Les œuvres de la chair

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1018
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Les œuvres de la chair

Message non lu par Jeremy43 » jeu. 25 juin 2015, 14:13

Bonjour,

Je me demande en effet comment doit-on gérer l'équilibre entre le corps et l'esprit (ou plutôt quel mesure faut-il laisser au corps physique que nous possédons) ?

En effet, pour moi, le simple fait d'avoir la notion de goût (les odeurs etc...) est une perversion de l'esprit face au matériel, suis-je dans le vrai ? toute notion de plaisir (autre que celui que produit l'accomplissement de la Justice de Dieu dans notre coeur) me semble venir tout droit de l'enfer.

Quelle est votre expérience à ce niveau ? l'enseignement de l'Eglise et des Pères ? la mortification des sens semble être très importante.

Merci pour votre aide.

Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 84
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Re: Les œuvres de la chair

Message non lu par Quem quaeritis » jeu. 25 juin 2015, 16:58

C'est le père spirituel qui doit aider à discerner ce qu'il convient de travailler sur le plan de l'ascèse. Satan se déguise en (faux) éclaireur de la conscience parfois...
Normalement, la conscience dit là où il faut être vigilant.

En temps normal, vous avez la possibilité selon vos forces de jeûner le mercredi et le vendredi, de viande, vin, laitages...
Dernière modification par Quem quaeritis le jeu. 25 juin 2015, 17:01, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4545
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Les œuvres de la chair

Message non lu par Kerniou » jeu. 25 juin 2015, 16:59

Si Dieu avait voulu que nos sens ne servent à rien, pourquoi nous les aurait-Il donnés ? Pourquoi aurait-Il donné aux fleurs leurs parfum, aux aliments leur saveurs et aux quatre éléments leurs fonctions agréables ou terribles ?
Quand Jésus est venu sur terre, il allait aux mariages, il participait aux repas et buvait du vin, nous dit l'Evangile ...
Pourquoi la convivialité des fêtes et des repas, les agréments de la vie amicale et sociale auxquels Jésus a participé de bon coeur nous seraient -ils inspirés par le démon ? Le plaisir de regarder la splendeur des paysages de la création, d'écouter les feuilles des arbres bruisser dans le vent, le clapotis de l'eau, le bruit des vagues, le chant des oiseaux, la musique "qui adoucit les moeurs", sentir le parfum des fleurs, de déguster les mets préparés pour nous, apprécier le fruit du travail des hommes etc ... En quoi toutes ces actions humaines qui enchantent la vie, ne seraient-elles souhaitées par Dieu ? En quoi, les sentiments qui unissent les êtres seraient -ils une offense alors que Dieu nous adonné la capacité d'aimer ?
Les oeuvres de la chair ne sont une faute que si elles sont détournées de leur mission ...
La place du corps est équivalente à celle se l'esprit. Il n'y a pas de prévalence puisque les deux forment un tout.
Mépriser son corps, comme ne vivre que pour sa beauté c'est faire l'impasse sur une part de soi. ... "S'il ne faut pas vivre pour manger, il nous faut manger pour vivre" ...
La recherche du luxe, la course au confort, la sexualité débridée, la recherche de l'argent et du pouvoir pour assouvir ses pulsions et asservir d'autrui ne respectent pas l'équilibre dont vous parlez ni la mission que Dieu nous donnée. Vivre en se privant de manger, de dormir et de regarder ce qui nous entoure ne dénotent pas une vision positive les la vie ni ne la respecte, ni ne développe en nous la joie ni ne favorise l'accueil de l'autre ...
Pour répondre mathématiquement à votre question, je dirais que l'équilibre, c'est moitié/moitié ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1018
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Les œuvres de la chair

Message non lu par Jeremy43 » jeu. 25 juin 2015, 20:11

Bonsoir,

Merci pour vos réponses Kerniou et Quem quaeritis.

Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 84
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Les œuvres de la chair

Message non lu par Quem quaeritis » ven. 26 juin 2015, 7:32

Si ton corps est faible et ne peut rien faire, fais ton possible pour retrancher un petit quelque chose de ta nourriture et également de ta boisson. Dieu en effet a accueilli les deux liards de la veuve et s'en est réjoui plus que de toutes les autres offrandes (Mc, 12, 42).
Baisse la nuque en te rappelant les exploits de nos pères, leurs jeûnes et leur veilles.
Humilie-toi de coeur et, si tu le peux, reste à jeun jusqu'à la neuvième heure. Mais si tu ne le peux pas, ne t'en soucie pas et efforce-toi d'observer le jeûne de l'homme intérieur, en gardant le précepte de ne pas manger en dehors de la table et de te garder des autres passions. Ce jeûne de l'homme intérieur sera agréable à Dieu et te protégera plus encore que le jeûne corporel.

S. BARSANUPHE,
Jeremy, quel est pour vous le sens de l'ascèse ?

Jeremy43
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1018
Inscription : dim. 29 sept. 2013, 22:12

Re: Les œuvres de la chair

Message non lu par Jeremy43 » ven. 26 juin 2015, 11:07

Jeremy, quel est pour vous le sens de l'ascèse ?
Bonjour,

Pour moi c'était la destruction du corps physique (qu'il ne soit plus qu'un cadavre) pour que l'on ne soit plus qu'esprit. Sauf qu'à jouer l'ange (en detruisant ce qui fait notre humanité, notre nature mixte) on devient une bête comme l'avait dit un prêtre à des religieux sous l'époque du Jansénisme. Je suis vraiment tombé dans le piège du Jansénisme.

Ce qui est malsain, même si l'on le cache sous des aspects religieux, c'est qu'il y a une forme de passion dans la pénitence et surtout d'orgueil (je contribue au Salut de l'humanité par mes souffrances), plus on en fait, plus on a envie d'en faire. Quand on rentre dans ce processus d'auto destruction c'est très difficile de s' en sortir et je pense que même de grands saints se sont laissés entraîner dans ce piège. Quand on connaît Dieu, sa Sainteté et donc la gravité du péché et qu'on l'aime on ressent le besoin de se sacrifier et de souffrir pour Lui manifester notre amour, alors que c'est pas ce que Jésus nous demande, la souffrance étant une conséquence de l'amour et non une manifestation intrinsèque de celui-ci (la souffrance en elle même n'a pas de valeurs).

Je pense que c'est une conséquence de notre nature déchue. En tout cas c'est très dur de s'en sortir et de revenir les pieds sur terre.

Quem quaeritis
Censor
Censor
Messages : 84
Inscription : ven. 22 mai 2015, 8:14

Re: Les œuvres de la chair

Message non lu par Quem quaeritis » ven. 26 juin 2015, 11:20

Tenez vous devant le Christ, médecin, tendre et compatissant. C'est sûrement la priorité pour vous.

:)

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5048
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Les œuvres de la chair

Message non lu par gerardh » ven. 26 juin 2015, 11:30

______

Bonjour,

Je vous rappellerais quelle sont les œuvres de la chair, selon Galates 5, 19-21 : "les œuvres de la chair sont manifestes, lesquelles sont la fornication, l’impureté, l’impudicité, l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les colères, les intrigues, les divisions, les sectes, les envies, les meurtres, les ivrogneries, les orgies, et les choses semblables à celles-là".


_______

Avatar de l’utilisateur
Christophe67
Barbarus
Barbarus

Re: Les œuvres de la chair

Message non lu par Christophe67 » ven. 26 juin 2015, 12:44

Bonjour Jeremy43,


Je pense que certaines personnes se voient offert un charisme particulier afin de se sacrifier pour les autres (ex: Padre Pio, Marthe robin ... et probablement d'illustres inconnus) mais encore faut il être certain que là est votre voie.

Vous parliez de Jansénisme, mais je voyais aussi dans votre relation à la matière une forme de catharisme.

Avez vous fais une retraite de discernement pour savoir si la mortification et/ou l'ascèse étaient bien votre voie ?
Etes vous suivi par un directeur spirituel ? Cela peut être également un piège de vous orienter sur ce chemin seul ou sans le soutien du Christ, vous ne feriez que maltraiter ce temple de Dieu, Sa création. Quel que soit le moyen (cilice, flagellation ...).

Ce qui caractérise souvent ceux qui souffrent la Passion, les stigmates etc... c'est la joie de partager cette souffrance du Christ, avec le Christ. Et surtout d'avoir été sollicité pour cela.
Si vous pratiquez la mortification seul, sans suivi, sans soutien et que cela se transforme en douleur addictive, ou vous amène à utiliser ces mots : orgueil, auto destruction, difficile de s'en sortir, piège; il serait bon d'en parler avec votre curé, évêque, directeur spirituel.

Il se pourrait que ce sacrifice que vous souhaitez offrir ne soit pas, ou ne soit plus, inspiré.


Cordialement.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 12 invités