Le célibat assumé, un chemin de sainteté

« Dieu nous a sauvés, et il nous a donné une vocation sainte » (2Tm 1.9)
Règles du forum
Forum d'aide pour le discernement des vocations sacerdotales et religieuses
Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3261
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par AdoramusTe » lun. 13 juin 2022, 13:36

Fée Violine a écrit :
lun. 13 juin 2022, 13:27
C'est quand même un peu facile d'exiger que les autres soient saints, pour se justifier de ne pas faire attention à eux...
Je précise que je suis moi-même célibataire donc je sais de quoi je parle.
Mais je ne peux pas attendre que les autres fassent attention à moi pour chercher la sainteté.
Je pense qu'on ne peut pas reprocher aux gens qui se ressemblent de s'assembler, c'est humain. Les préoccupations d'une famille sont loin de celles d'un célibataire.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Léon
Quæstor
Quæstor
Messages : 348
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par Léon » mer. 15 juin 2022, 8:36

La pression et la culpabilisation sociales, n'ont pas fini leur "travail"...
J'ai trouvé cet ouvrage dans une librairie catho:
https://www.editions-emmanuel.com/catal ... ibataires/
La presse en parle
Recension dans Famille Chrétienne : « Un livre encourageant pour célibataires motivés. »
Meilleures ventes La Croix/La Procure, deux semaines de suite
Recension dans Panorama : « Afin de les aider à reprendre confiance en eux et à être acteurs de leur vie, Chrysoline propose un parcours pour mieux seconnaître, retrouver une bonne estime de soi. »
En clair, les célibataires sont pris pour des truffes, des malades et des incapables qu'il faut "coacher" et "normaliser" socialement et religieusement.
Donc là, j'invite la société et le monde religieux à aller se faire cuire un oeuf, et laisser les célibataires en paix et en responsabilité !

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3261
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par AdoramusTe » mer. 15 juin 2022, 9:28

Léon a écrit :
mer. 15 juin 2022, 8:36
En clair, les célibataires sont pris pour des truffes, des malades et des incapables qu'il faut "coacher" et "normaliser" socialement et religieusement.
Donc là, j'invite la société et le monde religieux à aller se faire cuire un oeuf, et laisser les célibataires en paix et en responsabilité !
Quelle riposte ! :clap:
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4838
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par Kerniou » mer. 15 juin 2022, 11:04

je crois que la perception des célibataires est en train de changer ...
Pendant longtemps, les célibataires étaient perçus comme des individus dont personne n'avait voulu et que personne n'avait épousé ... ils étaient en quelque sorte des " handicapés de l'amour ".. .A une époque où le mariage était le seul mode de vie envisagé, la voie unique pour exister socialement et ... économiquement, le célibat était alors vécu comme une forme d'incapacité à fortiori dans la mesure où il était presque toujours subi; ce qui semait le doute sur la personnalité de la personne: ... Quelqu'un dont personne ne veut suscite le questionnement si ce n'est la suspicion voire la méfiance ... "Une vraie femme" était une femme mariée ... j'ai entendu des femmes célibataires se faire traiter de demi-portions ...Elle étaient, dans les familles et l'entourage la risée de tous les cousins et les beaux-frères et des voisins ... sauf si elles devenaient religieuses auquel cas "elles épousaient le Bon Dieu"...dont certains beaufs disaient qu'Il était leur beau-frère !!! ...Elles avaient été choisies par Dieu ... les familles préféraient compter une "bonne soeur" parmi les leurs plutôt qu'une "vieille fille" ...
Maintenant,le célibat est davantage choisi ... c'est une forme, un mode et une option de vie mieux acceptés ... les femmes célibataires peuvent s'assumer économiquement puisque presque toutes les femmes travaillent; elles peuvent donc accéder à leur autonomie financière et affective et par là même à leur indépendance dans la vie ... et devenir des saintes ...
Dernière modification par Kerniou le mar. 21 juin 2022, 11:22, modifié 1 fois.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3261
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par AdoramusTe » mer. 15 juin 2022, 11:27

Kerniou a écrit :
mer. 15 juin 2022, 11:04
Maintenant,le célibat est davantage choisi ... c'est une forme, un mode une option de vie mieux acceptés ... les femmes célibataires peuvent s'assumer économiquement puisque presque toutes les femmes travaillent; elles peuvent donc accéder à leur autonomie financière et affective et par là même à leur indépendance dans la vie ... et devenir des saintes ...
Il faut tout de même faire la différence entre le célibat assumé et le célibat choisi. C'est plus qu'une nuance.
Il ne doit être pas être un moyen d'éliminer tout ce qui pourrait être considéré comme une entrave à une liberté idéalisée. Par exemple, pour une femme, ne pas se marier et ne pas avoir d'enfant pour s'accomplir profesionnellement.
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3635
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par Jean-Mic » mer. 15 juin 2022, 11:54

Que de charité dans les propos ! :s
Heureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes. Ils n'ont pas fini de s'amuser !

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3261
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par AdoramusTe » mer. 15 juin 2022, 12:11

Jean-Mic a écrit :
mer. 15 juin 2022, 11:54
Que de charité dans les propos ! :s
A qui s'adressent ces propos ?
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3635
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par Jean-Mic » mer. 15 juin 2022, 12:28

A vous et à Léon. Ça me paraissait assez clair, ce n'est évidemment pas à Kerniou (même si elle parlait un peu trop au passé à mon avis).

Probablement que nous ne connaissons pas les mêmes personnes qui souffrent de leur célibat, et qui n'arrivent pas à "l'assumer". Un seul exemple, cette jeune femme, aînée de sa fratrie, qui tout en se réjouissant sincèrement des mariages de ses frères et sœurs plus jeunes, et des naissances de ses neveux et nièces, ressent douloureusement le manque qu'elle éprouve.
Heureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes. Ils n'ont pas fini de s'amuser !

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3261
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par AdoramusTe » mer. 15 juin 2022, 13:13

Jean-Mic a écrit :
mer. 15 juin 2022, 12:28
Probablement que nous ne connaissons pas les mêmes personnes qui souffrent de leur célibat, et qui n'arrivent pas à "l'assumer". Un seul exemple, cette jeune femme, aînée de sa fratrie, qui tout en se réjouissant sincèrement des mariages de ses frères et sœurs plus jeunes, et des naissances de ses neveux et nièces, ressent douloureusement le manque qu'elle éprouve.
Je ne vois pas en quoi nos propos ne sont pas charitables avec ces personnes-là. Notre propos est précisément de discuter des moyens de changer le regard sur ces situations.
Léon dénonce justement le regard condescendant envers ces personnes qui passent pour anormales. Tout sauf un manque de charité !
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3635
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par Jean-Mic » mer. 15 juin 2022, 16:53

La charité et la compassion commencent par le silence et l'écoute. Non par des "y'a qu'à ... faut qu'on ...".
Heureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes. Ils n'ont pas fini de s'amuser !

Avatar de l’utilisateur
AdoramusTe
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3261
Inscription : sam. 23 févr. 2008, 17:40
Conviction : Catholique romain

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par AdoramusTe » mer. 15 juin 2022, 16:54

Jean-Mic a écrit :
mer. 15 juin 2022, 16:53
La charité et la compassion commencent par le silence et l'écoute. Non par des "y'a qu'à ... faut qu'on ...".
<< La mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous >>
Ignoratio enim Scripturarum ignoratio Christi est

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3635
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par Jean-Mic » mer. 15 juin 2022, 16:58

De plus, la formule "ces personnes-là" m'a toujours horripilé, et même fait un peu peur. Elle est souvent le prélude à une déconsidération, une relativisation des personnes, de ce qu'elles sont, de ce qu'elles vivent.
Heureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes. Ils n'ont pas fini de s'amuser !

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4838
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Le célibat assumé, un chemin de sainteté

Message non lu par Kerniou » ven. 17 juin 2022, 12:17

Vous avez raison, Jean-Mic, je faisais référence à ma jeunesse qui est déjà loin derrière moi ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité