Méditations

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mar. 30 avr. 2024, 12:14

234. Avance !


Dieu connait ses amis. Dieu connait les personnes qui le suivent et qui espèrent réaliser sa volonté. Le Seigneur dit à Paul :
« Sois sans crainte : parle, ne garde pas le silence. Je suis avec toi, et personne ne s’en prendra à toi pour te maltraiter, car dans cette ville j’ai pour moi un peuple nombreux. » Actes des Apôtres, chapitre 18, verset 9

C’est comme si Dieu nous dit : « Sois sans crainte, continue à parler, ne reste pas muet. Cesse de t’en faire. Ne te fie pas seulement à ce que tu vois, à ce que tu entends et à ce qui peut te décourager.

Avance ! Dépasse ta première impression de cette ville. Oui, tu as vécu des moments difficiles, mais il y aura des fruits. » C’est ce que semble dire aussi le Seigneur à Paul.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Évangélisons, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mer. 01 mai 2024, 12:42

235. Reflet de l’œuvre de Dieu


Aujourd’hui, le Seigneur nous parle à nous aussi. Nous nous en faisons pour bien des choses. Nous ne voyons pas toutes les personnes qui suivent Jésus réellement, avec le cœur.

Dieu sait tout ce qui se réalise en secret dans les cœurs. Dieu sait qu’il y a des personnes qui font sa volonté et qui sont au chevet de personnes malades, qui étendent la main pour offrir de l’argent ou de la nourriture, qui ouvrent grand les bras pour offrir des soins de santé ou de l’amour gratuitement, qui sont sur les routes à évangéliser. Nous ne les connaissons pas tous, mais le Père, le Saint-Esprit et Jésus les voient agir et parler. Leurs œuvres vont en étonner beaucoup, reflet de l’œuvre de Dieu.

C’est comme si Jésus nous dit : « Continue d’être mon disciple, continue de réaliser ce que je te demande. Ce n’est pas grave si tu ne vois pas tout ce qui se réalise, car moi je le vois. Je te garde dans l’humilité et je t’aime. C’est moi qui convertis, c’est moi qui rejoins les cœurs. Je ne te demande que de demeurer dans mon Amour ».

Jésus nous dit comme dans le texte de Jean :
« Vous aussi, maintenant, vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera. » Jean, chapitre 16, verset 22

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Évangélisons, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » jeu. 02 mai 2024, 12:14

236. Branchés à la source


« Vous aussi, maintenant, vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera. » Jean, chapitre 16, verset 22

Jésus semble nous dire : « Oui, peut-être maintenant vous êtes dans la peine, vous ne voyez pas clair, vous semblez lancer le grain au vent et il ne semble pas tomber dans une terre accueillante. Mais votre cœur se réjouira, vous serez dans l’allégresse, parce que vous m’aurez suivi et vous aurez fait la volonté de mon Père sous la mouvance de l’Esprit Saint. Ayez confiance ! N’ayez pas peur ! »

Puis Jésus ajoute :
« En ce jour-là, vous ne me poserez plus de questions. Amen, amen, je vous le dis : ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. » Jean, chapitre 16, verset 23

Les questions ne sont plus nécessaires quand Jésus passe par notre vie, par notre cœur, quand nous sommes branchés à la source.

Demandons au Père, par le nom de Jésus, de nous aider à trouver la confiance, que le Père se réjouisse de nous voir suivre Jésus pour le bien des âmes. Comme Thérèse de Lisieux, qui n’est jamais sortie après être entrée au cloître, puissions-nous croire que Dieu agit dans les cœurs, même si nous pensons avoir les mains vides.

Une nuit, le Seigneur dit à Paul dans une vision : « Sois sans crainte : parle, ne garde pas le silence ».

Quand nous nous approchons du Seigneur, nous développons la confiance d’évangéliser avec les témoignages de foi que nous rendons et les actes que nous posons.

Avec Jésus, notre mission prend de l’ampleur et de l’assurance. Prier, méditer la Parole avec une présence régulière à la messe, et nous entrons continuellement en relation avec Jésus.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Évangélisons, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » ven. 03 mai 2024, 13:26

237. Dans le cœur de Dieu


Nous pouvons observer de plus en plus le Seigneur agir dans les cœurs et la vie des personnes autour de nous. Aussi, en devenant plus patients avec nous-mêmes, nous deviendrons plus patients devant les quelques travers chez les autres. Croire davantage en Jésus nous conduit sur les chemins avec lui.

Ce n’est pas toujours simple ni facile, surtout lorsque nous sommes distraits, mais nous savons que faire connaitre Jésus, c’est possible. Jésus nous dit :
« Amen, amen, je vous le dis : vous allez pleurer et vous lamenter, tandis que le monde se réjouira ; vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en joie. » Jean, chapitre 16, verset 20

Parfois même, nous crierons dans le désert comme Jean le Baptiste, et nous aurons l’impression que personne n’écoutera, mais l’Esprit Saint est actif dans le monde. Nous n’avons qu’à l’observer agir dans la vie et le cœur des gens.
Jésus ajoute :
« Maintenant, vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai, et votre cœur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera. » Jean, chapitre 16, verset 22

La joie de Dieu est tellement profonde et intense que personne ne peut nous la ravir. La joie est en Dieu et de Dieu.

L’unique but de la mission est d’entrer dans le cœur de Dieu et se laisser aimer. Que le règne de Dieu s’établisse dans notre cœur. Puis, continuons de demander à Jésus de nous guider jour après jour et laissons-nous embarquer par lui dans la touchante et inspirante aventure de la foi, de l’évangélisation.
Acceptons d’être joyeux et audacieux, remplis d’espérance, puisque nous voyons que le Saint-Esprit continue son œuvre dans le monde.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Évangélisons, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » sam. 04 mai 2024, 12:19

238. Avec Jésus


L’évangélisation se réalise dans la mesure où nous sommes en communion avec Jésus. Sans Jésus, sans l’accueil de son Amour dans notre cœur, il n’y a pas d’évangélisation et la mission est nulle.

Quelle que soit la fonction ou la mission dans l’Église, pour arriver au succès, nous devons être en marche avec Jésus. C’est ce que les premiers Apôtres ont compris. L’auteur des Actes des Apôtres nous le décrit bien :
« Après y avoir passé quelque temps (à Antioche), Paul partit. Il parcourut successivement le pays galate et la Phrygie, en affermissant tous les disciples. » Actes des Apôtres, chapitre 18, verset 23

Paul a du succès et ce succès est redevable à Jésus. C’est avec Jésus que Paul réussit la mission.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Évangélisons, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » dim. 05 mai 2024, 13:10

239. Vivre la mission avec Jésus


La recommandation de Jésus est claire. Il s’adresse à notre liberté. Il nous laisse libre de choisir une mission avec lui ou sans lui. Si nous vivons notre mission avec Jésus, voici ce qu’il nous propose :
« En ce jour-là, vous ne me poserez plus de questions. Amen, amen, je vous le dis : ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom ; demandez, et vous recevrez : ainsi votre joie sera parfaite. » Jean, chapitre 16, versets 23 à 24

Pendant que Jésus était avec les Apôtres, ils n’avaient rien à lui demander. Jésus s’occupait de tout. Mais maintenant que Jésus n’est plus avec eux, il les invite à lui demander tout, à demeurer uni à lui, à évangéliser avec lui, à tout réaliser avec Lui, afin de réussir la mission d’évangéliser.

La joie est liée à la demande que nous lui faisons pour le salut et la sainteté de l’humanité.

Demandons à Jésus d’évangéliser en passant par nous. Nous voulons être des instruments de précision à son service pour le salut des humains. Demandons tout à Jésus, afin que le salut se réalise dans le monde, dans le cœur des personnes et que la gloire de Dieu éclate au grand jour.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Évangélisons, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » lun. 06 mai 2024, 12:12

240. Témoigner


« Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur [une seule brebis] qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. » Luc, chapitre 15, verset 7

Oser témoigner, c’est rendre grâce à Dieu pour les merveilles qu’il accomplit dans notre vie. Ses merveilles sont toujours en nous, mais nous avons la tendance à être gênés, à nous en tenir éloignés, à nous laisser égarer, à chercher partout sans trouver de réponse ou sans que d’autres nous en offrent.

Dieu Aime sa merveille, le trésor que nous sommes, puisqu’il nous crée avec son Amour. Il ne sait rien faire d’autre que de nous Aimer.

Des personnes ont été des modèles pour moi. En nommer un seul serait faire injustice à d’autres. Les personnes qui lisent ces lignes et qui se sentent concernées d’avoir participé à ma vie de foi, considérez que vous comptez parmi ceux qui m’ont aidé à connaitre et à suivre Jésus. Union de prière.

Et que dire de Marie et de Joseph, de tous les saints qui se sont élancés avec joie et enthousiasme à ma poursuite pour m’aider dans la conversion de chaque jour, l’unique cheminement qui mène au Cœur Sacré de Jésus. Que la Trinité soit louée !

N’est-ce pas notre unique mission de faire découvrir Jésus par des pensées, des paroles et des gestes évangélisateurs ? Que de grâces que de pouvoir témoigner ! Cela nous met en marche avec Jésus pour le monde. Cela transforme quelque chose en nous et en d’autres personnes.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : La joie au ciel!, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mar. 07 mai 2024, 12:15

241. Un enfant qui se sait aimé


Salomon est le fils de David et il devient roi d’Israël. Il est rendu à une étape de sa vie où il comprend la nécessité de devenir davantage l’ami de Dieu.
Il veut suivre un chemin droit et s’ancrer davantage dans la vérité. Il souhaite bien faire comme un enfant qui se sait aimé. Salomon a une relation privilégiée avec Dieu.

Le roi Salomon nous donne une très bonne idée d’une personne qui vit la conversion. Spirituellement, il fait un bond. Il demande à Dieu :
« Donne à ton serviteur un cœur plein de jugement pour gouverner ton peuple, pour discerner entre le bien et le mal, car qui pourrait gouverner ton peuple, qui est si grand ? » 1er livre des Rois, chapitre 3, verset 9

Le jugement n’est pas une méthode pour juger témérairement de l’expérience négative de la vie des autres. C’est une manière d’être éveillé à ce que les autres vivent, de prier pour eux et de les guider vers Dieu lorsque cela est nécessaire.

Nous pourrions dire : « Donne-nous un cœur plein de jugement pour aimer notre prochain, pour discerner entre le bien et le mal. Pour aider dans le bien et pour remettre à Dieu le mal. Qui pourrait aimer sans toi, Dieu ? »

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : La joie au ciel!, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mer. 08 mai 2024, 11:59

242. Dieu accorde la sagesse


Discerner entre le bien et le mal est une porte ouverte à la conversion parce que cela nous aide, avec un bon jugement, à mieux nous détourner du mal, avancer vers l’Amour, vers Dieu et lui laisser la place dans notre vie.

Le roi Salomon demande quelque chose de juste, de base et en même temps de majeur à Dieu pour le fondement de sa foi, c’est de bien veiller sur le peuple de Dieu, avec sagesse. Quelle grâce pour des employés, quand le patron demande à Dieu de bien gouverner.

Cette relation entre Salomon et Dieu est assez unique dans l’Ancien Testament. Salomon ne demande, ni la richesse ni la mort de ses ennemis (ce que Dieu ne peut pas lui donner, de toute façon, puisqu’il est Amour), mais Salomon souhaite recevoir ce qu’il y a de meilleur en Dieu.

Cette demande de Salomon plait au Seigneur, qui lui dit :
« Puisque c’est cela que tu demandes, et non pas de longs jours, ni la richesse ni la mort de tes ennemis, mais puisque tu demandes le discernement, l’art d’être attentif et de gouverner, je fais ce que tu as demandé : je te donne un cœur intelligent et sage, tel que personne n’en a eu avant toi et que personne n’en aura après toi. » 1er livre des Rois, chapitre 3, versets 10 à 12

Nous pouvons apprendre de la sagesse de Salomon. Il ne recherche pas le pouvoir, ni la richesse.

Salomon demande, en réalité, ce que Dieu lui offre déjà. Ses intentions sont pures et sa vie est bénie. Dieu lui accorde la sagesse.

Dieu nous offre tout ce qu’il y a de meilleur pour notre existence. Demandons-lui ce qui est juste. Pour ma part (l’auteur), ma prière en ce sens est : « Seigneur, donne-moi la grâce d’accueillir, d’accepter tes grâces ».

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : La joie au ciel!, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » jeu. 09 mai 2024, 12:35

243. Un cœur sage


La sagesse de Salomon est un don de Dieu. Dieu lui accorde sa présence, ce dont il a le plus besoin et un cœur sage et intelligent.

Dieu nous accorde aussi toujours ses grâces et un cœur sage et intelligent, mais il souhaite que nous lui demandions comme Salomon, simplement pour que nous puissions en être davantage conscients.

Demandons à Dieu ce qu’il a de meilleur. De toute manière, il ne peut nous offrir quelque chose qui n’est pas bon, qui n’est pas sain, qui n’est pas Amour. Ce n’est pas pour faire plaisir à Dieu que nous devons lui demander, mais c’est pour nous permettre une expérience sainte par une démarche personnelle. Nous avons ainsi le désir de demeurer en Dieu.

En bref, Dieu donne déjà le nécessaire, mais le lui demander nous unit à sa volonté. Sans lui demander, nous ne prenons pas conscience de son Amour pour nous.

Sur la terre, comme humains, nous avançons lorsque nous voulons obtenir quelque chose. Nous devons faire ainsi par une démarche régulière avec Dieu, afin de nous garder en conformité avec ce qu’il nous propose.
Salomon nous conduit à un bon exercice à réaliser. Qui l’eut cru que quelqu’un qui a vécu près de trois mille ans passés serait celui qui nous donnerait le goût de demander ce qui est de meilleur à Dieu !

Lorsque nous sommes de plus en plus près de la volonté de Dieu, tout va mieux. Le poids des ressentiments passés, l’inquiétude du lendemain, la crainte du futur s’éloignent de notre vie. S’ajuster à la volonté de Dieu permet à la lumière d’entrer, à la joie de s’installer et à la paix de devenir une expérience constante.

Le roi Salomon est rendu à une étape de sa vie où il comprend la nécessité de devenir davantage l’ami de Dieu. Il souhaite vivre droit et dans la vérité. Il craint Dieu, mais comme un enfant qui veut bien faire, puisqu’il se sait aimé. Il vit dans la grâce de Dieu.

Par contre, si une personne recherche la gloire et la popularité, elle risque aussi de se les procurer, mais ce ne sera pas un don de Dieu, plutôt un éloignement de Dieu, un orgueil humain. À force de ne pas rechercher le bien, le bon, le beau, le réel et le vrai, des personnes se piège dans le mal.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : La joie au ciel!, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » sam. 11 mai 2024, 12:53

245. Les grâces que nous recevons


Jésus nous propose d’évangéliser :
« Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. » Matthieu, chapitre 28, versets 19 à 20a

Est-ce que nous pouvons même imaginer toutes les grâces que nous recevons pour aller en mission, si nous l’écoutons ?

C’est l’Esprit de Jésus et du Père qui guide son Église, qui nous guide dans notre marche, qui est notre garantie de la présence de Jésus en nous. Nous avons la grâce spéciale d’être dans l’Église Catholique avec une dimension marquée de l’Esprit Saint. C’est la Bénédiction pour l’Église. C’est un privilège pour nous.

L’Esprit Saint est en parfaite communion avec le Père et le Fils. Lorsque nous prions le Saint-Esprit, il est impossible d’être éloigné du Père et du Fils. Marie est présente aussi. Tous les saints sont alors réunis avec nous.

En priant le Saint-Esprit, nous n’excluons pas le Père ni le Fils. Les trois sont éternellement unis. Nous ne faisons pas du favoritisme, nous sommes en Dieu lorsque nous marchons avec le Saint-Esprit. Nous ne favorisons pas davantage le Saint-Esprit, les Trois sont Un.

Nous le savons ce que l’Esprit Saint de Jésus et du Père a réalisé jusqu’ici dans notre vie. Nous savons ce que le Saint-Esprit fait aussi dans notre vie présentement. Nous découvrirons ensuite ce qu’il réalisera en passant dans notre âme, notre cœur, notre esprit, dans le futur. Nous n’en croirions pas la dimension et les possibilités si l’Esprit nous racontait tout ce qu’il est capable de faire en nous et en passant par nous.

Ne bloquons pas le Saint-Esprit à une seule réalité. Ne lui dictons pas ce que nous voulons. Mais laissons-lui décider ce qu’il veut pour chaque personne dans l’Église, afin de nous donner la force, la justice, la tempérance, la prudence, les vertus théologales, les charismes, les dons, les fruits, etc.

Gardons le courage et la détermination de vouloir le Saint-Esprit dans notre vie et de marcher ensemble, malgré nos différences qui sont autant de beautés pour les uns et les autres.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : La joie au ciel!, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » dim. 12 mai 2024, 12:23

246. Devenir libre


Préparons notre cœur :
« Alors, enlevez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous, et tournez votre cœur vers le Seigneur, le Dieu d’Israël. » Josué, chapitre 24, verset 24

C’est la clef, afin de devenir libre. Au jour le jour, laissons les illusions, les automatismes qui figent et emprisonnent à notre insu, les dérèglements spirituels dont nous devenons habitués. Refusons ces « dieux étrangers ».
Les pensées destructrices, les manipulations, les médisances sont autant de fermetures du cœur envers soi, envers les autres et envers la Trinité.

Revenons au cœur à Cœur avec Dieu. Faisons le tri de ce qui nous empêche d’être libres. Allons à Dieu avec un cœur d’enfant, libéré de tout enfermement. Jésus nous y invite :
« Laissez les enfants, ne les empêchez pas de venir à moi, car le Royaume des cieux est à ceux qui leur ressemblent. » Matthieu, chapitre 19, verset 14
Laissons-nous aimer de Dieu, comme l’enfant s’abandonne sur le cœur de ses parents. Remettons-lui nos craintes, nos attaches et célébrons dans la joie et la paix.

Si nous poursuivons des conditionnements négatifs, des conditionnements de peurs ou d’illusions, (dieux étrangers) nous récolterons l’amertume de nos plantations.

C’est rassurant de savoir qu’il n’y a que deux choix. C’est l’un ou l’autre ; Dieu ou le mal.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Révélons Dieu, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » lun. 13 mai 2024, 12:54

247. Reconnaitre l’Amour de Dieu


Jérémie semble dire ceci au nom de Dieu :
« Maudit soit l’homme qui met sa foi dans un mortel, qui s’appuie sur un être de chair, tandis que son cœur se détourne du Seigneur. » Jérémie, chapitre 17, verset 5

Jérémie, comme tous les prophètes de son temps, essaie de comprendre ce que Dieu lui transmet et de le partager de la manière la plus appropriée au peuple.

Tout en donnant un enseignement ou une règle de conduite de la part de Dieu, le prophète y inclus parfois des pensées inhumaines.
Soyons-en certains. Tous les textes de la Bible sont voulus de Dieu. Ils nous permettent de découvrir que l’humanité ne réussit pas toujours à reconnaitre l’Amour de Dieu.

Dieu est Amour, il ne maudit pas. C’est la personne qui s’éloigne de l’Amour de Dieu qui se maudit elle-même.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Révélons Dieu, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mar. 14 mai 2024, 11:47

248. Dieu continue son œuvre


Jérémie voit la sagesse de Dieu dans le potier qui travaille sur le tour et qui façonne un vase :
« le vase qu’il façonne de sa main avec l’argile est manqué. Alors il recommence, et il fait un autre vase, selon ce qu’il est bon de faire, aux yeux d’un potier. » Jérémie, chapitre 18, verset 4

Dieu souhaite que le vase soit remodelé par la vérité, la pureté, la sagesse. Dieu souhaite que son œuvre soit reformée. Il souhaite l’aider.
Mais, si la terre est trop sèche, elle ne tiendra pas, si elle est trop humide, elle ne se laissera pas former.

La terre sèche, c’est l’humain qui se tient loin de Dieu et il manque de ressources pour mener à bien sa mission.

La terre trop humide est comme celui qui se glorifie lui-même, au lieu de laisser Dieu lui offrir la saine mesure de sa grâce.

Il ne reste que la terre malléable qui demeure en Dieu et où Dieu peut la façonner à sa guise. Ensuite, il pourra remplir le vase, puis demeurer en lui.
Dieu « le potier » ne peut pas manquer son œuvre. C’est l’œuvre qui n’est pas ajustée à la main et à la volonté du potier.

Or, ce que Dieu dit en réalité à Jérémie, c’est que l’humain, représenté par la terre, apprenne à être ajusté à sa volonté. Dieu pourra alors continuer son œuvre en et à travers sa créature.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Révélons Dieu, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1787
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mer. 15 mai 2024, 12:47

249. Dieu t’Aime


Nous disons que pour pardonner, nous devons aller au-delà du don, par-dessus le don. Pour pardonner, il importe de nous arrêter et prendre le temps de bien observer la situation, pour ensuite pardonner.

Pardonnons à tous les auteurs qui, avec un manque de connaissance, tout à fait normale, ont placé sur le dos de Dieu beaucoup de paroles contraires qui nuisent à son Amour.

Si un zèbre réalisait une peinture de Dieu, il le peindrait avec des lignes noires et blanches. Nous peignons trop souvent Dieu comme nous pensons qu’il est et non pas comme il est.

En lisant la Bible, nous devons aller encore plus à fond pour comprendre Dieu. Les humains ont donné une représentation de Dieu qui, des fois, est vengeresse, inhumaine, voire un tyran.

Imaginons une belle pièce de théâtre, avec l’expression des personnes que cela suppose. Voici ce qui est placé, par Jérémie, dans la bouche de Dieu, pour la ville de Sion :
« Oui, comme un ennemi je t’ai blessée — sévère correction ! Sur la masse de tes fautes, tes péchés n’ont cessé de s’accroitre. Qu’as-tu à crier à cause de ta blessure ? Ta peine est incurable. Sur la masse de tes fautes, tes péchés n’ont cessé de s’accroitre : c’est pourquoi je t’ai infligé cela. » Jérémie, chapitre 30, versets 14 à 15

C’est comme si Dieu blesserait une personne par une « sévère correction », si elle ne l’écoute pas. Mais c’est la personne qui se blesse par ses fautes. Dieu ne peut qu’Aimer.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Révélons Dieu, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 29 invités