25 mars, fête de l’Incarnation

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1818
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

25 mars, fête de l’Incarnation

Message non lu par Xavi » jeu. 25 mars 2021, 13:13

Nous fêtons ce jour, l’Annonciation faite à Marie.

Neuf mois avant Noël (le temps d’une gestation entre une conception et une naissance), cette fête n’ouvre pas seulement les cœurs à se souvenir du message annoncé à la Sainte Vierge Marie et de son acceptation de la parole qui lui était annoncée, mais célèbre aussi et surtout le contenu réel et historique de cette parole.

L’essentiel n’est pas le message, ni le messager, ni le destinataire ou l’accueil du message, mais son objet, le fait qui a été annoncé et réalisé.

L’infini, l’éternel, l’au-delà du temps et de l’espace, la source de notre vie s’est unie, et même fusionnée, avec sa créature précaire, de sorte que Dieu, notre Créateur, s’est fait créature, a pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme.

St Jean s’est exprimé au nom de nous tous en proclamant que c’est la Lumière qui ainsi venue dans le monde, le Logos, l’explication de tout.

Car si Dieu éternel et infini peut vivre dans notre chair, cela nous montre que notre chair peut vivre de la vie éternelle de Dieu. Cela montre qui nous sommes et notre espérance.

Comme le Pape Benoît XVI l’a si bien indiqué, l’Incarnation dans le corps de la Sainte Vierge Marie fut une création absolument nouvelle.

C’est une clé pour comprendre tout le mystère de la création en général, mais aussi de la création de l’humanité.

En contemplant le mystère du Christ éternel qui s’est incarné dans notre chair, à un moment de l’histoire concrète de notre temps, par une action de l’Esprit Saint, nous pouvons comprendre que sa venue a été préparée depuis les origines, au moment de l’immaculée conception de la Sainte Vierge Marie qui lui a transmis toute son humanité terrestre, toute sa chair humaine, bien sûr, mais, bien avant aussi et surtout, au moment extraordinaire de la création de l’humanité lorsqu’après avoir façonné un corps avec la poussière de la nature physique, Dieu y a insufflé sa propre vie qui a fait de nous ses enfants parmi toutes les créatures. Des âmes immortelles.

Léon
Censor
Censor
Messages : 158
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Re: 25 mars, fête de l’Incarnation

Message non lu par Léon » sam. 27 mars 2021, 11:53

Bonjour Xavi,

il me semble que vous dépassez le Credo en affirmant que le Christ s'est fait "créature", que l'Incarnation est une "création" nouvelle.
Jésus est une Personne divine et non une personne humaine, au sens créé...
Le Credo affirme bien que le Christ est engendré du Père, et non pas créé, consubstantiel au Père.
C'est un engendrement hors du temps, toujours en court, parce que l'identité du Christ est divine.
Ensuite le Credo affirme que Jésus est vrai dieu et vrai homme, sans fusion ni confusion-mélange, mais par union hypostatique, ce qui est plus net.
Mais bon, j'ai peut-être mal compris votre conception, de ce qui reste le "Mystère" de l'Incarnation qui dépasse de loin nos esprits.

Avatar de l’utilisateur
Xavi
Prætor
Prætor
Messages : 1818
Inscription : mar. 28 juil. 2009, 14:50

Re: 25 mars, fête de l’Incarnation

Message non lu par Xavi » sam. 27 mars 2021, 13:20

Bonjour Léon,

Bien sûr que le Christ est une Personne divine, engendrée non pas créée, consubstantielle au Père.

Mais, Dieu s’est fait « créature ». Non seulement ce n’est pas un dépassement du Credo, mais c'est, au contraire, l’une de ses affirmations : Dieu s’est fait homme. Et un homme, c’est bien une créature.

Et cette incarnation du Fils de Dieu éternel, c’est donc bien une création (l’Écriture nous parle d’un « nouvel » Adam), comme l’écrit le Pape Benoît XVI lui-même. Cette question est détaillée dans le fil du forum de Théologie intitulé « L’incarnation est une création » :
https://www.cite-catholique.org/viewtop ... on#p239886

Il n’est donc pas question de dépasser le Credo, mais au contraire de le rappeler : le Fils éternel est réellement devenu une personne humaine. Vrai Dieu et vrai homme. Une vraie création dans l’histoire.

Essentiel pour notre foi. L’infini, l’éternel, vient réellement parmi nous. Il se fait semblable à nous (sauf le péché) et nous pouvons alors tout espérer !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités