Confession : n'ayez pas peur !

« Quant à vous, menez une vie digne de l’Évangile du Christ. » (Ph 1.27)
Règles du forum
Forum d'échange entre chrétiens sur la façon de vivre l'Évangile au quotidien, dans chacun des domaines de l'existence
Avatar de l’utilisateur
un visiteur
Barbarus
Barbarus

Re: Dix petites astuces pour vaincre sa peur de la confession

Message non lu par un visiteur » ven. 02 mars 2018, 23:20

Très bon article, merci.

si vous le permettez je voudrais ajouter ceci :

Retirer son masque social.

Ne pas se comporter avec le prêtre (et avec ses frères chrétiens) comme vous vous comportez en extérieur avec des étrangers, à savoir sur vos gardes et avec distance.

En résumé : ne pas jouer un rôle mais être vous-même, authentique. Mettre la vanité et l’orgueil de côté et ne pas chercher "à plaire" au prêtre : Oubliez la recherche de mots et expressions destinés à lui montrer votre "bonne éducation" en pensant qu'il vous appréciera davantage à cause de cela. Simplicité et humilité avant tout. La confession devient alors bien plus aisée et bien moins intimidante.

Avatar de l’utilisateur
invité1
Barbarus
Barbarus

3 façons de rater sa confession ! (ou comment bien se confesser)

Message non lu par invité1 » dim. 04 mars 2018, 23:06

Comment ne pas rater sa confession ?

Vidéo de cinq minutes ultra simple et limpide de l'abbé Grosjean (40 ans) :


Avatar de l’utilisateur
Dominus vobiscum
Censor
Censor
Messages : 148
Inscription : jeu. 02 mars 2017, 17:58
Conviction : Catholique

Re: Confession : n'ayez pas peur !

Message non lu par Dominus vobiscum » jeu. 19 juil. 2018, 20:08

J'aime beaucoup me confesser. C'est un sacrement merveilleux. Ne pas avoir peur. Jésus nous y attend.
"l' amour ne se paie que par l amour." St jean de la croix

Avatar de l’utilisateur
Bibracte
Ædilis
Ædilis
Messages : 33
Inscription : mar. 08 janv. 2019, 23:43
Conviction : Catholique Romain

Confession incomplète?

Message non lu par Bibracte » mer. 14 oct. 2020, 13:51

Bonjour,


je suis allé me confesser aujourd'hui. Je regrettais réellement tous les péchés que j'avais conscience d'avoir commis, je prévoyais de tous les confesser, mais le prêtre m'a interrompu avant la fin pour faire un laïus puis a enchaîné avec l'acte de contrition et l'absolution. Il m'a bien dit "je te pardonne tous tes péchés", mais est-ce que cela concerne aussi les péchés que je n'ai pas pu confesser? Le fait qu'ils soient mortels ou véniels y change-t-il quelque chose? Je suis un peu perdu... :s


merci de vos lumières!
Veritas liberabit vos (Jn 8, 32)

Avatar de l’utilisateur
Fernand Poisson
Censor
Censor
Messages : 168
Inscription : jeu. 11 avr. 2019, 23:03
Conviction : Catholique romain

Re: Confession incomplète?

Message non lu par Fernand Poisson » mer. 14 oct. 2020, 18:51

Bonjour,

Je ne suis ni prêtre, ni conseiller spirituel et ceci n'engage que moi, mais à mon avis votre confession est valide, et vos péchés graves pardonnés, dans la mesure où vous ne les avez pas dissimulés volontairement.
Néanmoins s'il s'agissait de péchés graves, peut-être devriez retourner en confession au plus tôt (raisonnablement, inutile de se faire des scrupules supplémentaires...) pour les confesser explicitement, en expliquant au prêtre la situation si besoin : il saura éclairer votre conscience. :)

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1862
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Confession incomplète?

Message non lu par Altior » mer. 14 oct. 2020, 23:06

Bonjour, Bibracte!

Voici comment je fais pour éviter des problèmes de ce type: après avoir confessé les péchés, je dis quelque chose comme: «il y a, peut-être, aussi d'autres péchés, dont je ne me souviens pas. Pour tous je demande pardon à Dieu et à vous, monsieur l'Abbé, de me dire comment faire pénitence».

Concernant la validité de la Confession que vous avez faite, à mon avis elle est valide. Pourvu que vous fussiez en train de confesser tous les autres péché desquels vous vous souveniez, n'ayant aucune intention de les omettre.

N'oblions pas qu'une des conditions d'un péché est l'intention peccamineuse. Pour qu'on puisse parler de Confession sacrilège, il faut que le pénitent veuille omettre un péché dont il se souvient au moment de la confession.

Néanmoins, je me rappelle d'une question d'un fidèle pendant une catéchèse pour adultes: qu'est-ce qu'on doit faire si, après une bonne confession, un péché omis sans volonté fait irruption dans notre mémoire. La réponse du prêtre fut que, dans ce cas, l'absolution a été valide, mais il serait bien de mentionner ce fait à la prochaine confession ou hors cadre sacramental, car le souvenir des péchés est une grâce que nous avons reçue pour un but. Autrement dit, ce n'est pas pour rien que le Saint Esprit nous fait nous rappeler de ce péché-là.

ademimo
Quæstor
Quæstor
Messages : 321
Inscription : mar. 14 juil. 2020, 21:10
Conviction : catholique

Re: Confession incomplète?

Message non lu par ademimo » mer. 14 oct. 2020, 23:44

Bibracte a écrit :
mer. 14 oct. 2020, 13:51
je suis allé me confesser aujourd'hui. Je regrettais réellement tous les péchés que j'avais conscience d'avoir commis, je prévoyais de tous les confesser, mais le prêtre m'a interrompu avant la fin pour faire un laïus puis a enchaîné avec l'acte de contrition et l'absolution. Il m'a bien dit "je te pardonne tous tes péchés", mais est-ce que cela concerne aussi les péchés que je n'ai pas pu confesser? Le fait qu'ils soient mortels ou véniels y change-t-il quelque chose? Je suis un peu perdu... :s
Il y a deux travers dans la confession :
- la confession dissimulatrice (il paraît que certains vont voir le prêtre pour raconter les péchés qu'ils ont vus chez les autres, pour pouvoir dire à la fin que eux sont purs et sans tache. Plusieurs prêtres me l'ont raconté).
- la confession scrupuleuse (où l'on déroule des listes interminables de péchés pour être sûr de ne rien oublier). Vous êtes peut-être dans ce cas-là. Et le rôle du prêtre est d'y couper court, car ce n'est pas forcément très sain de s'accuser de tout. Cela peut être une forme d'orgueil.

En principe, on va se confesser pour les péchés principaux. Les pires. Les mortels, de préférence. Et il ne faut pas que l'arbre cache la forêt.

Ensuite, vous pouvez faire des retraites annuelles où l'on fait des confessions "générales", où vous pouvez revenir sur les pires péchés de votre vie. C'est aussi une manière d'évacuer les peccadilles pour se concentrer sur l'essentiel.

De toute façon, mettez-vous dans le crâne que vous êtes et serez toujours pécheur. "Le juste pèche sept fois le jour". Il faut relativiser. Dieu sait que vous avez des péchés. Le problème principal n'est pas là. Regarder en permanence ses péchés ne fait pas forcément avancer. Vos regards doivent se tourner vers le Crucifié et vos semblables.

cmoi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1458
Inscription : jeu. 28 févr. 2019, 12:07

Re: Confession incomplète?

Message non lu par cmoi » jeu. 15 oct. 2020, 9:49

Bonjour Bibracte,
La question que vous posez est capitale car elle touche à rien de moins que votre salut éternel.
Même si je comprends que vous l’ayez rendue neutre, elle fait froid dans le dos par le pluriel employé du coup sur vos péchés mortels.
La réponse ne saurait dépendre d’un sentiment personnel, vous vous en doutez.
Donc voilà la réponse que je rendrai aussi neutre que votre question.

En ce qui concerne les péchés véniels la réponse est oui, ils vous sont tous pardonnés.
En ce qui concerne les péchés mortels, il n’est d’abord pas toujours facile de les détecter. Nous ne pouvons que les présumer, et nous avons l’obligation de les rechercher par l’examen dit de conscience, de confesser ensuite tous ceux dont nous avons connaissance et que nous n’aurions pas encore confessés (c’est une obligation), même s’ils remontent à des dizaines d’années (un souvenir intempestif ou non peut en être la cause). Ceux dont vous ne vous seriez pas souvenus ou que vous auriez mal considérés comme bénins seront donc aussi pardonnés, mais cette possibilité laisse planer un doute sur votre conscience tout de même..
Vous aviez le désir de le faire et c‘est votre confesseur qui vous en a empêché. La prochaine fois vous serez averti de cette possibilité et si vous avez un péché présumé mortel à confesser, il faudra le faire dés le début ! Ou interrompre votre confesseur quand il commencera son absolution…

Vous ne l’avez pas fait et vous avez reçu l’absolution. C’est comme les absolutions collectives encore données aujourd’hui au cours de cérémonies pénitentielles mais beaucoup moins souvent, ou celles données aux soldats qui montent à un assaut : l’absolution est valide, mais il faudra vous en confesser (des présumés mortels seulement) à votre prochaine confession et sans trop tarder.
Je vous rappelle que le pardon de vos péchés suppose non seulement le repentir, vous l’avez évoqué, mais le ferme propos (de ne pas les recommencer)

Un prêtre peut avoir une évaluation différente de la vôtre à ces 2 sujets, et puis il y a la pénitence à exécuter.
Vous me direz : se pourrait-il que me soit retenue une faute qui m’avait été pardonnée ? Il y a un cas dans les évangiles qui dit que oui. Je vous invite à le lire, c’est dans Mathieu (18 :23-35) et puisque vous nous substituez à un prêtre par votre démarche, cela aura valeur pour vous de pénitence dans cette attente dans laquelle vous êtes.
Car une autre raison « technique » (outre le désaccord que je viens d’évoquer) serait que vous refusiez la pénitence qui vous sera donnée.

Comme conseil, je vous dirai qu’au début de votre confession, vous pourriez, comme dans certains devoirs de français, « annoncer la couleur » de votre confession. Donner une synthèse, un plan (vous pourrez alors dire ensuite les véniels d’abord, si vous le préférez ainsi pour mieux retenir les conseils du prêtre qui se rapporteront aux autres et ne pas sinon « oublier les véniels » et cela éclairera aussi sur votre combat spirituel. Il est bon de préciser ainsi si tel est fréquent, exceptionnel, de les rapporter à vos tendances et tentations profondes, de situer votre confession dans le contexte de votre vie en quelques mots.
Bref, il convient d'agir en être responsable, même si le péché consiste d'une certaine manière en quelque chose qui serait le contraire : cela fait partie de la démarche de pénitence, justement.

Il va de soi que je vous déconseille de suivre une pratique qui ne soit pas la vôtre et sincère, « téléportée » comme :
je dis quelque chose comme: «il y a, peut-être, aussi d'autres péchés, dont je ne me souviens pas. Pour tous je demande pardon à Dieu et à vous, monsieur l'Abbé, de me dire comment faire pénitence».
Car en plus elle vous aurait été totalement inefficace : le prêtre avait déjà pris la parole et vous ne saviez plus comment l’arrêter. Sans compter qu’il pourrait vous attribuer à l’entendre des défauts ou des qualités qui ne seraient pas les vôtres.

Enfin, s’il n’y avait que 2 travers dans une confession, cela se saurait. Il y en a malheureusement une ribambelle de possibles.
Il est à envisager que le prêtre qui vous a confessé a estimé que vous étiez dans le cas de ce qu’Ademimo a appelé ici une confession « scrupuleuse » et qu’il vous ait interrompu pour cela, Mais peut-être était-il seulement pressé ou oppressé sans que ce soit en rapport avec vous !

Avant de vous répondre, je suis allé brièvement consulter vos autres post pour m’adapter à vous. L’un d’eux m’a interpellé : vous n’avez pas eu semble-t-il de réponse à propos du confiteor durant la messe.
Si c’est toujours le cas et j’en suis surpris, sachez qu’il y a 3 prière pénitentielles de possibles au même titre qu’il y a 4 canons. Je peux vous les détailler si vous le souhaitez, mais 1 seule contient le confiteor, et 2 (dont celle contenant le confiteor) le Kyrie.

Avatar de l’utilisateur
Bibracte
Ædilis
Ædilis
Messages : 33
Inscription : mar. 08 janv. 2019, 23:43
Conviction : Catholique Romain

Re: Confession incomplète?

Message non lu par Bibracte » mar. 20 oct. 2020, 23:05

Merci à tous pour vos réponses!

Si vous voulez tout savoir, le prêtre auprès duquel je me suis confessé ne m'a pas laissé le temps de confesser plusieurs péchés, dont un pour lequel je suis certain que la matière est grave (donc potentiellement péché mortel).
Altior a écrit :
mer. 14 oct. 2020, 23:06
N'oublions pas qu'une des conditions d'un péché est l'intention peccamineuse. Pour qu'on puisse parler de Confession sacrilège, il faut que le pénitent veuille omettre un péché dont il se souvient au moment de la confession.

Néanmoins, je me rappelle une question d'un fidèle pendant une catéchèse pour adultes: qu'est-ce qu'on doit faire si, après une bonne confession, un péché omis sans volonté fait irruption dans notre mémoire. La réponse du prêtre fut que, dans ce cas, l'absolution a été valide, mais il serait bien de mentionner ce fait à la prochaine confession ou hors cadre sacramental, car le souvenir des péchés est une grâce que nous avons reçue pour un but. Autrement dit, ce n'est pas pour rien que le Saint Esprit nous fait nous rappeler ce péché-là.
Je ne doute pas un instant que ma confession n'ait pas été sacrilège. Ce qui m'embête c'est que d'un côté on me répond que tout va bien puisque ce n'est pas moi qui ai voulu cacher quoi que ce soit, d'un autre côté le CEC dit bien que tous les péchés mortels doivent être confessés oralement pour pouvoir être pardonnés... :s

Je reconnais que je ne suis pas très bon ; en toute logique, je devrais commencer immédiatement par les péchés les plus graves, mais je n'ose pas forcément, les confesser n'étant déjà pas facile (bon ça je le fais quand même. Le salut de mon âme passe avant mon petit orgueil)
Veritas liberabit vos (Jn 8, 32)

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Censor
Censor
Messages : 157
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Confession : n'ayez pas peur !

Message non lu par Désird'humilité » ven. 20 nov. 2020, 19:53

100% d'accord. Je ne me suis confessé que deux fois et au final ça apaise et permet de se mettre d'accord avec soi-même, avec Dieu, et voir qu'on est pas seul face à Satan !

La confession est un sacrement nécessaire. Je pense chercher à y aller plusieurs fois/an minimum après le baptême. En tout cas,je vais y aller après le confinement et tout au long de mon catéchuménat.
Je suis catéchumène.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1862
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Confession : n'ayez pas peur !

Message non lu par Altior » ven. 20 nov. 2020, 23:56

Je suis très étonné d'apprendre de ces confessions chez une personne pas encore baptisée.

Avatar de l’utilisateur
Désird'humilité
Censor
Censor
Messages : 157
Inscription : jeu. 08 août 2019, 22:15
Conviction : Disciple de Notre Seigneur Jésus

Re: Confession : n'ayez pas peur !

Message non lu par Désird'humilité » sam. 21 nov. 2020, 0:49

Altior a écrit :
ven. 20 nov. 2020, 23:56
Je suis très étonné d'apprendre de ces confessions chez une personne pas encore baptisée.
Confession sans absolution. Mais avec le pardon du Seigneur. Cela permet de cheminer vers Lui et surtout de ne pas avoir peur de la confession après le baptême.
Je suis catéchumène.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 14 invités