Page 6 sur 6

Re: Hosties consacrées

Publié : ven. 19 févr. 2021, 15:24
par Jean-Mic
N'oublions pas qu'une des raisons d'être de la réserve eucharistique (= les hosties consacrées conservées dans le tabernacle) est justement de constituer une réserve dans laquelle le prêtre, le diacre, ou un laïc explicitement missionné pour cela pourra prendre un peu du Corps du Christ pour porter la communion à un fidèle malade, ou le viatique à un mourant.

Re: Hosties de communion

Publié : ven. 19 févr. 2021, 20:57
par Altior
invitéé a écrit :
ven. 19 févr. 2021, 6:01

Pour ma part je n'ai jamais vu le(s) prêtre(s) bénir les hosties pendant la messe,
Vous voulez dire que jamais vous n'avez pas remarqué le moment de la Consécration ? C'est juste après la Préface. La Préface est cette partie-là qui commence par Sursum corda et finit par Sanctus. C'est un moment suffisamment long pour que vous regardiez l'autel et remarquiez si, à part le calice et la patène, il n'y a pas sur le corporal un ciboire découvert contenant des petites hosties en cours de consécration.



(je suis curieux de savoir quand elle ont été consacrées).
Rien n'empêche que vous posiez la question. Un bon moment serait à la sortie de la Messe.
Apparemment je ne suis pas le seul à "préférer" recevoir l’hostie consacrée à la messe à laquelle j'assiste car j'ai remarqué une femme qui court pour être toujours la première à communier et recevoir un des morceaux de l’hostie que le prêtre vient de consacrer, justement, et qu'il a coupée en morceaux et posée sur le dessus de la coupe d'hosties sortie du tabernacle (cette personne ne pense-t-elle donc jamais à laisser de temps en temps ce privilège à d’autres ?) .
Apparemment, cette dame n'est pas au courant de la parabole dans laquelle Notre Seigneur parle de ceux qui veulent être dans le premier rang.
Pour les églises de rite byzantin (je parlais des vrais orthodoxes, pas des catholiques de rite byzantin), puisqu'à la fin de la messe il ne reste en l’église rien de consacré (pas de corps du Christ dans le tabernacle car pas de tabernacle), peut-on dire alors qu'en dehors des messes le Christ ne se trouve pas dans l’église ? (donc adoration/génuflexion/inclinaison sont inutiles ?).
Affirmatif: le Christ ne se trouve pas substantiellement dans l'église en dehors des Messes. Par ailleurs, dans le rite byzantin, qui est le même pour les catholiques (de rite byzantin) et les orthodoxes, la génuflexion n'existe pas. Les gestes d'adoration et de vénération sont complètement différents (sujet pour un autre fil).

Bien à vous,

Re: Hosties consacrées

Publié : sam. 20 févr. 2021, 3:47
par invitéé
Altior a écrit :
ven. 19 févr. 2021, 20:57
Vous voulez dire que jamais vous n'avez pas remarqué le moment de la Consécration ? C'est juste après la Préface. La Préface est cette partie-là qui commence par Sursum corda et finit par Sanctus. C'est un moment suffisamment long pour que vous regardiez l'autel et remarquiez si, à part le calice et la patène, il n'y a pas sur le corporal un ciboire découvert contenant des petites hosties en cours de consécration.
Non, je ne l'ai pas vu faire dans dans les deux églises que je fréquente mais je reconnais que dans les églises plus grandes et plus remplies où je me rends parfois, n'étant pas assis aux premiers rangs la vue sur la table de l'autel est souvent obstruée. Je vais mieux observer désormais.

Poser la question au prêtre, je remarque qu'en général les prêtres sont comme les médecins : ils n’apprécient pas qu'on leur pose des questions "pointues" en rapport avec leur "profession" . Pour ne pas me faire mal voir d'eux j'ai préféré venir en parler sur ce forum.:-)
Cinci a écrit :
ven. 19 févr. 2021, 14:18
Ce sont des scrupules qui ne font pas vraiment de sens. Parler de "vieille" hostie non plus. On pourrait facilement verser dans la bouffonnerie.
Cinci, merci de votre réponse également même si vos mots sont inadéquats et trop forts. Il ne s'agit pas de scrupules mais de petites préférences comme nous en avons tous et de questionnement vis--à-vis de "la réserve eucharistique" (merci à Jean-Mic pour m’avoir appris cette appellation). Si j'ai écrit "vieilles" hosties, c'est simplement un raccourci pour signifier qu'elles ont été consacrées un autre jour, c'est bien pourquoi j'ai utilisé à chaque fois des guillemets et ailleurs dans mes posts je parle d' "hosties consacrées un autre jour" (plus long à écrire, d'où l'emploi de "veilles").

Merci à vous trois de vos réponses, particulièrement à Altior qui m'a bien m' éclairé et sans porter de jugement.