Méditations

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » ven. 27 nov. 2020, 14:44

243. Demandons à Dieu

La sagesse de Salomon est un don de Dieu. Dieu lui accorde sa présence, ce dont il a le plus besoin et un cœur sage et intelligent.
Dieu nous accorde aussi toujours ses grâces et un cœur sage et intelligent, mais il souhaite que nous lui demandions comme Salomon, simplement pour que nous puissions en être davantage conscients.

Demandons à Dieu ce qu’il a de meilleur. De toute manière, il ne peut nous offrir quelque chose qui n’est pas bon, qui n’est pas sain, qui n’est pas Amour. Ce n’est pas pour faire plaisir à Dieu que nous devons lui demander, mais c’est pour nous permettre une expérience sainte par une démarche personnelle. Nous avons ainsi le désir de demeurer en Dieu.

En bref, Dieu donne déjà le nécessaire, mais le lui demander nous unit à sa volonté. Sans lui demander, nous ne prenons pas conscience de son Amour pour nous.

Sur la terre, comme humains, nous avançons lorsque nous voulons obtenir quelque chose. Nous devons faire ainsi par une démarche régulière avec Dieu, afin de nous garder en conformité avec ce qu’il nous propose.

[Lien défectueux]

Salomon nous conduit à un bon exercice à réaliser. Qui l’eut cru que quelqu’un qui a vécu près de trois mille ans passés serait celui qui nous donnerait le goût de demander ce qui est de meilleur à Dieu !

Lorsque nous sommes de plus en plus près de la volonté de Dieu, tout va mieux. Le poids des ressentiments passés, l’inquiétude du lendemain, la crainte du futur s’éloignent de notre vie. S’ajuster à la volonté de Dieu permet à la lumière d’entrer, à la joie de s’installer et à la paix de devenir une expérience constante.

Le roi Salomon est rendu à une étape de sa vie où il comprend la nécessité de devenir davantage l’ami de Dieu. Il souhaite vivre droit et dans la vérité. Il craint Dieu, mais comme un enfant qui veut bien faire, puisqu’il se sait aimé. Il vit dans la grâce de Dieu.

Par contre, si une personne recherche la gloire et la popularité, elle risque aussi de se les procurer, mais ce ne sera pas un don de Dieu, plutôt un éloignement de Dieu, un orgueil humain. À force de ne pas rechercher le bien, le bon, le beau, le réel et le vrai, des personnes se piège dans le mal.

Livre : La joie au ciel!
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » sam. 28 nov. 2020, 14:26

244. Le Saint-Esprit enflamme

Jésus dit que sa sagesse est plus élevée, plus profonde que celle de Salomon, puisque Jésus est la Sagesse même. Continuons de demander la sagesse à Jésus, afin de partager ce que Dieu nous a déjà offert de meilleur, en toute circonstance et pour le bien de chaque personne :
Il n’y a pas de plus grande liberté que de se laisser guider par l’Esprit, en renonçant à vouloir calculer et contrôler tout, et de permettre à l’Esprit de nous éclairer, de nous guider, de nous orienter, et de nous conduire là où il veut.

Il sait bien ce dont nous avons besoin à chaque époque et à chaque instant. On appelle cela être féconds ! La joie de l’évangile, numéro 280, Pape François.

L’Esprit Saint nous aide à vivre avec les gens. Ce n’est pas nous qui nous donnons les charismes, c’est le Saint-Esprit qui nous les donne. Demandons au Saint-Esprit ses grâces, afin de les transmettre au monde. Ouvrons le cadeau qu’il nous offre et accueillons son contenu.
Ouvrons les portes, ouvrons les fenêtres, ouvrons notre cœur au Saint-Esprit. Debout ! Allons ! Plus nous sommes de personnes qui partagent ce que le Saint-Esprit nous offre, plus nous découvrons son action au milieu de nous. Chaque fois que nous le percevons dans une personne, nous l’observons aussi en nous.

Si nous sommes sous la gouvernance du Saint-Esprit, ses valeurs évangéliques, ses fruits, ses dons et charismes vont paraitre dans notre vie. Le Fruit qui demeure et qui transforme vient du Saint-Esprit.

[Lien défectueux]

Le Saint-Esprit n’est pas limité à une seule flammèche d’un spectacle de feux d’artifice. L’Esprit Saint est l’immense feu d’artifice que nous voulons prier et découvrir, afin de nous réjouir et danser autour de ses nombreuses lumières diversifiées.
Embarquons avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Recevons les fruits de l’Esprit. Accueillons tout de la Trinité.

La personne qui ne fait pas l’entretien de son véhicule pour un très long voyage risque de découvrir que la destination s’allonge. La courroie de notre vie, c’est le Saint-Esprit et nous avons à nous assurer qu’il est avec nous, constamment. Que notre cœur soit en ordre pour bien recevoir le Saint-Esprit, pour bien continuer sur la route du salut et pour le salut du prochain.

Ne limitons pas l’Esprit Saint. Nous prendrions une seule réalité et nous nous fermerions aux autres grâces du Saint-Esprit ? Ne faisons pas cela. Nous ne pouvons pas limiter le Saint-Esprit sans nous limiter nous-mêmes.

Nous n’avons pas fini de le découvrir et il va nous surprendre. Osons laisser le Saint-Esprit nous enflammer et nous illuminer de tous ses feux.

Livre : La joie au ciel!
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » dim. 29 nov. 2020, 13:31

245. Une proposition

Jésus nous propose d’évangéliser :
« Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. » Matthieu, chapitre 28, versets 19 à 20a

Est-ce que nous pouvons même imaginer toutes les grâces que nous recevons pour aller en mission, si nous l’écoutons ?

C’est l’Esprit de Jésus et du Père qui guide son Église, qui nous guide dans notre marche, qui est notre garantie de la présence de Jésus en nous. Nous avons la grâce spéciale d’être dans l’Église Catholique avec une dimension marquée de l’Esprit Saint. C’est la Bénédiction pour l’Église. C’est un privilège pour nous.

L’Esprit Saint est en parfaite communion avec le Père et le Fils. Lorsque nous prions le Saint-Esprit, il est impossible d’être éloigné du Père et du Fils. Marie est présente aussi. Tous les saints sont alors réunis avec nous.

En priant le Saint-Esprit, nous n’excluons pas le Père ni le Fils. Les trois sont éternellement unis. Nous ne faisons pas du favoritisme, nous sommes en Dieu lorsque nous marchons avec le Saint-Esprit. Nous ne favorisons pas davantage le Saint-Esprit, les Trois sont Un.

[Lien défectueux]

Nous le savons ce que l’Esprit Saint de Jésus et du Père a réalisé jusqu’ici dans notre vie. Nous savons ce que le Saint-Esprit fait aussi dans notre vie présentement. Nous découvrirons ensuite ce qu’il réalisera en passant dans notre âme, notre cœur, notre esprit, dans le futur. Nous n’en croirions pas la dimension et les possibilités si l’Esprit nous racontait tout ce qu’il est capable de faire en nous et en passant par nous.

Ne bloquons pas le Saint-Esprit à une seule réalité. Ne lui dictons pas ce que nous voulons. Mais laissons-lui décider ce qu’il veut pour chaque personne dans l’Église, afin de nous donner la force, la justice, la tempérance, la prudence, les vertus théologales, les charismes, les dons, les fruits, etc.

Gardons le courage et la détermination de vouloir le Saint-Esprit dans notre vie et de marcher ensemble, malgré nos différences qui sont autant de beautés pour les uns et les autres.

Livre : La joie au ciel!
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » lun. 30 nov. 2020, 14:57

246. Nettoyons notre aire

Préparons notre cœur :
« Alors, enlevez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous, et tournez votre cœur vers le Seigneur, le Dieu d’Israël. » Josué, chapitre 24, verset 24

C’est la clef, afin de devenir libre. Au jour le jour, laissons les illusions, les automatismes qui figent et emprisonnent à notre insu, les dérèglements spirituels dont nous devenons habitués. Refusons ces « dieux étrangers ».

Les pensées destructrices, les manipulations, les médisances sont autant de fermetures du cœur envers soi, envers les autres et envers la Trinité.
Revenons au cœur à Cœur avec Dieu. Faisons le tri de ce qui nous empêche d’être libres. Allons à Dieu avec un cœur d’enfant, libéré de tout enfermement. Jésus nous y invite :
« Laissez les enfants, ne les empêchez pas de venir à moi, car le Royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent. » Matthieu, chapitre 19, verset 14

Image

Laissons-nous aimer de Dieu, comme l’enfant s’abandonne sur le cœur de ses parents. Remettons-lui nos craintes, nos attaches et célébrons dans la joie et la paix.

Si nous poursuivons des conditionnements négatifs, des conditionnements de peurs ou d’illusions, (dieux étrangers) nous récolterons l’amertume de nos plantations.

C’est rassurant de savoir qu’il n’y a que deux choix. C’est l’un ou l’autre ; Dieu ou le mal.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mar. 01 déc. 2020, 15:15

247. Dieu ne peut pas maudire

Jérémie semble dire ceci au nom de Dieu :
« Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel, qui s’appuie sur un être de chair, tandis que son cœur se détourne du Seigneur. » Jérémie, chapitre 17, verset 5

Jérémie, comme tous les prophètes de son temps, essaie de comprendre ce que Dieu lui transmet et de le partager de la manière la plus appropriée au peuple.

Image

Tout en donnant un enseignement ou une règle de conduite de la part de Dieu, le prophète y inclus parfois des pensées inhumaines.
Soyons-en certains. Tous les textes de la Bible sont voulus de Dieu. Ils nous permettent de découvrir que l’humanité ne réussit pas toujours à reconnaitre l’Amour de Dieu.

Dieu est Amour, il ne maudit pas. C’est la personne qui s’éloigne de l’Amour de Dieu qui se maudit elle-même.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mer. 02 déc. 2020, 13:58

248. Dieu ne peut pas détruire

Jérémie voit la sagesse de Dieu dans le potier qui travaille sur le tour et qui façonne un vase :
« le vase qu’il façonne de sa main avec l’argile est manqué. Alors il recommence, et il fait un autre vase, selon ce qu’il est bon de faire, aux yeux d’un potier. » Jérémie, chapitre 18, verset 4

Dieu souhaite que le vase soit remodelé par la vérité, la pureté, la sagesse. Dieu souhaite que son œuvre soit reformée. Il souhaite l’aider.

Mais, si la terre est trop sèche, elle ne tiendra pas, si elle est trop humide, elle ne se laissera pas former.

Image

La terre sèche, c’est l’humain qui se tient loin de Dieu et il manque de ressources pour mener à bien sa mission.

La terre trop humide est comme celui qui se glorifie lui-même, au lieu de laisser Dieu lui offrir la saine mesure de sa grâce.

Il ne reste que la terre malléable qui demeure en Dieu et où Dieu peut la façonner à sa guise. Ensuite, il pourra remplir le vase, puis demeurer en lui.

Dieu « le potier » ne peut pas manquer son œuvre. C’est l’œuvre qui n’est pas ajustée à la main et à la volonté du potier.
Or, ce que Dieu dit en réalité à Jérémie, c’est que l’humain, représenté par la terre, apprenne à être ajusté à sa volonté. Dieu pourra alors continuer son œuvre en et à travers sa créature.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » jeu. 03 déc. 2020, 15:45

249. Pardonnons aux écrivains

Nous disons que pour pardonner, nous devons aller au-delà du don, par-dessus le don. Pour pardonner, il importe de nous arrêter et prendre le temps de bien observer la situation, pour ensuite pardonner.

Pardonnons à tous les auteurs qui, avec un manque de connaissance, tout à fait normale, ont placé sur le dos de Dieu beaucoup de paroles contraires qui nuisent à son Amour.

Si un zèbre réalisait une peinture de Dieu, il le peindrait avec des lignes noires et blanches. Nous peignons trop souvent Dieu comme nous pensons qu’il est et non pas comme il est.

En lisant la Bible, nous devons aller encore plus à fond pour comprendre Dieu. Les humains ont donné une représentation de Dieu qui, des fois, est vengeresse, inhumaine, voire un tyran.

[Lien invalide]

Imaginons une belle pièce de théâtre, avec l’expression des personnes que cela suppose. Voici ce qui est placé, par Jérémie, dans la bouche de Dieu, pour la ville de Sion :
« Oui, comme un ennemi je t’ai blessée — sévère correction ! Sur la masse de tes fautes, tes péchés n’ont cessé de s’accroitre. Qu’as-tu à crier à cause de ta blessure ? Ta peine est incurable. Sur la masse de tes fautes, tes péchés n’ont cessé de s’accroitre : c’est pourquoi je t’ai infligé cela. » Jérémie, chapitre 30, versets 14 à 15

C’est comme si Dieu blesserait une personne par une « sévère correction », si elle ne l’écoute pas. Mais c’est la personne qui se blesse par ses fautes. Dieu ne peut qu’Aimer.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » ven. 04 déc. 2020, 13:47

250. Amour Total et Définitif

Dieu ne peut être qu’Amour. Quoique, encore aujourd’hui, nous ayons des pensées d’auteurs qui ressemblent à ceux décrits dans la Bible.
Aventurons-nous bien au-delà du pardon pour connaitre Dieu.

Pardonnons aux êtres humains d’avoir placé un fardeau trop lourd sur les épaules de Dieu. Puis, changeons notre perception sur Dieu et reconnaissons qu’il est Amour Total et Définitif.

Image

Reconnaissons nos propres torts et notre propre cheminement rempli d’hésitation, d’encombrement et de faussetés qui embrouillent l’image de Dieu. Cela demande du temps pour y arriver.

Dans ce récit, quelques-uns reconnaissent Dieu. Jésus est venu pour nous montrer qui il est. Dieu veut guérir chaque personne. Sommes-nous prêts à être guéris :
« Les gens de cet endroit reconnaissent Jésus ; ils font avertir toute la région, et on lui amène tous les malades. Ils le supplient de leur laisser seulement toucher la frange de son manteau, et tous ceux qui le font sont sauvés. » Matthieu, chapitre 14, versets 35 à 36

Reconnaissons l’Amour de Dieu et laissons-le nous toucher le cœur. Qu’il transforme notre image faussée sur lui. Redécouvrons sa réelle image. Laissons-nous sauver par Jésus.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

[Intervention de la modération: Vos images ont une vie de courte durée (la plus ancienne sur ce fil date du début novembre!). En conséquence, nous vous demandons d'éviter d'illustrer vos messages, cela nous évitera d'avoir à supprimer tous les liens invalides. Nous vous rappelons que la modération est bénévole et ne dispose pas d'un temps illimité. Merci de votre compréhension. ]

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » sam. 05 déc. 2020, 14:07

251. Dieu ne condamne pas

Parfois Dieu semble sévère :
« Le Seigneur s’irrite contre Salomon parce qu’il s’est détourné du Seigneur Dieu d’Israël. » 1er livre des Rois, chapitre 11, verset 9
Dieu « s’irrite » devant l’impiété de Salomon. Mais Dieu, en réalité, n’a pas besoin de s’irriter, puisque c’est Salomon qui se persécute lui-même avec son impiété. Les paroles et gestes malsains de Salomon l’irritent lui-même.

La lumière intérieure que Dieu nous a donnée, nous permet de juger entre ce qui est bien et ce qui est moins bien. Dieu nous a tout donné ; il nous reste à bien nous en servir. Mal nous servir des grâces de Dieu, c’est nous condamner nous-mêmes, au mal.

Image

Dans les deux textes suivants, nous avons un résumé sur l’importance d’être éclairés pour bien choisir entre le mal et le bien :
La contemplation est regard de foi, fixé sur Jésus. « Je L’avise et Il m’avise », disait le saint curé d’Ars en prière devant le Tabernacle (cf. F. Trochu, Le curé d’Ars Saint Jean Marie Vianney, p. 223-224).

Cette attention à Jésus est renoncement au « moi ». Son regard purifie le cœur. La lumière du regard de Jésus illumine les yeux de notre cœur ; elle nous apprend à tout voir dans la lumière de sa vérité et de sa compassion pour tous les hommes.

La contemplation porte aussi son regard sur les mystères de la vie du Christ. Elle apprend ainsi « la connaissance intérieure du Seigneur » pour l’aimer et le suivre davantage (cf. S. Ignace, ex. spir. 104). Catéchisme de l’Église Catholique, ## 2715-16. Site internet :http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P9H.HTM

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » dim. 06 déc. 2020, 13:27

252. La faute sur Dieu

Parfois, au cours d’une vie, nous pouvons nous retrouver dans un dérapage personnel ou de groupe, mais Dieu n’y est pour rien. C’est nous qui tombons et cela nous ébranle. Une réflexion sur la situation, nous l’espérons, conduira à une plus profonde conversion.

Le dérapage personnel peut arriver de manière volontaire ou à l’improviste, comme lorsque nous glissons et tombons sur la glace. C’est très désagréable de tomber sur la glace l’hiver. Nous ressentons un sentiment d’impuissance, un sentiment de frustration. Cette frustration, nous la déposons souvent sur le compte de la glace.

Spirituellement, lorsque nous vivons un problème qui se produit à l’improviste, c’est différent, parce que nous n’avons pas un mal physique, mais un mal contre l’âme. Et ce mal n’est presque pas détectable ou observable. Il peut être très subtil.

Parfois, nous déposons cette frustration sur le compte des autres ou sur Dieu. Alors, comment faire pour ne pas tomber dans un piège spirituel ? Vous avez sûrement vos méthodes.

Nous pouvons observer chaque soir le déroulement de notre journée. La rétrospective de notre journée est un moyen de détecter ce qui est vrai du faux, ce qui est bien du mal. C’est l’occasion d’observer notre comportement envers les autres et envers Dieu.

Pourquoi avons-nous agi de telle façon, dans telle situation ? Nous n’avons pas de meilleur enseignant que notre observation sur nous-mêmes. Mais aussi, une observation saine sur les autres nous permet de nous ajuster, surtout lorsqu’il y a des contraintes.

Nous pouvons être à blâmer. Mais vérifions aussi dans notre cœur si l’autre est à blâmer, pour une parole ou un acte injuste. Puis, remettons cette difficulté à Jésus, afin de ne pas nous en forger une idée fixe. Nous évoluons et chaque personne évolue.

Donner avec le cœur, parler avec le cœur, vivre avec le cœur, avec le bon sens que Dieu nous offre, c’est nous doter de tout ce qu’il y a de plus précieux, de ce qu’il y a de mieux pour nous. C’est aussi nous permettre l’ouverture de la voie vers un cœur à Cœur avec Dieu.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » lun. 07 déc. 2020, 13:44

253. Déraper

Déraper spirituellement de manière volontaire, c’est lorsque nous commençons à délaisser certaines pratiques de la foi, la messe, la Parole de Dieu, les réunions de prières, pour aucune raison valable. Et pour une manipulation de la volonté, c’est lorsque nous trouvons des fausses raisons qui ne sont que des moyens de justifier notre tiédeur. Il est donc important d’observer ce qui nous restreint et nous ralentit. Cela permet de nous ajuster, si nécessaire.

C’est différent s’il y a de la fatigue morale ou physique qui nous limite. Nous le savons, lorsque nous sommes dans l’incapacité morale ou physique qui nous empêche de réaliser, dans la foi, ce que nous souhaiterions.

La fatigue morale peut, en effet, se produire lorsque nous faisons trop d’exercices spirituels, par crainte de ne pas être purs ou parfaits. L’orgueil prendra le relais. Il est recommandé de vivre un rythme de prière qui nous convient et de faire confiance à la miséricorde de Dieu.

Image

Un athlète ne soulève pas des poids et altères toute la journée. Nous ne pourrons jamais en réaliser assez, mais nous avons confiance qu’avec l’effort réaliste que nous déployons, Dieu nous soutient.

Nous pouvons aussi nous offrir des moments de gratuité avec le Seigneur et avec les autres, voire parfois même seul avec un bon livre, une bonne musique, le silence, par exemple et varier nos exercices spirituels. Juste prendre du temps avec Dieu. Cela sonne doux à notre conscience. Le présent ne compte pas en Dieu.

Respecter nos limites, reconnaitre nos faiblesses et nos forces, devenir de plus en plus nous-mêmes, est une prière agréable à Dieu.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mar. 08 déc. 2020, 14:40

254. Job est découragé

Job est éprouvé et découragé. Il ne sait plus quoi faire ni quoi dire. Il était riche et béni d’une famille. Il était bien vu de son entourage. Il avait ce dont tout homme de son temps rêve de posséder.

Le danger se situe là, exactement. Lorsque quelqu’un possède tout, qu’est-ce qu’il lui reste à conquérir ou à gagner ? Il risque de s’asseoir avec ses acquis et d’attendre que le temps passe.

Dès que Job s’assoit et demeure sur place, il n’avance plus et il ne recule plus. Il se coince. Il est devenu conscient de tout ce qu’il a.
Ensuite, il commence à se plaindre et à craindre de tout perdre. Il est piégé dans ce cercle vicieux.

Image

Job est à bout, il ne ressent plus la présence de Dieu et il se tourne vers ses amis :
« Ayez pitié de moi, ayez pitié de moi, vous du moins, mes amis, car la main de Dieu m’a frappé. Pourquoi me poursuivre comme Dieu lui-même ? Ne serez-vous jamais rassasiés de ma chair ? » Job, chapitre 19, versets 21 à 22

Dans la tourmente, Job déclare que Dieu l’a frappé. Mais Dieu ne l’a pas frappé. Dieu n’est qu’Amour. Job vit le combat de s’être éloigné de Dieu.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Quæstor
Quæstor
Messages : 263
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mer. 09 déc. 2020, 13:36

255. Nos défauts

Job dit :
« Je suis pur, sans péché, je suis net, et en moi pas de faute. Or Dieu invente des griefs contre moi ; il me tient pour son ennemi. » Job déclare : « J’ai raison, mais Dieu écarte mon droit.

Malgré mon bon droit, je passe pour menteur ; une flèche est en moi, blessure incurable, sans que j’aie péché. »
Y a-t-il un homme comme Job ? Il boit le sarcasme comme de l’eau. Il chemine en compagnie des malfaiteurs et fait route avec les hommes de méchanceté.

Car il a dit : « L’homme ne gagne rien à mettre sa joie en Dieu. » Job, chapitre 33, versets 9 à 10. Chapitre 34, versets 5 à 9

Voici comment la vie de Job bascule. C’est lorsqu’il commence à tout rejeter sur le dos de Dieu. Il est déçu et il en veut à Dieu. Il s’en prend à Dieu et il récrimine contre Dieu.

Image

Élihou décide de lui parler :
« Penses-tu être dans ton droit, » quand tu déclares : « J’ai raison contre Dieu, » quand tu lui dis : « Toi, que t’importes, et pour moi quel profit, si je pèche ou non ? » Job, chapitre 35, versets 1 à 2
Grâce à son ami Élihou, un ami sage, Job est placé devant Dieu.

C’est cet ami dont nous sommes appelés à être avec les personnes qui ne comprennent pas Dieu. Nous pouvons les aider et les resituer devant Dieu, de manière charitable, vraie et ferme. C’est aussi cet ami dont nous avons besoin dans des moments plus difficiles.

En fait, lorsque quelqu’un s’ingénie à trouver des défauts à Dieu, il se place dans un combat perdu à l’avance. Car qui peut dénoncer les défauts de Dieu sans voir les siens ? Et qui peut dénoncer les défauts de Dieu, lui qui n’a aucun défaut ?

Tous les défauts sont de nous, mais nous cherchons un coupable. Si ce ne sont pas les personnes autour de nous qui sont coupables, si nous pensons aussi que nous ne sommes coupables de rien, nous allons projeter cette culpabilité sur Dieu.

Livre : Révélons Dieu
Normand Thomas

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3285
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Méditations

Message non lu par Trinité » mer. 09 déc. 2020, 22:07

Bien-sûr mon cher Normand, cela vient de notre incompréhension!
Mais , même notre Seigneur Jésus sur la croix a douté !
"Mon Dieu, mon Dieu,pourquoi m'avez vous abandonné"
Je ne pense pas que ce doute viendrait d'un psaume qu'il aurait repris, en cette circonstance.
Le doute, et l'interrogation des épreuves font partie de la vie de l'homme!

Carolus
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1068
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: Méditations

Message non lu par Carolus » mer. 09 déc. 2020, 22:39

Trinité a écrit :
mer. 09 déc. 2020, 22:07
Trinité :

Mais , même notre Seigneur Jésus sur la croix a douté !
Merci de votre réflexion, cher Trinité. :)
Trinité a écrit :
mer. 09 déc. 2020, 22:07
Trinité :

"Mon Dieu, mon Dieu,pourquoi m'avez vous abandonné"
Vous citez la parole de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ sur la Croix.
Trinité a écrit :
mer. 09 déc. 2020, 22:07
Trinité :

Je ne pense pas que ce doute viendrait d'un psaume qu'il aurait repris, en cette circonstance.
Considérons donc le psaume en question :
Ps 21, 2 Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?
Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ fait allusion à ce psaume.

Il s’agit d’un psaume messianique.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 13 invités