Méditations

« Mon âme aspire vers toi pendant la nuit, mon esprit te cherche dès le matin. » (Is 26.9)
Règles du forum
Forum de partage de méditations chrétiennes
Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » jeu. 15 sept. 2022, 13:06

56. Nous perdons courage

Image

Qu’est-ce qui se passe lorsque nous perdons le courage, dans la marche derrière Jésus ? Suivons le peuple d’Israël. Il récrimine encore contre Dieu et contre Moïse :
« Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte ? Était-ce pour nous faire mourir dans le désert, où il n’y a ni pain ni eau ? Nous sommes dégoûtés de cette nourriture misérable ! » Nombres, chapitre 21, verset 5

Si nous ne gardons pas notre foi alimentée en Jésus, nous allons récriminer (nous plaindre). Pourquoi ceci, pourquoi cela ? Pourquoi pleut-il constamment ?

Au début, le peuple d’Israël avait ressenti que Dieu les sauvait. Mais maintenant ils sont dans le désert et ils ne trouvent pas le chemin. « Pourquoi nous avoir fait monter d’Égypte » ?

Être dans le désert signifie pour nous, que Dieu ne s’occupe pas de nous, qu’il n’est pas présent, qu’il n’est pas là. Nous perdons le but de notre vie, le but de notre cheminement.

Pourtant, Dieu est là, dans le désert. Revenons à la source, à notre relation à Dieu. Éliminons de notre existence, ce qui nous garde captifs.
Jésus déclare :
« Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, Je Suis, et que je ne fais rien de moi-même ; ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. Sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui. » Jean, chapitre 8, versets 28 à 30

Seulement croire en Jésus, n’est pas assez. C’est l’attitude du peuple d’Israël. Il y a un risque de nous laisser aller. Retrouvons-nous simplement, revenons à la source, et recherchons tous les moyens possibles à notre disposition, pour être en marche avec Jésus.

Sommes-nous en marche avec Jésus ou bien nous l’avons laissé à la maison comme l’oiseau en cage que nous protégeons ? Recevons-nous Jésus en nous ? Où l’avons-nous placé ? Dans un tiroir, dans la télévision, dans un bibelot ?

Nous sommes invités à cesser de nous plaindre, souvent subtilement, et oser à nouveau marcher avec Jésus sur le chemin de la sainteté, pour notre salut, vers la vie éternelle. Marchons aussi avec d’autres, derrière Jésus, pour le salut du monde.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » ven. 16 sept. 2022, 12:23

57. Dieu n’élimine pas

Image

Dans le texte de l’Exode, Moïse cherche le Cœur de Dieu. Il est tellement aveuglé par le péché à répétition de son peuple, il en a tellement souffert, qu’il ne peut établir sainement de différence entre le péché du peuple et la miséricorde de Dieu :
« Ma colère va s’enflammer contre eux et je vais les engloutir ! Mais, de toi, je ferai une grande nation. » Exode, chapitre 32, verset 10

Moïse pense que, pour un peuple si infidèle, Dieu va éliminer ce peuple de la planète. C’est très mal connaitre Dieu. Dieu ne peut faire de mal à quiconque. Dieu ne peut avoir aucune autre intention que l’Amour. Il n’est qu’Amour.
Alors, pourquoi Moïse craint-il que Dieu puisse éliminer son peuple ? En ce moment, Moïse pense que Dieu pense comme lui.

Pourtant, le péché et le mal ne sont pas conformes à la réalité de Dieu. Ce n’est absolument pas possible que Dieu pense mal, quand nous pensons mal.
Nous avons des tiraillements, des tentations, des pertes de sens, des éloignements de l’Amour de Dieu qui nous déstabilisent. Ils rendent confus notre manière de penser et de comprendre Dieu. Notre pensée est altérée par le péché et le mal. La confusion ne permet pas de voir Dieu comme il est.

C’est Moïse qui transmet ce message. Dieu voudrait engloutir ce peuple et faire avec Moïse « une grande nation ». Comment faire une grande nation si le peuple est englouti ?

Dieu est Amour, donc il ne peut jamais vouloir éliminer son peuple. Moïse interprète que oui. Or, comment Dieu peut-il maintenant convertir son peuple ? Dieu n’a pas besoin de convertir son peuple, puisque le péché va tellement engloutir le peuple, qu’il n’aura pas d’autre choix que de se détourner du mal et de se retourner vers Dieu.

Puis, comme toujours, Dieu aura les bras ouverts avec l’intention de blottir le peuple sur son Cœur. Mais le peuple a aussi le choix de mourir. Voilà, la liberté des enfants de Dieu.

Si un enfant tombe dans la boue et pleure, le parent va le prendre tout de même dans ses bras. Ensuite, le parent va le laver. Dieu prend le peuple qui est dans la boue et qui pleure, il le console et ensuite, il le lave par l’Amour qui émane de son Cœur.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » sam. 17 sept. 2022, 13:25

58. Pas de conséquence au péché?

Image

Est-ce que cela veut dire qu’il n’y a pas de conséquences au péché ?

Absolument pas. Parce que le péché est un manque, un éloignement de l’Amour de Dieu. Le péché est la mise en action et le mal est la conséquence.
Par le péché, la personne se fait du mal et elle peut aussi se détruire. La seule décision de la personne d’aller vers le mal lui cause des maux.

C’est cela être infidèle à l’Amour de Dieu. Le manque, que nous nous causons par le mal, conduit à la souffrance. Sans l’Amour de Dieu, nous enfonçons dans la boue du mal.

Continuons avec le prochain passage de l’Exode qui n’est pas simple à comprendre, puisqu’il semble en contradiction avec le message de Jésus :
« Aimez vos ennemis. » Matthieu, chapitre 5, verset 44

Observons immédiatement ce qui est écrit dans le Livre de l’Exode :
« Je serai l’ennemi de tes ennemis, je poursuivrai tes persécuteurs. » Exode, chapitre 23, verset 22

Pour un peuple qui est en guerre souvent, nous pouvons supposer qu’il n’a pas compris le message que Dieu lui transmet. Comment Dieu peut-il être un « ennemi », puisqu’il est Amour ?

Il est facile de déduire que Dieu ferait du mal à quelqu’un. Or, Jésus remet le pendule à l’heure. Il confirme que Dieu aime, même les ennemis.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » dim. 18 sept. 2022, 12:38

59. Dieu ne combat personne

Image

Dieu est présent de génération en génération. Il est maintenant avec Josué.
Josué pense que Dieu combat le peuple des Amorrites :
« Ils vous ont fait la guerre, et je les ai livrés entre vos mains : vous avez pris possession de leur pays car je les ai anéantis devant vous. » Josué, chapitre 24, verset 8

Josué suppose que Dieu combat dans la guerre avec eux. Il ne combat pas l’ennemi de guerre de Josué.

Or, Dieu n’a jamais été dans leurs guerres. Dieu n’a jamais anéanti personne. C’est le peuple de ce temps-là qui croyait que Dieu était au milieu de leurs combats et dans leurs victoires, contre des humains.

Lisons :
« Jésus se met à faire des reproches aux villes où avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu’elles ne se sont pas converties. » Matthieu, chapitre 11, verset 20

Contrairement à « l’anéantissement » des gens, par Josué, remis sur le dos de Dieu, les miracles qui viennent de lui témoignent de son Amour pour nous. Mais l’Amour qu’il donne demande qu’il y ait réception de notre part. Nous laisser transformer dans l’Amour de Dieu permet de lui faire confiance de plus en plus.

Redisons à Dieu Trinité que nous voulons accueillir librement l’Amour infini qu’il nous offre. Nous voulons vivre de cet Amour et le partager. Nous voulons que beaucoup de personnes l’accueillent, afin que l’Amour circule librement entre nous et Dieu, ensuite dans le monde. Ne pas accueillir l’Amour de Dieu cause du mal à tous.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Trinité
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 3914
Inscription : lun. 02 févr. 2015, 22:50
Conviction : catholique

Re: Méditations

Message non lu par Trinité » dim. 18 sept. 2022, 22:42

Merci mon cher Normandt!

Grace à vous , je vais peut-être commencer à comprendre l'A.T. :D

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » lun. 19 sept. 2022, 12:10

60. Jean, le bien-aimé

Image

Jean, l’Apôtre de Jésus et évangéliste vit une relation avec Jésus qui est près de la perfection.

Il a ses fautes, mais Jean semble avoir trouvé le bon chemin pour se rendre au Cœur de Dieu. Il nous dévoile la Vérité de Dieu.

Jean est le seul qui résume le Cœur de Dieu et le Cœur de la Bible, en trois mots :
« Dieu est Amour. » 1re lettre de Jean, chapitre 4, verset 16b

Et Jean a écrit juste auparavant :
« Nous avons reconnu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. » 1re lettre de Jean, chapitre 4, verset 16a

Jean parle au « nous » dans cette dernière affirmation, mais est-il conscient de ce que cela implique : « Nous avons reconnu l’amour de Dieu et nous y avons cru ». Cependant, pour l’avoir écrit, Jean doit avoir goûté l’Amour de Dieu au plus profond de son être.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mar. 20 sept. 2022, 14:29

61. Demeurons en Dieu

Image

Jean est près de Dieu. C’est donc possible de croire en Dieu et de connaitre son Amour. Mais jusqu’à quel point en sommes-nous conscients ? Jusqu’à quel point pouvons-nous dire que nous connaissons son Amour ?

Quelques textes dans la Bible donnent l’impression que Dieu n’est pas Amour. Combien de nos contemporains aiment se rebeller contre Dieu et dire qu’avec tout ce qui se passe dans notre monde, Dieu ne peut pas être Amour ? Cela ne fait que continuer.

Ajoutons cet extrait :
« Qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. » 1re Lettre de Jean, chapitre 4, verset 16b

La puissance des mots de Jean nous rappelle de demeurer dans l’Amour pour connaitre Dieu.

Alors, pourquoi nions-nous la Vérité de Dieu ? Quelles sont les raisons pour lesquelles nous contrarions les paroles de Jean ? De manière consciente ou inconsciente, nous supposons que Dieu n’est pas Amour. Pourquoi l’attirance au mal nous conduit-elle jusque-là ?

Il est nécessaire de remettre notre base de données à jour : « Dieu est Amour » et Dieu ne peut être qu’Amour. Peut-être que nous sous-estimons l’Amour de Dieu, mais nous ne pourrons jamais surestimer l’Amour de Dieu.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » mer. 21 sept. 2022, 12:48

62. Dieu ne nous rejette pas

Image

Cette phrase est surprenante :
« Si nous le rejetons [Jésus], lui aussi nous rejettera. » 2e lettre de Paul à Timothée, chapitre 2, verset 12

Remarquons que Paul dit en premier : « Si nous le rejetons ». La première condition pour ne pas entrer dans le salut est de rejeter Dieu. Si nous rejetons Jésus, nous bloquons son Amour. Nous érigeons une barricade entre Jésus et nous.

Paul ajoute que Jésus « aussi nous rejettera ». C’est difficile à croire, mais c’est ainsi que Paul nous transmet sa pensée sur Jésus.

Essayons de comprendre la manière dont Paul s’exprime. Nous savons que Jésus ne rejette personne. Il est toujours près du cœur de chacun.

Paul dit bien : « Si nous le rejetons ». C’est nous qui pouvons le rejeter. Lorsque nous prenons une roche dans notre main et que nous la rejetons, la roche n’est plus dans notre main.

Si nous rejetons Jésus, est-ce qu’il sera encore dans notre cœur ? Oui. Mais dans notre pensée, nous croirons que nous l’aurons rejeté, comme la roche. Ensuite, nous aurons l’impression que Jésus n’est plus avec nous. C’est une pensée inhumaine de croire que Jésus va nous rejeter. Pourtant, Jésus est toujours avec nous.

Paul veut dire que si nous rejetons Jésus, nous nous fermons, nous prenons la responsabilité de ne plus le garder avec nous.

Nous entendons cela chez les jeunes, parfois : « Tu ne veux plus jouer avec moi, je ne te parle plus » ! Mais cinq minutes après, les deux enfants continuent de jouer ensemble, grâce à la réconciliation. La réconciliation, c’est accepter d’aimer malgré les situations difficiles. C’est aussi continuer d’accepter l’amitié entre nous et la volonté d’Amour de Dieu sur nous. Nous sommes invités à ouvrir à Dieu, encore aujourd’hui, l’espace de notre vie.

Jésus ne peut pas nous rejeter, puisqu’il est Amour. Nous pouvons toujours revenir à lui. Mais nous tenir éloignés de Jésus, repousser, puis rejeter l’Amour, il sera plus difficile de nous remettre en marche avec lui.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » jeu. 22 sept. 2022, 12:23

63. L’épine de Paul

Image

Le corps de Paul, son propre corps, lui est rebelle ou peut-être, par ses fautes, il conduit son corps à se rebeller. Il demande par trois fois à Dieu de lui enlever l’écharde qui s’enfonce dans sa chair. Et Dieu lui répond :
« Ma grâce te suffit. » 2e lettre de Paul aux Corinthiens, chapitre 12, verset 9

En réalité, le corps ne se rebelle pas. Il ne peut rien sans l’intention, la volonté de la personne. La personne est responsable de son corps et peut le conduire à se rebeller.

Dieu est tout de même avec cette personne. Dieu la soutient par son Esprit, par sa présence, par sa bienveillance et il souhaite qu’elle lui fasse davantage confiance.

Nous avons aussi des moments où nous demandons à Dieu de nous enlever une difficulté. Mais ce désagrément peut rester là pour nous permettre de grandir dans la foi.

Ce n’est pas Dieu qui permet ce désagrément. Les circonstances de la vie nous mettent à l’épreuve. L’écharde, nous la gardons souvent avec nous. Nous sommes invités à la remettre à Dieu, afin de recevoir sa grâce.

Nous laisser aimer de Dieu permet de passer au travers des difficultés comme Paul, avec l’écharde dans sa chair.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

marss135
Ædilis
Ædilis
Messages : 13
Inscription : lun. 13 juin 2022, 21:38
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par marss135 » jeu. 22 sept. 2022, 16:45

Normandt a écrit :
jeu. 22 sept. 2022, 12:23
63. L’épine de Paul

Image

Le corps de Paul, son propre corps, lui est rebelle ou peut-être, par ses fautes, il conduit son corps à se rebeller. Il demande par trois fois à Dieu de lui enlever l’écharde qui s’enfonce dans sa chair. Et Dieu lui répond :
« Ma grâce te suffit. » 2e lettre de Paul aux Corinthiens, chapitre 12, verset 9

En réalité, le corps ne se rebelle pas. Il ne peut rien sans l’intention, la volonté de la personne. La personne est responsable de son corps et peut le conduire à se rebeller.

Dieu est tout de même avec cette personne. Dieu la soutient par son Esprit, par sa présence, par sa bienveillance et il souhaite qu’elle lui fasse davantage confiance.

Nous avons aussi des moments où nous demandons à Dieu de nous enlever une difficulté. Mais ce désagrément peut rester là pour nous permettre de grandir dans la foi.

Ce n’est pas Dieu qui permet ce désagrément. Les circonstances de la vie nous mettent à l’épreuve. L’écharde, nous la gardons souvent avec nous. Nous sommes invités à la remettre à Dieu, afin de recevoir sa grâce.

Nous laisser aimer de Dieu permet de passer au travers des difficultés comme Paul, avec l’écharde dans sa chair.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas



Le combat de St-Paul vient certainement de sa connaissance de la vérité du Christ, qui à la venue de la Parole du Christ en lui, le démon est venu essayer de tout retirer dans son cœur, dans sa personne, mais son cœur étant bien disposer à écouter, il porta du fruit par sa persévérance et sa fidélité en restant sous la loi du Christ, sa vérité …

Je dirai que St-Pierre a lui aussi connu ce démêlé avec le démon (1 St-Pierre 5-8) , comme tous les autres Apôtres d'ailleurs, Jésus en leur parlant de vous, que le Christ leur a fait part dans l’Evangile (St-Luc 22), pour fortifier leur foi, leur fidélité à Dieu dans l’épreuve, pour affermir leurs frères dans l'épreuve, contre l'esprit du monde dont la Haine entre autres, de son intelligence mauvaise, comme toutes les autres puissances invisibles des ténèbres, dominent toujours ce monde invisiblement, ... Mais en Christ se trouve la paix, car l'Esprit est fort, mais la chair est faible sans l'Esprit du Christ, de Dieu :



07 Et les révélations que j'ai reçues sont tellement exceptionnelles que, pour m'empêcher de me surestimer, j'ai dans ma chair une écharde, un envoyé de Satan qui est là pour me gifler, pour m'empêcher de me surestimer. 08 Par trois fois, j'ai prié le Seigneur de l'écarter de moi. (2 Corinthiens 12)



31 Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le froment.
32 Mais j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne sombre pas. Toi donc, quand tu sera revenu, affermis tes frères. » (St-Luc 22)



10 Enfin, puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force.
11 Revêtez l'équipement de Dieu pour le combat, afin de pouvoir tenir contre les manoeuvres du démon.
12 Car nous ne luttons pas contre des hommes, mais contre les forces invisibles, les puissances des ténèbres qui dominent le monde, les esprits du mal qui sont au-dessus de nous.
13 Pour cela, prenez l'équipement de Dieu pour le combat ; ainsi, quand viendra le jour du malheur, vous pourrez tout mettre en œuvre pour résister et tenir debout.
14 Tenez donc, ayant autour des reins le ceinturon de la vérité, portant la cuirasse de la justice,
15 les pieds chaussés de l'ardeur à annoncer l'Évangile de la paix,
16 et ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d'arrêter toutes les flèches enflammées du Mauvais.
17 Prenez le casque du salut et l'épée de l'Esprit, c'est-à-dire la parole de Dieu.
18 En toute circonstance, que l'Esprit vous donne de prier et de supplier. Restez éveillés afin de persévérer dans la prière pour tous les fidèles.(Ephésiens 6-10)




08 Soyez sobres, soyez vigilants : votre adversaire, le démon, comme un lion qui rugit, va et vient, à la recherche de sa proie.
09 Résistez-lui avec la force de la foi, car vous savez que tous vos frères, de par le monde, sont en butte aux mêmes souffrances.
10 Dieu, qui donne toute grâce, lui qui vous a appelés dans le Christ à sa gloire éternelle, vous rétablira, après que vous aurez souffert un peu de temps ; il vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.
11 A lui la puissance pour tous les siècles. Amen.(1 St-Pierre 5-8)
Dernière modification par marss135 le ven. 23 sept. 2022, 12:43, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » ven. 23 sept. 2022, 12:16

64. Ce n’est pas facile

Image

L’existence sur terre n’est pas toujours facile, même pour Jésus. Et, si ce n’est pas facile pour Jésus, nous pouvons être aussi en difficulté :
« Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. » Marc, chapitre 6, verset 4

Que nous soyons croyants ou non croyants, nous aurons des défis un jour ou l’autre qui nous demanderont de la patience et du temps, pour passer au travers. De l’enfance à aujourd’hui, les défis n’auront pas manqué.

Pour Jésus, il sera continuellement persécuté. Non pas à cause de ses fautes puisqu’il n’a pas péché, mais parce que les personnes autour de lui ne le comprennent pas. Ce n’est pas l’écharde qu’il porte à la manière de Paul, mais les insultes, les crachats, les épines. Puis les clous et la lance se révéleront lorsqu’il les recevra sur la Croix.

Nous avançons au jour le jour avec nos peines et avec nos joies aussi. Demandons à Jésus de nous aider à persévérer dans la foi et continuons à grandir dans l’Amour de Dieu, avec l’Esprit Saint comme guide.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » sam. 24 sept. 2022, 13:02

65. Dieu ne peut pas détruire

Image

Plusieurs fois, avec Dieu dans l’Ancien Testament et Jésus dans le Nouveau Testament, lisons : « Va » ! « Allez, je vous envoie » ! « Lève-toi et marche » ! Ici encore, le Seigneur invite Jonas à proclamer :
« Lève-toi, va à Ninive, la grande ville païenne, proclame le message que je te donne sur elle. » Jonas, chapitre 3, verset 2

Et ce n’est pas simple, ce que Jonas proclame :
« Encore quarante jours, et Ninive sera détruite ! » Jonas, chapitre 3, verset 4
Jonas comprend le message de Dieu comme cela. Mais est-ce Dieu qui le dit vraiment ? Jonas vit dans la peur. Il croit que Dieu laissera tomber sa main sur la ville et qu’il détruira tout.

La Parole de Dieu dans ses prophètes est efficace, seulement lorsque le peuple discerne si elle vient réellement de Dieu.

Miracle ! Le peuple reconnait sa faute :
« Aussitôt, les gens de Ninive croient en Dieu. Ils annoncent un jeûne, et tous, du plus grand au plus petit, se vêtent de toile à sac. » Jonas, chapitre 3, verset 5

Il y a une évolution importante de pensée dans ce dernier passage. Le peuple commence à saisir que la cause des catastrophes et des châtiments ne viennent pas de Dieu, mais bien d’eux : « Chacun se détournera de sa conduite mauvaise et de ses actes de violence ». Quelle bonne idée ! Finalement !

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

marss135
Ædilis
Ædilis
Messages : 13
Inscription : lun. 13 juin 2022, 21:38
Conviction : Catholique

Re: Méditations

Message non lu par marss135 » sam. 24 sept. 2022, 13:11

Normandt a écrit :
ven. 23 sept. 2022, 12:16
64. Ce n’est pas facile

Image

L’existence sur terre n’est pas toujours facile, même pour Jésus. Et, si ce n’est pas facile pour Jésus, nous pouvons être aussi en difficulté :
« Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. » Marc, chapitre 6, verset 4

Que nous soyons croyants ou non croyants, nous aurons des défis un jour ou l’autre qui nous demanderont de la patience et du temps, pour passer au travers. De l’enfance à aujourd’hui, les défis n’auront pas manqué.

Pour Jésus, il sera continuellement persécuté. Non pas à cause de ses fautes puisqu’il n’a pas péché, mais parce que les personnes autour de lui ne le comprennent pas. Ce n’est pas l’écharde qu’il porte à la manière de Paul, mais les insultes, les crachats, les épines. Puis les clous et la lance se révéleront lorsqu’il les recevra sur la Croix.

Nous avançons au jour le jour avec nos peines et avec nos joies aussi. Demandons à Jésus de nous aider à persévérer dans la foi et continuons à grandir dans l’Amour de Dieu, avec l’Esprit Saint comme guide.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas


Même si Jésus n'a pas péché, l'Évangile nous montre pourtant que notre Père (l’Amour) en ayant tout soumis à Jésus, il a porté et porte encore les péchés du monde … même s’ils n’ont plus maintenant de pouvoir sur lui …

Puisque cette création pécheresse avec les imperfections des ténèbres présents a été soumis à Jésus, qu’il en a depuis l’autorité. En prenant sur lui le péché du monde, veut bien dire que Jésus aussi a connu les péchés de l’humanité par ce fait, que son cœur est devenu triste à en mourir par cela, que sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient jusqu'à terre à la remise par son Père de cette coupe de douleur qu’est l’autorité sur cette création pécheresse, qu’il en est mort, mais en trainant avec lui les puissances de l'univers dans sa mort, dans les abîmes … mais de sa résurrection avec un corps glorieux, le péché, la mort, n’ont plus de pouvoir sur lui pour les siècles des siècles :


42 « Père, si tu veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que ce ne soit pas ma volonté qui se fasse, mais la tienne. » Alors, du ciel, lui apparut un ange qui le réconfortait.

Dans l'angoisse, Jésus priait avec plus d'insistance ; et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient jusqu'à terre.


03 Méditez l'exemple de celui qui a enduré de la part des pécheurs une telle hostilité, et vous ne serez pas accablés par le découragement. Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans votre lutte contre le péché … (Hébreux 12-3)


15 Ainsi, Dieu a dépouillé les puissances de l'univers ; il les a publiquement données en spectacle et les a traînées dans le cortège triomphal de la croix. (Colossiens 2)


07 ou bien : « Qui va descendre au fond de l'abîme ? » (c'est-à-dire faire remonter le Christ de chez les morts). (Romains 10)


01 Ainsi parla Jésus. Puis il leva les yeux au ciel et pria ainsi : « Père, l'heure est venue. Glorifie ton Fils, afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné autorité sur tout être vivant, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c'est de te connaître, toi, le seul Dieu, le vrai Dieu, et de connaître celui que tu as envoyé, Jésus Christ. (St-Jean 17)



05 A qui Dieu a-t-il soumis le monde à venir ? Ce n'est pas à des anges, puisque l'auteur d'un psaume déclare ceci : O Dieu, qu'est-ce que l'homme, pour que tu penses à lui, le fils de l'homme, pour t'occuper de lui ? Tu l'as abaissé un peu au-dessous des anges, tu l'as couronné de gloire et d'honneur ; tu as mis sous ses pieds toutes choses. Quand Dieu lui a tout soumis, il n'a rien exclu de cette soumission. Cependant en fait nous ne voyons pas encore que tout lui soit soumis.

Mais Jésus avait été abaissé un peu au-dessous des anges, et maintenant nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de sa Passion et de sa mort. Si donc il a fait l'expérience de la mort, c'est, par grâce de Dieu, pour le salut de tous.( hébreux 2)


20 Mais nous, nous sommes citoyens des cieux ; c'est à ce titre que nous attendons comme sauveur le Seigneur Jésus Christ, lui qui transformera nos pauvres corps à l'image de son corps glorieux, avec la puissance qui le rend capable aussi de tout dominer. (Philippiens 3)


18 je suis le Vivant : j'étais mort, mais me voici vivant pour les siècles des siècles, et je détiens les clés de la mort et du séjour des morts. (Apocalypse 1)

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » dim. 25 sept. 2022, 12:38

66. Règne sur nous

Image

Tenons-le pour dit, Dieu ne cause aucun tort à personne, ni même le plus subtil, le plus minime ou le plus caché :
« Que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne. » Luc, chapitre 11, verset 2

Il nous est dit par Jésus de prier ainsi : « Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne ». À cette demande, nous voulons reconnaitre que Dieu est celui qui nous sanctifie, qui nous offre la Vie et l’Amour en abondance :
« Nous le demandons tous les jours, car nous fautons quotidiennement et nous devons purifier nos péchés par une sanctification sans cesse reprise...

Nous recourrons donc à la prière pour que cette sainteté demeure en nous. »
(S. Cyprien, Dom. orat. 12 : PL 4, 526A-527A). (Voir aussi : Catéchisme de l’Église Catholique, numéro 2813).

Nous fautons chaque jour. Être avec Jésus permet de nous améliorer.
Que la sainteté demeure en nous, afin de reconnaitre son Amour, ce qui vient de lui.

Nous ne savons pas encore à quel point Dieu nous Aime et à quel point nous sommes distraits. Nous ne sommes pas toujours unis à lui. Reconnaissons que le mal est causé par notre éloignement de Dieu et non pas par lui.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Oser la conversion maintenant, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Avatar de l’utilisateur
Normandt
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : mer. 29 juil. 2020, 14:14
Conviction : Catholique
Contact :

Re: Méditations

Message non lu par Normandt » lun. 26 sept. 2022, 12:36

67. L’Amour est malmené

Image

L’Amour est malmené et très souvent refusé. Si Dieu est Amour, pourquoi semble-t-il manquer d’amour sur la terre ?

Croire en Dieu, transformer notre manière de vivre, revenir au Cœur à cœur avec Dieu, afin que son Amour circule librement en nous, est indispensable.

Sinon, nous nous bloquons de l’Amour de Dieu et nous partons à la dérive sans boussole. Les implications de nous tromper de chemin ou de ne pas suivre Jésus sont multiples. Le risque est d’éprouver des difficultés à y revenir.

L’unique boussole sur laquelle nous pouvons nous fier est l’Amour de Dieu.

Jésus nous invite à l’accueillir et à le suivre pour vraiment vivre de son Amour. Nous sommes aussi encouragés à prendre notre place humblement devant Dieu.

Puissions-nous être des personnes qui sont les signes du Christ présent au milieu de nos contemporains, afin de les aider à recevoir l’Amour de Dieu.

Bible Liturgique, site internet : AELF 2011-2014
Livre : Aimons Dieu, Normand Thomas
Merci Seigneur de m'Aimer, merci pour ton Amour
qui passe de mon coeur, au coeur de ma famille,
de mes amis et de l'humanité.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités