Victime de l'impudicité de ce monde

« Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie ! » (Lc 6.21)
Règles du forum
Besoin d'écoute ou de conseil ? Vous pouvez, dans ce forum, partager votre fardeau avec nos lecteurs...

NB : les messages de ce forum sont modérés a priori ; les interventions jugées inopportunes ne seront pas publiées
Shaolin Yiskah
Civis
Civis
Messages : 2
Inscription : dim. 15 nov. 2020, 17:20

Victime de l'impudicité de ce monde

Message non lu par Shaolin Yiskah » dim. 17 sept. 2023, 8:45

Bonjour,

Je suis désolée d'étaler mes émotions ici, mais j'admet avoir un peu besoin d'écoute et malheureusement je n'ai pas beaucoup d'amis, encore moins chrétiens...
Pour me présenter un peu, j'ai 30ans, je suis chrétienne de foi mais je ne suis pas baptisée et je n'appartiens pas à une église, mais s'il vous plaît ne me jugez pas pour cela. Depuis mon enfance je me bat avec ferveur pour essayer d'être une fille droite et qui se préserve pour le Seigneur, c'est un fait, et j'en souffre aujourd'hui.
Je ne bois pas, je ne fume pas, j'ai toujours essayé d'être humble, altruiste, je me dévoue toujours corps et âme pour les autres et pour mon travail.
Mais j'ai grandi trop vite, j'avais déjà conscience de beaucoup de choses trop vite, trop jeune. J'ai commencée à avoir un copain très tôt (en 6ème) mais toujours je me suis refusée les plaisirs charnels car mon idéal serait bien évidemment me marier, avoir des enfants, être aimée...
Et puis j'ai enchainée les défaites sentimentales, année après année, jusqu'a maintenant, et ça ne termine pas... Je souffre, je souffre beaucoup.

On me jugeait déjà dans mon adolescence car je refusais de coucher, et encore plus aujourd'hui car j'ai 30ans et je me sens comme entrain de périmer. Non seulement parce que je suis moins jolie qu'avant, mais parce que les problèmes de la vie m'ont rendue plus fatiguée, j'ai moins d'amis parce que j'ai choisi de ne garder que ceux qui sont "sains"pour moi, pour mon esprit et pour mon équilibre.
Avant je ne me souciais pas de la différence des autres... Mais je me suis rendue compte que dans le temps et le long terme c'est difficilement conciliable avec mes principes et mes moeurs. Alors je n'ai qu'une vingtaine de contact dans mon téléphone, collègues, amis et famille confondue... En gros, je dois avoir 5-6 amis peut-être. Et ce sont des amis que j'ai gardé car ce sont les seuls qui se préoccupent réellement de moi, qui prennent la peine de me rencontrer à l'occasion pour manger ou discuter... Et ce sont des amis qui n'ont aucune toxicité à mon égard (car oui, des copines toxiques j'en ai eu pas mal aussi dans le passé, mais bref)

Aujourd'hui ce qui me pèse beaucoup c'est que étant enfant je m'était fixée l'objectif de devenir une bonne épouse et bonne mère un jour. J'adore les enfants, je travaille avec les enfants et c'est une source de bonheur pour moi. J'aime venir au travail chaque matin et avoir des dizaines d'enfants me sauter aux bras tout les jours. Et ce désir d'être mère devient un cauchemar maintenant.
J'ai toujours été très sentimentale, mais les garçons ne pensent qu'à profiter des plaisirs sans se préoccuper du coeur et de la résponsabilité des autres. J'en subis les conséquences et j'ai mal car je ne sais plus quoi faire.

Je sais que parfois, le célibat est un don de Dieu, mais je ne sais pas si c'est mon cas, je ne sais pas si c'est un don ou une punition... Mais chose est certaine, j'ai tout essayée pour rencontrer quelqu'un de "bien" (désolée si certains peuvent se sentir juger, c'est pas mon intention) mais les garçons ne me regardent vraiment pas avec honneur, pourtant je parle bien, je dis clairement que je n'ouvre pas mes cuisses avant mariage etc... Et puis faut voir comment on me boycott juste après... Les gens ne s'intéressent plus à converser, ils ne font pas l'effort de discuter, d'apprendre à connaître la personne... Ce sentiment est épouvantable. Pourquoi Dieu a crée des êtres aussi infectes et injustes ? Pourquoi est-ce que je subis ça ? Que dois-je faire? Parce que concrètement, plus personne ne souhaite me rencontrer ni même me parler. Je n'intéresse personne à cause de ma volonté de chasteté, parce que je ne suis pas la belle fille d'Instagram est j'en passe... Je suis simple, normale, naturelle, je ne me trouve pas moche, et je le suis pas de toute façon c'est un fait... Mais j'ai mes défauts naturels, je suis pas parfaite, je n'aime pas le maquillage, en clair je ne répond pas aux standars de beauté actuel. Je suis au milieu de rien, et je ne suis pas "fun"... Voila les conséquences d'être une fille voulant faire le bien et voulant se respecter et respecter Dieu...

Je ne sais plus quoi faire, comment agir avec moi-même. Je ne suis pas parfaite, j'ai commis des péchés aussi comme tout le monde sur terre bien entendu... Mais je ne mérite pas ça, je n'ai jamais mérité cela, et je sais que Dieu est la, Dieu m'écoute et Dieu m'éloigne de ces personnes infames pour mon bien, mais moi je m'accroche car j'ai peur de sombrer dans la solitude et de finir seule toute ma vie. Il y a beaucoup de signes, parfois je ne les écoutes pas et je fini par en souffrir. Mais si je les écoutes, quel est mon rôle ici? Pourquoi est-ce que Dieu voudrait que je m'isole de tout ce monde? Est-ce sa volonté dailleurs ou un chatiment ? Je n'y arrive plus, vraiment plus...

Je m'arrête ici, je vous remercie de m'avoir lu, c'est vraiment pas facile pour moi et j'ai peur de mon avenir. Mon enfance a été triste et le collège une catastrophe... Ma vie aujourd'hui va mieux, mais pas au niveau sentimental, car je constate que c'est pire avec l'âge et que l'âge ne résoud pas les problèmes immatures des autres...

Que Dieu me pardonne et nous aide tous

Avatar de l’utilisateur
nicolas-p
Senator
Senator
Messages : 692
Inscription : mar. 12 mai 2020, 16:10
Conviction : totus tuus
Localisation : sud ouest

Re: Victime de l'impudicité de ce monde

Message non lu par nicolas-p » dim. 17 sept. 2023, 10:00

Bonjour,

Je suis simplement de tout cœur avec vous. Je comprends bien votre souffrance et je prierai pour vous .

Gardez courage.

En toute amitié

Avatar de l’utilisateur
Perlum Pimpum
Senator
Senator
Messages : 914
Inscription : lun. 19 avr. 2021, 23:28
Conviction : Chrétien
Localisation : Berry

Re: Victime de l'impudicité de ce monde

Message non lu par Perlum Pimpum » dim. 17 sept. 2023, 12:34

Si vous souhaitez trouver un époux chrétien qui vous corresponde, le mieux serait probablement de confier votre désir au Seigneur et de vous donner les moyens de votre recherche, par exemple en essayant un site de rencontre chrétiennes.

Il paraîtrait que celui-ci soit sérieux, mais je ne peux aucunement vous le garantir.
https://www.theotokos.fr/?msclkid=c0713 ... 20Chrétien

Courage
Ceux qui savent savent

la samaritaine
Ædilis
Ædilis
Messages : 49
Inscription : jeu. 14 oct. 2021, 16:16
Conviction : catholique

Re: Victime de l'impudicité de ce monde

Message non lu par la samaritaine » ven. 29 sept. 2023, 13:57

Bonjour chère Shaolin,

comme Perlim Pimpin, je vous suggère de vous inscrire sur Théotokos. J'ai eu l'occasion d'y être inscrite et j'y ai rencontré que des gens bien. Des hommes plus ou moins engagés dans la foi mais intéressés par la rencontre d'une femme qui a des valeurs.
Je vous recommande aussi de vous inscrire à une aumônerie ou un groupe de prières de jeunes professionnels, à un mouvement religieux quelconque ou il y a des jeunes de votre âge et qui ont votre foi. Il y a aussi des pélerinages pour jeunes professionnels, il y a les Réseau Jeunesse chez les Jésuites...

Je constate dans votre mot qu'il y a beaucoup de choses positives dans votre vie : vous avez 4 ou 5 vrais amis (mais c'est très bien, 5 vrais amis !) et vous aimez beaucoup votre travail. Voilà de quoi prendre le temps de rendre grâce à Dieu.

Ensuite, votre célibat vous pèse et il semble même que cela vous mène à une période de déprime... C'est bien normal, cela peut être minant, il y a des hauts et des bas dans la vie du célibat non choisi. Non, vous n'êtes pas condamnée à rester dans cette situation. Vous faites votre part (sortir, se faire belle, créer des occasions de rencontre) et Dieu fait la sienne.

Je souhaite intervenir sur une question de "stratégie" si j'ose dire et si je peux me permettre. Nous vivons dans une société ou le sexe va de soi, a plus ou moins court terme dans la relation mais même les Catholiques pratiquants, pour la plupart, n'attendent pas le mariage, même pas les fiançailles. Dans la majorité des cas, ce sont des Catholiques de sensibilité traditionaliste qui vont éventuellement vivre ce point à la lettre, ce qui restreint le champ des possibles si vous ne souhaitez rencontrer une personne que de ce milieu.

Or, une personne moins tradi peut tout à fait vous convenir mais à charge pour vous de ne pas la faire fuir avant même que la relation ne commence... Ou je veux en venir ? Il ne s'agit pas de renoncer à vos valeurs, il s 'agit d'adopter une manière de dire les choses qui va éviter, tant qu'à faire, de vous tirer une balle dans le pied.

Concrètement : vous rencontrez un homme, vous vous connaissez à peine, c'est un premier RV, ne parlez pas du fait que vous attendez le mariage. On n'en n'est pas là ! il s'agit dans un premier temps de faire connaissance, de devenir ami et peut-être plus mais le seul mot de mariage met la pression sur un homme qui veut juste savoir qui vous êtes. Quant au mot de "attendre le mariage", là vous provoquez chez lui une bouffée de panique et il va fuir, ne vous comprenant pas et pensant que vous ne parlez pas la même langue et que vous êtes intégriste. Laissez vous le temps de faire connaissance.
Si ensuite une relation amoureuse s'amorce et que des attentes sexuelles se font jour, je vous suggère de dire que "vous avez besoin de temps". Tout homme "bien" attend. Besoin de temps. C'est un langage compréhensible pour tout cerveau mâle et synonyme de respect. Là encore, parler de mariage et même de chasteté avant le mariage est prématuré et risque de le faire fuir.
C'est seulement une fois que la complicité est bien établie et que vous êtes tous les deux réellement amoureux, que vous avez cheminé ensemble sans vous mettre la pression (pression du mariage d'un côté et pression sexuelle d'un autre) que vous pouvez parler de vos valeurs et de ce que vous souhaitez dans la vie avec lui. Vous comprenez bien qu'un homme amoureux de vous ne va pas recevoir les choses pareil qu'un homme qui vous connait à peine.

Laissez un homme vous approcher, laissez vous aimer tout en vous respectant.

Je vous souhaite le meilleur en Christ,

Samaritaine

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2722
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Victime de l'impudicité de ce monde

Message non lu par Altior » sam. 30 sept. 2023, 2:03

Bonjour, Shaolin !
Shaolin Yiskah a écrit :
dim. 17 sept. 2023, 8:45
... les garçons ne pensent qu'à profiter des plaisirs sans se préoccuper du coeur et de la résponsabilité des autres. [...] Pourquoi Dieu a crée des êtres aussi infectes et injustes ?
Votre désarroi ne doit pas vous pousser vers la misandrie. Oui, c'est un fait : de nos jours (et cela date déjà d'un demi-siècle) la chasteté avant la mariage n'est plus appréciée par les hommes. D'ailleurs, par le filles non plus. En tant que médecin, il m'arrive très souvent que je reçoive des filles de 15 ou 16 ans, d'habitude accompagnées par leur jeune mère (voire leur père !) qui me demandent que je les prescrive de la contraception, car elle ont "un petit copain". Elle trouvent cela naturel, c'est l'amour, quoi ! Même si ce n'est pas "l'amour, le grand amour" c'est physiologique, que voulez-vous, l'abstinence jusqu'au mariage peut rendre malade. Je ne sais pas dans quel livre de médecine on a lu ça, mais c'est un folklore très répendu et elle est loin l'époque où la virginité était perçue comme l'honneur d'une fille. Comment et pourquoi est-on arrivés là ? La question, d'intérêt autant théorique que pratique pour vous a, à mon avis, une réponse simple : on a perdu la foi. Même ceux qui se disent chrétiens font fi, pour la plupart, de l'enseignement de l'Église en matière. Si on y pense, ce n'est pas même seulement l'enseignement de l'Église, cela tient de la morale naturelle. Pour faire simple, du bon sens.

Alors, il serait bien de vous orienter en priorité vers les rares endroits où vous pouvez encore trouver ces deux choses qui manquent au monde malade de nos jours : foi et bon sens. Avez-vous essayé de fréquenter des milieux chrétiens ? Plus spécialement ceux-là où vous pouvez percevoir une foi vive, un vrai désir de sainteté ? Je sais, c'est farfelu de dire à quelqu'un d'aller à l'église pour chercher sa moitié, pourtant c'est exactement ce que je vous conseille.

Puis, il y a encore un truc : ne dites pas à la première rencontre que vous souhaitez ne pas avoir des rapports sexuels avant le mariage. Cela coupe le dialogue avant qu'il se tisse. Laissez la relation se développer un peu et dites la chose quand la question va se poser de façon naturelle, quand elle "sera en l'air".

Que le bon Dieu vous guide et vous garde,
A.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 15 invités