Soeur franciscaines de l'Immaculée

Avatar de l’utilisateur
Sapin
Sacerdos
Sacerdos
Messages : 2275
Inscription : sam. 14 juil. 2007, 15:54
Localisation : Montréal

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par Sapin » mar. 06 août 2013, 21:41

PaxetBonum a écrit :Est-ce à dire que le fait que les prêtres d'une communauté demandent tous à pouvoir bénéficier du Motu Proprio est un nivellement par le bas ?
C'est drôle comme nous ne lisons pas les choses de la même manière, cela dépend sûrement du fait que nous nous alimentons pas aux mêmes sources d'information. Dans ce cas qui occupe cette communauté, on ne parle pas de tous les prêtres, on parle d'un certain nombre de prêtres, mais jamais on parle de tous les prêtres sans exception et ainsi une partie du problème à l'intérieur de la communauté.

Nivellement par le bas oui, car vous allez chercher vos exemples pour justifier vos allégations chez les bénédictins, un ordre contemplatifs, plus que millénaire et dont les règles et les constitutions de l'ordre se marient très bien avec la forme extraordinaire du rite romain. Remarquez que chez les bénédictins, certains ont adoptés la forme extraordinaire d'autres pas, mais cela ne divise pas l'ordre ni l'ensemble des communautés réparti à travers le monde. Ce qui ne semble pas le cas pour la communauté des Franciscains de l'Immaculée. De plus, comme il a été dit, cette communauté rencontre peut-être, je dis bien peut-être d'autres problèmes internes qui ne sont pas nécessairement reliés avec Summorum Pontificum, mais qui viennent y attacher indirectement.

PaxetBonum a écrit :Et je ne vois pas particulièrement en quoi l'âge de la communauté intervient avec la possibilité ou non d'appliquer le Motu Proprio…
Lorsqu'une communauté a célébré les Saints Mystères semblablement de la même façon depuis plus de mille ans, vous ne trouvez pas que cela a du poids chez cette communauté, non? En plus nous savons combien les bénédictins sont des phares de la liturgie dans l'Église, cela n'a pas de poids, non? C'est la même chose et sur le même pied d'égalité qu'une communauté naissante qui a vue le jour en 1998!!!! Et comme je l'ai déjà dit plus haut, les règles et constitutions de cette communauté (après le concile Vatican II) ont une incidence sur le fait de célébrer sous la forme extraordinaire. C'est peut-être, je dis bien peut-être une raison, entre autres.
PaxetBonum a écrit :Les franciscains ne datent pas d'hier non plus.
On parle ici, il me semble, d'une communauté nouvelle d'inspiration franciscaine. Est-elle rattachée directement à une branche de la famille franciscaine de souche?
PaxetBonum a écrit :Très attaché à la famille franciscaine je souffre personnellement que seuls les capucins de Villiers Morgon de la FSPPX célèbrent dans le rite extraordinaire.
Mais pourtant rien n'indique qu'il n'y en aura pas d'autres éventuellement! Encore une fois, vous affirmez des choses dont vous ignorez les réponses.
archi a écrit :Il ne s'agit pas comme vous dites par euphémisme, de "limiter l'application normale de Summorum Pontificum", mais bel et bien une suppression du droit de tout prêtre à célébrer (individuellement, ou dans le cas d'un institut, par décision de l'autorité légitime de l'institut) la messe selon le Vetus Ordo - droit que Summorum Pontificum avait expressément reconnu.
Encore une fois, cher ami, comme pour Paxetbonum, vous cherchez à faire d'un problème particulier pour une communauté et dont on ignore les détails de ses problèmes qui sont, et on doit encore une fois le répéter, des problèmes internes dont certains problèmes sont peut-être, je dis bien peut-être complètement étrangers à Summorum Pontificum.
archi a écrit :Donc il y a un retour à l'état antérieur, celui du régime d'autorisations spéciales (Quatuor Abhinc Annos puis Ecclesia Dei Adflicta, qui représentaient néanmoins des progrès par rapport à l'interdiction pure et simple voulue par Paul VI et par un grand nombre d'évêques, alors qu'ici il s'agit d'une régression).
Je crois plutôt que nous cherchons ici, de la part de certains membres de ce noble forum, appuyés par les dire de certains journalistes plus ou moins respectables, à jeter du discrédit sur le pontificat du pape François en lui faisant dire des choses qu'il n'a jamais dite et en lui prêtant des intentions qu'il n'a jamais pensées. On cherche à faire de cette communauté dite des Franciscains de l'Immaculée, une victime du pape François et projeter l'odieux de cette situation (dont on ne connait même pas les détails et les causes) sur l'ensemble de l'Église Universelle en affirmant que le pape veux sabrer dans Summorum Pontificum.

Je crois savoir le pape François beaucoup plus intelligent que l'on pense. Croyez-vous vraiment que le pape François ira modifier des décisions du pape Benoît afin de déstabiliser et diviser encore une fois l'Église, ces décisions du pape Benoît qui ont permis de ramener un peu d'unité au sein de l'Église. Vous croyez vraiment le pape François assez imbécile pour faire une telle chose!

Bien à vous,

G
Père Guy

"J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir".
credo

Avatar de l’utilisateur
Communion_fidélité
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : sam. 03 mars 2012, 14:01

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par Communion_fidélité » ven. 09 août 2013, 12:02

Guy a écrit :(...)Lorsqu'une communauté a célébré les Saints Mystères semblablement de la même façon depuis plus de mille ans, vous ne trouvez pas que cela a du poids chez cette communauté, non? En plus nous savons combien les bénédictins sont des phares de la liturgie dans l'Église, cela n'a pas de poids, non? C'est la même chose et sur le même pied d'égalité qu'une communauté naissante qui a vue le jour en 1998!!!! (...)
PaxetBonum a écrit :Les franciscains ne datent pas d'hier non plus.
On parle ici, il me semble, d'une communauté nouvelle d'inspiration franciscaine. Est-elle rattachée directement à une branche de la famille franciscaine de souche?
La date que j'ai donnée dans ma première réponse a pu induire Guy en erreur. Petit historique:
1970: fondation de la communauté avec l'aval des supérieurs (franciscains conventuels)
1989: les vocations affluent, petites frictions passagères avec les supérieurs conventuels, le Pape Jean-Paul II envoie un Visiteur apostolique
1990: reconnaissance par Jean-Paul II comme Institut de droit diocésain (branche masculine; la branche féminine en 1993)
1998: reconnaissance par Jean-Paul II comme Institut de droit pontifical (branches masculine et féminine)

Les fondateurs sont à l'origine deux franciscains conventuels, et ils ont obtenu l'approbation des statuts par leurs supérieurs pour fonder la branche des Franciscains de l'Immaculée, avec un retour à la règle d'origine (1223) et un plan de vie marial.
http://www.lanef.net/t_article/un-renou ... asp?page=1

Il est intéressant de noter que cette communauté a exactement le même âge que le Missel de Paul VI, et qu'elle est l'une des rares communautés à utiliser les deux missels romains et à dépasser un peu "l'esprit de chapelle liturgique" (que les partisans de l'un ou l'autre me pardonnent cette expression audacieuse). C'est expliqué dans l'un de leurs communiqués officiels, dont une traduction française est disponible ici:
http://esperancenouvelle.hautetfort.com ... de-la.html
Mais, ce qui est aussi relativement rare en certaines régions: en célébrant toujours comme l'Église le demande, quel que soit le missel utilisé.

jean_droit
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 8389
Inscription : jeu. 08 déc. 2005, 13:34
Localisation : Périgord

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par jean_droit » lun. 12 août 2013, 13:20

Je ne comprends toujours pas les raisons de la décision du Vatican et surtout de sa mise sous tutelle.

Voilà relayé par Belgicatho une présentation video de cette communauté.

Et la remarque "une forme de piété qui déplaît à Rome" me semble sybiline.

http://belgicatho.hautetfort.com/archiv ... 39118.html
Les Franciscains de l'Immaculée: une forme de piété qui déplaît aujourd'hui à Rome ?

Avatar de l’utilisateur
Toto
Barbarus
Barbarus

Re: Soeur franciscaines de l'Immaculée

Message non lu par Toto » lun. 12 août 2013, 20:31

Guy a écrit :De plus, comme il a été dit, cette communauté rencontre peut-être, je dis bien peut-être d'autres problèmes internes qui ne sont pas nécessairement reliés avec Summorum Pontificum, mais qui viennent y attacher indirectement.
Je serais très curieux de connaître quels pourraient bien être les problèmes qui seraient liés à la célébration sous la forme tridentine. Et je n'ai pas souvenir que dans les multiples congrégations éclaboussées par des scandales de pédophilie, on ait demandé à la congrégation en question de passer de la forme ordinaire à la forme tridentine.

Inutile de nous payer de mots : on évoque de prétendus problèmes internes sans être fichu de donner quelque chose de concret, pour annuler le bénéfice de l'application de Summorum Pontificum pour cette communauté. Après, naturellement, on va taper sur les méchants lefébvristes qui ne veulent pas rejoindre l'Eglise.
C'est d'ailleurs assez étonnant de voir l'application des expressions à la mode "liberté religieuse", "dialogue interreligieux", "œcuménisme" ; on a l'impression qu'elles concernent absolument tout le monde, sauf les tradis, bien entendu.
Où est la logique quand on envoie aux musulmans un message pour le Ramadan et qu'on empêche une communauté de célébrer la messe en vigueur pendant cinq siècles?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités