et lui-même qu'il a préféré tirer sa révérence en laissant l'image d'un homme en pleine forme à ses proches, plutôt que le souvenir d'un vieillard qui agonise.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13149
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par etienne lorant » sam. 13 juil. 2013, 10:17

Eurynome a écrit :C'est peut être justement parce qu'il avait une bonne opinion sur sa vie et lui-même qu'il a préféré tirer sa révérence en laissant l'image d'un homme en pleine forme à ses proches, plutôt que le souvenir d'un vieillard qui agonise.
C'est une opinion comme une autre. Nelson Mandela peut aussi avoir une bonne opinion sur sa vie et pour s'en aller, il choisit comme il a commencé : en faisant de la résistance jusqu'au bout. Je préfère le second au premier, mais vous le saviez, n'est-ce pas ?
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
jepassapied
Barbarus
Barbarus

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par jepassapied » sam. 13 juil. 2013, 10:28

C'est p.e aussi tout simplement parce que c'était son heure.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13149
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par etienne lorant » sam. 13 juil. 2013, 10:57

jepassapied a écrit :C'est p.e aussi tout simplement parce que c'était son heure.
Mais avec peut-être quelques milliers d'heures d'avance ? Un homme pressé ?
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Eurynome
Censor
Censor
Messages : 91
Inscription : jeu. 30 mai 2013, 15:38

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par Eurynome » sam. 13 juil. 2013, 14:34

jepassapied a écrit :C'est p.e aussi tout simplement parce que c'était son heure.
Euh... Justement non, c'est ce qui est soulevé dans l'article.
...
A moins que vous ne vouliez parler de Nelson Mandela?

Avatar de l’utilisateur
Johnny
Senator
Senator
Messages : 740
Inscription : mar. 26 mars 2013, 16:44
Localisation : Ile-de-France

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par Johnny » sam. 13 juil. 2013, 18:00

Eurynome a écrit :C'est peut être justement parce qu'il avait une bonne opinion sur sa vie et lui-même qu'il a préféré tirer sa révérence en laissant l'image d'un homme en pleine forme à ses proches, plutôt que le souvenir d'un vieillard qui agonise.
Le vieillard qui agonise est-il indigne, est-ce un sous-homme ? Jean-Paul II nous a montré que la grandeur de l'Homme était dans l'acceptation de sa faiblesse.

Votre vision de l'homme serait-elle restée à celle du surhomme Nietzchéen ? on sait où cela mène....
Se croire soi-même imparfait et trouver les autres parfaits, voilà le bonheur. (Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

Ce qui attire le plus de grâces du bon Dieu, c'est la reconnaissance, car si nous le remercions d'un bienfait, il est touché et s'empresse de nous en faire dix autres et si nous le remercions encore avec la même effusion, quelle multiplication incalculable de grâces ! (idem)

Eurynome
Censor
Censor
Messages : 91
Inscription : jeu. 30 mai 2013, 15:38

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par Eurynome » sam. 13 juil. 2013, 19:04

Johnny a écrit :
Eurynome a écrit :C'est peut être justement parce qu'il avait une bonne opinion sur sa vie et lui-même qu'il a préféré tirer sa révérence en laissant l'image d'un homme en pleine forme à ses proches, plutôt que le souvenir d'un vieillard qui agonise.
Le vieillard qui agonise est-il indigne, est-ce un sous-homme ?
Je n'ai jamais dit ça. Mais avouer que la perspective de laisser comme dernier adieu à ses proches, le souvenir d'une souffrance à peine contenue par l'équipe médical n'est guère joyeux.

Avatar de l’utilisateur
françois67
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1362
Inscription : jeu. 28 avr. 2011, 14:37

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par françois67 » dim. 14 juil. 2013, 0:46

Bonjour,
Le conseil consultatif d'éthique a rendu une excellente réponse à la demande sûrement fallacieuse du socialiste Ayrault: ils préconisent l'euthanasie passive -arrêt de la nourriture- avec un endormissement préalable, et surtout -et enfin, un vrai scandale que l'on rembourse l'IVG et toute la contraception aux mineurs et pas cela- les soins palliatifs "pour tous". Cela apporte les mêmes résultats sans le dilemne moral. Même si personnellement même au prix de la pire agonie chaque seconde de vie en plus me serait un trésor, il faut croire que d'autres ne vivent que par le nihilisme et la focalisation sur la part d'absurdité de la vie. Ou alors qu'ils ont peur de la douleur, ce que je puis aussi comprendre.
Bien à vous.
Avertissement: j'ai sur ce forum peut-être exprimé des avis contraires à la position de l'Église, et /ou de sa sainte Tradition, et/ou à l'avis qui se doit d'être celui d'un vrai chrétien catholique: ne me prenez donc en RÉFÉRENCE POUR RIEN. Ne soyez pas victimes de scandale. Que mon exemple soit rejeté et en aucun cas suivi. Si vous trouvez un endroit où une de mes interventions serait au moins douteuse, si ce n'est pire, faites-en moi part, notamment par mp. Je m'excuse profondément.

Avatar de l’utilisateur
NihilEstInHomine
Censor
Censor
Messages : 96
Inscription : sam. 26 mai 2012, 9:24

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par NihilEstInHomine » dim. 14 juil. 2013, 11:38

Bonjour,
je ne pensais pas qu'il était possible de faire ce choix sans même avertir sa famille
C'est en effet un choix discutable, mais je pense que vu qu'il s'agit de sa mort, il peut quand même décider non ?
Si cela ne tenait qu'à moi, cette loi d'aide au suicide serait supprimée et les membres d'"Exit" tous en prison!!
Oui, vous avez raison ! Et puis on enverrait les magistrats qui l'ont votée en prison aussi ! Et tous ceux qui y sont favorables ! Et puis ceux qui veulent y faire appel aussi, ça leur fera les pieds tiens !
Autrefois, la belle mort était celle munie des sacrements et entouré des siens (ce qui supposait une crainte de la mort brutale).
Aujourd'hui, la belle mort, c'est la mort la plus rapide et sans douleur
Pour moi, les deux se valent. Tout le monde devrait pouvoir choisir sa mort.
et les sacrements, les fins dernières, en un mot "Dieu" : basta! Mieux vaut ne pas penser à ce qu'il y a après...Probablement rien!
C'est vrai, c'est intolérable que les gens n'aient pas la même foi que vous ! Tiens, on devrait les envoyer en taule aussi !
Nous vivons dans un tel déni de la mort...
Choisir de mourir plus vite c'est nier la mort ? Vous pouvez développer ?
tout en ayant une aussi piètre considération de soi-même
Vous savez, tout le monde ne pense pas comme vous. Choisir l'euthanasie ça n'est pas forcément se considérer comme une merde. Son raisonnement était peut-être "Je ne veux pas devenir un légume, si je dois mourir autant que ça soit avant de vivre ça.". A ce compte-là, est-ce avoir une "piètre considération de soi-même" ?
ans quel métal a été forgé cet homme - mais était-ce un homme ?
Oui, voilà. Si on choisit l'euthanasie, on n'est pas un homme. Du coup, on ne méritait sans doute pas de vivre, hein ?$
Car on dirait: "Bon, çà y est, la machine s'arrête, alors je me "tire".... Quelle petite opinion sur sa propre vie !!!
Comme dit plus haut, c'est peut-être parce qu'il avait une bonne opinion de sa vie qu'il s'est tiré. Après, ce raisonnement n'est pas universel, la preuve ça n'est pas le vôtre.
C'est une opinion comme une autre. Nelson Mandela peut aussi avoir une bonne opinion sur sa vie et pour s'en aller, il choisit comme il a commencé : en faisant de la résistance jusqu'au bout.
Alors je ne suis pas très au fait de son état de santé, mais je crois savoir qu'il n'est pas vraiment en capacité de s'exprimer à ce sujet. Et dans le cas où il choisit de continuer, eh bien soit, je n'y vois pas de problèmes, chacun est libre de faire son choix ! Mais ne venez pas empêcher les gens de faire le leur sous prétexte que vous ne cautionnez pas.
Le vieillard qui agonise est-il indigne, est-ce un sous-homme ?
Non, mais n'a-t-il pas le droit de choisir d'arrêter de souffrir ?
Jean-Paul II nous a montré que la grandeur de l'Homme était dans l'acceptation de sa faiblesse.
Donc JP II choisit une voie, alors c'est forcément La bonne, Celle qu'il faut suivre.

Et donc si un être choisit la mort, c'est un "petit" homme ?
Le vieillard qui choisit d'arrêter de souffrir est-il indigne, est-ce un sous-homme ?
Votre vision de l'homme serait-elle restée à celle du surhomme Nietzchéen ? on sait où cela mène....
Même si personnellement même au prix de la pire agonie chaque seconde de vie en plus me serait un trésor, il faut croire que d'autres ne vivent que par le nihilisme et la focalisation sur la part d'absurdité de la vie.
Je ne vois pas ce qui vous fait dire ça. Pouvez-vous expliciter votre pensée ?
Ou alors qu'ils ont peur de la douleur, ce que je puis aussi comprendre.
Sans parler forcément de peur, cela peut être parce qu'ils en ont assez de la douleur.


Bon, à titre personnel, je ne sais pas si j'aurais le courage de dire "je veux mourir", j'aime beaucoup trop la vie. Après, je ne peux pas savoir cela si je ne suis pas dans une situation de condamné (ce que je ne me souhaite pas ^^'). Mais je ne vois pas pourquoi on refuserait à des personnes le droit d'en finir.

Certes, ce cas est une tragédie, mais vous ne pouvez pas condamner un ensemble sur la base d'un fait divers.
"Que crève le vieux monde !" Libertad

Avatar de l’utilisateur
Suliko
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3058
Inscription : ven. 07 janv. 2011, 22:02

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par Suliko » dim. 14 juil. 2013, 15:43

C'est en effet un choix discutable, mais je pense que vu qu'il s'agit de sa mort, il peut quand même décider non ?
Je n'ai jamais écrit qu'il ne pouvait pas décider. De fait, il peut faire ce qu'il veut, ce qui ne signifie pas que son choix sera juste...
Tout ce que je voulais mettre en évidence, c'est que son choix n'est pas responsable. On ne se suicide pas sans même avertir ses proches de son choix. Imaginez que sa femme ou sa fille avait quelque chose d'important à lui dire. Mettre fin à ses jours serait alors synonyme de laisser à ses proches un grand sentiment de culpabilité...(Et la situation n'est pas comparable à une mort violente, et donc non réfléchie)
Oui, vous avez raison ! Et puis on enverrait les magistrats qui l'ont votée en prison aussi ! Et tous ceux qui y sont favorables ! Et puis ceux qui veulent y faire appel aussi, ça leur fera les pieds tiens !
Non, je me contenterais d'abolir la loi sur l'assistance au suicide et de punir pénalement les membres de l'organisation "Exit". Inutile d'en faire plus...Et bien sûr, le plus important est le changement des mentalités, sans quoi une telle organisation pourrait ressurgir très rapidemment, étant donné le changement fréquent des personnes au pouvoir.
Pour moi, les deux se valent. Tout le monde devrait pouvoir choisir sa mort.
Pour être sincère, que pour vous les deux morts se valent me fait une belle jambe. Je ne suis pas relativiste, contrairement à vous!
C'est vrai, c'est intolérable que les gens n'aient pas la même foi que vous ! Tiens, on devrait les envoyer en taule aussi !
Ce qui est non pas intolérable mais terriblement triste et désespérant, c'est l'égarement de tant d'âmes. Mais vous n'y comprenez sans doute pas grand chose...
Choisir de mourir plus vite c'est nier la mort ? Vous pouvez développer ?
Le déni de la mort se manifeste de maintes manières, et notamment par la perte du caractère social et public de la mort. A opposer avec, autrefois, l'exposition du mort ou du cercueil, les prières autour de sa dépouille mortelle, le long et lent cortège d'enterrement, avec des vêtements noirs spécifiques, le deuil porté parfois des années (avec là encore des vêtements spécifiques), etc...Bien sûr, les détails pouvaient varier selon les régions.
Tout ces changements sont évidemment liés à la médicalisation de la mort (du fait que l'on vit plus longtemps qu'avant et que l'on finit bien plus souvent à l'hôpital).
Je ne rentre pas dans les détails, car ce n'est pas le sujet de ce fil.

P.S.: La véritable liberté, c'est celle de choisir le vrai et de faire le bien. Inutile de toujours revenir à l'argument récurrent de la modernité : "mais à chacun de choisir, tout se vaut, etc..."

Suliko
C'est pourquoi elle seule, prédestinée avant les générations et annoncée par les prophètes, la Mère du Créateur de tout l'univers, non seulement n'a participé en rien à la tache originelle, mais elle est toujours demeurée pure comme le ciel et toute belle. (extrait du règlement pour le monastère de Biélokrinitsa (1841)

Avatar de l’utilisateur
boisvert
Quæstor
Quæstor
Messages : 212
Inscription : lun. 20 juil. 2009, 9:56

Re: Un magistrat italien se fait euthanasier... par erreur !

Message non lu par boisvert » dim. 14 juil. 2013, 15:53

Suliko a écrit :Le déni de la mort se manifeste de maintes manières, et notamment par la perte du caractère social et public de la mort. A opposer avec, autrefois, l'exposition du mort ou du cercueil, les prières autour de sa dépouille mortelle, le long et lent cortège d'enterrement, avec des vêtements noirs spécifiques, le deuil porté parfois des années (avec là encore des vêtements spécifiques), etc...Bien sûr, les détails pouvaient varier selon les régions.
Tout ces changements sont évidemment liés à la médicalisation de la mort (du fait que l'on vit plus longtemps qu'avant et que l'on finit bien plus souvent à l'hôpital).
Je ne rentre pas dans les détails, car ce n'est pas le sujet de ce fil.

P.S.: La véritable liberté, c'est celle de choisir le vrai et de faire le bien. Inutile de toujours revenir à l'argument récurrent de la modernité : "mais à chacun de choisir, tout se vaut, etc..."
Suliko
Je suis d'accord avec vous. Lhistoire de ce magistrat m'afflige quelque peu, même si (évidemment) je ne le connais pas personnellement. Se faire euthanasier, c'est comme payer un tueur à gages pour se faire éliminer: de toute manière, c'est un crime. Oui, le suicide est également un crime.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 22 invités