Étendre les mains au Notre-Père

Thuriféraire
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : sam. 28 mars 2009, 16:33

Étendre les mains au Notre-Père

Message non lu par Thuriféraire » mer. 08 sept. 2010, 14:34

Bonjour à tous,

Je voudrais qu'on m'explique d'où vient cette pratique, quelles sont ses origines. Est-elle codifiée par un texte ? Quel en est le sens ?

Quand j'étais petit on m'a appris à étendre les mains au Notre Père... cette pratique est largement répandue dans nos églises (Paul VI j'entends), mais je pense qu'elle est faite machinalement sans comprendre la raison de ce geste.

Merci par avance de vos réponses.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11203
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par Fée Violine » mer. 08 sept. 2010, 15:37

Je suppose que ça vient des groupes de prière du Renouveau, où en général en disant le Notre Père (à la fin de la prière) on donne les mains à ses voisins, ce qui est logique puisque nous sommes tous frères (puisque nous parlons à "notre père"). Mais à l'église, en général, on n'ose pas se donner la main, donc les mains restent comme ça en l'air.
Du moins c'est mon impression.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3061
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par AdoramusTe » mer. 08 sept. 2010, 15:52

Thuriféraire a écrit :Bonjour à tous,

Je voudrais qu'on m'explique d'où vient cette pratique, quelles sont ses origines. Est-elle codifiée par un texte ? Quel en est le sens ?

Quand j'étais petit on m'a appris à étendre les mains au Notre Père... cette pratique est largement répandue dans nos églises (Paul VI j'entends), mais je pense qu'elle est faite machinalement sans comprendre la raison de ce geste.
Bonjour,

Ce geste n'a aucun sens. Peut-être mime-t-il le geste que doit faire le prêtre à ce moment-là.
En tout cas, ce n'est pas parce que les gens font des gestes cucul qu'il faut les immiter.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
steph
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 653
Inscription : mar. 28 août 2007, 1:28
Localisation : Belgique

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par steph » mer. 08 sept. 2010, 20:51

Que ce geste vienne des chacha, ce n'est pas sûr!
D'ailleurs, dans un certain nombre d'églises on se donne la main pour le Pater... Rien de plus désagréable d'ailleurs!

En fait, c'est le geste habituel des oraisons, d'où le fait que, comme pour les autres oraisons, le prêtre le fait pour l'oraison dominicale. Cependant, il n'est pas spécialement bien venu que les fidèles en fassent autant, en fait, les rubriques ne disent rien de l'attitude des fidèles à ce moment-là, si mes souvenirs sont bons... Un prof. Join-Lambert (Guide pour comprendre la Messe, p.114) remarque, sans doute avec enthousiasme, le fait que cette rubrique concernant le prêtre s'étende, dans la pratique de nombreuses communautés, aux autres fidèles. Il signale en outre que dans le rite zaïrois, les fidèles élèvent les mains pour toutes les oraisons y compris l'oraison dominicale. Il mentionne l'ancienneté du geste, mais sans plus...

Il me semble que le geste est plus ancien que l'époque paléochrétienne: un psaume comme le 140 me fait penser qu'il fait partie intégrante des gestes de prière que connaît la Bible...

Le sens est sans doute celui de l'ouverture à Dieu, de l'offrande (elevatio manuum mearum, sacrificium vespertinum), comme celui de la demande suppliante, de la supplication...
Stat Crux dum volvitur orbis!
Dic animae meae: “ Salus tua ego sum ” Ps XXXIV 3

Avatar de l’utilisateur
Théophane
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1980
Inscription : sam. 22 janv. 2005, 14:18
Conviction : Catholique
Localisation : France

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par Théophane » mer. 08 sept. 2010, 21:21

Pour ma part je ne le fais pas. Je n'ai rien contre cette pratique, mais je ne crois pas qu'elle soit obligatoire pour les fidèles laïcs qui assistent à la Sainte Messe.
« Être contemplatifs au milieu du monde, en quoi cela consiste-t-il, pour nous ? La réponse tient en quelques mots : c’est voir Dieu en toute chose, avec la lumière de la foi, sous l’élan de l’amour, et avec la ferme espérance de le contempler face à face au Ciel. »
Bienheureux Álvaro del Portillo (1914-1994)

Avatar de l’utilisateur
muirgheal
Quæstor
Quæstor
Messages : 362
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 14:35

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par muirgheal » mer. 08 sept. 2010, 21:29

Thuriféraire a écrit :Bonjour à tous,

Je voudrais qu'on m'explique d'où vient cette pratique, quelles sont ses origines. Est-elle codifiée par un texte ? Quel en est le sens ?

Quand j'étais petit on m'a appris à étendre les mains au Notre Père... cette pratique est largement répandue dans nos églises (Paul VI j'entends), mais je pense qu'elle est faite machinalement sans comprendre la raison de ce geste.

Merci par avance de vos réponses.
On prie le Notre Père les mains étendues, pour signifier que l'on est soumis à la volonté de Dieu, que l'on se tourne vers le Seigneur. Pour moi, ce geste a un sens.

Voici ce qu'on en dit sur le site suivant : http://www.inxl6.org/article3375.php
"étendre les mains (pendant le Notre Père par ex.) pour signifier l’intercession, l’ouverture du cœur et l’accueil de la volonté de Dieu."

Cordialement,
Tu as frappé à la porte de mon cœur !
J'ai entendu ta voix et je t'ai ouvert.
Allume en mon cœur un grand feu de joie.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11203
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par Fée Violine » mer. 08 sept. 2010, 21:37

Théophane a écrit :Pour ma part je ne le fais pas. Je n'ai rien contre cette pratique, mais je ne crois pas qu'elle soit obligatoire pour les fidèles laïcs qui assistent à la Sainte Messe.
Bien sûr que ce n'est pas obligatoire. Mais tu ne fais que des choses obligatoires?

Moi je le fais toujours, car c'est une occasion de bouger (rester plantée pendant une heure, c'est long!) De même, je me mets à genoux pour la consécration, bien que personne ici ne le fasse.

Thuriféraire
Ædilis
Ædilis
Messages : 29
Inscription : sam. 28 mars 2009, 16:33

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par Thuriféraire » jeu. 09 sept. 2010, 0:20

Merci a tous de vos réponses éclairées. En tant que responsable des servants d'autel de mon église, je me sens le devoir de décrypter chaque geste fait lors de la Messe et de l'expliquer.
En tout cas, ce n'est pas parce que les gens font des gestes cucul qu'il faut les immiter.
Justement, c'est bien pour cela que je souhaitais avoir plus d'informations sur ce geste, que moi non plus je ne fais plus depuis plusieurs années par manque de sens à mes yeux ; le "c'est le Notre Père donc on met les mains comme ça" ne me suffisait plus. Les pistes que vous évoquez sont intéressantes ; je pense que d'une manière générale les chrétiens qui assistent à l'office devraient bannir la routine de leurs gestes et la récitation monotone des prières de la Messe pour revenir à la signification des mots, des gestes, des attitudes.

Que c'est beau, la Sainte Messe ! :amoureux:

A bientôt, en UDP

Avatar de l’utilisateur
steph
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 653
Inscription : mar. 28 août 2007, 1:28
Localisation : Belgique

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par steph » jeu. 09 sept. 2010, 2:10

Trouver LA signification officielle est une très bonne chose.
Il ne faut pas non plus négliger de trouver une signification "personnelle" de l'acte communautaire... Cela permet d'habiter les gestes, de leur donner une "nouvelle jeunesse"...
Je citais dans l'autre fil, l'agenouillement avant la Communion quand le prêtre dit "Voici l'Agenau de Dieu".

Je peux citer ici l'exemple du pouce droit croisé sur le gauche quand on joint les mains: ce fut pour moi LE geste le plus dépourvu de sens, jusqu'à ce que je découvre qu'il fallait demander à Dieu un zèle au moins aussi grand dans la charité que dans l'observance de cette petite rubrique.

Notez, Thuriféraire, que quand on sert la messe, il est "beau" que les servants aient la même attitude... Personnellement, c'est surtout quand je sers la Messe dans ma paroisse que j'étends les mains au Notre Père, parce que tout le monde le fait... Ca ne m'empêche pas de le faire avec les sens que j'ai évoqué plus haut... Et parfois, à la maison, en priant l'office, je me surprends à étendre les mains pour le Pater. Pour moi, c'est loin d'être un geste cucul... Il me semble, mais on va encore dire que la liturgie est infantilisante, qu'étendre les mains, c'est l'attitude de l'enfant qui court plein de confiance vers son père ou sa mère qui étend d'abord les mains... Réponse à quelque chose qui nous précède, ça ne vous rappelle rien?
Stat Crux dum volvitur orbis!
Dic animae meae: “ Salus tua ego sum ” Ps XXXIV 3

Avatar de l’utilisateur
coeurderoy
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 5793
Inscription : sam. 31 mai 2008, 19:02
Localisation : Entre Loire et Garonne

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par coeurderoy » jeu. 09 sept. 2010, 7:12

Fée Violine a écrit :
Théophane a écrit :Pour ma part je ne le fais pas. Je n'ai rien contre cette pratique, mais je ne crois pas qu'elle soit obligatoire pour les fidèles laïcs qui assistent à la Sainte Messe.
Bien sûr que ce n'est pas obligatoire. Mais tu ne fais que des choses obligatoires?

Moi je le fais toujours, car c'est une occasion de bouger (rester plantée pendant une heure, c'est long!) De même, je me mets à genoux pour la consécration, bien que personne ici ne le fasse.
Oui, c'est ce que fais également... il me semble que lever les bras (et les paumes) vers Dieu vient de l'attitude des orants antiques non (?)... en tout cas c'est pour moi un geste de disponibilité, d'écoute et d'offrande, cela me fait penser à la fleur qui s'ouvre et s'épanouit au soleil aussi, heureuse de ses bienfaits (pardon pour la poésie cucul mais cela a du sens pour moi...). Etant d'un naturel "replié", je trouve bon de pouvoir m'ouvrir aussi.
"Le coeur qui rayonne vaut mieux que l'esprit qui brille"

Saint Bernard de Clairvaux

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par Invité » jeu. 09 sept. 2010, 7:13

C'est de l'imitation de l'attitude du célébrant par des non-célébrants.
Ce geste n'est pas dans nos coutumes familiales, il ne me dérange pas, mais je ne le comprends pas, à chacun ses attitudes.
Un exemple d'imitation qui ne rate jamais : messe chez les bénédictins, à "prions !" les moines se penchent fortement, presqu'à l'équerre, les premiers rangs de l'assistance imitent ce mouvement, c'est imparable, ça m'amuse toujours.
Au Pater, nous joignons les mains.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3135
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par Griffon » jeu. 09 sept. 2010, 8:04

Moi aussi, j'élève les mains.
Il me semble que c'est ainsi que Jésus priait, comme tous les juifs au moins à cette époque.
C'est aussi pour cette raison que le prêtre adopte cette attitude.

Quand je dis le notre-père, bien qu'en en étant indigne, je le dis sur l'indication du Christ, et je "revêts" le Christ pour être un peu plus agréable à Dieu.

Mais comme vous l'indiquez, Coeurderoy, beaucoup de psaumes font référence aus mains levées vers Dieu. En ce qui me concerne, cette attitude élève le cœur.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2430
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par Boris » jeu. 09 sept. 2010, 11:03

Thuriféraire a écrit :Je voudrais qu'on m'explique d'où vient cette pratique, quelles sont ses origines. Est-elle codifiée par un texte ? Quel en est le sens ?
Ce geste est celui du prêtre (et uniquement du prêtre) à la Messe tel Moïse lors de la bataille des Hébreux : tant qu'il avait les mains étendus, les Hébreux avaient la victoire. Lorsqu'il les baissaient, alors l'adversaire reprenait le dessus.

Ainsi dans la Messe, le prêtre conduit le peuple de Dieu comme Moïse dans le désert, il élève les mains dans la prière lorsque le peuple en prière combat contre le Malin.

La méconnaissance des gestes liturgiques (merci Mai 68 et le pseudo-esprit du Concile) a conduit à la perte du sens de ce geste qui prend place à chaque prière formulée par le célébrant.

Peut-être les communautés charismatiques ont-elles repris ce geste car elles sont toujours dans la sensibilités extériorisée.
De plus, dans les années 70-80, on a cherché à lui donner un autre sens : ce serait le geste de Jésus sur la Croix. Or ce n'est pas sur la Croix que le Christ a prié le Pater mais lorsque les Apôtres le lui ont demandé : "Maître, apprenez-nous à prier". De plus, après avoir basardé tout l'héritage de la Tradition Catholique, les futures EAP/ EPP (Equipe d'Animation Pastorale/Equipe Paroissiale Pastorale) se sont bien rendu compte que la Liturgie a besoin de gestes et pas seulement de paroles "intellectuelles" ou "intellectualisantes" et donc a inventé cette signification pour "obliger" les assemblées à le faire aussi.

De nos jours, faire ce geste est un abus Liturgique : seul le prêtre célébrant doit le faire dans chacune des prières/oraisons Liturgiques et personne d'autre, surtout l'assemblée. Il ne faut donc pas le faire dans le cadre Liturgique.

A ceci, il faut ajouter qu'il ne faut pas confondre Liturgie et prière privée ou personnelle (ni les opposer). La Liturgie suit des règles précises afin que partout dans l'Univers et le Temps, nous puissions reconnaitre la Prière Publique de de l'Eglise, indépendante des volontés/spiritualités/sensibilités des personnes. Ces dernières s'expriment dans la prière privée/personnelle de chacun.
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2430
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par Boris » jeu. 09 sept. 2010, 11:10

steph a écrit :Trouver LA signification officielle est une très bonne chose.
Il ne faut pas non plus négliger de trouver une signification "personnelle" de l'acte communautaire... Cela permet d'habiter les gestes, de leur donner une "nouvelle jeunesse"...
Et puis quoi encore ?

A force de mettre des "significations personnelles", on modifie le "code du langage", le sens des mots et des gestes. Et on fini par ne plus se comprendre car on ne parle plus la même langue.

Regardez le mot "exégèse" : les musulmans l'utilisent alors que pour eux il est impossible d'étudier le texte même du coran. Pour cela signifie savoir quel est le dernier texte sur un sujet car c'est celui-là qu'il faut suivre.
Pour les Chrétiens, c'est faire une analyse scientifique du texte : littéraire, archéologique, ... afin de le replacer dans son contexte et ainsi mieux le décrypter.

Si vous commencez à mettre vos propres signification derrière des gestes "traditionnels", alors vous vous coupez par vous-même des autres car vous ne parlez plus le même langage que "tout le monde", y compris ceux qui vous ont précédé.
UdP,
Boris

Avatar de l’utilisateur
Boris
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2430
Inscription : lun. 21 août 2006, 17:46
Localisation : France - Centre (28)

Re: Etendre les mains au Notre Père

Message non lu par Boris » jeu. 09 sept. 2010, 11:16

Griffon a écrit :Moi aussi, j'élève les mains.
Il me semble que c'est ainsi que Jésus priait,
En matière de Liturgie, peut importe ce qu'il nous semble. Ce qui importe, c'est mourir à soi pour permettre au Christ de Vivre en nous.

La semaine sainte, nous chantons 7 à 8 fois "Le Christ s'est fait pour nous obéissant jusqu'à mourir, et mourir sur la Croix" (Ph 2,8). Le Christ dit lui-même que si on ne meurt pas (au monde) on ne peut vivre.

Donc en matière de la Liturgie, il faut mourir à soi : accepter de recevoir la Liturgie telle qu'elle est et non telle que nous la voulons.

Enfin, "il vous semble que" mais vous n'en savez rien et moi non plus.
Alors comme je l'ai dit ailleurs, moi qui suis si petit devant tous ces mystères, devant le Christ et sa volonté, devant les savants qui eux ont des études alors que j'en suis incapable, j'accepte humblement de recevoir la Liturgie en laissant de coter les 'il me semble" et autres traces de ma sensibilité.
En faisant ce que Dieu veut dans la Liturgie, alors je lui laisse la place et je le laisse agir en moi et par moi.
UdP,
Boris

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité