La schizophrénie paranoïde

Psychologie - Psychanalyse - Psychiatrie - Psychologie sociale - Pathologies psychiques
Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Barbarus
Barbarus

La schizophrénie paranoïde

Message non lu par Hantouane » ven. 01 mars 2019, 0:31

A tout hasard, est-ce qu'un intervenant de ce forum pourrait m'expliquer ce qu'est la schizophrénie paranoïde ?

Jeanne
Censor
Censor
Messages : 65
Inscription : mar. 18 sept. 2018, 10:29
Conviction : Catholique

Re: La schizophrénie paranoïde

Message non lu par Jeanne » ven. 01 mars 2019, 16:56

Bonjour Hantouane,

La schizophrénie paranoïde est la plus fréquente et la plus typique des schizophrénies.
Elle regroupe les deux aspects de la maladie c'est à dire la dissociation et le délire.

Dans cette forme de schizophrénie, les idées délirantes sont verbalisées, donc bien explicites, ce qui n'est pas le cas des autres formes de l'affection.

Voilà, j'ai essayé de faire bref :)

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Barbarus
Barbarus

Re: La schizophrénie paranoïde

Message non lu par Hantouane » ven. 01 mars 2019, 17:35

Jeanne a écrit :
ven. 01 mars 2019, 16:56
Bonjour Hantouane,

La schizophrénie paranoïde est la plus fréquente et la plus typique des schizophrénies.
Elle regroupe les deux aspects de la maladie c'est à dire la dissociation et le délire.

Dans cette forme de schizophrénie, les idées délirantes sont verbalisées, donc bien explicites, ce qui n'est pas le cas des autres formes de l'affection.

Voilà, j'ai essayé de faire bref :)
Merci Jeanne pour ce retour concis. Je crois savoir aussi qu'il y a difficultés dans les actes de la vie quotidienne ou en société comme l'apragmatisme, l'incurie. Est-ce exact ?

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1576
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: La schizophrénie paranoïde

Message non lu par Foxy » ven. 01 mars 2019, 20:01

Merci Jeanne pour ce retour concis. Je crois savoir aussi qu'il y a difficultés dans les actes de la vie quotidienne ou en société comme l'apragmatisme, l'incurie. Est-ce exact ?
Bonsoir Hantouane,

Je pense que seul un médecin peut faire un diagnostic et répondre aux questions que vous vous posez.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Barbarus
Barbarus

Re: La schizophrénie paranoïde

Message non lu par Hantouane » ven. 01 mars 2019, 21:04

Foxy a écrit :
ven. 01 mars 2019, 20:01
Merci Jeanne pour ce retour concis. Je crois savoir aussi qu'il y a difficultés dans les actes de la vie quotidienne ou en société comme l'apragmatisme, l'incurie. Est-ce exact ?
Bonsoir Hantouane,

Je pense que seul un médecin peut faire un diagnostic et répondre aux questions que vous vous posez.
Je ne voulais pas forcément le dire, mais tout ces termes sont en effet le diagnostic qu'on m'a porté. J'ai lu un compte rendu de mon psychiatre pour la MDPH ... Je voulais savoir si un intervenant, s'il est médecin par exemple ou s'il a la même pathologie, pourrait m'en dire plus sur cette maladie. Mais vous avez raison, le mieux serait d'en parler avec un psychiatre ou au pire un infirmier qui me connait.

Jeanne
Censor
Censor
Messages : 65
Inscription : mar. 18 sept. 2018, 10:29
Conviction : Catholique

Re: La schizophrénie paranoïde

Message non lu par Jeanne » sam. 02 mars 2019, 8:26

Hantouane a écrit :
ven. 01 mars 2019, 17:35
Jeanne a écrit :
ven. 01 mars 2019, 16:56
Bonjour Hantouane,

La schizophrénie paranoïde est la plus fréquente et la plus typique des schizophrénies.
Elle regroupe les deux aspects de la maladie c'est à dire la dissociation et le délire.

Dans cette forme de schizophrénie, les idées délirantes sont verbalisées, donc bien explicites, ce qui n'est pas le cas des autres formes de l'affection.

Voilà, j'ai essayé de faire bref :)
Merci Jeanne pour ce retour concis. Je crois savoir aussi qu'il y a difficultés dans les actes de la vie quotidienne ou en société comme l'apragmatisme, l'incurie. Est-ce exact ?
Oui, ça fait partie du tableau clinique.

Attention à ne pas vous identifier à votre diagnostic. Vous être une personne unique, exceptionnelle. Un regroupement de symptômes ne saurait vous définir.

(On m'a porté un diagnostic de schizophrénie quand j'étais jeune, à moi aussi. Et aujourd'hui je suis des études de psychologie !)

Vous pouvez aller à l'UNAFAM ou sur un forum d'entraide, pour avoir des échanges autour de tout ça. Je connais un forum schizo très bien modéré, que j'ai fréquenté des années. Il s'agit du forum schizophrénie du site atoute.org.
https://forum.atoute.org/forum/forums-d ... izophrénie

Avatar de l’utilisateur
Léon
Censor
Censor
Messages : 173
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Re: La schizophrénie paranoïde

Message non lu par Léon » mar. 04 juin 2019, 11:15

Bonjour à tous,

moi aussi je suis atteint de cette schizophrénie.
Quoique stabilisé depuis 5 ans, c'est une souffrance sans fin, j'en ai marre.
Je vis reclus chez ma mère, et tout m'angoisse plus ou moins fort: les gens, les déplacements, les responsabilités, et aussi la religion.
Je me dis que finalement la foi qui me fut chère, ne fut qu'une illusion mentale parmi d'autres, et je ne me sens plus chrétien, ni en dignité, ni de fait, ni en espérance.
Je me suis rendu compte que la religion me perturbait beaucoup et avait tendance à amplifier mes angoisses, perdant ainsi confiance en Dieu.
C'est ainsi que j'ai laissé tomber la pratique religieuse, la prière, les enseignements, les pélerinages, tout quoi.
J'ai l'impression que mon traitement m'a vidé le cerveau et aussi le coeur, pour me conduire à un état spirituel et cérébral végétatif... Je survis plus que je ne vis.
Mais pourtant, j'adhère à 100% à mon traitement psychiatrique qui me protège du cauchemar des hallucinations et délires passés, et je ne suis plus tenté par le suicide. Je me suis même surpris à retrouver des émotions que je pensais perdues, du style pleurer au cours d'un film lambda.
Autre difficulté, c'est qu'en apparence, les autres ne me pensent pas malade alors qu'à l'intérieur je suis complètement démoli. Je lutte pour prendre soin de moi, avec une bonne hygiène, une bonne alimentation, de la marche quotidienne pour m'aérer et me détendre, mais c'est tout quoi.
Si d'autres personnes vivent aussi ça, j'aimerais bien avoir leur avis.

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1576
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: La schizophrénie paranoïde

Message non lu par Foxy » mar. 04 juin 2019, 12:04

Bonjour Léon

Merci pour votre témoignage, je le trouve formidable et positif.

Dieu est là, dans votre vie, soyez en sûr et du fait que vous pouvez aider les autres, comme avec ce témoignage, est déjà une "mission" qu'il vous donne.

En union de prières, n'hésitez pas à venir partager sur d'autres fils, je sais que vous pouvez le faire.

En toute amitié :coeur:
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Avatar de l’utilisateur
Hantouane
Barbarus
Barbarus

Re: La schizophrénie paranoïde

Message non lu par Hantouane » mar. 04 juin 2019, 22:58

Léon a écrit :
mar. 04 juin 2019, 11:15
Bonjour à tous,

moi aussi je suis atteint de cette schizophrénie.
Quoique stabilisé depuis 5 ans, c'est une souffrance sans fin, j'en ai marre.
Je vis reclus chez ma mère, et tout m'angoisse plus ou moins fort: les gens, les déplacements, les responsabilités, et aussi la religion.
Je me dis que finalement la foi qui me fut chère, ne fut qu'une illusion mentale parmi d'autres, et je ne me sens plus chrétien, ni en dignité, ni de fait, ni en espérance.
Je me suis rendu compte que la religion me perturbait beaucoup et avait tendance à amplifier mes angoisses, perdant ainsi confiance en Dieu.
C'est ainsi que j'ai laissé tomber la pratique religieuse, la prière, les enseignements, les pélerinages, tout quoi.
J'ai l'impression que mon traitement m'a vidé le cerveau et aussi le coeur, pour me conduire à un état spirituel et cérébral végétatif... Je survis plus que je ne vis.
Mais pourtant, j'adhère à 100% à mon traitement psychiatrique qui me protège du cauchemar des hallucinations et délires passés, et je ne suis plus tenté par le suicide. Je me suis même surpris à retrouver des émotions que je pensais perdues, du style pleurer au cours d'un film lambda.
Autre difficulté, c'est qu'en apparence, les autres ne me pensent pas malade alors qu'à l'intérieur je suis complètement démoli. Je lutte pour prendre soin de moi, avec une bonne hygiène, une bonne alimentation, de la marche quotidienne pour m'aérer et me détendre, mais c'est tout quoi.
Si d'autres personnes vivent aussi ça, j'aimerais bien avoir leur avis.
Merci pour votre témoignage Léon. Moi je suis un peu différent de vous. Je n ai plus d angoisses. Et point de vue religion, j y crois encore notamment grâce à la Vierge Marie. Pourtant, ça fait peut être partie de ma pathologie (hallucinations auditives) mais j ai l impression de l entendre parfois, même si ça reste flou. En tout cas, je me persuade, peut être faussement, de sa présence à mes côtés... Quoique ça m est arrivé d avoir ces hallucinations auditives qui m angoissait :(... Mais c est rare. Quant au traitement, quand je me suis fait hospitaliser, il était trop fort d après moi ce qui me faisait tomber dans une apathie totale, plus d envies, d émotions... Mais depuis, le traitement a baissé et je me ressens vivre. Par contre, je n ai jamais été réellement tenter par le suicide contrairement à vous. On me dit aussi que mon état ne se voit pas d extérieur. Enfin, j ai encore un peu de mal à avoir une bonne hygiène de vie, me coucher tôt, mais je suis bien aidé par une aide ménagère qui vient une fois par semaine.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités