Hosties consacrées

Avatar de l’utilisateur
muirgheal
Quæstor
Quæstor
Messages : 360
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 14:35

Re: Hosties consacrées

Message non lu par muirgheal » dim. 30 oct. 2011, 10:17

Bonjour à tous et merci pour vos réponses.

PaxetBonum et Archi, je vous rejoins dans ce que vous m'avez dit.
Pour répondre à votre question au pourquoi ce prêtre a besoin de l'assistance d'un laïc : il nous fait communier par intinction (ce que personnellement je ne fais pas). Donc un laïc doit tenir le calice contenant le sang du Christ pour que les fidèles qui le souhaitent puissent y tremper le corps du Christ. Et une autre personne reçoit la communion en même temps que ce laïc car elle chante pendant la communion.

L'ostie consacrée est réellement le corps du Christ. Et par conséquent, l'ostie mérite tout le respect et toute l'attention du prêtre, mais également du croyant qui la reçoit des mains du prêtre.

Griffon, je suis d'accord qu'on ne peut pas éviter que quelques miettes se perdent. Mais il y a une marge entre manipuler l'ostie consacrée avec respect, avec révérence et d'avoir malgré tout des petites miettes qui se dispersent. Ou de la traiter sans ménagement et sans considération pour ces petites miettes qui vont inévitablement tomber par terre. En discutant avec ce prêtre il en est parfaitement conscient, ne s'en préoccupe pas du tout et il aimerait même cette idée.

Maintenant, je tiens à préciser que ce n'est pas l'homme que je juge, mais cet acte. Cette messe, j'y vais parce que c'est le seul endroit où je peux m'y rendre le vendredi. Mais il y a tant à redire sur la façon dont il célèbre la messe. Je n'ai jamais été le trouver pour lui dire qu'il y a tant de manquement à la liturgie. Je ne lui ai jamais dit que nous faire communier par intinction ne peut pas se faire. Je n'ai jamais été le trouver à la fin de la messe pour lui parler de ces homélies. Parce que ce n'est pas mon rôle. J'y vais dans le but d'y rencontrer le Seigneur, de prier avec mes frères, de recevoir le Seigneur ... et pas pour juger tout ce que fait ce prêtre. J'ai appris à fermer les yeux. Mais ici, ça m'a fait vraiment mal de voir sa façon de traiter l'ostie consacrée, de traiter le Seigneur, que je n'ai pas pu m'empêcher d'aller le trouver. Et sachez le, ça m'en a coûté. Ca aurait été plus simple pour moi de partir et de ne rien dire. Je suis quelqu'un qui n'aborde pas facilement d'autres personnes, surtout dans ce genre de circonstance. Mais j'ai en effet accompli mon devoir. On appellerait ça de la correction fraternelle. (Mt 18, 15) : "Si ton frère vient à pécher, va le trouver et reprends le seul à seul".
Car croyez le ou non, même si je n'apprécie pas la façon de faire de ce prêtre, je l'aime bien. Et ça me fait mal de voir un prêtre agir de la sorte avec notre Seigneur. J'ai de la peine pour ce prêtre. Je n'ai pas été le trouver pour partir dans une sorte de croisade, mais parce que j'aime ce prêtre malgré tout. Si j'avais été dans la colère, dans l'amertume, dans le jugement de l'homme, je pense en effet qu'il n'aurait pas été judicieux d'aller lui parler.

J'ai demandé à un prêtre respectueux du corps du Christ et de la liturgie ce qu'il pensait de cette histoire. Et je vais vous dire, ça ne lui a pas plus du tout cette façon de traiter le corps du Christ. Il m'a dit que j'ai très bien agi. Même si ça ne sert à rien pour l'instant et que je serai peut-être la seule à le lui dire. Mais un jour peut-être il pensera à mon intervention et ça le fera peut-être réfléchir. Il m'a dit aussi qu'actuellement, il y a un gros problème dans l'Eglise : il y a une sorte de protestantisation. Des prêtres n'accordent plus vraiment de crédit à la valeur des sacrements, l'ostie consacrée n'est pas vraiment le corps du Christ, mais un symbole ... Et ce prêtre en fait probablement partie.
Je comprends que certains veulent montrer "encore plus" d'amour à notre Seigneur.
Notre religion nous indique le moyen : aimer encore plus nos frères.

Notre religion nous indique le moyen : aimer encore plus notre seigneur pour pouvoir aimer encore plus nos frères. L'un ne va pas sans l'autre. Et sans l'amour de notre Seigneur, on ne pourra jamais aimer encore plus nos frères, les aimer comme nous même, les aimer comme notre Seigneur nous aime.

L'Evangile selon St Matthieu (Mt 22,34-40) que l'on a entendu il y a deux dimanches me parait tout à fait indiqué : "Quel est le plus grand des commandements : tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit : voici le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi même".

Bon dimanche à tous,
Tu as frappé à la porte de mon cœur !
J'ai entendu ta voix et je t'ai ouvert.
Allume en mon cœur un grand feu de joie.

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3135
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Hosties consacrées

Message non lu par Griffon » mer. 02 nov. 2011, 8:31

Chère Muirgheal,

Cette méditation que propose le Magnificat en ce 1er novembre répond à mon sens, et présente aussi une manière ajustée d'aimer notre Dieu.

Cordialement,

Griffon.
Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus a écrit :Ce sont à vrai dire les richesses spirituelles qui rendent injuste, lorsqu'on s'y repose avec complaisance et que l'on croit qu'elles sont quelque chose de grand...
Avant, je n'avais pas approfondi cette parole de Jésus : " Lesecond commandement est semblable au premier : tu aimeras ton prochain comme toi-même. " Je m'appliquais surtout à aimer Dieu, et c'est en l'aimant que j'ai compris qu'il ne fallait pas que mon amour se traduise seulement en paroles, car : " Ce ne sont pas ceux qui disent ' Seigneur ! Seigneur ! ' qui entreront dans le royaume des Cieux, mais ceux qui font la volonté de Dieu. "
Cette volonté, Jésus l'a fait connaître plusieurs fois, je devrais dire presque à chaque page de son Evangile, mais à la dernière cène, il dit avec une inexprimable tendresse : " Je vous fais un commandement nouveau... "
Lorsque Jésus fit à ses apôtres un commandement nouveau, son commandement à Lui, ce n'est pas d'aimer son prochain comme soi-même qu'il parle, mais de l'aimer comme Lui, Jésus l'a aimé, comme il l'aimera jusqu'à la consommation des siècles....
Ah ! Seigneur... C'est parce que vous vouliez m'accorder cette grâce que vous avez fait un commandement nouveau. Il me donne l'assurance que votre volonté est d'aimer en moi ceux que vous me commandez d'aimer !...
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9458
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Hosties consacrées

Message non lu par PaxetBonum » mer. 02 nov. 2011, 12:11

muirgheal a écrit : Et ça me fait mal de voir un prêtre agir de la sorte avec notre Seigneur. J'ai de la peine pour ce prêtre. Je n'ai pas été le trouver pour partir dans une sorte de croisade, mais parce que j'aime ce prêtre malgré tout. Si j'avais été dans la colère, dans l'amertume, dans le jugement de l'homme, je pense en effet qu'il n'aurait pas été judicieux d'aller lui parler.
Votre démarche a été juste car vous respectez ce prêtre pour la charge qu'il porte :

Nous devons aussi visiter fréquemment les églises, respecter et vénérer les clercs: non pas tellement à cause d'eux-mêmes, car ils peuvent être pécheurs, mais à cause de leur charge, et parce qu'ils sont les ministres du Corps et du Sang très saints de notre Seigneur Jésus-Christ, qu'ils sacrifient sur l'autel, qu'ils reçoivent eux-mêmes, et qu'ils distribuent aux autres.
Sachons bien, tous, que nul ne peut être sauvé que par les saintes paroles et par le Sang de notre Seigneur Jésus-Christ, que les clercs prononcent, proclament et distribuent; c'est à eux seuls qu'il revient de les distribuer, et non à d'autres.

Lettre de Saint François d'Assise à tous les fidèles

Vous respectez ce prêtre jusqu'à le reprendre fraternellement pour le bien de tous et l'honneur du Seigneur :

Ensuite, le Seigneur m'a donné et me donne encore, à cause de leur caractère sacerdotal, une si grande foi aux prêtres qui vivent selon la règle de la sainte église romaine, que, même s'ils me persécutaient, c'est à eux malgré tout que je veux avoir recours.
Si j'avais autant de sagesse que Salomon, et s'il m'arrivait de rencontrer de pauvres petits prêtres vivant dans le péché, je ne veux pas prêcher dans leurs paroisses s'ils m'en refusent l'autorisation.
Eux et tous les autres, je veux les respecter, les aimer et les honorer comme mes seigneurs.
Je ne veux pas considérer en eux le péché; car c'est le Fils de Dieu que je discerne en eux, et ils sont réellement mes seigneurs.
Si je fais cela, c'est parce que, du très haut Fils de Dieu, je ne vois rien de sensible en ce monde, si ce n'est son Corps et son Sang très saints, que les prêtres reçoivent et dont ils sont les seuls ministres.
Je veux que ce très saint sacrement soit par-dessus tout honoré, vénéré, et conservé en des endroits précieusement ornés.

Testament de Saint François d'Assise
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3135
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Hosties consacrées

Message non lu par Griffon » mer. 02 nov. 2011, 19:05

Bravo, PaxetBonum,

Vous nous avez trouvé de merveilleuses citations.
Qui ne prouvent rien de rien... et qui offusquent l'intelligence.
M'enfin, cela vous donne une couleur catholique.
Faut croire que cela vous suffit.

Quant à la correction fraternelle qui démontrerait le respect qu'on a pour un vieux prêtre... vous faites très fort.
Je crois que vous ne convaincrez que ceux qui le sont déjà.

Vous tombez dans l'erreur que je dénonce ici.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9458
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Hosties consacrées

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 03 nov. 2011, 9:26

Griffon a écrit :
Vous nous avez trouvé de merveilleuses citations.
Qui ne prouvent rien de rien... et qui offusquent l'intelligence.
Je suis fort peiné de lire cette remarque
Dire que St François d'Assise offusque votre intelligence me fait grand mal
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3135
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Hosties consacrées

Message non lu par Griffon » jeu. 03 nov. 2011, 10:18

PaxetBonum,

Vous donnez dans la mauvaise foi, maintenant ?!

Tout chrétien est d'accord avec ces citations.
Est-ce la raison pour vous de les utiliser à l'encontre de leur auteur ?
St. François ne se serait jamais permis d'aller faire la leçon à un prêtre !

Je constate votre procédé de rendre tout confus pour justifier votre position.
Or l'Evangile est simple.

Cordialement,

Griffon.

Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9458
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Hosties consacrées

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 03 nov. 2011, 13:02

En quoi aurai-je détourné ses paroles ?
J'ai souligné le respect que l'on devait à tout prêtre sans le juger sur ses péchés mais sur la grandeur du service qu'il rend.
J'ai souligné l'obéissance qu'on leur doit puisque c'est à eux que nous devons nous adresser même si ils nous persécutent
J'ai précisément choisi des paroles du Séraphique Père Saint François m'ont permises de ne pas m'élever contre des prêtres qui dévoyaient le sacrement eucharistique et vous vous me faites une mauvais procès qui ne vous ressemble guère.

Il n'y a rien de confus dans les paroles que j'ai cité, ni dans la raison de ma citation
Dernière modification par PaxetBonum le ven. 04 nov. 2011, 11:44, modifié 1 fois.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3135
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Hosties consacrées

Message non lu par Griffon » jeu. 03 nov. 2011, 18:12

Cher Paxet,


Vous nous dites...
PaxetBonum a écrit :Votre démarche a été juste car vous respectez ce prêtre pour la charge qu'il porte

Il y a 2 propositions : la seconde est vraie, et elle devrait justifier la première pas évidente du tout.
On peut donc s'attendre à ce que votre citation explique ce "CAR".
PLOUF !
Elle ne fait que renforcer la 2ème proposition... que personne ne conteste.
Mais cela n'apporte aucune crédibilité à la justesse de la démarche.

Vous poursuivez...
PaxetBonum a écrit :Vous respectez ce prêtre jusqu'à le reprendre fraternellement pour le bien de tous et l'honneur du Seigneur

Nous atteignons le sommet de l'incompréhensible.
Comment peut-on respecter un prêtre si on le reprend ?
Comment peut-on se poser en défenseur de l'honneur du Seigneur ?
Comment reprendre un prêtre du Seigneur peut participer à la défense de Son honneur ?
On espère donc que la citation va apporter quelques lumières.
PLOUF !!!
Au contraire, la citation met en honneur le respect, l'honneur, l'amour et l'obéissance qu'on doit avoir envers eux, même s'ils ne se conduisaient pas bien.

D'où mon commentaire....
PaxetBonum a écrit :
Griffon a écrit :
Vous nous avez trouvé de merveilleuses citations.
Qui ne prouvent rien de rien... et qui offusquent l'intelligence.
Je suis fort peiné de lire cette remarque
Dire que St François d'Assise offusque votre intelligence me fait grand mal


Où ai-je parlé de mon intelligence ?
Il s'agit ici de logique. Comme je le dis, vos citations ne prouvent rien.
Ou alors, expliquez en quoi elles peuvent justifier vos dires.

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9458
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Hosties consacrées

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 03 nov. 2011, 20:52

Griffon a écrit :Cher Paxet,

Vous nous dites...
PaxetBonum a écrit :Votre démarche a été juste car vous respectez ce prêtre pour la charge qu'il porte

Il y a 2 propositions : la seconde est vraie, et elle devrait justifier la première pas évidente du tout.
On peut donc s'attendre à ce que votre citation explique ce "CAR".
PLOUF !
Elle ne fait que renforcer la 2ème proposition... que personne ne conteste.
Mais cela n'apporte aucune crédibilité à la justesse de la démarche.
La démarche aurait été injuste si elle avait été produite à l'encontre du prêtre
Ici elle est respectueuse du prêtre mais déplore le manque d'attention vis à vis du sacrement
Griffon a écrit :
Vous poursuivez...
PaxetBonum a écrit :Vous respectez ce prêtre jusqu'à le reprendre fraternellement pour le bien de tous et l'honneur du Seigneur

Nous atteignons le sommet de l'incompréhensible.
Comment peut-on respecter un prêtre si on le reprend ?
Comment peut-on se poser en défenseur de l'honneur du Seigneur ?
Comment reprendre un prêtre du Seigneur peut participer à la défense de Son honneur ?
On espère donc que la citation va apporter quelques lumières.
PLOUF !!!
Au contraire, la citation met en honneur le respect, l'honneur, l'amour et l'obéissance qu'on doit avoir envers eux, même s'ils ne se conduisaient pas bien.
Mais comment peut-on aimer quelqu'un si on ne le reprend pas dans ses erreurs
L'amour serait pour vous laisser les gens s'égarer ?
Je ne vous suis pas dans cette voie
Le Seigneur nous a confié un sacrement où il se rend Lui-même présent sous la demande du prêtre
Si le prêtre est irrespectueux du sacrement que l'Eglise lui a confié, n'est-il pas juste de rappeler que l'on peut offenser Dieu autant que l'honorer dans ce sacrement ?
Et la citation montre le respect que l'on doit au prêtre même si il nous persécute
Mais St François indique que c'est à eux qu'il se référerait même si c'est d'eux que viendrait l'offense
Il ne dit pas qu'il ne dit rien mais qu'il s'en réfère à eux
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Griffon
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3135
Inscription : sam. 26 déc. 2009, 20:24

Re: Hosties consacrées

Message non lu par Griffon » jeu. 03 nov. 2011, 20:59

Merci de votre réponse.
Vous comprendrez que je n'irai pas plus loin.

Cordialement,

Griffon.
Jésus, j'ai confiance en Toi,
Jésus, je m'abandonne à Toi.
Mon bonheur est de vivre,
O Jésus, pour Te suivre.

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9458
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Hosties consacrées

Message non lu par PaxetBonum » jeu. 03 nov. 2011, 21:04

Griffon a écrit :
Cher Paxet,


Il vous reste à m'expliquer votre notion du respect.
Voici un vieux prêtre, qui a donné sa vie à Notre Seigneur,
grâce à qui nous pouvons encore recevoir les sacrements,
et notamment communier au corps du Christ en ces temps de pénurie.

Griffon.
Si vous voyez un prêtre s'égarer, vous le laisserez faire par respect pour lui ?
Ce n'est pas du respect dans ce cas, c'est du mépris
Le Seigneur souffre aussi par ses prêtres : «Vendredi matin, j’étais au lit quand Jésus m’est apparu. Il était triste et défiguré. Il m’a fait voir une multitude de prêtres, dont plusieurs dignitaires ecclésiastiques; certains étaient en train de célébrer l’Eucharistie, d’autres revêtaient leurs ornements sacerdotaux, d’autres les retiraient. Peiné de voir souffrir Jésus, je lui demandai pourquoi il souffrait tant. Sans me répondre, Il tourna mon regard vers ces prêtres. Peu après, presque horrifié et comme las de regarder, Il ne regarda plus les prêtres, mais posa son regard sur moi. Je vis couler des larmes sur son visage. Il s’éloigna de cette foule de prêtres avec une expression de dégoût sur le visage, s’écriant: «Bouchers!» Puis, se tournant vers moi, Il me dit: «Mon fils, ne crois pas que mon agonie n’ait duré que trois heures, non; à cause de ces âmes pour lesquelles j’ai souffert, je serai en agonie jusqu’à la fin du monde. Pendant ce temps d’agonie, mon fils, il ne faut pas dormir. Mon âme a soif de pitié humaine, mais, hélas! ils me laissent porter seul le poids de leur indifférence. L’ingratitude et l’apathie de mes ministres me rendent l’agonie plus amère. Hélas! comme ils correspondent mal à mon amour! Ce qui me tourmente le plus est qu’ils ajoutent à l’indifférence le mépris et l’incrédulité. J’aurais voulu les foudroyer si je n’avais été retenu par les anges et par les âmes que vous attirez à moi ... Écris à ton directeur spirituel et raconte-lui ce que tu as vu et entendu de moi ce matin. Demande-lui de faire lire ta lettre au père provincial.» Jésus m’a dit autre chose mais, ce qu’Il m’a dit, je ne puis le divulguer.» St Padre Pio

Je crois qu'indiquer à ce prêtre que l'on ressent une indifférence au mystère eucharistique relève de cette pitié humaine dont l'âme de Jésus dit avoir soif. Nous ne devons pas dormir sur des bons sentiments qui nous mènent tous et chacun à notre perte.
Si ce prêtre a entendu qu'il pouvait choquer quelqu'un peut-être fera-t-il attention par la suite car est-ce si difficile de rompre l'hostie au-dessus du corporal plutôt que au-dessus de la moquette ? Cela sera plus respectueux de la liturgie de l'Eglise à laquelle il a voué sa vie, plus respectueux du corps du Christ, plus respectueux pour ses fidèles.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
Théo d'Or
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 465
Inscription : sam. 12 sept. 2009, 23:33
Localisation : Ici

Re: Hosties consacrées

Message non lu par Théo d'Or » jeu. 03 nov. 2011, 23:13

Juste pour dire que le sujet de ce fil est totalement étonnant pour moi. Je n'aurais jamais imaginé qu'on puisse se tracasser sur des miettes d'hosties consacrées. Bon, naturellement, je comprends que des morceaux de corps du Christ par terre puisse causer un certain émoi. C'est comme si on laissait trainer, par exemple, un doigt ou un os divin, au fond.

Théo d'Or
En recherche...

Avatar de l’utilisateur
muirgheal
Quæstor
Quæstor
Messages : 360
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 14:35

Re: Hosties consacrées

Message non lu par muirgheal » ven. 04 nov. 2011, 9:11

Théo d'Or a écrit :Juste pour dire que le sujet de ce fil est totalement étonnant pour moi. Je n'aurais jamais imaginé qu'on puisse se tracasser sur des miettes d'hosties consacrées. Bon, naturellement, je comprends que des morceaux de corps du Christ par terre puisse causer un certain émoi. C'est comme si on laissait trainer, par exemple, un doigt ou un os divin, au fond.

Théo d'Or
En fait, l'hostie consacrée est le corps du Christ. Lorsque le prêtre rompt une hostie, chaque morceau de l'hostie est Jésus. Des miettes d'hostie, ce ne sont pas des cheveux, ou des doigts de Jésus, mais Jésus lui-même.

Cordialement,
Tu as frappé à la porte de mon cœur !
J'ai entendu ta voix et je t'ai ouvert.
Allume en mon cœur un grand feu de joie.

Avatar de l’utilisateur
petite fleur
Censor
Censor
Messages : 156
Inscription : mer. 08 juil. 2009, 22:58
Localisation : Région parisienne

Re: Hosties consacrées

Message non lu par petite fleur » ven. 04 nov. 2011, 13:58

Chère Muirgheal et cher Paxetboum,

Je comprends ce que vous avez ressenti Muirgheal, mais il me semble que vous avez été captée par un détail vous éloignant de l’essentiel.

Lorsque nous recevons le corps du Christ, nos petits cœurs étriqués sont souvent indignes d’un tel Don.
Jésus se donne à nous totalement, et nous, pauvres créatures limitées, nous ne Le recevons pas à la hauteur de son don.
C’est alors bien plus que des miettes d’hostie que nous gaspillons.

« Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre ».

Il me semble qu’avant d’aller regarder les miettes d’hosties perdues par ce pauvre prêtre, regardons plutôt notre cœur.
Lorsque nous recevons le Verbe de Dieu fait chair, ne gaspillons nous pas souvent l’immensité de la grâce qui nous est faite ?

Je vous invite à vous poser cette question, comme je l’ai fait et grâce à vous.

Petite fleur
"Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie."
Jean 8, 12

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9458
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Hosties consacrées

Message non lu par PaxetBonum » ven. 04 nov. 2011, 14:35

petite fleur a écrit : Lorsque nous recevons le corps du Christ, nos petits cœurs étriqués sont souvent indignes d’un tel Don.
Jésus se donne à nous totalement, et nous, pauvres créatures limitées, nous ne Le recevons pas à la hauteur de son don.
C’est alors bien plus que des miettes d’hostie que nous gaspillons.
Vous avez fort raison, merci de cette remarque élévatrice
Il nous est alors demandé de nous soumettre à l'autorité de l'Eglise par la confession
Nous ne demandons rien de plus, rien de moins : se soumettre aux dispositions liturgiques de l'Eglise
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités