Méditations

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » jeu. 10 déc. 2020, 0:01

Merci pour vos messages.

Je veux juste dire ceci:
Quand Ponce Pilate dit: "Voici l'homme" Jn 19, 5
de qui parle-t-il?

2. Le doute est-t-il lié au péché?

3" https://www.babelio.com/livres/Sesboue- ... mme/879877

* Je trouve ça très intéressant puisque Dieu lui-même ne peut pas douter.

___
Résumé

La foi chrétienne nous dit que Dieu s'est fait homme pour entrer en relation d'amitié avec nous. Jésus est cet homme qui a cherché à se faire reconnaître comme Dieu dans son humanité.

Il ne suffisait pas pour cela qu'il fût un vrai homme, partageant tout de notre condition humaine, il fallait qu'il fût aussi un homme vrai. Nous n'aurions pas pu le reconnaître dans sa véritable identité s'il s'était montré homme dans une médiocrité banale.

Nous savons qu'il fut un homme rayonnant, on l'a même accusé d'être un séducteur. Il a pu oser cette parole : « Qui de vous me convaincra de péché ? », alors que ses adversaires étaient à l'affût pour le prendre en faute sur des détails de l'observation de la loi. Il s'agit ici de décrire le comportement humain de Jésus pour en montrer l'excellence unique.

--- Jésus réalise parfaitement la vocation de l'homme, et à travers l'homme il se révèle comme le Fils de Dieu.

Résumé du livre de Barnard Sesboüé

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3285
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Méditations

Message non lu par Trinité » jeu. 10 déc. 2020, 0:40

Bonsoir mon cher Normand,

Le lien dont vous faites référence, ne fait pas allusion au doute de l'homme, car Jésus était Dieu et homme.
Que Dieu ne puisse douter, cela est une évidence également, mais Jésus en tant qu'homme, cela reste une question pour moi...
Elle me semble cependant contraire à sa mission de rachat de nos péchés, d'où mon interrogation...
Il est évident que Jésus avait la même nature humaine que nous,à l'exception du péché, et de ce fait susceptible d'éprouver de la peine, pleurer, de la compassion ect...
A maintes reprises dans les évangiles, sa nature humaine apparait...
J'ai du mal à accepter que, dans l'état de souffrance ou il se trouvait sur la croix,il aurait fait référence à un psaume...
J'aurai plutôt tendance à penser qu'il a gardé sa nature humaine jusqu'au bout, et que ce cri corresponde au cri que nous poussons nous mêmes, quand nous nous croyons abandonner de Dieu.
Une parole d'un pasteur protestant m'a beaucoup touchée également, à son avis.
Jésus aurait poussé ce cri, pour que: lui abandonné du Père ait supporté cette abandon en même temps que nos péchés, et que de cette façon nous sachions que nous ne serons plus jamais abandonnés de Dieu!

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » jeu. 10 déc. 2020, 1:45

Oui, trinité,
vous touchez à une de mes recherches
lorsque vous écrivez ceci:

"ce cri corresponde au cri que nous poussons nous mêmes, quand nous nous croyons abandonner de Dieu."

Voilà, Jésus est devenu homme pour conduire l'humanité au Royaume.
Parfois il parle comme Dieu, avec autorité.
D'autre fois, il enseigne aux humains, donc il parle comme homme.
Et il lance le cri de l'humanité à Dieu : "Pourquoi m'as-tu abandonné"
extrait du Psaume qui est un cri de l'homme.
Mais, c'est nous qui abandonnons Dieu par notre éloignement de son Amour.

Ma recherche en gros, est rendu là.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » jeu. 10 déc. 2020, 15:04

256. Job et la paix

Après un périple à chercher des coupables, sa conscience lui rappelle ce qu’il vient de dire contre Dieu. Job opte pour un peu plus de réserve. Je suis :
« trop peu de chose, que puis-je te répondre ? Je mets la main sur ma bouche. » Job, chapitre 40, verset 4

Job semble dire : « Je mets un frein sur ma bouche, afin que ma conscience s’approche de l’Amour de Dieu, qu’elle laisse Dieu l’inonder de son eau vive ». Dieu aura la chance, à nouveau, de lui montrer qu’il l’aime. La vie en Dieu continue.

Job a accepté de réaliser la paix dans son cœur. Il a accepté d’être à nouveau à l’écoute de Dieu. Et il comprend, finalement, qu’il est celui qui doit se regarder profondément en lui-même et laisser Dieu l’aimer comme avant. Il ne lui reste qu’à se relever et reprendre confiance en Dieu, revivre une relation sincère avec Dieu.

Il n’y a pas de raisons pour s’énerver et vouloir tout changer. Recueillons-nous ! Il y a un principe qui demeure et c’est Dieu.
Nous pourrions dire, avec Job :
« Et moi, je prétendrais lui répliquer ! je chercherais des arguments contre lui ! » Job, chapitre 9, verset 14

Est-ce que nous avons créé tout ce qui nous entoure ?

Nous sommes invités à devenir réalistes devant ce que nous sommes et à nous questionner sur la place de Dieu dans notre vie. Choisissons une place humble et rendons grâce à Dieu pour toutes ses merveilles.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3285
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Méditations

Message non lu par Trinité » jeu. 10 déc. 2020, 23:21

Normandt a écrit :
jeu. 10 déc. 2020, 1:45
Oui, trinité,
vous touchez à une de mes recherches
lorsque vous écrivez ceci:

"ce cri corresponde au cri que nous poussons nous mêmes, quand nous nous croyons abandonner de Dieu."

Voilà, Jésus est devenu homme pour conduire l'humanité au Royaume.
Parfois il parle comme Dieu, avec autorité.
D'autre fois, il enseigne aux humains, donc il parle comme homme.
Et il lance le cri de l'humanité à Dieu : "Pourquoi m'as-tu abandonné"
extrait du Psaume qui est un cri de l'homme.
Mais, c'est nous qui abandonnons Dieu par notre éloignement de son Amour.

Ma recherche en gros, est rendu là.
On pourrait même ajouter que : lui en tant que Dieu, savait très bien que le père ne l'avait pas abandonné , mais qu'il a accompli sa mission jusqu'au bout en tant qu'homme, et ainsi poussé ce cri, que nous poussons tous un jour ou l'autre de notre vie...
Bien-sûr que c'est nous qui abandonnons Dieu, par notre éloignement de notre amour....souvent aussi...par notre incompréhension de son amour pour nous...

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » ven. 11 déc. 2020, 0:24

Oui, Trinité,
c'est audacieux, mais c'est une piste intéressante.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » ven. 11 déc. 2020, 13:41

257. Jésus est l’exemple

Jésus, même s’il voit la fin de sa vie arriver, il ne s’arrête pas en chemin :
« Comme s’accomplit le temps où il va être enlevé au ciel, Jésus, le visage déterminé, prend la route de Jérusalem. » Luc, chapitre 9, verset 51

Image

Jésus prend courage et il continue la route. Il sait l’importance d’être fidèle à sa mission. Job, lui, est redevenu fidèle à Dieu.

Continuons de trouver des moyens de nous approcher de Jésus et grandissons dans la foi. Que Jésus réalise sa mission dans notre vie. Soyons nourris de sa vie.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Carolus
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1068
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Méditations

Message non lu par Carolus » ven. 11 déc. 2020, 19:48

Trinité a écrit :
jeu. 10 déc. 2020, 0:40
Trinité :

Que Dieu ne puisse douter, cela est une évidence également, mais Jésus en tant qu'homme, cela reste une question pour moi...
Elle me semble cependant contraire à sa mission de rachat de nos péchés, d'où mon interrogation...
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ n’a jamais douté, cher Trinité. :non:
Jn 18, 37 Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité.
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est toujours conscient de sa mission salvifique.
Jn 10, 11 Moi, je suis le bon pasteur, le vrai berger, qui donne sa vie pour ses brebis.
:coeur: Le bon berger a donné sa vie pour ses brebis. :coeur:

Remercions donc notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. 🙏

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3285
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Méditations

Message non lu par Trinité » ven. 11 déc. 2020, 21:51

Je n'en doute pas mon cher Carolus!
C'est pour cela que cette phrase est énigmatique, et vient en contrario avec toute sa vie, et sa mission du pardon de nos péchés!
J'en conclue qu'il est impossible que Jésus ait douté ...
En l'occurrence, je cherche d'autres explications!
J'avoue que, j'ai du mal avec cette relation qu'il aurait faite avec le psaume 22...
Peut-être avez vous raison...

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » sam. 12 déc. 2020, 13:34

258. Prendre racine

Des personnes quittent l’Église parce qu’elles ne voient pas la foi dans ceux qui la fréquentent.

La foi ne se voit pas. Elle se vit. Mais, ses personnes qui partent sont aussi responsables de leur foi. Elles ne comprennent pas que tous sont en cheminement. Personne n’est parfait. Être triste, par exemple, ne veut pas dire que Jésus n’est pas dans leur cœur.

C’est le moment de retourner dans leur cœur et de retrouver Jésus. Chaque personne prend racine en Dieu et ensuite devient ses témoins. Marchons dans la foi, même si elle ne parait pas aux yeux de personnes qui ne cherchent pas Jésus.

Redisons à Jésus que nous voulons le suivre et que nous voulons prendre la responsabilité de le connaitre davantage, afin de ne pas être ébranlés lors de vagues un peu plus fortes, de combats et d’épreuves.

Dieu montre qu’il est aussi dans les personnes qui transmettent la sagesse de sa volonté :
« Celui qui vous écoute m’écoute. » Luc, chapitre 10, verset 16

Image

Dieu est dans le cœur des personnes qu’il place sur notre route. Dieu est présent dans son Église et dans l’autorité qu’il a transmise à cette Église.

Jésus veut que nous soyons, comme les Apôtres avec lui, réunis, unis dans sa volonté et en Église, afin d’évangéliser son peuple avec sa Parole et ses Sacrements.

C’est important d’avoir un ami dans la foi. Cela nous permet de nous réveiller et de reprendre confiance en Dieu. Nous avons besoin de tels amis.
Il vaut mieux être à l’écoute de Dieu que de chercher à le confronter sur ce que nous voudrions. Confronter Dieu nous place dans un combat officiel où nous sommes perdants. Être à l’écoute de Dieu, nous unit à sa volonté, nous permet d’avancer sur la voie unique de son Amour, sur un accord entre nous et lui, pour la même mission dans le monde qu’il a créé.

Ne demeurons pas dans notre propre idée, souvent assombrie, que nous nous sommes faits de l’Église, de ses dirigeants ou de Dieu. Tant que nous serons contre l’idée de l’Église de Jésus qu’il gouverne encore aujourd’hui, nous serons contre Dieu.

Lorsque nous deviendrons conscients que l’Église est le moyen que Dieu nous donne sur terre pour notre salut, nous avancerons dans la confiance.

Laissons Dieu nous aimer d’un amour infini et cherchons les moyens de demeurer près de lui. Ne pas poser à Dieu de conditions, nous permet la meilleure condition pour acquérir la sainteté.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » dim. 13 déc. 2020, 13:07

259. Dieu ne frappe pas

Le livre de la Sagesse a été écrit quelques centenaires avant la venue de Jésus dans notre monde. C’est un livre d’une grande qualité et d’une grande beauté. Mais parfois, dans cet écrit aussi, le rôle de Dieu ne semble pas clair :
« En même temps que tu frappais nos adversaires, tu nous appelais pour nous donner ta gloire. » Sagesse, chapitre 18, verset 8
C’est curieux de penser que Dieu peut « frapper nos adversaires », surtout s’il est Amour. Nos adversaires sont les enfants de Dieu ! Qui frappaient ces adversaires ? Non pas Dieu.

Pour comprendre la Bible, il importe de savoir qu’il y a l’histoire et que Dieu est présent dans cette histoire. Nous vous souhaitons de la lire ou de la relire.

L’histoire, c’est les êtres humains qui souvent, sont inhumains par leurs pensées, leurs gestes et par leurs paroles. Par exemple, dire que Dieu frappe les ennemis, ce n’est pas très humain, c’est même un passage qui est contre la charité. Nous savons que Dieu ne peut pas frapper les humains qu’il a créés. Dieu ne manque pas de charité. Les personnes pensent que Dieu frappe, lorsque ce sont elles-mêmes qui frappent.
C’est important de distinguer ce qui vient de Dieu et ce qui vient de l’expérience et de l’écriture humaine dans la Bible.

Image

La deuxième partie de la phrase est ajustée à Dieu : « Tu nous appelais pour nous donner ta gloire ». Dieu nous appelle pour nous donner sa gloire ! Cela est Dieu… mais pour l’humanité, pas seulement pour un petit groupe en excluant un autre groupe. Dieu est équitable avec tous les êtres humains.

Cette phrase rappelle que Dieu nous invite à entrer dans sa gloire. Combattre de supposés ennemis ne permet jamais d’entrer dans la gloire de Dieu. Il y a de meilleures manières pour obtenir la sainteté.

Et si nous reprenons cette phrase avec la compréhension que Dieu est Amour, voici ce que cela pourrait donner : « Pendant que nous, les inhumains, nous frappions nos adversaires, tu nous invitais à la paix en continuant d’être présents avec ta gloire, avec ton Amour sur nous. Par nos actions, nous ne voyions plus ton Amour. Par ailleurs, nous étions en guerre ». Dieu ne sait rien faire d’autre qu’aimer.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » lun. 14 déc. 2020, 15:26

260. La foi possède l’Amour

Paul déclare :
« La foi est une façon de posséder ce que l’on espère, un moyen de connaitre des réalités qu’on ne voit pas. » Hébreux, chapitre 11, verset 1
La foi, c’est posséder ce que nous espérons, l’Amour de Dieu, qui est déjà là.

La foi nous invite à connaitre les réalités que nous ne voyons pas de nos yeux. Nous ne voyons pas l’air que nous respirons et nous savons que c’est nécessaire, sinon nous allons étouffer.

Image

La vie, la joie, l’amour sont des réalités vitales que nous ne voyons pas, mais que nous vivons et que nous apercevons chez les autres.

Dieu nous les offre.

Ayons foi en Dieu.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3285
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Méditations

Message non lu par Trinité » lun. 14 déc. 2020, 19:24

Normandt a écrit :
dim. 13 déc. 2020, 13:07
259. Dieu ne frappe pas

Le livre de la Sagesse a été écrit quelques centenaires avant la venue de Jésus dans notre monde. C’est un livre d’une grande qualité et d’une grande beauté. Mais parfois, dans cet écrit aussi, le rôle de Dieu ne semble pas clair :
« En même temps que tu frappais nos adversaires, tu nous appelais pour nous donner ta gloire. » Sagesse, chapitre 18, verset 8
C’est curieux de penser que Dieu peut « frapper nos adversaires », surtout s’il est Amour. Nos adversaires sont les enfants de Dieu ! Qui frappaient ces adversaires ? Non pas Dieu.

Pour comprendre la Bible, il importe de savoir qu’il y a l’histoire et que Dieu est présent dans cette histoire. Nous vous souhaitons de la lire ou de la relire.

L’histoire, c’est les êtres humains qui souvent, sont inhumains par leurs pensées, leurs gestes et par leurs paroles. Par exemple, dire que Dieu frappe les ennemis, ce n’est pas très humain, c’est même un passage qui est contre la charité. Nous savons que Dieu ne peut pas frapper les humains qu’il a créés. Dieu ne manque pas de charité. Les personnes pensent que Dieu frappe, lorsque ce sont elles-mêmes qui frappent.
C’est important de distinguer ce qui vient de Dieu et ce qui vient de l’expérience et de l’écriture humaine dans la Bible.

Image

La deuxième partie de la phrase est ajustée à Dieu : « Tu nous appelais pour nous donner ta gloire ». Dieu nous appelle pour nous donner sa gloire ! Cela est Dieu… mais pour l’humanité, pas seulement pour un petit groupe en excluant un autre groupe. Dieu est équitable avec tous les êtres humains.

Cette phrase rappelle que Dieu nous invite à entrer dans sa gloire. Combattre de supposés ennemis ne permet jamais d’entrer dans la gloire de Dieu. Il y a de meilleures manières pour obtenir la sainteté.

Et si nous reprenons cette phrase avec la compréhension que Dieu est Amour, voici ce que cela pourrait donner : « Pendant que nous, les inhumains, nous frappions nos adversaires, tu nous invitais à la paix en continuant d’être présents avec ta gloire, avec ton Amour sur nous. Par nos actions, nous ne voyions plus ton Amour. Par ailleurs, nous étions en guerre ». Dieu ne sait rien faire d’autre qu’aimer.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas
Bonsoir Thomas,

J'ai toujours eu du mal avec l'A.T.

Merci d'expliquer la façon de le lire, notamment au sujet de tout ces passages violents qui sont...pléthores...
Il me parait évident, qu'il y avait une incompréhension des juifs des actions de Dieu.
En l'occurrence, dès qu'il se déroulait un évènement violent, ils l'attribuaient à Dieu en terme soit de: châtiment ou de punition...
En effet!
Cette vision des choses, me semble complètement incompatible avec l'Amour de Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mar. 15 déc. 2020, 13:34

Oui Trinité,
il y en a moins dans le nouveau testament, mais plus subtil,
et il y a encore des injustices contre Dieu dans notre histoire.
Dieu est Amour :D

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mar. 15 déc. 2020, 14:00

261. Il est facile de condamner

Des responsables du Temple vont insister et planifier la capture de Jésus. Nicodème demande :
« Notre Loi permet-elle de juger un homme sans l’entendre d’abord pour savoir ce qu’il a fait ? » Jean, chapitre 7, versets 51

Nicodème cherche à secourir Jésus, mais certains d’entre eux ne veulent pas l’écouter. Lorsque nous sommes convaincus qu’une personne est fausse, même à tort et à cause de fausses rumeurs, de manipulations des consciences, même si la personne est fondamentalement authentique, la porte se referme sur la vérité de cette personne.

:zut:

Puis, ils développent des moyens obscurs pour crucifier Jésus. Et c’est comme cela que, dans le monde, que tant de personnes sont blessées, tant de personnes sont persécutées, maltraitées, tuées. C’est le même péché qui se répète constamment, parce que quelques personnes ne sont pas à l’écoute. Elles ne prennent pas le temps d’observer, d’entendre et de comprendre. Le mal collectif cause la mort.

Notre prière peut aider à faire la différence, afin que des personnes soient épargnées de la sourde oreille des autres. Mais, parfois, même nos bonnes intentions ne suffisent pas. Que Dieu soit reconnu pour qui il est. Dieu est tout à fait naturel et réel pour nous.

Livre : Refusons le péché
Normand Thomas

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 14 invités