Suis-je chrétien ? Dois-je le devenir ?

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Albert
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : jeu. 22 sept. 2022, 20:13

Suis-je chrétien ? Dois-je le devenir ?

Message non lu par Albert » jeu. 22 sept. 2022, 21:28

Bonjour à tous et merci par avance à ceux qui me liront.


Qui je suis et d’où je viens :

Je suis un homme d'une petite quarantaine d'années, père d'un enfant et séparé de mon ex-compagne de son fait.

J'ai été élevé dans une famille de gauche "soixante huitarde" qui ne m'ont pas transmis d'éducation religieuse. Habitant en Alsace étant petit j'ai tout de même bénéficié de quelques cours de catéchisme a l'école.

J'ai donc passé le début de mon existence dans une sorte d'athéisme libertaire "Rousseauiste". J'ai parfois même été jusqu’à blasphémer, car il me paraissait, étant jeune, que c'était transgressif d’être "anti-chrétien"... :(

Depuis 20 ans j'ai commencé à me forger mes propres opinions politiques et religieuses. Et depuis 10 ans mon esprit est devenu beaucoup plus clair sur ma vision politique et j'assume complétement un virage à droite.

Par contre pour ce qui concerne l'aspect spirituel de ma vie, j'ai plus de mal à y voir clair et je m'adresse à vous aujourd'hui pour un éventuel éclaircissement voire une aide, car je sens un réel manque en moi.

Je pense vivre en chrétien par héritage culturel. Le respect des 10 commandements est pour moi logique étant français de souche, tout comme la célébration de Noël... Pâques... Attention, quand je dis célébration ce n'est certainement pas dans une forme aussi pure que vous, à Noël j'offre des cadeaux, je partage un moment en famille, à Pâques aussi, mais ça s’arrête là. Parfois aussi, je mange du poisson le vendredi par respect pour la coutume.


Ma foi :

Je ne sais pas si j'ai la foi, je vois la beauté du monde qui m'entoure et j'admire la toute-puissance créatrice qui permet la vie. Je pense aux anciens peuples qui avaient une représentation polythéiste du miracle de la création et j'ai l'impression (vous me direz si je me trompe.) que ce soit ces peuples, les Indiens d’Amérique les bouddhistes et nous les chrétiens avons conscience et respectons infiniment cette puissance créatrice que certains appellent "nature" d'autres "les dieux" d'autres "Dieu", etc...

Mais la représentation plus "terre-à-terre" de Jésus marchant sur l'eau par exemple, ça, j'y suis hermétique. Peut-on voir d'autres niveaux de lecture ? Ou pour avoir la foi doit-on obligatoirement croire scrupuleusement le texte ou peut-on y voir des métaphores ?

J'ai l'impression que le christianisme est un formidable outil de création sociétale et que les écrits sont faits pour s'adresser autant au simple d'esprit qui vont les interpréter dans leurs formes les plus basiques aux plus érudits qui en verront les métaphores cachées et quel que soit le niveau de lecture avec lesquels on les aborde, ces lectures sont une sorte de "mode d'emploi" pour nous amener à vivre en harmonie avec "la source de création de la vie, Dieu" et nos semblables. Est-ce que je me trompe complétement ou suis-je dans le vrai sur ces parties de mes questions ?


Mes vices :

Depuis que la mère de mon enfant m'a quitté, je fais face à certains vices. De par mes parents, j'avais une conception de la liberté très loin de la liberté au sens chrétien. J'étais dans l'idée que je pouvais faire ce que je voulais du moment que je ne gênais personne. Grâce à une émission sur Youtube (Adrien Abauzit sur radio Athéna) j'ai découvert que la liberté au sens chrétien était différente et bien plus logique. On est libre que si on arrive à s'affranchir de ses vices.

Depuis que la mère de mon enfant est partie, il m'arrive souvent de boire plus que de raison et il m'est aussi arrivé de me vautrer dans la luxure la gourmandise... Je me rends compte que je suis devenu esclave de ces vices et la force de ma volonté arrive à ne m'en extirper qu'un temps et je retombe dedans. Je sens que je n'ai pas la clef pour arriver à vaincre ça seul, mais j'ai le sentiment profond que la chrétienté est la clef.


Ce que je recherche :

À vrai dire, je ne sais pas exactement ce que je recherche, mais ça m'a conduit ici. J'habite un petit village dans l'est de la France, je me suis rendu plusieurs fois dans mon église pour trouver un prêtre à qui parler de tout ça, mais soit l'église était fermé soit vide. De plus, je vous avoue que j'ai tout de même de gros doutes. Le pape François me laisse dubitatif de par certaines positions qu'il a tenues. Vis à vis de sa tolérance sur l'homosexualité par exemple, les autres religions, les migrants... Je sais que certains courants catholiques plus conservateurs l'ont même qualifié d'hérétique !

Bref comme vous le voyez tout cela est bien confus dans ma tête, je ne sais vers qui me tourner, ni comment le faire et je me demande même si je frappe à la bonne porte...


Merci beaucoup d'avoir consacré du temps à me lire, et merci d'avance à ceux qui apporteront une pierre à l'édifice du chemin de ma vie en me répondant.
Dernière modification par Albert le ven. 23 sept. 2022, 8:45, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Brebisdu27
Barbarus
Barbarus

Re: Suis-je chrétien ? Dois-je le devenir ?

Message non lu par Brebisdu27 » ven. 23 sept. 2022, 8:18

Bonjour cher ami,

Tout d'abord bravo pour votre démarche, je pense que se poser des questions fait avancer notre élévation spirituelle. C'est ainsi qu'on avance, on doute , fait marche arrière, change d'opinion, et revient, et tout ça nous fait au final avancer à notre façon.
Albert a écrit :
jeu. 22 sept. 2022, 21:28
Mais la représentation plus "terre-à-terre" de Jésus marchant sur l'eau par exemple, ça, j'y suis hermétique. Peut-on voir d'autres niveaux de lecture ? Ou pour avoir la foi doit-on obligatoirement croire scrupuleusement le texte ou peut-on y voir des métaphores ?
De ce que je peux vous conseiller, c'est avant tout de prendre conscience que Jésus est venu sur terre pour prendre nos péchés. Il a donné sa vie pour que vous, moi, vos parents, amis et toutes les personnes peuplant ce monde puissent vivre.

Lisez les évangiles en commençant depuis le début et en invitant l'Esprit Saint à venir vous éclairer. Parfois, le moment n'est pas encore venu pour comprendre une lecture alors revenez y plus tard. Au fur et à mesure que vous cheminerez dans la foi, la Bible se révélera d'elle même peut-être même sans que vous la lisiez, ça s'appelle "une révélation " .

Albert a écrit :
jeu. 22 sept. 2022, 21:28
J'ai l'impression que le christianisme est un formidable outil de création sociétale et que les écrits sont faits pour s'adresser autant au simple d'esprit qui vont les interpréter dans leurs formes les plus basiques aux plus érudits qui en verront les métaphores cachées et quel que soit le niveau de lecture avec lesquels on les aborde, ces lectures sont une sorte de "mode d'emploi" pour nous amener à vivre en harmonie avec "la source de création de la vie, Dieu" et nos semblables. Est-ce que je me trompe complétement ou suis-je dans le vrai sur ces parties de mes questions ?
Je suis assez d'accord avec vous, considérez ceci la Bible est une lettre d'amour de la part de Dieu, dedans Il nous montre son amour, et nous montre comment aimer. Dans la Bible tout est question d'amour car s'est la base de ce qu'est Dieu, de là tout découle.

Albert a écrit :
jeu. 22 sept. 2022, 21:28
À vrai dire, je ne sais pas exactement ce que je recherche, mais ça m'a conduit ici. J'habite un petit village dans l'est de la France, je me suis rendu plusieurs fois dans mon église pour trouver un prêtre à qui parler de tout ça, mais soit l'église était fermé soit vide. De plus, je vous avoue que j'ai tout de même de gros doutes. Le pape François me laisse dubitatif de par certaines positions qu'il a tenues. Vis à vis de sa tolérance sur l'homosexualité par exemple, les autres religions, les migrants... Je sais que certains courants catholiques plus conservateurs l'ont même qualifié d'hérétique !
Je pense que vous avez entendu votre appel et pour ceci je loue le Seigneur tout puissant qui vous a conduit sur ce forum. Avez-vous un site pour vous renseigner sur les heures de messe ? En général, les prêtres sont disposés à vous écouter avant ou après la messe. Vous savez le pape François n'est pas Dieu, c'est à Dieu qu'il faut vous en remettre, en Jésus qu'il soit béni, pour placer votre confiance et en l'Esprit Saint pour vous amener à être transfiguré.

Voici mon petit conseil cher ami, :approchez vous de Dieu, parlez lui simplement (moi je lui écris et lui parle souvent ), lisez les évangiles même sans chercher une quelconque révélation pour le moment. Apprenez à faire connaissance avec Jésus a votre rythme. Faites-vous votre propre idée, je dis souvent que le christianisme n'est pas une religion, c'est une relation.

Mon ami, si vous cherchez Dieu Il se laissera trouver selon sa promesse. "Cherchez et vous trouverez, frappez et vous on vous ouvrira, demandez et vous recevrez"

Dieu Lui se laisse toujours trouver, à vous de vous laisser trouver par Lui. Dans le jardin d'Eden Dieu cherchait Adam et Eve, maintenant Il vous cherche. Laissez-vous trouver.

Soyez béni !

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2648
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Suis-je chrétien ? Dois-je le devenir ?

Message non lu par Altior » ven. 23 sept. 2022, 23:53

Bonjour, Albert !
Albert a écrit :
jeu. 22 sept. 2022, 21:28

J'ai donc passé le début de mon existence dans une sorte d'athéisme libertaire "Rousseauiste". J'ai parfois même été jusqu’à blasphémer, car il me paraissait, étant jeune, que c'était transgressif d’être "anti-chrétien"... :(
Nous sommes nombreux ceux qui sommes passés par là.
Depuis 20 ans j'ai commencé à me forger mes propres opinions politiques et religieuses. Et depuis 10 ans mon esprit est devenu beaucoup plus clair sur ma vision politique et j'assume complétement un virage à droite.
Un philosophe disait que, si à 20 ans on n'est pas de gauche, c'est qu'on n'a pas de coeur. Puis, si à 30 ans on n'est pas de droite, c'est qu'on manque de tête...
Par contre pour ce qui concerne l'aspect spirituel de ma vie, j'ai plus de mal à y voir clair et je m'adresse à vous aujourd'hui pour un éventuel éclaircissement voire une aide, car je sens un réel manque en moi.
La soif de Dieu est profondement ancrée dans notre nature. Dieu, Lui seul, peut l'apaiser. Oui, mais si ça serait dans notre nature, cela devrait être partagé par le commun des mortels. Or, nous voyons bien autour de chacun de nous que pas tout le monde partage cette soif. Il y a des gens qui ne se posent pas de questions et qui semblent bien. Je dirais : ils semblent, car ils se laissent bercer dans l'illusion du contingent. Mais, plutôt où plus tard, le vide interieur les envahit.
Mais la représentation plus "terre-à-terre" de Jésus marchant sur l'eau par exemple, ça, j'y suis hermétique. Peut-on voir d'autres niveaux de lecture ? Ou pour avoir la foi doit-on obligatoirement croire scrupuleusement le texte ou peut-on y voir des métaphores ?
Oui, il y a plusieurs sens : un sens littéral, un sens allégorique (vous pouvez très bien l'appeler métaphorique), un sens moral. Il y a encore un quatrième sens. Mais l'un ne fait pas disparaître l'autre. La Bible est vraie dans tous les quatre sens. Du moins, en ce qui concerne l'Évangile, même les chrétiens les plus modernistes clament croire en son historicité. Donc, oui, Jésus a réellement marché sur l'eau. S'il a pu ressusciter, alors je crois qu'il a pu marcher sur l'eau. S'il n'a pas pu ressusciter, alors il n'était pas Dieu. Or, la proposition fondamentale du christianisme est la suivante : Jésus Christ est Dieu.
J'ai l'impression que le christianisme est un formidable outil de création sociétale et que les écrits sont faits pour s'adresser autant au simple d'esprit qui vont les interpréter dans leurs formes les plus basiques aux plus érudits qui en verront les métaphores cachées et quel que soit le niveau de lecture avec lesquels on les aborde, ces lectures sont une sorte de "mode d'emploi" pour nous amener à vivre en harmonie avec "la source de création de la vie, Dieu" et nos semblables. Est-ce que je me trompe complétement ou suis-je dans le vrai sur ces parties de mes questions ?
Vous faites une remarque très juste. Le christianisme est une religion exotérique. Ce n'est pas l'apanage de je ne sais quel groupe select d'initiés. D'ailleurs des premiers douze Apôtres, sept étaient pêcheurs. Probablement seul Saint Mathieu avait quelques études assimilables au lycée, car avant il était percepteur fiscal. À peine Saint Paul, associé à eux trois ans après la Ressurection, avait de vraies études en théologie. Celà s'est vu depuis le début : les premiers à être venus saluer l'enfant Jésus furent les bergers. Trois riches savants sont venus après. Et c'est ainsi que le christianisme s'est propagé à Rome : d'abord par les pauvres, les ignorants, les gueux, les esclaves.

On est libre que si on arrive à s'affranchir de ses vices.
Vous avez tellement raison ! Mais je vous dis de propre expérience : c'est très difficile...
De plus, je vous avoue que j'ai tout de même de gros doutes. Le pape François me laisse dubitatif de par certaines positions qu'il a tenues.
Vous savez ce qu'on dit : Paris n'est pas la France. Eh bien, alors il est tout aussi vrai : le Saint Père n'est pas l'Église !

Par ailleurs, cher frère, un dernier mot pour essayer de répondre à vos deux questions dans le titre. Vous n'apportez pas un élément essentiel : vous êtes baptisé ? Car, à propos de la marche sur l'eau de Notre Seigneur et de ceux qui étaient dans la barque en pleine tempête : cette barque a une porte d'entrée et cette porte s'appelle "Baptême". Pour répondre à la deuxième question : si vous n'êtes pas chrétien, oui, vous devez devenir. Puis, si vous en êtes déjà, encore il serait bien de devenir un meilleur chrétien. Ne m'en voulez pas, permettez à un théoréticien du christianisme de vous le dire ...

Dans la paix du Christ,
A.

Albert
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : jeu. 22 sept. 2022, 20:13

Re: Suis-je chrétien ? Dois-je le devenir ?

Message non lu par Albert » sam. 24 sept. 2022, 17:21

Tout d'abord merci Brebisdu27 et merci Altior, vous avez pris du temps pour me lire et encore plus de temps pour me répondre et qui plus est avec une grande gentillesse, j'en suis très touché.


Lisez les évangiles en commençant depuis le début

j'ai acheté cette ouvrage :


https://www.amazon.fr/%C3%89vangiles-Qu ... &sr=8-1


Est-ce que cette "version" est bonne ? J'avoue être un peu intimidé, le livre est épais et c'est écrit petit, de plus je ne suis pas un grand lecteur.


Avez-vous un site pour vous renseigner sur les heures de messe ?


Non, et j'avoue que je ne sais pas si j'aurai vraiment le courage de demander un rendez-vous, ici sur un forum caché derrière mon clavier, c'est facile. Dans la réalité, je pense que j'aurais peur de heurter le prêtre en lui posant des questions ou en lui soumettant des réflexions trop "païenne"

Mon ami, si vous cherchez Dieu Il se laissera trouver selon sa promesse. "Cherchez et vous trouverez, frappez et vous on vous ouvrira, demandez et vous recevrez"

Merci pour cette belle phrase pleine d'espoir :)


Soyez béni !

Vous également !


Oui, il y a plusieurs sens : un sens littéral, un sens allégorique (vous pouvez très bien l'appeler métaphorique), un sens moral. Il y a encore un quatrième sens.

Un quatrième sens ? Lequel ?


vous êtes baptisé ?

Non, mes parents ne m'ont pas baptisé. Après avoir assisté à des enterrements laïcs et chrétiens, j'y ai pensé, car j'ai ressenti comme le fait de faire partie d'un tout lors de la cérémonie chrétienne, et que le défunt faisait partie de ce "tout", donc en un sens encore là. C'est assez difficile à expliquer. Mais je n'ai pas été plus loin dans cette démarche, car je ne trouvais pas forcément honnête de me faire baptiser simplement pour avoir un enterrement qui me plaisait. Mais en écrivant ces lignes, je me demande si ce n'était peut-être le début de la naissance de ce quelque chose qui fait que je vous écris aujourd'hui.


Ne m'en voulez pas, permettez à un théoréticien du christianisme de vous le dire ...



Au contraire, je vous remercie de prendre le temps de me parler :)

Avatar de l’utilisateur
Brebisdu27
Barbarus
Barbarus

Re: Suis-je chrétien ? Dois-je le devenir ?

Message non lu par Brebisdu27 » sam. 24 sept. 2022, 21:52

Bonsoir cher Albert,
S'est avec plaisir que je vous réponds.
Albert a écrit :
sam. 24 sept. 2022, 17:21
j'ai acheté cette ouvrage :


https://www.amazon.fr/%C3%89vangiles-Qu ... &sr=8-1


Est-ce que cette "version" est bonne ? J'avoue être un peu intimidé, le livre est épais et c'est écrit petit, de plus je ne suis pas un grand lecteur.
Je ne saurais vous dire , je n'ai jamais lu cet ouvrage mais d'après les commentaires ce livre est assez bon.
C'est vrai que s'est intimidant en voyant la bible par exemple on peut penser "comment lire tout ça " et bien la clé est toute simple. Lisez petit à petit quand le cœur vous en dit, vous n'êtes pas obligé de lire dans l'ordre un verset par exemple pourra avoir plus tendance à vous intéresser qu'un autre. Si vous n'avez pas envie de lire vous pouvez tout aussi bien écouter un verset sur YouTube . Surtout allez à votre rythme. Cette démarche est un pas entre Dieu et vous, nous avançons pas tous à la même allure prenez votre temps, écoutez vous.
Albert a écrit :
sam. 24 sept. 2022, 17:21
Non, et j'avoue que je ne sais pas si j'aurai vraiment le courage de demander un rendez-vous, ici sur un forum caché derrière mon clavier, c'est facile. Dans la réalité, je pense que j'aurais peur de heurter le prêtre en lui posant des questions ou en lui soumettant des réflexions trop "païenne"


Je comprends parfaitement. Vous savez les prêtre sont là pour nous aider à cheminer, d'ailleurs tous chrétiens nous nous aidons mutuellement dans la fraternité à cheminer vers le Christ. Ils entendent tellement de choses lors de confessions, etc... Ils ne seront pas choquer de vous écouter. Vous savez je souffre de TOC Religieux, ce qui fait que j'ai sans cesse besoin d'être rassuré au sujet de mon salut, j'en ai parlé à beaucoup de prêtre et de personnes chrétiennes et bien personne ne m'a tourné le dos, leurs oreilles étaient toujours prêtes à écouter mes doutes, mes peurs.

N'ayez crainte, Dieu est avec vous.
Albert a écrit :
sam. 24 sept. 2022, 17:21
Merci pour cette belle phrase pleine d'espoir
c'est le Christ à remercier mon ami, car ceci est la promesse de notre Père et Dieu ne ment jamais 😉

Je prierai pour vous 🙏

Soyez bénis

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1276
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Suis-je chrétien ? Dois-je le devenir ?

Message non lu par Libremax » mar. 27 sept. 2022, 13:45

Albert a écrit :
jeu. 22 sept. 2022, 21:28
Ma foi :

Je ne sais pas si j'ai la foi, je vois la beauté du monde qui m'entoure et j'admire la toute-puissance créatrice qui permet la vie. Je pense aux anciens peuples qui avaient une représentation polythéiste du miracle de la création et j'ai l'impression (vous me direz si je me trompe.) que ce soit ces peuples, les Indiens d’Amérique les bouddhistes et nous les chrétiens avons conscience et respectons infiniment cette puissance créatrice que certains appellent "nature" d'autres "les dieux" d'autres "Dieu", etc...

Mais la représentation plus "terre-à-terre" de Jésus marchant sur l'eau par exemple, ça, j'y suis hermétique. Peut-on voir d'autres niveaux de lecture ? Ou pour avoir la foi doit-on obligatoirement croire scrupuleusement le texte ou peut-on y voir des métaphores ?

J'ai l'impression que le christianisme est un formidable outil de création sociétale et que les écrits sont faits pour s'adresser autant au simple d'esprit qui vont les interpréter dans leurs formes les plus basiques aux plus érudits qui en verront les métaphores cachées et quel que soit le niveau de lecture avec lesquels on les aborde, ces lectures sont une sorte de "mode d'emploi" pour nous amener à vivre en harmonie avec "la source de création de la vie, Dieu" et nos semblables. Est-ce que je me trompe complétement ou suis-je dans le vrai sur ces parties de mes questions ?
Bonjour Albert ! Bienvenue en effet !

Parallèlement à ce que vous écrivent les autres intervenants, je vous suggérerais bien une chose :
Vous vous interrogez sur votre foi chrétienne, intéressez vous au Christ.
Les chrétiens sont, avant toute chose, disciples du Christ.
Vous avez du mal à "gober" la réalité factuelle des miracles, mais sa vie ne s'y est pas résumée. Le Christ a enseigné, enseigné beaucoup, largement et profondément avec un discours parfois facile et explicite, et parfois, reconnaissons le, d'un niveau plus ésotérique.

Ne vous laissez pas piéger avec l'idée que le message du Christ se limiterait à un amour à la guimauve entre tous les hommes et les femmes, c'est plus complet que cela, et c'est ce qui est passionnant. Voilà, il me semble, un chemin décisif pour vous rendre compte si vous êtes "chrétien". Ceci ne peut arriver que si le Christ Jésus devient pour vous une personne, et non plus seulement un outil, aussi formidable soit-il.
Autrement, vous pourrez tout à fait vous revendiquer d'une culture chrétienne (même si vous n'avez pas été élevé dans ce sens), et c'est très bien. Mais vous ne serez pas chrétien, non.

Pour ce faire, je vous conseillerais davantage de commencer par une Bible la plus simple possible, il existe même des recueils du Nouveau Testament beaucoup plus maniables et transportables qu'une Bible toute entière, pour une première approche. Le livre que vous avez commandé est certainement intéressant, mais il vous fait entrer dans l'étude de la langue destinée à une étude du texte déjà plus intellectuelle, en tout cas destinée à un approfondissement de ce qui, auparavant, devrait être de l'ordre de la découverte.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités