Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Censor
Censor
Messages : 136
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par nicolas-p » sam. 09 janv. 2021, 12:00

C'est impossible de vous conseiller bien sûr.
Mais avez vous la possibilité de voir un prêtre et d'en discuter?

Si c'est tellement invivable, avez vous éventuellement la possibilité d'aller un temps certain chez un proche pour souffler et réfléchir ?

Le fait de vous séparer simplement physiquement quelques temps pourra peut-être lui faire comprendre ce qu'il vous fait vivre.
C'est une croix et vous faites ce que vous pouvez.
N'oubliez pas que Dieu est la dans les épreuves, qu'il vous aime.
Je vous porterai dans la prière

Avatar de l’utilisateur
la Samaritaine
Barbarus
Barbarus

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par la Samaritaine » lun. 11 janv. 2021, 2:09

Praline a écrit :
sam. 09 janv. 2021, 11:12

Honnêtement je me sens perdue, bloquée et je sens que j'ai désespérément besoin d'une aide extérieure pour me sortir de là avec mon bébé.
Bonjour Praline,
voilà qui est dit clairement de votre part. Vous êtes décidée et avez besoin d'une aide concrète. Soyons pragmatiques : qui peut vous aider avec sa voiture à prendre vos affaires et vous emmener chez un ou des proches ?
Praline a écrit :
sam. 09 janv. 2021, 11:12
J'aimerais parler de vive voix avec quelqu'un, un psy, un prêtre... Ou au moins une personne qui saurait vraiment m'écouter, me comprendre, sans me juger. Et pour l'heure, notamment par manque de temps, problème de voiture également etc, je n'ai pas pu. J'ai aussi l'impression que ce n'est pas une priorité et qu'il est préférable que je garde chaque centime pour mon fils et notre "nouvelle vie" lorsque nous serons partis.
C'est plus qu'une priorité, c'est une urgence. Vous êtes déja partie dans votre tête et vous avez besoin d'un accompagnement personnel pour mener à bien ce projet.
Praline a écrit :
sam. 09 janv. 2021, 11:12
Et surtout, je lui ai parlé à coeur ouvert d'une rancoeur qui me ronge chaque jour. J'aimerais tant que Dieu m'aide à pardonner.
(....)
Avant d'avoir mon bébé, j'ai fait deux fausses couches : la première a 5 mois de grossesse (était-ce du au fait que je devais m'occuper de nos chiens et ceux de son ami, les premières portées, de l'achat de la maison, de l'organisation de notre mariage,... Ou un problème médical ? Dieu seul le sait). Je me demande également si ce n'est pas de ma faute.
(...)

J'ai perdu mon bébé 3 jours après mon entrée à l'hôpital. J'ai du accoucher seule, sans péridurale. Ce fut le moment le plus difficile de ma vie. J'avais envie de partir avec mon bébé.

Mais mon malheur a continué. 4 mois après, je suis de nouveau tombée enceinte.
J'ai suivi les conseils des médecins et mon mari avait été plutôt d'un bon soutien les premiers jours après la perte de notre 1er bébé.

Malheureusement, j'ai fait une fausse couche à un peu plus d'un mois de grossesse. J'ai dû faire des allers et retours à l'hôpital (le même où j'avais accouché quelques mois auparavant, ce qui fut une véritable épreuve). Les médecins n'étaient pas certains que "l'oeuf" soit viable et les examens se sont multipliés... Dans la douleur physique et mentale.
Mon mari m'a abandonnée et est parti à Paris, accueillir un éleveur de renom, acheter des chiens, lui payer des restaurants chics sur les Champs Elysées (ce que nous n'avons bien sûr jamais fait ensemble, et n'en avons pas les moyens).
(...)
Seul mon mari me voyait pleurer. Mais il ne m'a pas soutenue.
(...)
Puis, nous avons continué à vivre, tout n' était pas rose avec mon mari mais ça allait. (Peut-être que je n'avais pas encore vraiment ouvert les yeux sur son comportement, que je subissais depuis des années).
Et je suis tombée enceinte de mon petit. Mon mari ne m'accompagnait pas aux échographies, sauf lorsque j'insistais. Même si j'avais de la peine, j
(...)
J'ai donc une immense blessure en moi, qui me pèse chaque jour. Le fait qu'il m'ait abandonnée pour aller s'amuser alors que je souffrais et perdais notre enfant, comment pourrais-je lui pardonner ? Seul Dieu peut m'aider à y parvenir. Mon mari s'est brièvement excusé lorsque je lui ai expliqué ce que je ressentais. Sur le coup, ça m'a fait beaucoup de bien. Et j'ai même eu un espoir qu'il m'accorde enfin un peu d'attention. C'était à mon retour de vacances cet été. Au quotidien, je ne lui fais pas "payer". J'essaie simplement que tout se passe bien pour notre famille et je n'arrive pas à "perdre l'espoir" que tout s'arrange.

C'est une blessure grave Praline et vous avez besoin de temps pour lui pardonner d'autant plus que sa présence indélicate près de vous réactive sans cesse cette blessure. Peut-être qu'une fois éloignée arriverez vous à lui pardonner avec l'aide de Dieu. Pour l'instant, vous avez besoin psychiquement de vous sentir en colère contre lui pour avoir le courage de le quitter. N'espérez donc pas lui pardonner dans cette situation !
"Cet espoir que tout s'arrange" cache probablement la peur du changement, bien compréhensible.
Praline a écrit :
sam. 09 janv. 2021, 11:12
Une semaine avant ma reprise du travail, j'étais dans le jardin avec mon bébé, et les chiens se sont mis à se battre pour un jouet... Mon pied s'est retrouvé au milieu et un chien m'a mordu la cheville. Lorsqu'il s'est aperçu qu'il me mordait moi et non l'autre chien, il a lâché... J'ai du me faire opérer et j'ai eu des soins pendant au moins 2/3 mois. C'était très douloureux et je n'avais pas envie d'être en arrêt alors j'ai repris le travail avec le pied enflé et mes points de suture.
Et vous attendez quoi maintenant Praline ? Que votre bébé se fasse bousculer et mordre ? En fin ce n'est plus tolérable !
Praline a écrit :
sam. 09 janv. 2021, 11:12
Mais des peurs m'envahissent :
- mon bébé va t-il souffrir de cette séparation ?
Votre bébé souffre MAINTENANT de la situation présente d'après ce que vous mêmes nous avez dit. ll a besoin de calme, pas de tension.
Praline a écrit :
sam. 09 janv. 2021, 11:12
- pourra t-il bien se développer (et ne pas devenir un Tanguy plus tard par exemple)
Vous ne savez pas ce que la vie vous réserve et si quelqu'un d'autre ne viendra pas tenir un rôle paternel dans sa vie.
Praline a écrit :
sam. 09 janv. 2021, 11:12
- allons nous nous en sortir avec mon seul salaire
Vous aurez sans doute droit à des aides et de toute façon, dans l'état actuel des choses, votre mari vous ruine avec son chenil.
Praline a écrit :
sam. 09 janv. 2021, 11:12
- combien de temps va prendre le divorce ? Aurais-je la force ?
Le Seigneur va vous donner sa force mais vous devez être bien entourée et pour cela vous confier aux personnes judicieuses.
Praline a écrit :
sam. 09 janv. 2021, 11:12
-et si je n'obtenais pas la garde exclusive ?
Pour cela, il va falloir "mordre" un peu Praline. Avec un homme comme votre mari, fini d'être toute gentille, d'essayer de dialoguer, de trouver un terrain d'entente, vous savez qu'il retournera tout cela en sa faveur. Vous le savez comme vous savez que l'intérêt de votre bébé est le cadet d ses soucis.
Il vous insulte depuis des lustres, il vous a frappé sur l'épaule, peut-être d'autres fois ?
Mettez donc une association et un avocat dans cette association en jeu. Appelez une association de femmes battues (oui ! 1 fois suffit !), racontez lui votre histoire, demandez qu'on vous mette en contact avec l'avocat et faites vous guider.

Nous prions pour vous chère Praline !

Samaritaine

Avatar de l’utilisateur
Kerniou
Mater civitatis
Mater civitatis
Messages : 4532
Inscription : mer. 21 oct. 2009, 11:14
Localisation : Bretagne

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par Kerniou » lun. 11 janv. 2021, 12:54

Chère Praline
Je suis tout à fait d'accord avec Samaritaine ... Vous ne pouvez rester dans un tel désastre relationnel et affectif...
Votre enfant doit, déjà, percevoir le contexte défavorable dans lequel il vit: il entend son père aboyer sur vous et il perçoit qu'il vous malmène ... Quitter son mari, un mari violent et grossier qui néglige son fils est un acte salutaire! Il ne peut, dans ce cas, s'agir d'une "faute" de votre part mais d'une mesure de PROTECTION de votre vie et de celle de votre enfant ... Parfois, le divorce est une bouée de sauvetage ... et vous devez veiller à votre sécurité et à celle de votre enfant ..
Rester fidèle à un homme violent ne répond pas à la notion de fidélité dans l'amour ni de respect auxquels le Christ et l'Eglise font référence ... Laisser à son enfant le modèle d'un homme et d'un père mufle et brutal ne lui procure pas l'image d'un père affectueux, aimant et sécurisant ... Il existe, Samaritaine a raison, des foyers d'urgences pour" femmes en danger" qui accueillent les femmes avec leurs enfants de jour comme de nuit ...Il est important que vous sachiez ce que le territoire où vous habitez a prévu pour ces situations ...mais il préférable d'arriver dans des circonstances favorables dans le calme et non dans l'urgence; mieux vaut que votre arrivée soit préparée ...
Une chose est certaine, la situation dans laquelle vous vivez ne doit pas perdurer; elle est dommageable et dangereuse pour vous et surtout pour votre enfant ...
Vous avez le devoir de le protéger ...
bon courage à vous ...
" Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu , car Dieu est Amour " I Jean 4,7.

Avatar de l’utilisateur
Fleur de Lys
Quæstor
Quæstor
Messages : 288
Inscription : sam. 20 avr. 2013, 9:59
Localisation : France

Re: Mariée... Épuisée..notre seule issue.. Le divorce ?

Message non lu par Fleur de Lys » mar. 12 janv. 2021, 9:05

Bonjour Praline,

Dans le même sens que ce que vous disent Kerniou et la Samaritaine:
Vous ne devez pas culpabiliser de partir car cela devient nécessaire. La morsure que vous avez subit m'inquiète beaucoup: quand un chien joue, même de gros gabarit, il ne mort pas gravement. Là, le chien a mordu avec violence en votre présence. Et si la prochaine fois c'était le petit? Que Dieu vous en préserve!

La dangerosité des chiens est déjà un excellent argument pour que le père n'obtienne pas la garde du petit. Ça ne veut pas dire vouloir couper le lien entre le père et son enfant mais il s'agit d'un bébé et d'un père peu disposer à s'en occuper...
De plus, pour l'instant il s'agit de vous éloigner du foyer. Agissez par étape: vous mettre en sécurité est la priorité.

Vous êtes une bonne maman qui agit pour le bien de son petit, n'en doutez pas. 🥰

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 19 invités