Soeur franciscaines de l'Immaculée

Avatar de l’utilisateur
Ginepra
Censor
Censor
Messages : 86
Inscription : ven. 12 oct. 2012, 20:37

Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par Ginepra » ven. 12 oct. 2012, 22:26

Bonjour à tous !

Il m'a semblé bon de poster mon questionnement sur ce sujet de liturgie et de fidélité à l'Eglise, celle de notre temps, celle de toujours. Il est aussi question dans ce forum de tunique sans couture..
J'aimerais que vos réponses contribuent à m'éclairer sur un sujet que je trouve épineux et que je n'arrive pas à aborder avec tout le monde.

Ici il est question des franciscaines de l'Immaculée, mais je pourrais parler aussi de toutes les autres communautés qui, jeunes, choisissent la forme extraordinaire du rite et/ou qui sont gérées par Ecclesia Dei.

La semaine dernière, je demandais à un père franciscain de l'Immaculée de pouvoir contacter les soeurs de son ordre. Il a catégoriquement refusé. Il m'a expliqué que les soeurs avaient (comme une grande partie des frères) choisi la forme extraordinaire du rite, ce qui n'est pas un mal. Mais, me précise-t-il, voici qu'il s'y passe maintenant toutes sortes de "dérives" mal maîtrisées dans la vie quotidienne des soeurs, dans leurs coutumes, leurs rapports etc. Il voulait me préserver.... c'est plus que déconcertant, puisque cette communauté est reconnue (et donc on peut penser qu'elle est surveillée) foisonne de jeunesse, de vocations, est présente sur les 5 continents...

Je vous avoue que je ne sais pas de quoi il parle en l'occurrence (connaissez-vous cette communauté de soeurs ?), mais, j'ai bien côtoyé une autre communauté similaire (reconnue par l'Eglise etc) où, sous prétexte qu'on est un peu tradi, les abus étaient inacceptables (ouverture et confiscation du courrier des soeurs, humiliation gratuite, ordres impossibles à exécuter, remarques inconvenantes de la part de la supérieure...).

Voici ma question : pourquoi le choix de cette belle liturgie pleine de sacré, de silence, de symboles, pleine de Dieu, impliquerait une reprise de ce que le Concile avait cherché à modérer et à ajuster dans le concret du quotidien ? Quel rapport ?
ne peut-on pas choisir le rite tridentin et régler la vie quotidienne au diapason de la charité et de la simplicité selon notre temps ? Pourquoi ne peut-on pas avoir beauté et pauvreté ? rite tridentin et fidélité au concile ?

Aidez-moi, il y a manifestement quelque chose que je ne comprends pas... ou bien alors j'ai attrapé cette nouvelle maladie : je suis tradismatique ! Et Je voudrais tellement que les petites paroissiennes en mantille ne me disent pas "quelle horreur ! vous allez à l'autre Messe aussi !?". je voudrais tellement qu'à Tibériade on ne me dise pas "ah ? ça existe encore la messe en latin ?"... Je m'emporte dans un autre débat...

Ma question c'est vraiment : pourquoi la liturgie tridentine aurait-elle un impacte particulier sur un ensemble de vie ? La Foi n'est-elle pas la même ? Pourquoi y a-t-il un risque pour les jeunes qui reprennent cette forme du rite, de tomber dans des comportements particuliers ?

Merci !
Bo bo bo... ! molto dico poco fo !

Avatar de l’utilisateur
Ginepra
Censor
Censor
Messages : 86
Inscription : ven. 12 oct. 2012, 20:37

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par Ginepra » mar. 16 oct. 2012, 16:01

Je constate qu'en effet le sujet est vraiment difficile à traiter... y a-t-il quelque chose à dire au fond? Je me demande simplement pourquoi cette communauté m'a été formellement déconseillée par un de ses membres... ça reste un mystère..

J'ai au moins trouvé une petite vidéo de présentation de cette communauté de soeurs qui a l'air d'être très belle en tous les cas...

Vous pourrez vous faire une idée. Les franciscains et franciscaines de l'Immaculée ont également un TV et une radio Immacolata.

http://www.youtube.com/watch?v=PXAfyZJv ... ture=share
Bo bo bo... ! molto dico poco fo !

Avatar de l’utilisateur
Communion_fidélité
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : sam. 03 mars 2012, 14:01

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par Communion_fidélité » jeu. 01 août 2013, 12:56

Ginepra a écrit :Aidez-moi, il y a manifestement quelque chose que je ne comprends pas... ou bien alors j'ai attrapé cette nouvelle maladie : je suis tradismatique ! Et Je voudrais tellement que les petites paroissiennes en mantille ne me disent pas "quelle horreur ! vous allez à l'autre Messe aussi !?". je voudrais tellement qu'à Tibériade on ne me dise pas "ah ? ça existe encore la messe en latin ?"... Je m'emporte dans un autre débat...

Ma question c'est vraiment : pourquoi la liturgie tridentine aurait-elle un impacte particulier sur un ensemble de vie ? La Foi n'est-elle pas la même ? Pourquoi y a-t-il un risque pour les jeunes qui reprennent cette forme du rite, de tomber dans des comportements particuliers ?

Merci !
Tout-à-fait d'accord avec vous.
Plus d'informations sur cette histoire à propos des Franciscains de l'Immaculée:
http://esperancenouvelle.hautetfort.com ... 32996.html

Je serais ravi d'en discuter avec vous. Tous ces stéréotypes et catégorisations sont funestes.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9416
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 01 août 2013, 13:33

Ginepra a écrit : Ma question c'est vraiment : pourquoi la liturgie tridentine aurait-elle un impacte particulier sur un ensemble de vie ? La Foi n'est-elle pas la même ? Pourquoi y a-t-il un risque pour les jeunes qui reprennent cette forme du rite, de tomber dans des comportements particuliers ?
Je vous renverrais bien la balle en vous disant que la nouvelle forme du rite a conduit à des travers parfois pervers.
La nouvelle liturgie a eu un impact particulier sur la vie de ses communautés (souvent perte du sacré malheureusement)
Et il m'a semblé que les franciscains ont fait partis des plus touchés en France (Cf leurs vocations…)

Mais merci de me faire découvrir cette communauté.
J'ai des années durant chercher des franciscains traditionnels sans succès, mis a part les capucins de Villiers Morgon qui ont malheureusement suivi le schisme de la fraternité St Pie X…
Si je trouve me temps de visiter ces communautés, je vous tiendrais au courant.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Communion_fidélité
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : sam. 03 mars 2012, 14:01

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par Communion_fidélité » ven. 02 août 2013, 11:00

PaxetBonum a écrit : Je vous renverrais bien la balle en vous disant que la nouvelle forme du rite a conduit à des travers parfois pervers.
La nouvelle liturgie a eu un impact particulier sur la vie de ses communautés (souvent perte du sacré malheureusement)
Et il m'a semblé que les franciscains ont fait partis des plus touchés en France (Cf leurs vocations…)

Mais merci de me faire découvrir cette communauté.
J'ai des années durant chercher des franciscains traditionnels sans succès, mis a part les capucins de Villiers Morgon qui ont malheureusement suivi le schisme de la fraternité St Pie X…
Si je trouve le temps de visiter ces communautés, je vous tiendrais au courant.
Oui mais si vous êtes particulièrement attaché(e) à la forme extraordinaire du rite romain (à la Messe de Saint-Pie-V), allez-y avant le 11 août (fête de Sainte-Claire...) car à cette date entre en vigueur un décret de la Congrégation pour les religieux qui limite, pour cette communauté seulement, l'usage de la forme extraordinaire aux cas de demandes individuelles auprès des autorités compétentes, et non plus au libre choix de chaque prêtre ou ensemble de fidèles, comme c'est le cas pour tous les autres prêtres de l'Église. Plus d'informations ici:
http://esperancenouvelle.hautetfort.com ... 32996.html

À quelque chose malheur est bon: ils seront désormais plus nombreux à montrer par l'exemple, comme ils l'ont fait dès leur fondation en 1990, que la nouvelle liturgie n'est pas une liturgie désacralisée, et que quand elle est célébrée correctement comme l'ont demandé le Concile Vatican II ainsi que les Papes Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI, le "commun des mortels" n'arrive même pas à faire la différence entre la nouvelle liturgie et l'ancienne liturgie.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9416
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par PaxetBonum » lun. 05 août 2013, 8:03

Communion_fidélité a écrit : à cette date entre en vigueur un décret de la Congrégation pour les religieux qui limite, pour cette communauté seulement, l'usage de la forme extraordinaire aux cas de demandes individuelles auprès des autorités compétentes, et non plus au libre choix de chaque prêtre ou ensemble de fidèles, comme c'est le cas pour tous les autres prêtres de l'Église.
Etonnant…
Mais qui doit poser ces demandes individuelles ?
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2275
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par Sapin » lun. 05 août 2013, 21:27

Encore une fois il faut être très prudent vis à vis des médias qui cherchent à créer de la bisbille et de la division parmis les catholiques et chrétiens entre eux. En plus il y a une certaine "campagne de dénigrement" vis à vis du Saint Père François d'où il faut être vigilant et méfiant envers toute déclaration sur le pape et qui semble incongrue et contradictoire.

Bien à vous,

G
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
archi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1692
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par archi » lun. 05 août 2013, 21:44

Guy a écrit :Encore une fois il faut être très prudent vis à vis des médias qui cherchent à créer de la bisbille et de la division parmis les catholiques et chrétiens entre eux. En plus il y a une certaine "campagne de dénigrement" vis à vis du Saint Père François d'où il faut être vigilant et méfiant envers toute déclaration sur le pape et qui semble incongrue et contradictoire.

Bien à vous,

G
Disons que le Pape François a approuvé "in forma specifica" le décret de la Congrégation pour les Instituts de Vie Apostolique, nommant un administrateur apostolique pour les Franciscains de l'Immaculée, et leur enjoignant l'obligation d'obtenir une autorisation de l'"autorité religieuse compétente" pour célébrer la Forme Extraordinaire. Le décret a été reproduit sur quelques sites (p.ex ici: http://rorate-caeli.blogspot.com/2013/0 ... .html#more).

A moins de prétendre carrément que cette reproduction est un faux, il est impossible de ne constater que cette restriction sur la célébration de la FERM pour un institut religieux particulier (pourtant approuvée par l'autorité du Supérieur Général) s'oppose directement aux droits garantis par Summorum Pontificum. Donc que l'autorité du pape François vient ici contredire celle de son prédécesseur. Ce sont les faits.

Chacun en tirera les conclusions qu'il veut.

In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2275
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par Sapin » mar. 06 août 2013, 3:39

Bonsoir,

Je crois que nous ne lisons pas les choses de la même façon. Un Visiteur (et non un administrateur) Apostolique a été nommé au sein de la communauté. Habituellement, Rome nomme un Visiteur Apostolique lorsqu'il y a un problème interne dans une communauté et dont les membres ne réussissent pas à le résoudre. On demande donc l'aide de Rome. Il y avait de la division dans la communauté concernant la forme à utiliser pour célébrer la messe. Le Visiteur a fait sont enquête et a présenté sont rapport au pape avec ses recommandations. Summorum Pontificum a été créé par notre Saint Père le pape Benoît XVI, évêque émérite de Rome, pour unir et non pour diviser. Le pape François a pris une décision concernant la liturgie dans cette communauté et la décision a été prise en fonction du bien de la communauté et de son unité. Je ne vois pas en quoi Summorum Pontificum est remis en cause ici pour l'Église Universelle, et d'ailleurs le site officiel de la communauté déplore les fausses allégations à son sujet concernant cette affaire et toutes les suppositions qui sont pour le moins farfelues.

Mon cher Archi et les autres, je suis tout à fait étonné que vous prêtez foi à toutes ces balivernes et commérages de bas étages, surtout colportés par un pseudo journaliste qui ne cherche que de la publicité dans l'espoir un jour de devenir une vedette du monde journalistique, je parle ici de Sandro Magister et son blog avec ses déclarations à l'emporte-pièce. Je suis tout à fait étonné que vous prêtez foi à tout ce dénigrement caché et maquiller qui cible uniquement à discréditer le pape François, soit de la part des traditionalistes ou des progressistes, des deux côtés.

Il n'y a donc aucune conclusion à tirer, il n'y a que des faits, et des faits qui sont clairement et honnêtement présentés et expliqués. Communion_fidélité donne une bonne réponse accompagnée d'un lien vers un site qui nous donne l'heure juste.
PaxetBonum a écrit :
Communion_fidélité a écrit : à cette date entre en vigueur un décret de la Congrégation pour les religieux qui limite, pour cette communauté seulement, l'usage de la forme extraordinaire aux cas de demandes individuelles auprès des autorités compétentes, et non plus au libre choix de chaque prêtre ou ensemble de fidèles, comme c'est le cas pour tous les autres prêtres de l'Église.
Etonnant…
Mais qui doit poser ces demandes individuelles ?
De fait, Rome n'interdit pas de célébrer la messe tridentine dans cette communauté. On limite pour cette communauté. On veut déterminer un certain nombre de prêtres qui célébreront sous cette forme, selon les besoins et uniquement selon les besoins de la communauté et non au bon plaisir de tous et chacun, ce qui d'ailleurs n'est pas dans l'esprit de Summorum Pontificum. D'ailleurs, on parle ici d'un clergé régulier et non d'un clergé séculier, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Autrement dit, non seulement on recherche à préserver l'unité au sein de la communauté, mais aussi être en conformité avec les règles et les constitutions de la communauté, ce qui est tout à fait normal.
François et le latin

Qui pensait, avec l'arrivée sur le Siège de Pierre du jésuite sud-américain Jorge Mario Bergoglio, voir la messe en latin dans sa forme extraordinaire mise au placard pour toujours, s'est fourré le doigt dans l'œil. Il n'est pas question de toucher au Motu Proprio Summorum Pontificum de Ratzinger de 2007, et le missel de 1962 de Jean XXIII – qui est l'ultime version du missel tridentin de saint Pie V – est sain et sauf. Cette liturgie où le célébrant est tourné vers Dieu et non vers le peuple, où la balustrade sépare les bancs des fidèles du presbytère, n'est pas une vieillerie à reléguer dans un musée poussiéreux. C'est le Pape lui-même qui l'a dit il y a quelques jours, à l'occasion de sa rencontre avec les évêques des Pouilles lors de leur visite ad limina apostolorum comme le font tous les évêques tous les cinq ans.

(source: Paix liturgique)
Alors, qu'on se le tienne pour dit une fois pour toute!


Bien à vous,

G
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9416
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par PaxetBonum » mar. 06 août 2013, 8:13

Guy a écrit :
De fait, Rome n'interdit pas de célébrer la messe tridentine dans cette communauté. On limite pour cette communauté. On veut déterminer un certain nombre de prêtres qui célébreront sous cette forme, selon les besoins et uniquement selon les besoins de la communauté et non au bon plaisir de tous et chacun, ce qui d'ailleurs n'est pas dans l'esprit de Summorum Pontificum.
On limite pour cette communauté ?
Comment expliquer une limitation pour certains ?

Si je me réfère à l'abbaye bénédictine de Fontgombault, le père Abbé avait demandé à chaque prêtre de sa communauté de demander ou non la possibilité de célébrer en rite extraordinaire, auprès de l'évêque. Unanimement tous les prêtres ont fait cette demande. Mais cela n'empêche en rien certains de célébrer les messes "privées" en rite ordinaire (par amour des textes comme le disent certains), mais ils ont toujours possibilité de célébrer aussi le rite extraordinaire.
Pourquoi ne pas procéder ainsi ? Surtout dans une communauté où il semble qu'une majorité de pères avaient la volonté de célébrer le rite extraordinaire…
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8389
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par jean_droit » mar. 06 août 2013, 10:17

Cette affaire de franciscains de l'Immaculée prend de plus en plus d'ampleur dans les sites internet catholiques.

Remarques personnelles :

Cette affaire me parait bien mystérieuse.
Pourquoi cette mise sous tutelle de cette congrégation ?
Je ne suis pas sûr que le problème de la messe Saint Pie V en soit la seule cause.
Peut être que le Saint Siège a voulu faire un exemple pour toutes ces communautés qui sont attirées par cette messe et qui me semblent de plus en plus nombreuses ?
Mais cela ne justifie pas une mise sous tutelle.
Peut être que les relations fraternelles de certains de ces franciscains avec le FSSPX n'a pas du tout plu ?
Et la mise sous tutelle est bien le signe d'une "reprise en main".
Il faut, enfin, faire remarquer que cette affaire a débuté il y a un an donc lors du pontificat de Benoît XVI.

Ce qui m'importe le plus c'est qu'il ne faudrait pas que cette communauté en pleine expansion voit cette expansion arrêtée ou freinée.

Voilà le début de l'article de Belgicatho.

http://belgicatho.hautetfort.com/archiv ... .html#more
Des franciscains dans la tourmente

Yves Chiron, dans la lettre d'informations religieuses Aletheia (n°204), revient de façon circonstanciée sur l'affaire des Franciscains de l'Immaculée durement touchés par une décision romaine pourtant approuvée par le pape François :

LES FRANCISCAINS DE L’IMMACULEE DANS LA TOURMENTE

Le 2 avril 1970, à Frigento, près de Naples, dans un couvent, dédié à Notre-Dame du Bon Conseil, que les Franciscains conventuels voulaient fermer, naissait à l’initiative de deux religieux, les PP. Stefano M. Manelli et Gabriele M. Pelletieri, et avec l’accord de leurs supérieurs, un nouveau style de vie communautaire selon l’esprit franciscain sous le signe de la pauvreté, de la pénitence et de l’esprit marial.

Aujourd’hui la Congrégation des Franciscains de l’Immaculée compte des centaines de membres sur tous les continents.

Il y a six ans, suite au motu proprio libérateur de Benoît XVI (promulgué le 7 juillet 2007), la congrégation commençait à adopter de manière habituelle – mais non obligatoire – le rite traditionnel de la messe.

Suite à une visite apostolique commencée il y a un an, la Congrégation pour les religieux (Congregatio pro Institutis vitae consecratae et Societatibus vitae apostolicae) a pris un décret plus qu’étonnant. Il est daté du 11 juillet dernier – mais le texte n’en a été connu que quelques jours plus tard. Ce décret nomme un Commissaire apostolique – qui appartient à l’ordre des Capucins – pour diriger les Franciscains de l’Immaculée jusqu’à la réunion de leur prochain Chapitre général et impose le rite ordinaire de la messe (rite de Paul VI) pour tous les membres de l’Institut, sauf autorisation expresse du Commissaire.

Cette double décision/sanction a beaucoup surpris d’autant plus qu’elle frappe une congrégation en pleine croissance et qui n’a pas été touchée par les scandales qu’ont connus d’autres congrégations.

Le décret a reçu l’approbation formelle du pape François.

L’historien italien, et excellent vaticaniste, Sandro Magister a résumé en deux lignes, sur son site (http://www.Chiesa, 29 juillet 2013), l’événement du 11 juillet 2013 : « Sur un point névralgique – la messe selon le rite ancien –, Ratzinger en a permis la célébration à tous. Bergoglio l’a interdite à un ordre religieux qui la préférait ».

La journaliste et écrivain italienne Cristina Siccardi a dramatisé encore davantage l’événement en publiant sur son site (www. Riscossa cristiana, 31 juillet 2013) un article intitulé : « Les Franciscains de l’Immaculée sur la voie des martyrs des Saints de l’Eglise ».

Plutôt que de commenter l’événement d’après d’autres commentaires, je crois utile de donner aux lecteurs français d’abord le texte même du décret de la Congrégation pour les religieux, puis les analyses d’un jeune historien italien de mes amis, Fabrizio Cannone, auteur de deux livres brillants (1) et qui connaît bien, depuis dix ans, les Franciscains de l’Immaculée.

Y.C.

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2275
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par Sapin » mar. 06 août 2013, 16:21

PaxetBonum a écrit :On limite pour cette communauté ?
Comment expliquer une limitation pour certains ?
Pourquoi le fait que Rome ait décidé de limiter pour une communauté nouvelle (ayant des difficultés internes, dont on ne connait pas tous les détails soit dit en passant. Et sommes-nous obligés de tout savoir? Le pape doit-il nous rédiger un procès-verbal de la situation de cette communauté?) l'application ''normale'' de Summorum Pontificum, on en déduit immédiatement que le pape François veut sabrer dans le motu proprio? Pourquoi cette déduction de cause à effet, qui dans les faits réels est sans fondement?
PaxetBonum a écrit :Si je me réfère à l'abbaye bénédictine de Fontgombault, le père Abbé avait demandé à chaque prêtre de sa communauté de demander ou non la possibilité de célébrer en rite extraordinaire, auprès de l'évêque. Unanimement tous les prêtres ont fait cette demande. Mais cela n'empêche en rien certains de célébrer les messes "privées" en rite ordinaire (par amour des textes comme le disent certains), mais ils ont toujours possibilité de célébrer aussi le rite extraordinaire. Pourquoi ne pas procéder ainsi ?
Oh la la, vous comparez avec les ligues majeures de l'Église! Une communauté plus que millénaire avec une communauté qui n'a qu'une vingtaine d'années d’existence! Le fait de niveler par le bas ne s'applique pas ici, malheureusement.
PaxetBonum a écrit : Surtout dans une communauté où il semble qu'une majorité de pères avaient la volonté de célébrer le rite extraordinaire…
C'est ce que le commérage nous dit, maintenant qu'elle est la réalité au juste? Nous ne le savons pas et cela ne nous regarde pas, c'est un problème interne relié à cette communauté et uniquement pour cette communauté et on voudrait en faire un cas général pour l'Église Universelle!! Où est la mauvaise foi?

Bien à vous,

G
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2275
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par Sapin » mar. 06 août 2013, 16:24

jean_droit a écrit :Cette affaire me parait bien mystérieuse.
Pourquoi cette mise sous tutelle de cette congrégation ?
Je ne suis pas sûr que le problème de la messe Saint Pie V en soit la seule cause.
Peut être que le Saint Siège a voulu faire un exemple pour toutes ces communautés qui sont attirées par cette messe et qui me semblent de plus en plus nombreuses ?
Mais cela ne justifie pas une mise sous tutelle.
Peut être que les relations fraternelles de certains de ces franciscains avec le FSSPX n'a pas du tout plu ?
Et la mise sous tutelle est bien le signe d'une "reprise en main".
Il faut, enfin, faire remarquer que cette affaire a débuté il y a un an donc lors du pontificat de Benoît XVI.

Ce qui m'importe le plus c'est qu'il ne faudrait pas que cette communauté en pleine expansion voit cette expansion arrêtée ou freinée.

Pure spéculation! Inutile de commenter! Et l'article dont vous citez un extrait est un vrai torchon à mon avis!

G
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9416
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par PaxetBonum » mar. 06 août 2013, 18:00

Guy a écrit : Oh la la, vous comparez avec les ligues majeures de l'Église! Une communauté plus que millénaire avec une communauté qui n'a qu'une vingtaine d'années d’existence! Le fait de niveler par le bas ne s'applique pas ici, malheureusement.
:?: :?:
Niveler par le bas ?
Est-ce à dire que le fait que les prêtres d'une communauté demandent tous à pouvoir bénéficier du Motu Proprio est un nivellement par le bas ?
Et je ne vois pas particulièrement en quoi l'âge de la communauté intervient avec la possibilité ou non d'appliquer le Motu Proprio…
Les franciscains ne datent pas d'hier non plus.

Pour ma part je ne tire pas de conclusion à l'ensemble de l'Eglise.
Très attaché à la famille franciscaine je souffre personnellement que seuls les capucins de Villiers Morgon de la FSPPX célèbrent dans le rite extraordinaire.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
archi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1692
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par archi » mar. 06 août 2013, 18:54

Guy a écrit :
PaxetBonum a écrit :On limite pour cette communauté ?
Comment expliquer une limitation pour certains ?
Pourquoi le fait que Rome ait décidé de limiter pour une communauté nouvelle (ayant des difficultés internes, dont on ne connait pas tous les détails soit dit en passant. Et sommes-nous obligés de tout savoir? Le pape doit-il nous rédiger un procès-verbal de la situation de cette communauté?) l'application ''normale'' de Summorum Pontificum, on en déduit immédiatement que le pape François veut sabrer dans le motu proprio? Pourquoi cette déduction de cause à effet, qui dans les faits réels est sans fondement?
Il ne s'agit pas comme vous dites par euphémisme, de "limiter l'application normale de Summorum Pontificum", mais bel et bien une suppression du droit de tout prêtre à célébrer (individuellement, ou dans le cas d'un institut, par décision de l'autorité légitime de l'institut) la messe selon le Vetus Ordo - droit que Summorum Pontificum avait expressément reconnu.

Donc il y a un retour à l'état antérieur, celui du régime d'autorisations spéciales (Quatuor Abhinc Annos puis Ecclesia Dei Adflicta, qui représentaient néanmoins des progrès par rapport à l'interdiction pure et simple voulue par Paul VI et par un grand nombre d'évêques, alors qu'ici il s'agit d'une régression).

Or, comme l'écrivait justement Benoît XVI dans Summorum Pontificum:
Ce qui était sacré pour les générations précédentes reste grand et sacré pour nous, et ne peut à l’improviste se retrouver totalement interdit, voire considéré comme néfaste.
In Xto,
archi.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité