Le métal chrétien... ou pas.

Patrimoine - Cinéma - Médias - Photographie - Musique - Peinture - Architecture
Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 84
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: Le métal chrétien... ou pas.

Message non lu par Ermite moderne » mer. 27 janv. 2021, 3:27

Bonsoir ou bonjour, enfin je sais pas. :-D

Pour IMAGINE de john lennon, je pense exactement la même chose que vous.
Quand il dit " no religion " ( quelque chose comme ça ), ça me refroidit beaucoup
et ça me paraît une fausse sagesse, un faux monde idéal.

Merci c'est sympa de porter un peu d'intérêt au genre que j'écoutais avant. Oui, il y a parfois
des paroles obscènes dans le metal. ( c'est pour ça que je disais que ça pouvait être
" atypique ")

Vous avez tout à fait raison ! C'est de la... hum. Je cautionne. J'ai complètement changé d'avis
là-dessus et me sens presque rebuté à écouter ça. ( je m'améliore ma parole :exclamation: )

Cordialement.
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

Avatar de l’utilisateur
Milla
Censor
Censor
Messages : 156
Inscription : sam. 19 août 2017, 8:34
Conviction : chrétienne orthodoxe
Localisation : Bretagne

Re: Le métal chrétien... ou pas.

Message non lu par Milla » mer. 27 janv. 2021, 10:30

Trinité a écrit :
mer. 27 janv. 2021, 0:43
Maintenant quand je vois la traduction et qu'il dit à un moment "pas de religion"...je suis plus circonspect...
Je pense qu'Imagine est une chanson plutôt anti-religieuse.
Le "Imagine there's [...] No religion too" (Imagine qu'il n'y ait [...] pas de religion non plus) est liée à l'idée qu'alors les gens vivraient en paix (la religion est présentée comme quelque chose qui divise et engendre des conflits) ; et les toutes premières paroles invitent à imaginer qu'il n'y a pas de paradis.
Dire que Dieu se détourne des méchants revient à dire que le soleil se cache des aveugles.
Philocalie des pères neptiques

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3388
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Le métal chrétien... ou pas.

Message non lu par Trinité » mer. 27 janv. 2021, 23:18

Milla a écrit :
mer. 27 janv. 2021, 10:30
Trinité a écrit :
mer. 27 janv. 2021, 0:43
Maintenant quand je vois la traduction et qu'il dit à un moment "pas de religion"...je suis plus circonspect...
Je pense qu'Imagine est une chanson plutôt anti-religieuse.
Le "Imagine there's [...] No religion too" (Imagine qu'il n'y ait [...] pas de religion non plus) est liée à l'idée qu'alors les gens vivraient en paix (la religion est présentée comme quelque chose qui divise et engendre des conflits) ; et les toutes premières paroles invitent à imaginer qu'il n'y a pas de paradis.
Tout à fait!

Cela avait d'ailleurs créé une polémique à la sortie du disque.

Il ne voyait que le côté conflictuel des religions...c'était un révolté et en même temps idéaliste, john Lennon ;
Il se trompait, voila tout...
La mélodie est tellement belle...Quel dommage...
J'ai même IMAGINé .... ;) mettre d'autres paroles, sur cette mélodie.
Paix à son âme!

feufollet
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : jeu. 04 févr. 2021, 18:09

Re: je suis un ancien métalleux

Message non lu par feufollet » jeu. 04 févr. 2021, 20:51

Bonsoir, Ermite moderne, ancien métalleux :)

Je souhaite répondre à votre message qui m'a laissé songeur.
Mais tout d'abord, je vous demanderai, ainsi qu'au reste de mon potentiel lectorat, de bien vouloir excuser la loquacité inconvenante, voire effroyable (à vous de juger) de mon intervention. On me pardonnera en pensant que le sujet touche à une vieille passion de jeunesse.

Précisons donc d'emblée que j'ai été adepte depuis mes 14 ans et jusqu'à mes 22 ans environ d'une forme dite "extrême" de métal, le métal étant lui-même considéré comme extrême par bon nombre de personnes ; mais je suppose que tout est relatif (est-ce que vraiment tout est relatif, c'est un autre débat...)

Bref, disons-le sans ambages, en tant qu'amateur de longue date de black metal, y compris d'artistes s'affichant ou se prétendant satanistes (j'y reviendrai), je ne peux pas souscrire à votre jugement, puisque vous écrivez, je cite : le métal n'a rien de bon.

Ceci est faux, et je vais tâcher (humblement) de le prouver :-D
Votre perspective étant celle du catholicisme, j'en tiendrai compte dans ma modeste démonstration, mais sans m'y limiter exclusivement et ce, au profit d’éventuels lecteurs non-catholiques ou non-chrétiens.

Pour commencer, rappelons immédiatement qu'on ne peut pas dire, et a fortiori en tant que catholique, que quelque chose (ou quelqu'un) soit entièrement mauvais. Le diable lui-même n'est-il pas un ange tombé du Ciel ? Le Mal n'est-il pas voulu par Dieu ? N'est-il pas part de Son plan, de Son ordre ?
Il s'ensuit qu'il y a forcément quelque chose de bon dans le heavy metal, il s'y trouve au moins un gramme, ou un microgramme de bonté ; on n'imagine pas un art (ou une pensée, une idée, etc.) qui soit intégralement mauvais de bout en bout : il ne survivrait pas, car même les méchants ont besoin de croire qu'ils font le Bien.

Vous dites que la musique est l'expression des émotions. C'est vrai, mais c'est plus que ça. Le métal, comme d'autres genres musicaux tels que le rap (bien que ce dernier soit entièrement distinct sur le plan sociologique), exprime aussi des codes, des valeurs, certains idéaux qui lui sont propres ou en tout cas, qui ne sont pas majoritaires dans la population. Ainsi le black metal se plaît à chanter le Moyen Âge, le paganisme (nordique ou celtique), les expéditions des Vikings etc., en réaction à un monde moderne perçu comme crépusculaire, décadent, faible et efféminé.

D'où un certain côté - justement - réactionnaire, y compris sur le plan politique, chez nombre de blackmétalleux, en tout cas aux débuts de ce mouvement (de 1990 à 1995 environ), car depuis il est vrai, et vous l'avez mentionné, le pluralisme est de rigueur (puisque beaucoup de gens initialement dans le viseur du black métal se sont mis à en écouter).

Surtout, le black metal invite à puiser aussi à d'autres sources. Beaucoup d'artistes black metal font référence (dans leurs écrits, dans les illustrations d'album) à des œuvres littéraires, des événements historiques, des questionnements philosophiques : autant de portes vers le Savoir que le jeune auditeur curieux aura envie d'aller pousser.
Ainsi, portés par leur dévouement à une passion initialement musicale, de nombreux jeunes métalleux finissent par se pencher sur la poésie courtoise française ou le romantisme fin-de-siècle ;-)

Donc pour résumer, le black métal est infiniment plus qu'un style de musique, qu'un simple divertissement. C'est - du moins pour ceux qui lui font l'honneur de le prendre au sérieux - un véritable art de vivre, ou disons un style de vie, un mode de pensée... mais réservé aux adolescents de par l'engagement fanatique qu'il entend susciter. Une rébellion antimoderne en quelque sorte.

feufollet
Ædilis
Ædilis
Messages : 14
Inscription : jeu. 04 févr. 2021, 18:09

Re: Le métal chrétien... ou pas.

Message non lu par feufollet » ven. 05 févr. 2021, 12:21

Maintenant pour ce qui est du "métal chrétien" et de son double maléfique, le "métal satanique" : à mon avis, ni l'un ni l'autre n'existent réellement. Je m'explique. Oui, il doit exister une poignée de groupes de métal vraiment chrétiens. Mais ils sont en quantité négligeable. Surtout, ils sont une simple excroissance sur le tronc du métal et n'ont nullement fait souche : alors que le propre du black métal par exemple, par rapport à ses prédécesseurs (death metal, thrash metal) était une volonté d'innovation radicale.

Cependant qu'en est-il réellement du satanisme dans le métal ? La réponse est simple : une banale stratégie de communication, de l'aveu même de ses pères fondateurs. Il suffit de lire les propos d'un Ozzy Osbourne, membre originel du bien mal-nommé Black Sabbath, où il explique que l'imagerie mortuaire des premiers albums du groupe n'était qu'une "blague".

Le sulfureux Varg Vikernes, condamné en Norvège en 1994 pour l'incendie de trois églises et le meurtre d'un autre blackmétalleux, a reconnu lui aussi que le satanisme n'était jamais envisagé par lui comme un engagement sérieux, au sens religieux, mais comme un symbole : le christianisme et la culture chrétienne au sens large ayant conduit, selon lui, son pays à embrasser la social-démocratie, adopter une posture "sataniste" était un moyen pour Vikernes, mais sur un plan "métapolitique", de s'y opposer.

C'est cela, "l'antichristianisme" dans le métal : le rejet non pas d'une religion (souvent méconnue d'ailleurs), mais d'un système de valeurs honni - valeurs ironiquement issues des Lumières, donc du protestantisme, amis catholiques :-D ... (Le black metal est d'ailleurs né dans la très protestante Scandinavie.)
Ces valeurs sont honnies car elles débouchent sur le néant philosophique de la social-démocratie moderne, donc de la société marchande, du consumérisme, du libéralisme illimité, en un mot : la stupidité d'une vie végétative, "au jour le jour", d'où la spiritualité est absente.
En vérité, black metal et christianisme s'insurgent tous deux, chacun de son côté, contre la nullité et l'inanité de la vie contemporaine occidentale.

En d'autres termes, le black metal n'est pas tant une musique sataniste que... contre-révolutionnaire !

Or, le black metal n'est pas irréligieux. Bien au contraire, la préoccupation religieuse, le sentiment religieux sont omniprésents. Il suffit de compter les innombrables hymnes, prières (certes païennes), pour sentir la soif d'absolu, de beauté, d'idéal qui rayonne chez les meilleurs représentants du genre.

Pour finir (si vous m'avez suivi jusqu'ici :-D ) vous écrivez encore que quand on écoute du Metal [on ressent] Colère, tristesse, amertume, Désespoir, Fureur, au sommet "émotionnel", cela mène à la haine.

Cela me paraît une généralisation excessive. Beaucoup de groupes, il est vrai, jouent une musique absurdement violente et affichent un ton "haineux", une attitude provocatrice. Vous avez raison. Ce ne sont pas les groupes les plus intéressants.

Mais les meilleurs albums de black metal, les plus unanimement reconnus, s'efforcent au contraire de faire naître chez l'auditeur un certain sentiment contemplatif. Ils dépassent très largement le cadre strict du black metal ! En fait, on peut parler (chez certains) d'un vrai travail d'initiation, d'édification spirituelle de l'auditeur.

J'ai d'ailleurs connu des métalleux croyants, tant catholiques que musulmans. Ils sont très minoritaires, mais ils prouvent qu'on ne peut pas s'arrêter aux apparences.

Le métal est un genre musical très divers. On y trouve le pire comme le meilleur ! Je suis le premier à reconnaître que 90% de ces groupes de musique (actuellement surtout) ne valent rien. Mais l'expérience religieuse, au sens fort de ce mot, peut tout à fait commencer par l'écoute d'un disque de métal. J'en suis la preuve.

Fraternellement ;-)

Feu follet

Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 84
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: Le métal chrétien... ou pas.

Message non lu par Ermite moderne » ven. 05 févr. 2021, 12:56

Bonjour feufollet. :)

Le débat est ouvert bien entendu... Je ne prétends pas avoir infailliblement raison. :-D

Mais je me permets de ne pas être d'accord avec certaines de vos positions.

Sur le satanisme par exemple, beaucoup en parlent comme si c'était un simple folklore.
Or, selon moi, - sans la prétention d'être un grand théologien mais avec un peu d'expérience
dans le Metal - c'est ainsi qu'on touche à l'occulte, au monde invisible... Et par définition, il
est bien difficile de savoir ce qu'il s'y passe ! Donc pour ce " folklore " , je le trouve, en plus d'être
souvent provocateur, dangereux.

Là où je vous rejoins, c'est que le Metal rejette parfois certains valeurs contemporaines ( comme le
consumérisme ou le fait d'être un suiveur, une sorte de mouton de panurge qui sert une société décadente ).
C'est souvent la preuve d'une forme de lucidité, et d'ouverture d'esprit à mon sens. ( maintenant, ça dépend
des métalleux bien sûr )

Moi j'étais plus death que black, mon groupe préféré était insomnium. Avec leur album " one for sorrow ".
Je crois que ça se traduit par " un pour le chagrin ". ça correspondait très bien à mon état d'esprit.

Les choses bonnes, ne sont pas incompatibles avec une passion pour le Metal. Mais il ne faudrait pas confondre, selon moi,
Une qualité inexploitée ( une saine indignation face à un monde en perdition en gros ), avec une dérive de cette qualité. En l'occurence,
un engouement marqué pour le Metal.

Ce n'est que mon opinion mais je le crois sincèrement. Je préfère éviter cette musique comme la peste.
Alors qu'avant je haïssais tout ce qui n'était pas du Metal. :-D

Fraternellement. :)

Ps : Vous dites qu'on ne peut pas ( en tant que catholique notamment ), considérer quelque chose ou quelqu'un comme entièrement mauvais. ( ou entièrement bon par exemple)

Je ne suis que partiellement d'accord. Regardez l'immaculée conception. C'est l'idée selon laquelle la mère du Christ n'a jamais péché. Certes, c'est l'exception dans l'exception et je pense même que c'est un cas unique. Quant à savoir si une personne ne peut pas être foncièrement mauvaise... hmmm... Que penser de certains atrocités qui ont eu lieu lors de la seconde guerre mondiale par exemple ?

Personnellement, je ne me permettrais pas de dire à un tel " tiens, tu es quelqu'un de profondément mauvais ". Ce serait orgueilleux de ma part.
La difficulté aussi, d'avoir une vision très nette, très pertinente d'une personne. Juger une personne, dans le bon comme dans le mauvais sens, est à mon sens une attitude dangereuse. J'évite cela.

Mais pour ce qui est des idées/comportements, ça en revanche, je les attaque. J'estime même pouvoir aider une personne en faisant cela.
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

Avatar de l’utilisateur
Ermite moderne
Censor
Censor
Messages : 84
Inscription : ven. 22 janv. 2021, 22:49
Conviction : catholique et anticonformiste

Re: Le métal chrétien... ou pas.

Message non lu par Ermite moderne » ven. 05 févr. 2021, 17:25

Voilà, je pense que je n'interviendrai plus ici car j'ai déjà donné mes arguments.
J'aurais l'impression de me répéter. C'est un sujet épineux aussi, et je ne cherche
pas à être rude ou involontairement " piquant ".

Je disais ça, sans méchanceté, mais bien pour aider ceux qui sont dedans.

Maintenant, nous avons le libre-arbitre ! Faites donc ce que bon vous semble.
Mais je persiste à penser que ce genre de musique est mauvais pour l'esprit.

Bien cordialement.
L'amour n'a rien d'irrationnel ; il est la raison suprême, le rationalisme à son paroxysme.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités