Le parler en langues

« J'enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ez 36.26)
Règles du forum
Forum d'échanges et de partage sur la spiritualité chrétienne
gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5048
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Le parler en langues

Message non lu par gerardh » mar. 26 nov. 2019, 16:21

Hello peg,

Le parler en langues, à supposer qu'il soit d'actualité selon Dieu, necessiterait la présence d'un interprète. Or c'est rarement voire jamais le cas.


___________

Avatar de l’utilisateur
Syane451
Barbarus
Barbarus

Re: Le parler en langues

Message non lu par Syane451 » mar. 14 avr. 2020, 19:38

Bonjour,

Vous ne croyez pas au parler en langues ? Ne croyez-vous pas au Saint-Esprit? Ne croyez vous pas que le Saint Esprit a pu descendre sur Pierre, Paul, et les autres apôtres ? Que ce même Esprit de Dieu soit encore vivant? Qu'Il puisse même à notre époque encore agir ? Doutez vous que vous puissiez ressentir l'esprit de Dieu, lorsque vous basez toute votre vie sur lui, sans aucun compromis? Passez vous des heures en prière pour rechercher son royaume ? Prendre du temps avec lui ? Chantez vous ses louanges et ne l'adorez vous que le dimanche matin?

Si vous estimez que tout ce que le Seigneur nous a promis est passé, fini,terminé, plus d'actualité, alors effectivement vous ne pouvez pas connaître la prière en langue; seuls ceux qui croient encore à la puissance du Christ vivant peuvent exprimer tous les dons que l'Esprit nous offre et ils sont nombreux ces dons: Parole de sagesses, de connaissances, foi, guérison, miracles, prophétie, discernement des esprits, et bien sûr le parler en langues et l'interprétation des langues.

Il est dommage de se limiter à des protocoles, des doctrines, des traditions qui limitent la puissance de Dieu et du Christ. Et personnellement êtes vous engagé avec lui au quotidien? Est -Il le centre de votre vie, ou n'est-Il qu'une succession de tradition?

Bonne soirée . Et que le Seigneur vous bénisse et vous accompagne dans votre marche avec Lui.

Avatar de l’utilisateur
Syane451
Barbarus
Barbarus

Re: Le parler en langues

Message non lu par Syane451 » mer. 15 avr. 2020, 0:11

Ah oui, une précision.
Je suis d'accord sur une chose, il faut se méfier de la provenance des messages. Il y a des loups déguisés en agneaux , partout, dans toutes les confessions chrétiennes. Les messages délivrés, quand ils sont de l'Esprit, ne sont jamais contraires aux Écritures. Parfois quelqu'un peut avoir reçu un message en langues, mais celui qui doit l'interpréter n'est pas forcément disposé.

Quoi qu'il en soit, insinuer que toutes les personnes qui parlent en langues dans le monde, ne parlent qu'au nom de l'ennemi, ou bien qu'elles sont dans leur "trip" est vraiment réducteur, pour ne pas dire dédaigneux.

Plutôt que de faire des recherches au hasard du net, et trouver des réponses plus ou moins partisanes, je vous propose de faire de vraies recherches. Il existe de vraies librairies chrétiennes, même en ligne.

Juste une chose, pensez-vous que les exorcismes soient possibles à notre époque ? Si oui , comment se fait-il que des hommes arrivent à les chasser ? Par leur simple volonté, ou bien par la puissance du St Esprit ?

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11268
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le parler en langues

Message non lu par Fée Violine » mer. 15 avr. 2020, 19:57

gerardh a écrit :
mar. 26 nov. 2019, 16:21
Hello peg,

Le parler en langues, à supposer qu'il soit d'actualité selon Dieu, nécessiterait la présence d'un interprète. Or c'est rarement voire jamais le cas.


___________
Mais bien sûr que si, il y a généralement un interprète.
Une fois (une seule fois) c'est moi qui ai reçu la traduction. Mais je n'ai pas osé la donner, et après je me sentais mal à l'aise car je n'avais pas obéi...

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1492
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Le parler en langues

Message non lu par Foxy » mer. 15 avr. 2020, 20:12

Syane451 a écrit :
mer. 15 avr. 2020, 0:11

Juste une chose, pensez-vous que les exorcismes soient possibles à notre époque ? Si oui , comment se fait-il que des hommes arrivent à les chasser ? Par leur simple volonté, ou bien par la puissance du St Esprit ?
Oui, il y a des prêtres exorcistes dans tous les diocèses.
L’exorciste a pour mission d’accueillir des personnes en souffrance qui se pensent victimes de maléfices ou se sentent sous l’emprise du diable, il les écoute et discerne avec elles l’origine de leur mal-être, prie avec elles et sur elles et en cas de possession célèbre un exorcisme.
https://eglise.catholique.fr/exorcisme/
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

AlienorTouteAMarie
Civis
Civis
Messages : 7
Inscription : jeu. 16 avr. 2020, 10:24
Conviction : Catholique

Re: Le parler en langues

Message non lu par AlienorTouteAMarie » mer. 29 avr. 2020, 11:39

Bien que le message date d'il y a quelques années, je vous réponds et cela servira à d'autres.

- le parler en langues se trouve dans les Actes des Apôtres, lorsque les apôtres et la Sainte Vierge sont regroupés au Cénacle et attendent la manifestation de l'Esprit Saint. :ange:

- Il s'agit du premier don spirituel de l'Esprit Saint. Il y en a d'autres comme le don de prophétie par exemple auquel St Paul nous demande tant d'aspirer.

Regardez dans le livre "Le chrétien adulte" de Gaston Ramseyer. Très bon livre qui n'a pas été réédité, mais vous le trouverez avec sa couverture vintage sur Internet ;)

L'auteur donne notamment pour exemple celui de St Pierre, apôtre au départ plein de tendresse mais maladroit, lâche et impétueux (pas de maîtrise de soi). Avec Jésus, il a commencé à travailler sur lui, mais c'est surtout après la Pentecôte que Pierre devient un "chrétien adulte" grâce à l'Esprit Saint.

Laissons donc l'Esprit Saint travailler en nous.
A l'un, il donnera la sagesse, à l'autre le discernement, à un autre le parler en langues, à un autre encore le don de prophétie.

C'est dans la Bible. N'en ayez donc pas peur.

Amicalement en Christ.

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 286
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Le parler en langue durant les louanges

Message non lu par Désird'humilité » sam. 20 févr. 2021, 19:03

Bonjour,
Je vous écris ce bref message parce que je suis à un week-end de l'Emmanuel,communauté avec laquelle je chemine beaucoup et qui m'apporte énormément sur le plan spirituel, et sur le plan de la pratique,mais je voulais vous poser une question : est-il normal de parler en langue pendant un temps de louange ? Certains l'ont fait,et j'ai été étonné. D'autres ont décrit des images qu'ils ont eues durant ce temps et dit des paroles bibliques. J'ai vraiment été surpris mais je n'avais pas l'impression qu'il s'agissait d'hystérie collective ou de phénomène sectaire alors que je croyais que cela était l'apanage des pentecôtistes. Je pense que je suis sur le bon chemin et que je fais bien de fréquenter des membres de cette communauté mais je demande quand-même pour en être sûr et certain.

Qu'en pensez-vous ?

DDH.
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11268
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Le parler en langue durant les louanges

Message non lu par Fée Violine » sam. 20 févr. 2021, 21:06

Oui, c'est normal.
Ça fait partie des charismes décrits par st Paul, d'où le nom "renouveau charismatique".

Votre question a été fusionnée avec deux fils sur le même sujet

Thurar
Censor
Censor
Messages : 176
Inscription : dim. 19 janv. 2020, 13:59
Conviction : Catholique

Re: Le parler en langue durant les louanges

Message non lu par Thurar » sam. 20 févr. 2021, 21:46

Fée Violine a écrit :
sam. 20 févr. 2021, 21:06
Oui, c'est normal.
Ça fait partie des charismes décrits par st Paul, d'où le nom "renouveau charismatique".
D'après ce que j'ai lu, la ''glossolalie'' en public est permise, mais seulement s'il y a une personne capable de la traduire. Sinon, comme le dit St Paul dans l'épître aux Corinthiens 1 ; 14, personne ne comprend ce que cela veut dire, et donc cela ne sert strictement à rien !

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 286
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Le parler en langue durant les louanges

Message non lu par Désird'humilité » sam. 20 févr. 2021, 22:32

Fée Violine a écrit :
sam. 20 févr. 2021, 21:06
Oui, c'est normal.
Ça fait partie des charismes décrits par st Paul, d'où le nom "renouveau charismatique".

Votre question a été fusionnée avec deux fils sur le même sujet
D'accord, merci pour votre réponse, et tant mieux.
Je suis catéchumène.

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Le parler en langues

Message non lu par Invité » dim. 21 févr. 2021, 0:28

Ce qui me surprend avec le parler en langue, c'est que cela ne fait pas à ma connaissance l'objet d'études. Il suffirait pourtant simplement d'enregistrer une session, de faire écouter la séquence à des spécialistes linguistiques pour vérifier s'il s'agit véritablement un don de Dieu ou d'un délire mystique. Car la glossolalie peut aussi résulter entièrement du cerveau, elle se manifeste en état de transe.

Dans le cas où la conclusion pencherait en faveur de paroles issues d'une langue bien réelle que le locuteur ne connaît pas, alors il est certain que la foi de bien des mortels n'en serait que boostée. À commencer par la mienne. En l'absence d'études, je demeure prudent !

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Quæstor
Quæstor
Messages : 286
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Le parler en langues

Message non lu par Désird'humilité » dim. 21 févr. 2021, 20:51

J'ai parlé en langue aujourd'hui ! J'étais dubitatif avant que ça m'arrive. Mon coeur fondait d'amour et je me suis mis à parler en disant doucement, presque en chuchotant, des mots que je ne connaissais pas ! Amen !
Je suis catéchumène.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2041
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Le parler en langues

Message non lu par Altior » lun. 22 févr. 2021, 0:05

Invité a écrit :
dim. 21 févr. 2021, 0:28
Ce qui me surprend avec le parler en langue, c'est que cela ne fait pas à ma connaissance l'objet d'études. Il suffirait pourtant simplement d'enregistrer une session, de faire écouter la séquence à des spécialistes linguistiques pour vérifier s'il s'agit véritablement un don de Dieu ou d'un délire mystique.
Ce que les pentécôtistes, tout comme les catholqiues qui essayent de les copier, réclament pour être de la glossolalie n'a rien à voir avec le vrai don des langues que les Apôtres ont reçu, exceptionnellement, le jour de Pentecôte. Ainsi:

-ce jour-là, les Saints Apôtres parlaient de façon intelligible, de vraies langues inconnues par eux. Les «apôtres» d'aujourd'hui parlent de façon inintelligible, pratiquement des bégaiements.

-ce jour-là, les Saints Apôtres parlaient dans une langue que les écouteurs de différentes langue percevaient comme étant la leur. Il s'agit, donc, d'un double miracle pour ainsi dire: de la part de ceux qui parlaient et de la part de ceux qui écoutaient et comprenaient. Rien de cela chez ceux qui prétendent a avoir la glossolalie

-ce jour-là, il y a eu un miracle visible qui a «signé» le caractère miraculeux: la descente du feu sur les têtes des Apôtres. Rien de cela de nos jour.

-mais le plus fort argument est que le don a été offert de façon exceptionnelle aux Apôtres. Eux, ils ne parlaient pas en langue tous les Dimanches. Un miracle public est exceptionnel par définition. Le parler en langues des Apôtres, tout comme la transposition de la maison de Lorette, tout comme la danse du soleil de Fatima sont des évènements qui tiennent de l'exception, pas de la règle.
Dans le cas où la conclusion pencherait en faveur de paroles issues d'une langue bien réelle que le locuteur ne connaît pas, alors il est certain que la foi de bien des mortels n'en serait que boostée. À commencer par la mienne. En l'absence d'études, je demeure prudent !
Je suppose que le dicastère compétent de Rome, tout comme certains évêques auxquels on a signalé des faits de parler en langues ont fait des investigations, du moins préliminaires pour voir de quoi il s'agit. Jusqu'à présent, à ce que je sache, personne de ceux qui ont autorité et compétence dans la Sainte Église n'a certifié ces prétendus miracles.

La foi ne peut pas se baser sur des miracles. Le côte rationnel de la foi se base sur des arguments philosophiques, pas sur des arguments de l'ordre de la perception, à mon avis. Nous avons dans les Évangiles des exemples de convertis suite aux miracles. Nous avons aussi des exemples de convertis sans aucun miracle (comme le castré converti pas Saint Philippe). Nous avons, surtout, des cas de témoins des miracles qui ont cru jusqu'à un certain moment, après quoi ils ont perdu la foi. Le bon Dieu ne donne pas des miracles à chacun de nos pas. À combien de miracles fut témoin Judas l'Iscariote ? Vous pensez qu'il n'a pas cru ce qu'il a vu ? Vous pensez qu'à aucun moment il n'a eu la foi? Des dizaines de milliers de gens ont vu les prodiges de Notre Seigneur. Si nous comptons seulement les deux miracles par lesquels il a multiplié les pains et les poissons, alors 8000 familles ont constaté le miracle dans leurs assiettes. La question est: tous ces gens ont eu la foi jusqu'à la fin? J'aimerais le croire, mais je doute.

Avatar de l’utilisateur
apatride
Quæstor
Quæstor
Messages : 337
Inscription : lun. 06 juin 2016, 1:24
Conviction : Catholique romain

Re: Le parler en langues

Message non lu par apatride » lun. 22 févr. 2021, 1:29

Voici ce qu'en dit le Fr Ripperger, j'ai pu voir qu'il est parfois contesté donc j'aimerais savoir ce que vous en pensez :



Transcript résumé en français, désolé pour la traduction un peu hâtive :
Dans la tradition de l'Eglise, il y a deux sortes de grâce :
- celles qui vous rendent agréables à Dieu --> grâce sanctifiante, qui fortifie la volonté pour faire Sa volonté
- celle qui sont données gratuitement --> dons charismatiques, vocation de prêtrise, etc.

Le concile de Trent a statué qu'il est impossible d'obtenir les grâces gratuites par quelque action ou mérite : on ne peut ni prier pour les obtenir, ni offrir quoi que ce soit, bref on ne peut absolument rien faire de son propre chef pour les obtenir car elles sont complètement gratuites et un don de Dieu.

Donc l'idée de dire qu'on peut parler en langues en s'asseyant et on s'ouvrant au St Esprit est fausse, ça ne marche pas comme ça. Cette idée vient des pentecôtistes qui n'avaient pas de vraie théologie de la grâce.

Le pire cas de possession rencontré par le Fr. Ripperger est celui d'une femme qui avait demandé le don de parler en langues, et hélas pour elle, elle l'a eu...

Il y a 3 formes de parlé en langues :

Deux qui sont authentiques :
- la personne parle en langage A, l'interlocuteur l'entend dans la langue B
- la personne parle le langage A, mais elle reçoit la connaissance du langage B, et peut le parler pour se faire comprendre de ceux qui parlent B

Pourquoi ? parce que Dieu utilise toujours un instrument en accord avec la nature de cet instrument. Nous sommes des créatures intelligentes, Dieu ne nous utilise pas "à notre insu", sans que nous sachions ce que nous faisons ou comprenions ce que nous parlons. Il nous infuse la connaissance nécessaire pour que nous sachions ce que nous disons.

La troisième forme est une forme diabolique, quand les gens parlent mais ne savent pas ce qu'ils disent. Cette forme de parlé en langues est dangereuse. C'est une forme de channelling. Au pire, on s'ouvre pour que les esprits parlent au travers de nous, et c'est une porte ouverte à la possession. Au mieux, c'est juste un effet psychologique. Dans tous les cas, cette forme de parlé en langues n'a rien d'authentiquement divin.

Cinci
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 10475
Inscription : lun. 06 juil. 2009, 21:35
Conviction : catholique perplexe

Re: Le parler en langues

Message non lu par Cinci » lun. 22 févr. 2021, 1:57

DDH :
J'ai parlé en langue aujourd'hui ! J'étais dubitatif avant que ça m'arrive. Mon coeur fondait d'amour et je me suis mis à parler en disant doucement, presque en chuchotant, des mots que je ne connaissais pas ! Amen !
Le "parler en langue" est une expérience normale chez les chrétiens charismatiques. La chose existait dans l'Église primitive. Et moi j'ai tendance à croire ceux qui disent que le parler en langue leur serait bénéfique.

Il peut arriver par exemple que la prière soit difficile, que l'on soit distrait, agité, pris d'un envie de faire autre chose. C'est la chair qui lutte contre l'esprit qui ferait tout en son possible pour nous empêcher de prier. Or, le "parler en langue" présenterait cette utilité de pouvoir mettre la chair à sa place. Car la chair détesterait ce phénomène sur lequel ne pouvoir exercer aucune emprise. C'est le président du Renouveau charismatique qui disait ça. Bref, ce "parler en langue" serait utile d'abord et avant tout pour le sujet lui-même. Pour s'édifier, dit-on. Pour gagner en liberté.

Mais tout cela reste une épreuve quand même pour nos mentalités occidentales. Moi-même, je n'en serais incapable.

Au travers du parler en langue, il pourrait arriver parfois qu'une "parole de connaissance" soit transmise. Et, dans ce cas-là : ça va prendre un interprète. Le prêtre agissant comme vicaire dans la paroisse à côté de chez moi est un fervent convaincu de la chose. Et l'an dernier ils nous avaient raconté quelques anecdotes. Parmi plusieurs, il y en avait une plus stupéfiante.

Durant une soirée de prière, un des animateurs qui parlait en langue avait eu une "parole de connaissance" à transmettre pour une femme dans le groupe. Une phrase en baragouin naturellement incompréhensible pour la femme. Et, alors, rien à saisir pour elle comme pour tout le monde. Hélas ! il n'y avait pas d'interprète. Maintenant, ici je ne me souviens plus exactement pour la petite histoire, si c'est la femme qui avait demandé à ce que le phrase soit transcrite comme phonétiquement ou si la réunion était enregistrée. Mais, toujours est-il, la femme était mariée. Une Québécoise. Son époux était un immigrant qui venait d'un pays comme l'Inde. Elle avait fini par passer le document à son mari . Ce dernier avait tout de suite reconnu le patois régional de sa province d'origine (!) Il avait été capable de lui décoder la phrase. Et il s'agissait vraiment d'un truc cohérent et qui la concernait. Le transmetteur qui "parlait en langue" ne connaissait pas la femme, ignorait tout de sa situation personnelle et jusqu'à l'identité et existence même du mari absent ce soir-là.

Mais personne n'aura vu de langue de feu cependant !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités