La dépression et la solitude me tuent

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Magdalena
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : sam. 02 janv. 2021, 0:29
Conviction : Catholique

La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Magdalena » sam. 02 janv. 2021, 1:07

Je suis en pleine dépression. Alors qu'avant je faisais Lectures Laudes Vêpres, complies, que je parvenais à aller à la messe au moins cinq ou six fois par semaine, je n'arrive même plus à me lever le dimanche. Je n'arrive plus à me lever du tout d'ailleurs, je passe le plus clair de mon temps au lit. Je n'arrive plus à prier, même juste fermer les yeux est très difficile. J'ai ma formation de Consacrée qui devrait commencer, mais ma dépression m'en empêche.
En fait je me sens très seule. Je n'ai pas d'amis, à chaque fois que je rencontre quelqu'un dans mon cercle privé, soit ça ne colle pas, soit ça dérape. Je n'en peux plus d'être aussi seule, même si c'est un peu ce que veut la vocation, je ne remonte pas. J'ai peur de rester seule de n'avoir personne avec qui partager ce que je vis au quotidien, juste boire un verre, diner ensemble, fêter mon anniversaire, ma consécration, les grandes fêtes, tout ça.

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3078
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Jean-Mic » sam. 02 janv. 2021, 10:28

Bonjour Magdalena,
Puisque vous êtes si mal, l'urgence est d'abord d'ordre médical ! Rencontrez au plus vite votre médecin généraliste, qui vous adressera sans doute aussi rapidement que possible à un spécialiste.
Pardonnez-moi cette comparaison imagée, mais bien maladroite : lorsqu'un bateau coule, l'urgence c'est d'envoyer un SOS (ce que vous venez de faire en postant ce message sur le forum), puis de revêtir un gilet de sauvetage (ce que vous prescrira votre médecin), et de rejoindre le canot de sauvetage (la thérapie auprès d'un spécialiste).

Certains lecteurs du forum seront surpris que je ne vous recommande pas de prier, de prier encore, de prier toujours. A cela, deux raisons, d'une part vous dites vous même que vous n'y arrivez plus, d'autre part, et je le répète, l'urgence est d'abord d'ordre médical : rien de criminel ou de peccamineux à rechercher et utiliser les béquilles que sont les médicaments et la thérapie. Si vous le pouvez, criez "Eloï, Eloï, lamma sabachtani ?" ("Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?"). Pour l'instant, vous ne pourrez sans doute rien faire de mieux que de crier votre détresse. C'est humain, n'en ayez pas scrupule.

Si je me permets ce trop long discours (je vous parle alors que je devrais vous écouter) c'est que je suis passé par cette épreuve, et que je sais les fruits inattendus que j'y ai trouvés. Le moment venu, quand les traitements commenceront à faire leur effet, j'aurai plaisir en reparler avec vous.
Comptez sur ma prière fraternelle.

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 136
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par nicolas-p » sam. 02 janv. 2021, 10:58

d'accord avec jean-mic
Je pose le décor :
Je suis médecin ( pas psychiatre):
La médecine et la foi ne s'opposent pas dans les épreuves mais se complètent : corps esprit et âme nous sommes.

Vous êtes attaquée dans votre âme ( spirituel relevant de la prière) mais aussi et surtout dans votre esprit( psyché).
Il faut traiter et prendre soin des 2.

Un traitement adapté pourra vous aider à remonter en selle , votre esprit étant plus clair , vous n'aurez plus que votre âme à vous occuper et le goût de la prière reviendra.

Vous savez, Satan attaque l'esprit, puisqu'il n'a pas vraiment accès à l'âme.( DIEU seul).

La psychiatrie ou les troubles psychologiques sont d'ordre organique bien sûr, mais le malin se sert aussi de cette sphère ( surtout le désespoir ) pour nous nuire et nous pousser à abandonner la prière voir notre vie.

La dépression est aussi une dérégulation des neurotransmetteurs ( sérotonine,
Noradrenalinne etc..) Il faut donc traiter l'organique ( antidépresseur + médecin si besoin ) et si tout rentre dans l'ordre c'est bien. En parallèle se faire aider par un prêtre ( tout aussi important )
Une fois le côté organique amélioré vous y verrez plus clair sur le côté spirituel associé.

Un exemple :
De nombreux prêtres exorcistes travaillent avec des psychiatres car souvent psychiatrie et possession s'entremêlent.
Satan sait parfaitement imiter des troubles psychologiques ou psychiatriques ( dépression hallucination...) pour mieux tromper et se dissimuler car il ne veut surtout pas se faire démasquer...
Comme, d'authentiques troubles psychiatriques relevant uniquement de la médecine peuvent faire parfois croire à une possession...( utilité du médecin )

Ne restez pas seule, il n'y a aucune honte à voir un médecin, prendre un traitement.
vous n'êtes pas faible, non.

la dépression est une vraie maladie qui détruit la volonté. Sans volonté, difficile de remonter. Quasi Impossible d'en sortir tout seul.

Vous aviez une vie spirituelle intensément tournée vers DIEU.
Satan hait la prière et surtout ceux qui prient car ils sauvent par leurs prières, leur FOI nombres d'âmes sans même le savoir.

Il s'attaque bien plus aux prêtres, aux consacrés qu'au commun des mortels. Vous êtes une cible...
Mais DIEU est vainqueur.
C'est une épreuve, une croix à porter que cette maladie :

Porter sa croix oui mais cela n'empêche pas de se faire aider par DIEU ( prière, sacrements ) et les hommes ( médecine )

En union de prière. Avec toute mon amitié
Dernière modification par nicolas-p le sam. 02 janv. 2021, 14:28, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1656
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par zelie » sam. 02 janv. 2021, 11:48

Bonjour Magdalena,
entièrement d'accord avec ce que l'on vous a dit plus haut.
Il y a quelques années, au sortir de l'hiver, je me suis retrouvée vannée, et ce n'est rien de le dire, plus migraineuse, insomniaque, avec des crampes, et tout un tas de choses malaisantes (digestif), bref en état de stress. Direction le médecin qui me prescrit un truc, je ne sais plus lequel*. Mais disons que ne connaissant pas le médicament, je ne voulais pas le prendre.
Finalement, sous la pression de ma famille, j'ai pris le traitement, un seul jour. Je me suis sentie mieux dès le lendemain, pas un grand mieux, mais un petit mieux suffisant pour que je le sente, et que je me remette au ménage au moins une heure, ce qui était inenvisageable la veille au vu de mon épuisement. Du coup j'ai continué, et j'ai tourné le mauvais cap en trois semaines. Comme quoi des fois, même si on a l'impression que le malaise est grand, et qu'il n'y a pas de solution au bout du tunnel, il faut savoir faire le pas d'attraper la bouée et de rejoindre le canot de sauvetage, comme dit Jean-Mic!
Courage Magdalena, le seul pas à faire pour l'instant, c'est de voir un médecin rapidement.

*C'était un médicament à base d'un précurseur du glutamate et d'un cocktail de minéraux/vitamines, c'est tout ce dont je me souviens. Un truc somme toute léger parce que selon lui, j'avais été réactive en allant le voir dès les premiers jours de la sensation d'épuisement, et qu'il prescrivait en première intention.
Un autre médecin (son remplaçant en fait) m'avait prescrit deux jours avant [.....],


Note de la modération :
Le forum n'est pas l'endroit où nous pouvons donner le nom des médicaments : chaque personne est différente et seuls, les médecins peuvent les prescrire, selon ce qu'ils jugent nécessaire, car chacun est différent. Merci d'en tenir compte.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Magdalena
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : sam. 02 janv. 2021, 0:29
Conviction : Catholique

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Magdalena » sam. 02 janv. 2021, 20:14

Merci à vous, cela me fait grand bien de voir qu'ici aussi on considère la dépression comme une vraie maladie. Je suis suivie et j'ai un traitement, pas le bon de toute évidence. Je vois un spécialiste le 5 pour changer ça.
Oui je crie vers Dieu, je sais qu'Il ne m'a pas abandonnée, que c'est plutôt moi qui l'abandonne, mais je suis incapable de mieux pour le moment. J'ai peur de devoir entrer encore une fois en clinique (cette dépression m'épuise depuis septembre) et qu'on m'enlève la mission d'Eglise qu'on m'a confiée. Je suis terrorisée de devoir me battre contre ceux qui sont censés me soutenir. Quand mon collègue a eu la covid, ça n'a fait aucune vague pourtant il a été absent trois mois en tout. Moi j'ai été absente moins de deux mois et on me considère comme faible, ne gérant pas bien ma mission, alors que j'ai su tout reconstruire sur les ruines que mon prédécesseur a laissées. Je ressens de l'injustice et je crie vers Toi, mon Dieu: change nos coeurs, parle à nos esprits et nos âmes pour que je sorte de là avec l'aide de mon diocèse.

Avatar de l’utilisateur
Léon
Censor
Censor
Messages : 145
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Léon » dim. 03 janv. 2021, 10:19

Bonjour Magdalena et bienvenue,

Merci pour votre témoignage de foi vivante en plein milieu de votre épreuve !

J'ai appris par expérience que nous sommes bien mauvais juges de soi-même et des autres, et d'ailleurs Jésus nous commande d'éviter de juger.
Abandonner le Seigneur consiste à apostasier, ce qui est loin d'être votre cas, donc ne soyez pas dure avec vous-même svp...
Jésus est aussi très humain, très sensible et très compréhensif, ne vous inquiétez pas outre mesure, vraiment.

Je trouve choquant les manques de compréhension, de bienveillance et de charité dont vous êtes victime injustement, c'est inadmissible entre chrétiens.
Oui, vous pouvez compter sur notre prière fraternelle, notre bienveillance et notre soutien.
(Perso, je vous ai inscrite dans la prière du chapelet quotidien de Lourdes à 15h30, depuis hier).
N'ayez pas peur ! que la Paix du Christ soit avec vous !

Bien fraternellement en Christ :fleur:

Magdalena
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : sam. 02 janv. 2021, 0:29
Conviction : Catholique

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Magdalena » lun. 04 janv. 2021, 15:02

Un grand merci Léon. J'hésite encore entre rentrer dans une clinique ou continuer à me faire soigner à l'extérieur, j'ai peur de perdre beaucoup. Je crois que je vais attendre un peu et si dans une quinzaine de jours ça ne va pas mieux avec le nouveau traitement mis en place par mon médecin j'accepterai, au risque de perdre mon taf que j'adore...

Jean-Mic
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 3078
Inscription : mar. 07 févr. 2012, 20:17

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Jean-Mic » lun. 04 janv. 2021, 17:25

La dépression est une affaire longue, très longue, très très longue. Les effets du traitement mettent des mois à se ressentir. Tout au plus, après les premières semaines, les idées les plus noires commencent (je dis bien : commencent) à s'estomper. Faites confiance à vos deux médecins, le généraliste et le spécialiste, pour savoir l'adapter.

Vous parlez d'hospitalisation en clinique. La perspective n'a, à priori, rien de réjouissante, mais n'hésitez pas ! Je vais utiliser encore une fois une analogie maladroite : lorsque quelqu'un est gravement brûlé, le premier des soins est ... de le sortir du brasier et de l'éloigner du lieu de l'incendie ! L'arrêt de travail en est un moyen vis-à-vis du travail, la clinique en est un autre vis-à-vis du chez soi et de cet entourage (même très bien attentionné) qui nous ramène continuellement à nos douloureuses limites. Se mettre en retrait de ce qui nous éprouve et respirer un autre air est absolument vital. Retenez que, face à la dépression grave et caractérisée, tous les remèdes, toutes les solutions (hospitalisation, médicaments, thérapie verbale, ...) sont temporaires. Oui ! temporaires ! Dans cette maladie-là, même le plus long des traitements n'est pas éternel : un beau jour, on arrive à s'en passer. Mais il faut pour cela faire confiance et ne pas hésiter à y recourir le temps qu'il faut.

Pas de faux-semblant, pas de fausse excuse, pas de honte mal placée. De quoi aurais-je l'air ? Qu'est-ce qu'on dira de moi ? On s'en fout ! Vous devez sauver votre peau ! Si on vous propose, ou si vous éprouvez le besoin d'entrer quelque temps en clinique, faites-le sans hésitation.
Magdalena a écrit :
sam. 02 janv. 2021, 20:14
J'ai peur ... qu'on m'enlève la mission d'Eglise qu'on m'a confiée ...
... Je suis terrorisée de devoir me battre contre ceux qui sont censés me soutenir ...
... on me considère comme faible ...
ON S'EN FOUT ! (pas au sens de : je me désintéresse de vous Magdalena, mais au sens de : laissez-les tomber, coupez les ponts)
Pardonnez-moi d'être aussi direct ! Votre burn-out est caractéristique (je parle en connaissance de cause, j'y suis passé) de ceux qui se sont investis dans des missions ou des métiers tournés vers les autres, et qui s'y sont brûlé, gravement brûlé, carbonisé, cramé, consumé, ... L'expression anglaise burn-out est parfaitement imagée pour dire ce que l'on ressent dans ce cas.

Dans ces cas-là, et c'est également caractéristique du syndrome, l'entourage et l'encadrement préfèrent vous mettre en accusation, vous dévaloriser plus que jamais. Cela lui évite de regarder tout ce qu'il y a de morbide et de mortifère dans l'organisation, dans les comportements, dans le manque de reconnaissance, ... ET LES GENS D'ÉGLISE N'Y ÉCHAPPENT PAS !
(A leur décharge, peu de gens d'Église ont été formés au management et aux ressources humaines, qu'ils soient face à des salariés ou face à des bénévoles. Notre Église est parfois bien maladroite...)

Là encore, prenez de la distance ! Pour l'instant, ignorez ceux qui ne comprennent pas ou préfèrent ne pas comprendre ce qui se passe, ce qui vous arrive. Prenez soin de vous ! Réapprenez à vous aimer et à prendre soin de vous ! Faites confiance à ceux qui vous aiment et qui vous aident. Ne vous occupez pas des autres. Cela n'est pas de l'égoïsme ! Oh, que non ! C'est prendre soin de la créature de Dieu, de sa fille bien aimée.

Je m'arrête là, j'ai été beaucoup trop bavard (je vais prétexter que c'est la faute d'internet et des réseaux sociaux, qui ne facilitent pas l'écoute). Il me semble encore un peu tôt pour aborder l'aspect spirituel de ce que vous vivez. Je me contenterais de dire que, puisque je suis passé par là, je sais ce que j'ai trouvé dans l'épreuve. Je me contenterais de dire que ma foi et ma vie en Église en ont été passées au feu, épurées, débarrassées de leurs scories, pour gagner en lumière... Cela a été long, douloureux, j'en suis indélébilement marqué comme Jacob a été marqué à la hanche après une nuit de combat contre l'ange. Mais cela, il est encore trop tôt pour que nous puissions en parler.

Comptez, chère Magdalena, sur ma prière fraternelle.
Jean-Mic

Magdalena
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : sam. 02 janv. 2021, 0:29
Conviction : Catholique

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Magdalena » mar. 05 janv. 2021, 20:12

Un grand merci. J'ai accepté d'aller en clinique. J'aurai une place la semaine prochaine sûrement, je vais probablement aller aux urgences demain pour tenir le coup jusque là. Merci pour votre soutien Jean-Mic

Avatar de l’utilisateur
Léon
Censor
Censor
Messages : 145
Inscription : jeu. 14 févr. 2019, 8:31

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Léon » mar. 05 janv. 2021, 20:37

Merci Magdalena pour ces nouvelles,
oui, vous pouvez compter sur notre prière et notre soutien.
Bien à vous !

Fraternellement

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1399
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Foxy » mar. 05 janv. 2021, 20:57

Bon courage Magdalena :coeur:

Oui, nous penserons et prierons pour vous.

Tenez nous au courant si vous le voulez bien.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Magdalena
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : sam. 02 janv. 2021, 0:29
Conviction : Catholique

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Magdalena » jeu. 07 janv. 2021, 20:55

Je suis en clinique. Je sens ma dépression contenue entre ces murs, ça me fait du bien de ne plus avoir à penser.
Je vous remercie, ô combien ! Pour vos prières, je me sens portée par elles.
Ma spiritualité va pouvoir reprendre sa place. Et si on ne me garde pas au diocèse, je préparerai Compostelle.
Que Dieu vous bénisse.

Carolus
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1124
Inscription : sam. 14 mars 2020, 16:47
Conviction : catholique

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Carolus » ven. 08 janv. 2021, 4:21

Courage, chère Magdalena. :coeur:

Je prie pour que notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ vous aide. 🙏

Magdalena
Ædilis
Ædilis
Messages : 18
Inscription : sam. 02 janv. 2021, 0:29
Conviction : Catholique

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par Magdalena » ven. 08 janv. 2021, 14:50

Merci Carolus. Je peux entrevoir la part de lumière en moi, je sais que vos prières y sont pour quelque chose. Je suis simplement une guerrière de lumière, de SA lumière, qui combat l'ombre, et elle ne gagnera pas. Merci, merci à vous, fidèles au poste et prêts à combattre avec moi pour Sa Gloire !

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 136
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: La dépression et la solitude me tuent

Message non lu par nicolas-p » ven. 08 janv. 2021, 22:50

Chère magdalena, je vous porterai aussi dans la prière spécialement dimanche.

Courage et gardez bien conscience que c'est une épreuve permise pour sûrement un plus grand bien plus tard.

Vous êtes profondément aimée de DIEU qui est à vos côtés dans ces moments.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 20 invités