Dire à quelqu'un de quitter l'Église

« Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu'il sache discerner le bien du mal » (1R 3.9)
Règles du forum
Forum de discussions entre chrétiens sur les questions morales et éthiques. Certaines discussions de ce forum peuvent heurter la sensibilité des jeunes lecteurs.
Avatar de l’utilisateur
Sophia
Barbarus
Barbarus

Dire à quelqu'un de quitter l'Église

Message non lu par Sophia » lun. 19 sept. 2005, 21:21

Je ne sais pas bien où poster ça.
Je suis face à un cas de conscience et j'aimerai avoir vos avis.
Pensez-vous qu'on puisse dire à quelqu'un de renoncer à l'Eglise s'il propage des erreurs graves en son nom, en sachant que cette personne refuse d'admettre qu'elle se trompe malgré les preuves, qui elles, sont catholiques?

Je vous décrit le cas:
La race aryenne serait la race créé par Dieu, les descendants d'Adam, (qui voudrait dire "visage sanguin" mais j'ai vérifié auprès de sources très sûres, c'est faux), et des 12 tribus seraient la race aryenne...
Un aryen est parfait (dans tous les sens), naturellement incapable de faire du mal, et lorsqu'il fait du mal c'est à cause des juifs, des noirs et des arabes; donc il faut se débarasser de ces "démons".
Ce qui est gravissime c'est qu'il se présente en temps que catholique pour propager ces horreurs, et pire, il justifie ses idées par le catholicisme.

J'ai été très dure avec lui, mais je ne sais pas si j'ai bien fait, de toute façon le message n'est pas passé. Je lui ai expliqué qu'il était païen ou alors qu'il pouvait se revendiquer d'une secte protestante aryaniste, mais qu'il devait laisser l'Eglise en dehors de ces histoires. Je précise qu'il s'agit d'un converti récent, il dit s'être converti en découvrant le nationalisme...et de toute façon ces idées sont incompatibles avecle nationalisme français qui n'a rien de raciste.

Venant d'un païen je n'aurais pas réagi...mais de la part de quelqu'un qui se dit catholique et qui utilise son prétendu catholicisme pour justifier ses idées, c'est intolérable.

Quelle attitude adopter? Je reprécise que je lui ai donné toutes les explications lui prouvant qu'il avait tort et que ses propos étaient gravissimes, il refuse de les accepter.

Avatar de l’utilisateur
Eremos
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 221
Inscription : dim. 11 sept. 2005, 13:50
Localisation : Nantes

Re: Dire à quelqu'un de quitter l'Eglise

Message non lu par Eremos » lun. 19 sept. 2005, 21:33

Bonsoir sof94 !

C'est un cas pour le moins grave...

A mon humble avis, vous ne pouvez pas en votre âme et conscience lui dire de quitter l'Eglise. Elle est la voie du Salut et on ne peut en détourner quiconque sans le condamner. Or notre but en ce monde est de contribuer à ce que le plus d'âme soit sauvé.

Nombreux sont les membres de l'Eglise qui font des erreurs (tous d'ailleurs), plus ou moins graves. Celle-ci est très grave, néanmoins avec la prière et l'aide de l'Esprit Saint, il reviendra peut-être de ses erreurs. Et s'il persiste vous aurez fait tout ce que vous pouviez, le Jugement reste entre les mains de Dieu. Ne désespérez pas qu'il soit un jour éclairé.

En attendant, vous me direz qu'il salit le nom de l'Eglise. Je vous dirais qu'elle en a connu d'autre, et qu'elle est pourtant toujours bien là, debout ! Parce qu'elle est soutenue par l'Esprit Saint et que ce ne sont pas ce genre de propagande perverse qui lui sera fatale. Si il proclame cela face à des non croyants, montrez leur ses erreurs. Si vous n'êtes pas là pour redresser la situation, espérons que les non-croyants n'assimileront pas ces points de vue à ceux délivrés par l'Eglise...

En bref, je ne pense pas que vous puissiez lui demander de quitter l'Eglise institutionnellement. Mais il est évident qu'il s'est éloigné du Christ. Justement, l'Eglise l'aidera peut-être à se rapprocher à nouveau de Lui.

En espérant que vous trouverez une meilleure réponse,
Bonne soirée !

Eremos
NISI Dóminus ædificáverit domum, in vanum laboravérunt qui ædíficant eam.
(Liber Psalmorum, 126)

Avatar de l’utilisateur
Sophia
Barbarus
Barbarus

Message non lu par Sophia » lun. 19 sept. 2005, 23:03

Je vous remercie pour cette réponse qui m'apporte déjà beaucoup.

bajulans
Quæstor
Quæstor
Messages : 223
Inscription : lun. 18 avr. 2005, 9:51
Localisation : provence

schismatique et hérétique

Message non lu par bajulans » mar. 20 sept. 2005, 7:18

Ce que dit votre ami, me semble relever plutôt de la provocation que de la sincérité. En tous cas, c'est vraiment sans rapport avec l'histoire de l'Eglise, avec sa doctrine. Peut-être pourrait-il lire la bible et les catéchismes ou bien le Discours sur l'Histoire Universelle de Bossuet.

De plus ses affirmations sont absurdes.

Ce qui pourrait être envisagé, c'est de voir avec un prêtre. C'est ce qui est conseillé par l'Evangile de dimanche dernier et voir aussi avec les "additions" des Exercices Spirituels de St Ignace, il me semble.

Pouvez-vous lui montrer la véritable doctrine catholique : nous devons tout aux Juifs par la Bible, l'unité du genre humain en Adam et Eve en lesquels nous sommes tous pécheurs. Si une race n'est pas pécheresse, à quoi sert la rédemption, doctrine centrale du catholicisme ?

Je suis bien d'accord avec Eremos, il ne faut pas lui conseiller de quitter l'Eglise, qui a une vocation universelle et est composée de pécheurs, il a ces opinions aujourd'hui, demain ce sera (peut-être) d'autres opinions. Nos âmes fluctuent et ressemblent à une mer agitée où les idées sont comme les vagues apparaissant, disparaissant. Il faudrait si possible surveiller ses lectures et ses fréquentations.

Courage.
Loué soit Jésus-Christ

Avatar de l’utilisateur
Sophia
Barbarus
Barbarus

Message non lu par Sophia » mar. 20 sept. 2005, 9:13

Ah! Si tout ceci n'était que pure provocation de sa part je ne me ferais pas tant de soucis...malheureusement il y croit dur comme fer.
Je lui ai déjà prouvé qu'il était dans l'erreur, il préfère croire ses sources...qu'il ne m'a jamais révélées.

wanderer
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 730
Inscription : ven. 03 sept. 2004, 16:49
Localisation : Haute-Savoie

Message non lu par wanderer » mar. 20 sept. 2005, 16:00

Je crois surtout que c'est quelqu'un qui doit ressentir une grande souffrance, avoir des blessures qui remontent à loin. C'est à la source qu'il faut remonter à mon avis.

Wanderer

:oops:

shadow
Ædilis
Ædilis
Messages : 23
Inscription : lun. 05 sept. 2005, 0:24

Message non lu par shadow » mar. 20 sept. 2005, 21:38

et dire que ça existe encore des gens qui pensent comme ça :(

les autres sauront mieux vous conseillé que moi, cependant, une chose me dérange :
Venant d'un païen je n'aurais pas réagi...mais de la part de quelqu'un qui se dit catholique et qui utilise son prétendu catholicisme pour justifier ses idées, c'est intolérable.
En fait, ce qui vous dérange ne sont pas ses idées, mais qu'il salisse le nom de l'Eglise ? Je veux bien que vous soyez indigné par cela, étant catholique, mais en ce qui me concerne, ça me semblerait grave que ce soit d'un soi-disant catholique que d'un autre !

Avatar de l’utilisateur
Sophia
Barbarus
Barbarus

Message non lu par Sophia » mer. 21 sept. 2005, 0:06

shadow a écrit :En fait, ce qui vous dérange ne sont pas ses idées, mais qu'il salisse le nom de l'Eglise ? Je veux bien que vous soyez indigné par cela, étant catholique, mais en ce qui me concerne, ça me semblerait grave que ce soit d'un soi-disant catholique que d'un autre !
Venant d'un non catholique j'aurais trouvé ça débile, j'aurais expliqué à la personne qu'elle était dans l'erreur (j'ai déjà eu l'occasion de le faire avec des païens), mais je ne me serais pas acharnée et ça ne m'aurait pas perturbé pluq que ça.)

Wanderer je n'avais pas pensé à la souffrance, mais je me connais, si je me mets à penser à ça, mon vilain orgueil va encore faire des siennes :roll:

J'ai discuté du cas avec le curé de ma paroisse, il m'a dit que dans ce cas de toute façon la personne étant baptisée elle reste dans l'Eglise, mais elle n'est évidemment pas catholique, quant à l'excommunication, c'est une procédure lourde et exceptionnelle, et ses propos ne sont pas publics. Bref, il m'a dit de prier et d'attendre.

bajulans
Quæstor
Quæstor
Messages : 223
Inscription : lun. 18 avr. 2005, 9:51
Localisation : provence

votre curé a du bon sens

Message non lu par bajulans » mer. 21 sept. 2005, 1:50

Lisant votre post sur l'opinion de votre curé, je ne peux qu'approuver. C'est le bon sens, il a grâce d'Etat, votre curé.

On lit en Math. XII, 19, 20
19 Il ne disputera point, il ne criera point, et nul n'entendra sa voix sur les places publiques.
20 Il ne brisera point le roseau froissé et n'éteindra point la mèche qui fume encore...
Et cela à propos du serviteur de Dieu.

Prions pour qu'il revienne de ses erreurs, mais ne le "poussons" pas hors de l'Eglise, ce serait éteindre la mèche qui fume encor. L'Eglise n'a pas honte d'être composée de pécheurs. Et n'oublions pas qu'il peut à tout moment changer d'opinion et revenir de ses erreurs.
Loué soit Jésus-Christ

Avatar de l’utilisateur
Domy
Censor
Censor
Messages : 186
Inscription : ven. 18 août 2006, 23:47
Localisation : Royaume de France occupé, saccagé par la république des FM
Contact :

Message non lu par Domy » sam. 19 août 2006, 22:09

Chère Sophia,

J'ai été ahurie qu'un catholique puisse dire de telles choses et justifier sa doctrine politique par notre religion, qui est d'autant plus une religion d'amour qu'elle est universelle et que toutes les races y sont représentées. Ceci dit, tu n'as pas à conseiller à quelqu'un de quitter l'Eglise vu qu'il la souille. Rappelle-toi que tout péché grave commis par l'un ses fidèles souille l'Eglise.

Je pense que ce catholique dont tu parles n'a jamais lu le Compendium de la Doctrine sociale de l'Eglise, car il ne parlerait pas ainsi s'il l'avait lu, quoique la colère et la souffrance fassent quelquefois tenir des propos excessifs que l'on regrette après d'avoir dits. Je te recopie ci-dessous le passage que tu dois lui mettre entre les mains, au paragraphe 43 dudit Compendium :

Il n'est pas possible d'aimer son prochain comme soi-même et de persévérer dans cette attitude sans la détermination ferme et constante de s'engager pour le bien de tous et de chacun, car nous sommes tous responsables de tous. Selon l'enseignement conciliaire, "le respect et l'amour doivent aussi s'étendre à ceux qui pensent ou agissent autrement que nous en matière sociale, poitique ou religieuse. D'ailleurs, plus nous nous efforçons de pénétrer de l'intérieur, avec bienveillance et amour, leurs manières de voir, plus le dialogue avec eux deviendra aisé". Sur ce chemin, la grâce que Dieu offre à l'homme est nécessaire pour l'aider à surmonter les échecs, pour l'arracher à la spirale du mensonge et de la violence, pour le soutenir et l'inciter à retisser, avec une disponibilité retrouvée, le réseau des relations vraies et sincères avec ses semblables."

Amitiés
:)
Domy
http://lafrancecouronnee.xooit.fr

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 11 invités