Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1656
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par zelie » jeu. 21 mai 2020, 11:55

Oui, c'est encore moi, je fais plein de messages par empathie envers la modération, sinon ils s'ennuient... (hein, que vous êtes contents? ;) )

Une association chrétienne qui a l'air sérieuse et qui propose des week-end et des sessions d'aide :
CLER : https://www.cler.net/Accompagnement-couples-et-familles pareil, visiter le site pour se faire son idée.

Le site Famille Chrétienne, très connu : https://www.famillechretienne.fr/bonnes ... l-conjugal

Cybercuré : https://cybercure.fr/je-celebre-les-sac ... l-conjugal

https://www.catholiqueclichy.fr/des-pro ... on-couple/

une liste Alpha : http://amisdalpha.fr/parents/wp-content ... aux-v2.pdf

et le cabinet Raphaël, conseillers chrétiens : https://www.cabinetraphael.fr/

Mais surtout, la prière, la confiance en Dieu, la Sainte Messe!

Ah, et aussi: essayez d'introduire dans votre quotidien des ruptures de rythmes sans conflit, qui viendront diversifier les ruptures de rythmes avec conflit suite aux insultes : partez en pèlerinage quelques jours avec bébé (Paray, Lourdes, etc?) où vous pourrez vous ressourcer, laisser tomber le stress chronique quelques jours. Des aides et des hébergements existent pour les familles démunies. Changer de lieu et de visages aide énormément à passer les mauvais moments et à les laisser baisser en intensité, voire se déliter. Essayez!

Enfin et pour finir, juste un lien pour des lectures publiées dans le fil "la prière des pères", qui est un fil d'aide à la prière pour les familles, les pères en particulier. Il se pourrait que vous y trouviez un peu de paix : viewtopic.php?f=13&t=45097&hilit=pri%C3 ... s&start=15

Courage, Praline, Dieu est là, près de vous et vous tend les bras à chaque instant!
Dernière modification par zelie le ven. 22 mai 2020, 14:31, modifié 1 fois.
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
St ange
Barbarus
Barbarus

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par St ange » jeu. 21 mai 2020, 21:37

Chère Praline,
Je ne voudrai pas me mêler de choses qui ne me regardent pas. Je n'ai pas d'enfants. Il m'est donc difficile de parler de mon expérience. Toutefois, toutes les femmes (amies, collègues de travail, tantes. ..) m'ont toujours expliqué qu'une grossesse était très fatigante et qu'il fallait compter plus d'un an pour retrouver son rythme. Pour de nombreux papas, une naissance est un choc même si le bébé était désiré. Je connais un homme qui parlait divorce en 1976. Je lui ai fait comprendre qu'il s'était marié pour le meilleur et pour le pire. Aujourd'hui, il sillonne le monde avec son épouse, heureux d'avoir refusé de divorcer. Entre nous, chère Praline, je vous fais confiance pour transformer votre tendre époux maladroit. Dans les moments de détresse priez Notre Seigneur. Parlez lui comme a un ami. Demandez lui de vous aider. Ça va aller.

Avatar de l’utilisateur
la samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par la samaritaine » mer. 03 juin 2020, 22:35

Chère Praline,

nous serions contents d'avoir de vos nouvelles. Comment allez-vous ? Prenez-vous soin de vous ?

En Christ,

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4529
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par Kerniou » jeu. 04 juin 2020, 11:22

Je suis d'accord avec la Samaritaine, nous aimerions avoir de vos nouvelles, chère Praline.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Praline
Barbarus
Barbarus

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par Praline » dim. 19 juil. 2020, 23:32

Bonsoir,

Je m'excuse de ne pas vous avoir donné de nouvelles plus tôt.
J'ai bien lu vos messages il y a maintenant quelques mois, et j'ai essayé de les mettre en pratique. J'ai prié mais trop peu certainement.

J'ai vraiment honte de ne plus prier autant qu'avant. Pourtant, le Seigneur est bien celui qui pourra m'aider et qui ne m'a jamais abandonné. Je ne comprends pas pourquoi je n'y arrive plus comme avant. Même me rendre à la messe est devenu rare... Vraiment j'ai honte.
Est ce peut-être parce que j'ai perdu espoir de sauver mon couple ? je ne sais pas. Mais j'ai beau me battre pour nous, après tout... Un couple c'est à deux !

Je n'ai pas osé vous répondre avant car j'avais besoin de temps pour réfléchir à nos échanges et à la situation avec mon mari. Je me suis aperçue que je me contentais des infimes miettes d'attention qu'il daignait m'envoyer.
J'ai eu le sentiment d'être un animal affamé qui attendait qu'on lui envoie des restes... Des restes d'amour en l'occurrence. Bref j'ai eu pitié de moi même. Comment j'ai pu en arriver là.


Actuellement, je profite de ces derniers mois avant ma reprise du travail. J'ai été très fatiguée ces derniers temps, et mon bébé aussi car les chiens de Monsieur le réveillaient constamment. Donc mon petit était très difficile de jour comme de nuit. Et il ressentait également le stress ambiant je pense.
J'ai perdu beaucoup de poids par manque de temps pour moi et d'appétit.
Cependant, le point positif de tout ça est que j'arrive quand même à tout gérer seule, malgré la fatigue. Ça me rassure si je suis amenée à prendre mon appartement.

La situation n' ayant pas évolué : mon mari est constamment énervé, se plaint, m'insulte, toujours sur son téléphone et son ordinateur, sur les réseaux sociaux, ne parle que de chiens etc, bref !, j'ai décidé de vivre ma vie, avec ou sans lui.

Aujourd'hui, je passe mes journées avec mon bébé, nous avons rendu visite à des proches, nous nous promenons, j'essaie de lui faire découvrir son environnement etc. Et je vais partir quelques jours en vacances avec bébé.

Le soir, lorsque mon mari rentre du travail, il me demande de l'aide avec les chiens, je ne refuse pas. Je tente toujours d'amorcer une petite discussion sur sa journée pour savoir comment il va. La majeure partie du temps, il ne m'adresse que quelques mots, et encore. Alors je m'éclipse dans la chambre avec mon bébé, et je lis, regarde une série, me documente.
Et je me sens beaucoup mieux. Finalement, moins je le vois et mieux je me porte. J'ai la sensation d'étouffer et de retrouver petit à petit ma liberté.

Cependant, j'ai du mal à ne pas ressentir de peine de la situation. 10 ans de relation qui se terminent ainsi... C'est triste. Et ma peur de la solitude prend souvent le dessus sur ma raison.
Dans l'idéal, j'aimerais passer du temps avec lui, des moments agréables en famille, nous créer des souvenirs et surtout, qu'il puisse être là pour les premières fois de notre bébé. Mais là où je vais m'émerveiller, lui détournera le regard car ce qui l'intéresse plus que tout, ce sont ses projets personnels pour ses chiens.

Le plus dur reste de supporter son comportement, lorsqu'il s'en prend à moi et que je vois que ça affecte mon bébé.

En toute honnêteté, j'ai l'impression d'avoir amorcé en moi le deuil de cette relation.

Toutefois, avant de définitivement abandonner, je lui ai donné un ultimatum : une thérapie de couple ou le divorce. Et bien sûr, que nous reprenions ensemble le chemin du Seigneur !

Je pense que si l'issue de la thérapie est de mettre un point final à tout ça, j'aurais moins d'état d'âme à demander le divorce car j'aurais tout tenté. Et je pense que ça sera mieux pour l'éducation de notre bébé.
Si toutefois, la thérapie nous aide à trouver des leviers et à repartir sur de bonnes bases, et surtout si le Seigneur me donne la force de pardonner, nous pourrons peut-être être heureux ensemble.

Je me questionne toutefois, sur certains points... Peut-être pourrez vous m'éclairer ?
Si la volonté de Dieu est que mon mari et moi passions le reste de nos vies ensemble, tout ne devrait-il pas être plus simple ?
Peut-être que de vouloir sauver les pots cassés de notre mariage n'est pas sa volonté ?
Ou est-il possible que ce soit le malin qui essaie de détruire notre famille ? Et que le Seigneur essaie de nous guider pour la sauver ?
Pourquoi je n'arrive plus à l'écouter ? Comment savoir quelle est sa volonté ? Par la prière vous me direz... Mais comment réussir à prier de nouveau ? Vraiment je ne comprends pas ce qui m'arrive. Parfois, je commence à prier et mon esprit part dans ses pensées !

Merci de m'avoir lue, merci pour vos conseils et votre soutien, merci pour vos prières.

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11189
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par Fée Violine » dim. 19 juil. 2020, 23:43

Chère Praline,

merci de nous donner de vos nouvelles.
Ça m'étonnerait que Dieu veuille que votre bébé vive dans ce chenil où il ne peut même pas dormir, c'est quand même grave là !
Prenez d'abord le large, ensuite vous serez plus disponible pour réfléchir, prier et vous poser des questions.

Prenez soin de vous et de l'enfant !

Avatar de l’utilisateur
zelie
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1656
Inscription : mar. 27 déc. 2011, 20:45

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par zelie » lun. 20 juil. 2020, 7:18

Bonjour Praline,
vous êtes en état de stress chronique, captée par une angoisse qui vous empêche de penser sereinement à la suite des choses. C'est pour cela que dès que vous priez, votre esprit s'envole ailleurs. Parce que le besoin d'une rupture (vacances) dans votre quotidien s'impose.
C'est une très bonne initiative de partir quelques jours avec votre bébé, vous en avez tous les deux besoin.
C'est une très bonne idée d'avoir lancé une thérapie de couple aussi, mais réalisez que cela peut se faire aussi en ayant un domicile temporaire différent de celui de votre mari, en étant chez votre famille par exemple, le temps de lui faire comprendre les choses.
Vous avez nettement besoin de souffler. C'est la première chose à faire: souffler pour récupérer un peu de recul sur la situation.
La fatigue que vous décrivez mérite largement une consultation médicale pour vous aider à récupérer, car cette fatigue est due au stress de votre situation.

Réalisez aussi que c'est le malin qui détruit les couples et les familles, pas Dieu, jamais. Et que non bien sûr, sa grâce ne dépend pas de la somme de nos prières. Si nous devions mériter nos grâces, personne n'arriverait à en obtenir une seule! Dieu donne avant même que l'on demande, et nous accompagne à chaque pas. Quand nous pleurons, Il pleure avec nous... Quand nous sommes heureux, Il se réjouit avec nous. Et Il ne refuse pas d'aider les êtres humains, au contraire, Il nous aide constamment sans même que nous nous en apercevions.

Réalisez aussi que si votre mari accepte de reprendre le chemin du Seigneur, les choses peuvent trouver des paliers de calme assez vite. Pas forcément une situation idéale en deux jours, mais trouver un début d'apaisement qui en inaugurerait d'autres. Car dans votre cas, ce qui est à souhaiter, c'est une prise de conscience de la part de votre mari, une réévaluation de la situation qui l'amène à réaliser combien il vous complique la vie.

Sans vouloir enfoncer le couteau dans la plaie, vous avez combien de chiens et de quelle race sont-ils? Où dorment-ils par exemple, pour être aussi gênants pour votre bébé? Votre bébé pourrait-il courir un risque si d'aventure il se retrouvait seul avec un des chiens, même un court instant?

Je vous trouve incroyablement courageuse d'essayer ainsi de sauver votre couple, mais vous avez raison de vous dire qu'une fois tout essayé, on peut continuer sa route chacun de son coté sans regret ni tourment. Réalisez aussi qu'élever un enfant seule c'est fatigant, mais c'est largement possible.
Mais tant que vous pouvez tenir bon, tenez bon! Allez en pèlerinage quelque part si vous pouvez, pour vous ressourcer un peu!
(il n'existe pas que Lourdes en France, même si c'est un endroit merveilleux de grâces et de paix! un lien qui peut vous intéresser : https://www.villes-sanctuaires.com/pelerinage, sur la photo, c'est Lourdes)

En union de prière,
Zélie
L’intégrisme est un refuge pour la misère parce qu’il offre un sursaut d’espérance à ceux qui n’ont rien.
Que leur mal disparaisse, et l’intégrisme perdra ses troupes. L'Abbé Pierre
Vis vraiment chaque instant. Fais-le meilleur. Aime-le. Chéris-le. Fais-le beau, bon pour toi-même et pour Ton DIEU. Ne néglige pas les petites choses. Fais-les avec Moi, doucement. Fais de ta maison un Carmel où Je puisse Me reposer. Jésus, Premier Cahier d'Amour

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9416
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par PaxetBonum » lun. 20 juil. 2020, 8:11

Chère Praline,

Votre récit fend le cœur.
Il est pour moi une évidence que je partage dans ma propre vie : la source de votre séparation de fait avec votre mari c'est son addiction pour les réseaux "sociaux". C'est l'une des pires plaies de notre époque.
Les gens vivent par procuration, virtuellement et tout ce qui les empêche de vivre dans ces réseaux "sociaux" est un obstacle qu'ils n'hésitent pas à abattre (en l'occurrence vous et votre enfant).
Il s'agit d'une véritable addiction à l'instar de la drogue.
Il est très dur de se détacher de la drogue, il l'est tout autant des réseaux "sociaux".

Vous avez raison il faut impérativement l'intervention d'une tierce personne pour mettre en œuvre un suivi précis des points à changer et en suivre l'évolution. Le faire par vous même mènera à un conflit supplémentaire.
L'idéal serait de trouver un accompagnateur, thérapeute prêtre, religieux ou religieuse car une telle thérapie implique Notre Seigneur.

Et si il refuse ou ne suit pas le programme ainsi fixé il sera grand temps de vous éloigner de lui.
Cet éloignement pourra être un électrochoc pour lui, si ce n'est pas le cas, alors le divorce sera inévitable me semble-t-il.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine00
Barbarus
Barbarus

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par la Samaritaine00 » lun. 20 juil. 2020, 19:14

Chère Praline,

nous sommes soulagées d'avoir de vos nouvelles, et des nouvelles aussi bonnes que possible car vous prenez votre vie en main et dégagez du temps pour vous, et vivez d'importantes prises de conscience.

Praline a écrit :
dim. 19 juil. 2020, 23:32
J'ai vraiment honte de ne plus prier autant qu'avant. Pourtant, le Seigneur est bien celui qui pourra m'aider et qui ne m'a jamais abandonné. Je ne comprends pas pourquoi je n'y arrive plus comme avant. Même me rendre à la messe est devenu rare... Vraiment j'ai honte.

A un moment de ma vie, quand j'étais très malade, j'ai dit à une amie que j'étais incapable de prier et elle m'a dit : "aucun problème, appuie toi sur notre prière, la prière de tous ceux qui t'aiment". je vous dis la même chose : il n'y a aucun problème, votre souffrance et votre combat sont prières, et vous pouvez vous appuyer sur notre prière. Gardez une pensée et une confiance en tous ceux qui prient pour vous, ceux de la Cité Catholique et certainement, d'autres personnes que vous connaissez. Dieu ne demande qu'une chose, que vous gardiez le lien avec lui, dans la confiance, une pensée suffit. Pareil pour la messe.
Praline a écrit :
dim. 19 juil. 2020, 23:32
Je n'ai pas osé vous répondre avant car j'avais besoin de temps pour réfléchir à nos échanges et à la situation avec mon mari. Je me suis aperçue que je me contentais des infimes miettes d'attention qu'il daignait m'envoyer.
J'ai eu le sentiment d'être un animal affamé qui attendait qu'on lui envoie des restes... Des restes d'amour en l'occurrence. Bref j'ai eu pitié de moi même. Comment j'ai pu en arriver là.
Voilà une prise de conscience importante et oui , la question se pose : comment en êtes vous arrivée là ? A vivre avec un homme qui ne donne rien, qui prend tout et ne laisse que des miettes ? Ce serait intéressant et peut-être nécessaire un jour de creuser la question avec un thérapeute. C'est courageux, vraiment, de regarder cette réalité en face, aussi dure soit-elle.
Praline a écrit :
dim. 19 juil. 2020, 23:32
0
Cependant, le point positif de tout ça est que j'arrive quand même à tout gérer seule, malgré la fatigue. Ça me rassure si je suis amenée à prendre mon appartement.
La situation n' ayant pas évolué : mon mari est constamment énervé, se plaint, m'insulte, toujours sur son téléphone et son ordinateur, sur les réseaux sociaux, ne parle que de chiens etc, bref !, j'ai décidé de vivre ma vie, avec ou sans lui.
Aujourd'hui, je passe mes journées avec mon bébé, nous avons rendu visite à des proches, nous nous promenons, j'essaie de lui faire découvrir son environnement etc. Et je vais partir quelques jours en vacances avec bébé.
Le soir, lorsque mon mari rentre du travail, il me demande de l'aide avec les chiens, je ne refuse pas. Je tente toujours d'amorcer une petite discussion sur sa journée pour savoir comment il va. La majeure partie du temps, il ne m'adresse que quelques mots, et encore. Alors je m'éclipse dans la chambre avec mon bébé, et je lis, regarde une série, me documente.
Et je me sens beaucoup mieux. Finalement, moins je le vois et mieux je me porte. J'ai la sensation d'étouffer et de retrouver petit à petit ma liberté.
Je suis heureuse pour vous de cette évolution : oui, vous retrouvez peu à peu votre liberté : c'est la vérité qui rend libre et c'est l'Esprit Saint qui nous accompagne sur un chemin de liberté. Et vous ne vous laissez pas détruire par cet homme. cependant, tant que vous vivez avec lui, vous devez vraiment prendre soin de votre santé et comme il vous a été dit, il serait bon de voir un médecin.
Praline a écrit :
dim. 19 juil. 2020, 23:32
Cependant, j'ai du mal à ne pas ressentir de peine de la situation. 10 ans de relation qui se terminent ainsi... C'est triste. Et ma peur de la solitude prend souvent le dessus sur ma raison.
Dans l'idéal, j'aimerais passer du temps avec lui, des moments agréables en famille, nous créer des souvenirs et surtout, qu'il puisse être là pour les premières fois de notre bébé. Mais là où je vais m'émerveiller, lui détournera le regard car ce qui l'intéresse plus que tout, ce sont ses projets personnels pour ses chiens.

Le plus dur reste de supporter son comportement, lorsqu'il s'en prend à moi et que je vois que ça affecte mon bébé.

En toute honnêteté, j'ai l'impression d'avoir amorcé en moi le deuil de cette relation.
Si vous êtes en train de rentrer dans le deuil de cette relation, c'est une grâce. Si ce monsieur est une personnalité narcissique comme tout semble l'indiquer dans ce que vous nous dites, c'est une grâce que de ne pas rester dans la mendicité désespérée de quelques miettes de tendresse toujours refusées. Le pouvoir de nuisance et de destruction de ce type de personne n'est effectif que par l'amour désespéré qu'on leur porte (et la haine de soi bien cachée que l'on cultive en secret...). Je me réjouis que vous regagniez ainsi du respect de vous mêmes.
Praline a écrit :
dim. 19 juil. 2020, 23:32
Je me questionne toutefois, sur certains points... Peut-être pourrez vous m'éclairer ?
Si la volonté de Dieu est que mon mari et moi passions le reste de nos vies ensemble, tout ne devrait-il pas être plus simple ?
Peut-être que de vouloir sauver les pots cassés de notre mariage n'est pas sa volonté ?
Ou est-il possible que ce soit le malin qui essaie de détruire notre famille ? Et que le Seigneur essaie de nous guider pour la sauver ?
Pourquoi je n'arrive plus à l'écouter ? Comment savoir quelle est sa volonté ? Par la prière vous me direz... Mais comment réussir à prier de nouveau ? Vraiment je ne comprends pas ce qui m'arrive. Parfois, je commence à prier et mon esprit part dans ses pensées !
La volonté de Dieu, c''est que "vous donniez du fruit et que votre fruit demeure". Vivez vous avec cette personne une relation qui donne un sens à votre vie? Qui vous fait grandir ? Vivez vous un amour qui vous pousse à donner le meilleur de vous mêmes ? Vivez vous ensemble votre vocation de parents qui est d'aimer, faire grandir et protéger votre enfant ?
Dieu n'a pas de programme tout écrit d'avance pour nous : nous sommes co-créateurs avec Lui de nos vies, et nous sommes co-gardiens avec Lui de la création.
Quand on la foi, nous sommes accompagnées par le Seigneur tout au long de notre vie. Cela est il une assurance qui nous prévient de toute erreur ? Absolument pas. On peut choisir le mauvais job, le mauvais époux, prendre la mauvaise décision... Le nombre de demandes en nullité de mariage par des personnes pieuses est là pour le rappeler. Nous sommes des personnes blessées et nous mettons une vie à guérir (quand nous sommes assez humbles pour nous laisser soigner) à apprendre (quand nous apprenons ; il existe aussi des têtes dures qui n'apprennent pas). Certains détails dans le vie des saints sont très choquants, cela ne les a pas empêchés de devenir saints. ils ont fait des erreurs, ils ont appris, c'est un chemin.
Notre job à nous est de faire la vérité en nous, aussi dure soit-elle et de nous laisser inspirer, peu à peu.
Si vous voulez essayer de sauver les pots cassés de votre mariage, le Seigneur vous accompagne. Mais il faut être deux dans ce processus ! Le Seigneur respecte la liberté de votre mari et si celui-ci est fermé, le Seigneur ne va pas l'ouvrir de force....
Le seigneur nous dit "choisis donc la Vie". Le Malin veut que nous suivions les forces de mort. C"est aussi simple que cela.
Le Malin est partout, rôde comme un chien enragé et veut que nous fassions le contraire de notre vocation. Une vraie saloperie.

Les pervers narcissiques sont d'excellents conducteurs de l'esprit mauvais puisque là où il y a l'amour, ils mettent la haine, là où il y a la douceur, ils mettent la violence, là où il y a la paix, ils mettent la colère, là où il y a la sécurité, ils mettent la peur, là où il y a l'esprit du pardon, ils mettent la rancoeur....(liste non exhaustive...)
Enfin vous voyez bien comment le malin agit dans votre vie, Praline, vous vivez au quotidien avec une force destructrice sur pattes. Vous pourriez être heureux tous les deux dans le jardin sur une chaise longue, à vous prendre la main, quelques chiens couchés contre vous, le bébé contre son papa ? A échanger tranquillement ? Ah ben non ! On va pas être heureux tout de même ! Allez zou, quelques reproches et insultes pour faire bonne mesure...N'oublions pas, bousiller la paix et le bonheur est notre devise... Le malin n'a pas besoin d'être très inventif avec votre mari, il bénéficie d'un terrain de choix.

Avec vous, le malin a besoin de se montrer plus subtil... Avec vous, "Satan se déguise en ange de lumière" : ben Praline, enfin, le mariage est un sacrement !! Tu t'es engagée ! Dieu vous a unis jusqu'à ce que la mort vous sépare enfin... Il est odieux, méchant ? Et alors , tu es chrétienne, tu dois porter ta croix comme tout bon Chrétien voyons... Tu souffres ? Mais tu portes ta croix pour le Seigneur.. Ton bébé dans tout cela ? Ah mais c'est la volonté de Dieu alors tout est bien comme cela. Ah et puis si tu as des problèmes, c'est que tu ne pries pas assez !! Tu ne vas pas tous les dimanches à la messe ? oh la mauvaise chrétienne !! Tu es épuisée ? vidée ? à bout ? pas respectée ? Inquiète ? Ah mais si tu étais une bonne chrétienne, tu porterais ta croix dans la joie ! En fait ta foi est dans l'échec, sinon tu réussirais ton couple. Ton homme est difficile, mais c'est difficile pour tout le monde, qu'est ce que tu crois ? Allez ma chérie, subis.... Et avec le sourire.


Bon, c'est vrai que le Seigneur attend de vous que vous acceptiez de porter votre croix en Lui, avec Lui, par Lui. Mais votre Croix, je ne crois pas que ce soit cet homme et ce mariage. Votre croix, il me semble que c'est d'accepter de faire la lumière en vous, dans votre coeur, cette lumière qui va visiter nos zones d'ombre les plus douloureuses. La vraie raison pour laquelle vous l'avez à un moment choisi, lui, l'inconfort qui habite votre solitude secrète et qui demande à être accepté et évangélisé.
Le malin excelle à nous faire porter des croix illusoires afin de nous éviter de porter NOTRE croix, laquelle est beaucoup plus légère !!
Car le Christ fait notre fardeau léger, encore faut-il porter NOTRE fardeau et non pas le fardeau fallacieux concocté ou envenimé par le malin.

Chère Praline, je vous souhaite le meilleur et je vous le redis, sincèrement : appuyez vous sur notre prière fervente.

Je vous donne la prière d'Aaron qui me servait de mantra que je répétais quand je ne pouvais plus prier et qui en fait me faisait prier quand même :

"que le Seigneur te bénisse et te garde, qu'il fasse pour toi rayonner son visage;
Que le Seigneur te découvre sa face, te prenne en grâce et te donne sa paix".

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4529
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par Kerniou » mar. 21 juil. 2020, 10:18

Chère Praline,
j'avais lu votre message et réfléchissais à ma réponse ...Mais nous avons nos petits_fils actuellement à la maison et mon temps pour le forum se restreint.
La réponse de la Samaritaine est EXCELLENTE sur la forme comme sur le fond! je n'aurais pas pu faire aussi bien ...
bon courage à vous!
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
mpl
Barbarus
Barbarus

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par mpl » mar. 17 nov. 2020, 0:44

Bonjour a vous. Je viens de lire vos messages. Il me semble que la thérapie de couple est une bonne option. Et pour vous aussi, à titre individuel, pour comprendre ce qui se joue dans votre couple et ce qui vous arrive, vous blesse personnellement.. pour vous éviter d' en sortir démolie.. Par contre, je pose cette question: votre mari a t il changé , plus ou moins progressivement depuis votre mariage et /ou votre grossesse? Ce que vous décrivez comme communication utilitaire, chosifiante de sa part, une non-communication, une non-relation en fait, m'interroge. Vous me semblez être traitée comme une chose, sans affect...Je vous conseille de lire "La violence perverse dans l entreprise ou dans la famille" de Marie France Hirigoyen. Si vous vous reconnaissez, vous saurez comment agir pour au moins vous protéger , vous et votre enfant. Et si vous devez en arriver a vous séparer pour vous protéger ...allez parler ensuite avec un juge de l officialisé de votre diocèse. Vous pourriez être surprise...C est mon histoire...Et surtout, priez, priez.. Demandez au Père de prendre soin de vous, au Christ de vous porter, de vous précéder...a Marie de "passer devant" vous.. J ose vous promettre que vous serez portée...et que quoi qu' il arrive, même séparée ou divorcée, vous resterez en paix, et sans rancune durable...Sachez aussi qu' il peut arriver que certains hommes ,immatures à vie, soient psychologiquement totalement incapables d assumer , de prendre en charge autrui.. c est à dire femme et enfant... Une dernière chose essentielle, vitale : ne vous laissez pas déstabiliser, ne vous laissez jamais culpabiliser...du genre, " c' est de ta faute.." Courage a vous..

Avatar de l’utilisateur
mpl
Barbarus
Barbarus

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par mpl » mar. 17 nov. 2020, 10:57

Bonjour a vous,
Jai oublié ceci; vous écrivez, J avais très envie de me marier....mon mari s est laissé convaincre...Peut être la maturité de vos libertés, lors de votre mariage.... n ont pas bien été vérifiées... C ''est comme si votre mari continuait une vie de célibataire, centrée sur lui, ses besoins, ses passions...comme si il avait été marié mais ne s'était pas, lui, marié, engagé...
C'est peut être là votre éventuel chef de nullité de mariage... En tout cas, c'est l'un des miens...
Courage à vous...

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4529
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par Kerniou » mar. 17 nov. 2020, 12:17

Bon courage à vous, Praline; vous êtes une jeune femme courageuse et une mère responsable de son enfant.
Dieu qui est amour, ne peut pas vouloir qu'une jeune mère se laisse dévaloriser et invectiver par un mari centré sur lui-même ...
Aimer c'est donner et se soucier du bonheur de l'autre ...
Ce que vous décrivez de votre vie ne répond en rien aux critères et qualités de l'amour ...
Quant aux chiens, vous pouvez contacter une assistante sociale qui peut constater ou alerter les instances compétentes comme la PMI; (la Protection Maternelle et Infantile ) quant à la sécurité d'un jeune enfant et de sa mère qui doivent avoir un cadre de vie sécurisé et sécurisant ...
Les lois sont faites pour être appliquées; à fortiori quand ce sont des lois de protection des personnes en danger ... Dieu peut vous apporter son aide à travers les mesures de protection dont vous pouvez bénéficier.
Pensez à la phrase de Jean-Paul II qui disait que là où la dignité de l'être humain n'est pas présente, Dieu n'est pas présent.
Le respect de l'autre est la base de toute relation.
En union de prière.
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par la Samaritaine » mer. 18 nov. 2020, 16:43

Chère Praline,

nous n'avons pas de vos nouvelles depuis le 19 juillet. Comment allez vous ?

En Christ,

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
Praline
Barbarus
Barbarus

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par Praline » sam. 09 janv. 2021, 11:12

Bonjour

Merci de prendre de mes nouvelles La Samaritaine. C'est très gentil.

Je m'excuse par avance du roman que je vais vous écrire. Je ressens le besoin de vous raconter vraiment mon histoire.
Merci à ceux qui auront le courage de me lire.

Honnêtement, je me sens perdue, bloquée et je sens que j'ai désespérément besoin d'une aide extérieure pour me sortir de là avec mon bébé.

J'aimerais parler de vive voix avec quelqu'un, un psy, un prêtre... Ou au moins une personne qui saurait vraiment m'écouter, me comprendre, sans me juger. Et pour l'heure, notamment par manque de temps, problème de voiture également etc, je n'ai pas pu. J'ai aussi l'impression que ce n'est pas une priorité et qu'il est préférable que je garde chaque centime pour mon fils et notre "nouvelle vie" lorsque nous serons partis.

Pour en revenir à mon retour de vacances, certains jours, j'ai eu de nouveau l'espoir que la situation s'arrange avec mon mari. Je lui ai dit ce que j'avais sur le coeur, ce que j'aimerais, mes craintes aussi. Et surtout, je lui ai parlé à coeur ouvert d'une rancoeur qui me ronge chaque jour. J'aimerais tant que Dieu m'aide à pardonner.
Je ne sais plus si je vous en avais parlé sur le forum. Avant d'avoir mon bébé, j'ai fait deux fausses couches : la première a 5 mois de grossesse (était-ce du au fait que je devais m'occuper de nos chiens et ceux de son ami, les premières portées, de l'achat de la maison, de l'organisation de notre mariage,... Ou un problème médical ? Dieu seul le sait). Je me demande également si ce n'est pas de ma faute. La veille, j'ai ressenti un fort besoin de me rendre à l'église. Et j'ai clairement demandé à Dieu "mon mari est-il prêt à être père ? Va t-il réellement se lancer dans l'élevage de chiens ? Vais-je réussir à gérer ? Que deviendra notre couple ? Mon mari pourra t-il m'aider avec notre bébé ? "
Et le soir même, j'ai perdu les eaux et ai été hospitalisée. Je n'avais que très peu d'espoir que mon bébé vive car vers 2 mois de grossesse, j'ai rêvé que je le perdais, je voyais l'ambulance, je ressentais ma peine et j'avais dit à mon mari (dans mon rêve), que jamais je n'avais ressenti une telle douleur et qu'il me faudrait du temps pour m' en remettre.
J'ai perdu mon bébé 3 jours après mon entrée à l'hôpital. J'ai du accoucher seule, sans péridurale. Ce fut le moment le plus difficile de ma vie. J'avais envie de partir avec mon bébé.

Mais mon malheur a continué. 4 mois après, je suis de nouveau tombée enceinte.
J'ai suivi les conseils des médecins et mon mari avait été plutôt d'un bon soutien les premiers jours après la perte de notre 1er bébé. J'avais aussi peur de ne plus retomber enceinte et nous pensions être prêts à réessayer.

Malheureusement, j'ai fait une fausse couche à un peu plus d'un mois de grossesse. J'ai dû faire des allers et retours à l'hôpital (le même où j'avais accouché quelques mois auparavant, ce qui fut une véritable épreuve). Les médecins n'étaient pas certains que "l'oeuf" soit viable et les examens se sont multipliés... Dans la douleur physique et mentale.
Mon mari m'a abandonnée et est parti à Paris, accueillir un éleveur de renom, acheter des chiens, lui payer des restaurants chics sur les Champs Elysées (ce que nous n'avons bien sûr jamais fait ensemble, et n'en avons pas les moyens).
Je l'appelais pour avoir son soutien car j'étais effondrée. Et je sentais que je le dérangeais. C'est en regardant sur son réseau social que je voyais qu'il profitait de ses "vacances".
Et en rentrant, il m'a dit "c'est bon, arrête de me prendre la tête, tu n'étais pas vraiment enceinte, ce n'était qu'un mois". Pourtant, mon corps, mon esprit... Devaient encore vivre ce deuil. Je n'en ai parlé à personne. Lors de ma première fausse couche, j'ai dû gérer ma peine et celle des autres, leurs regards etc, et je n'avais pas la force de leur infliger de nouveau tout ça ni à moi même. J'ai fait "semblant" que tout allait bien, face à nos proches et mon employeur.
Seul mon mari me voyait pleurer. Mais il ne m'a pas soutenue.

Puis, nous avons continué à vivre, tout n' était pas rose avec mon mari mais ça allait. (Peut-être que je n'avais pas encore vraiment ouvert les yeux sur son comportement, que je subissais depuis des années).
Et je suis tombée enceinte de mon petit. Mon mari ne m'accompagnait pas aux échographies, sauf lorsque j'insistais. Même si j'avais de la peine, je comprenais qu'il avait certainement peur que je perde le bébé et qu'il préférait garder ses distances.
Malgré ma peur, je ressentais que tout irait bien. Jusqu'au jour où, de nouveau à cause des chiens, j'ai subi un gros stress et ai dû en porter certains de plus de 30 kg (un chien notamment aurait pu mourir si je n'intervenais pas)
Le lendemain, j'ai faillit accoucher prématurément. Mais j'avais la certitude que ce n'était pas le jour J.
Et tout s'est bien passé.

J'ai donc une immense blessure en moi, qui me pèse chaque jour. Le fait qu'il m'ait abandonnée pour aller s'amuser alors que je souffrais et perdais notre enfant, comment pourrais-je lui pardonner ? Seul Dieu peut m'aider à y parvenir. Mon mari s'est brièvement excusé lorsque je lui ai expliqué ce que je ressentais. Sur le coup, ça m'a fait beaucoup de bien. Et j'ai même eu un espoir qu'il m'accorde enfin un peu d'attention. C'était à mon retour de vacances cet été. Au quotidien, je ne lui fais pas "payer". J'essaie simplement que tout se passe bien pour notre famille et je n'arrive pas à "perdre l'espoir" que tout s'arrange.


Une semaine avant ma reprise du travail, j'étais dans le jardin avec mon bébé, et les chiens se sont mis à se battre pour un jouet... Mon pied s'est retrouvé au milieu et un chien m'a mordu la cheville. Lorsqu'il s'est aperçu qu'il me mordait moi et non l'autre chien, il a lâché... J'ai du me faire opérer et j'ai eu des soins pendant au moins 2/3 mois. C'était très douloureux et je n'avais pas envie d'être en arrêt alors j'ai repris le travail avec le pied enflé et mes points de suture.

Je crois que, dans le fond, j'ai vraiment pris ma décision : je souhaite quitter mon mari.

Mais des peurs m'envahissent :
- mon bébé va t-il souffrir de cette séparation ?
- pourra t-il bien se développer (et ne pas devenir un Tanguy plus tard par exemple)
- allons nous nous en sortir avec mon seul salaire
- combien de temps va prendre le divorce ? Aurais-je la force ?
-et si je n'obtenais pas la garde exclusive ?

Je sais que mon mari va tout faire pour compliquer les choses. Et il veut me prendre mon enfant alors qu'il ne sait pas s'occuper de lui et perd vite patience.

Je ne l'empêcherai pas de voir son fils, mais pour l'équilibre de notre enfant, j'aimerais la garde exclusive.
Et je crois que c'est ma plus grande crainte alors, pour le moment, je n'ai pas encore pris rendez-vous un avocat. J'ai uniquement contacté mon notaire et attends son retour.

Voilà ce qu'il en est aujourd'hui...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 18 invités