Le salut des athées

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Avatar de l’utilisateur
Dúbida
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 415
Inscription : sam. 04 oct. 2008, 15:06

Le salut des athées

Message non lu par Dúbida » ven. 26 juin 2009, 21:22

Bonjour à tous et à toutes.

J'ai lu avec intérêt ce sujet http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 119&t=8853, et du coup je me pose la question de savoir si des gens ayant eu connaissance du christianisme et ayant eu la possibilité de devenir chrétiens (c'est le cas pour l'immense majorité des Français par exemple), mais morts malgré tout athées (car n'ayant pas cru/ne s'étant pas convertis pour X ou X raison), sont "condamnés d'office" ?

Avatar de l’utilisateur
Zvjezdana62
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 545
Inscription : mar. 05 août 2008, 23:23

Re: Le salut des athées

Message non lu par Zvjezdana62 » ven. 26 juin 2009, 21:49

Bonsoir Dubida

Je pense qu'au moment de la mort Dieu fait quelque chose avec chaque âme et lui donne la possibilité d'accepter que Dieu existe et Le choisir mais je pense que les autres sauront vous répondre mieux que moi.
"Invoque-moi, je te répondrai, je te révélerai de grandes choses, des choses inaccessibles que tu ne connais pas."

Jérémie, 33, 3

Pierre-Antoine
Censor
Censor
Messages : 112
Inscription : sam. 30 mai 2009, 18:14

Re: Le salut des athées

Message non lu par Pierre-Antoine » sam. 27 juin 2009, 12:40

Comme le disais le curé d'Ars pour les suicidés : entre le pont et l'eau il y a une éternité. On ne peut donc pas exclure que des athées se convertissent au moment de la mort. On peut l'espérer pour leur salut (d'où l'intéret de prier pour le salut des âmes).

Cependant si on ne peut pas l'exclure, un athée n'a vraiment pas tout mis de son coté pour accepter l'amour de Dieu au moment du jugement particulier. Il lui faut alors sans doute une sacrée pluie de grâce pour se convertir.

Harfang
Persona
Persona
Messages : 1399
Inscription : mar. 09 sept. 2008, 23:45

Re: Le salut des athées

Message non lu par Harfang » sam. 27 juin 2009, 14:23

Si toute sa vie un athée a endurci son coeur à renier Dieu, je ne vois pas pourquoi il ne le ferait pas après la mort.
« O Crux Ave Spes Unica ! »
http://vidi-aquam.blogspot.com/

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13138
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le salut des athées

Message non lu par etienne lorant » sam. 27 juin 2009, 15:28

Pierre-Antoine a écrit :Cependant si on ne peut pas l'exclure, un athée n'a vraiment pas tout mis de son coté pour accepter l'amour de Dieu au moment du jugement particulier. Il lui faut alors sans doute une sacrée pluie de grâce pour se convertir.
Je ne me permettrai en aucun cas de juger de ces choses. Moi qui ai reçu beaucoup, et la grâce d'une conversion profonde, je pourrais être jugé plus sévèrement que quelqu'un qui s'est "enferré" dans un athéisme "ignorant". (J'entends par là un athée qui fonderait son athéisme sur la seule représentation d'un "grand barbu omnipitent"). Et il y a le cas de tous les athées qui n'ont pas été évangélisés. Dans tous les cas, à la fin, ceux qui auront accompli la volonté de Dieu, même sans la connaître précisément, mais en manifestant autour d'eux une grande miséricorde, ceux-là seront sauvés.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

jean/66
Ædilis
Ædilis
Messages : 12
Inscription : lun. 23 févr. 2009, 17:08

Re: Le salut des athées

Message non lu par jean/66 » sam. 27 juin 2009, 17:44

Bonjour Dubida,

Voici la réponse à votre question :
En Jean 5:28, 29, Jésus a dit : “ Ne vous étonnez pas de cela, parce que l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombes de souvenir entendront sa voix et sortiront. ”
Cela signifie que tous les morts qui se trouvent dans la tombe, y compris nos proches, reviendront à la vie.
Actes 24:15 donne une précision supplémentaire concernant cet événement grandiose : « qu'il y aura une résurrection des justes et des pécheurs. »
Ainsi, même les “ injustes ”, la multitude de ceux qui n’ont pas connu ni servi Dieu, auront la possibilité d’obtenir sa faveur.

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13138
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le salut des athées

Message non lu par etienne lorant » sam. 27 juin 2009, 18:24

Jean 66,

Ce n'est pas bien de sauter le verset qui suit ... c'est comme cela qu'on arrive à faire dire au Christ ce qu'Il n'a pas dit...


Voici le verset suivant:
29 ceux qui ont fait le bien, ressuscitant pour entrer dans la vie ; ceux qui ont fait le mal, ressuscitant pour être jugés.

et voici, rien retiré de son contexte :

25 Amen, amen, je vous le dis : l'heure vient - et c'est maintenant - où les morts vont entendre la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l'auront entendue vivront.
26 Comme le Père a la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils d'avoir la vie en lui-même ;
27 et il lui a donné le pouvoir de prononcer le Jugement, parce qu'il est le Fils de l'homme.
28 Ne soyez pas surpris ; l'heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux vont entendre sa voix, et ils sortiront :
29 ceux qui ont fait le bien, ressuscitant pour entrer dans la vie ; ceux qui ont fait le mal, ressuscitant pour être jugés.
30 Moi, je ne peux rien faire de moi-même ; je rends mon jugement d'après ce que j'entends, et ce jugement est juste, parce que je ne cherche pas à faire ma propre volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Dúbida
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 415
Inscription : sam. 04 oct. 2008, 15:06

Re: Le salut des athées

Message non lu par Dúbida » dim. 28 juin 2009, 9:39

Bonjour, et merci à tous et à toutes pour vos réponses !

Néanmoins, je viens de me rendre compte que j'aurai peut-être dû poser la question autrement. En fait, il me semble que pour les catholiques, quiconque meurt en état de péché mortel va directement en enfer. Est-ce que le fait de mourir athée alors qu'on avait l'occasion de se convertir (j'insiste sur ce point) est équivalent à "mourir en état de péché mortel" (est-ce qu'un athée est en état de péché mortel du fait même qu'il est athée ?) ?

Et une autre chose, qui m'a surprise en lisant l'extrait cité par Etienne : "ceux qui ont fait le bien, ressuscitant pour entrer dans la vie ; ceux qui ont fait le mal, ressuscitant pour être jugés." Je croyais que notre sort était réglé juste après la mort; en fait il y a un deuxième jugement ?

Avatar de l’utilisateur
Emanuel
Barbarus
Barbarus

Re: Le salut des athées

Message non lu par Emanuel » dim. 28 juin 2009, 9:44

Simple :

"Il sera plus facile à un chameau de passer par le chas de l'aiguille qu'à un juste de franchir la porte du paradis".

Entre un athée "juste de coeur et de vie" et un croyant pourri jusqu'à l'os (d'orgueil, de suffisance, de biens....)... Vous ne croyez pas que le choix de Dieu est fait?

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7685
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Frankistan

Re: Le salut des athées

Message non lu par Christophe » dim. 28 juin 2009, 12:22

Dúbida a écrit :Et une autre chose, qui m'a surprise en lisant l'extrait cité par etienne : "ceux qui ont fait le bien, ressuscitant pour entrer dans la vie ; ceux qui ont fait le mal, ressuscitant pour être jugés." Je croyais que notre sort était réglé juste après la mort; en fait il y a un deuxième jugement ?
Oui, il y a le jugement personnel et le jugement dernier. N'hésitez pas à faire des recherches sur le forum, ou à ouvrir une nouvelle discussion.

Que Dieu vous garde.
Christophe
« N'ayez pas peur ! » (365 occurrences dans les Écritures)

Avatar de l’utilisateur
Dúbida
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 415
Inscription : sam. 04 oct. 2008, 15:06

Re: Le salut des athées

Message non lu par Dúbida » dim. 28 juin 2009, 13:08

Bonjour Emmanuel,
Emmanuel a écrit :"Il sera plus facile à un chameau de passer par le chas de l'aiguille qu'à un juste de franchir la porte du paradis".
Vous pourriez me donner la référence pour la phrase que vous citez (c'est peut-être juste une adaptation de votre part) ? Je connais la même mais avec "riche" à la place de "juste" (Mt, 19:24).
Emmanuel a écrit :Entre un athée "juste de coeur et de vie" et un croyant pourri jusqu'à l'os (d'orgueil, de suffisance, de biens....)... Vous ne croyez pas que le choix de Dieu est fait?
Je ne sais pas. J'aurai tendance à répondre, bien sûr, que l'athée ne mérite pas d'aller en enfer. Mais voilà, il n'a pas cru. Est-ce que cette incrédulité le condamne ? Aucune idée, c'est pour ça que je pose la question.

Christophe, oui, je ferais peut-être bien d'ouvrir un nouveau fil. Du moins, si je ne trouve pas de réponses dans ceux qui sont peut-être déjà ouverts :>

Avatar de l’utilisateur
SweetieLoLy
Quæstor
Quæstor
Messages : 287
Inscription : mar. 21 avr. 2009, 23:19
Localisation : dijon
Contact :

Re: Le salut des athées

Message non lu par SweetieLoLy » dim. 28 juin 2009, 17:13

Dúbida a écrit :Bonjour à tous et à toutes.

J'ai lu avec intérêt ce sujet http://www.cite-catholique.org/viewtopi ... 119&t=8853, et du coup je me pose la question de savoir si des gens ayant eu connaissance du christianisme et ayant eu la possibilité de devenir chrétiens (c'est le cas pour l'immense majorité des Français par exemple), mais morts malgré tout athées (car n'ayant pas cru/ne s'étant pas convertis pour X ou X raison), sont "condamnés d'office" ?

:amoureux: Pour Connaitre le christiannisme il faut s'y interesser un minimum....un athée qui n'a rien "appris" de ce qu'est être chrétien et ne "connait" que les a priori qui trainent à droite et à gauche et croit que c'est la vérité donc ne cherche pas plus loin car est persuadé de savoir et ne se reconnait pas dedans!
Pour moi il n'a pas eu la chance de pouvoir se convertir... est-il fautif ?? Si ses parents n'ont pas voulu l’éduquer, comme c'est la mode en ce moment, lui "laisser le choix"! <:
voilà je serais indulgente et je regarderais ce que cette personne a au fond de son coeur, a dans son âme! :amoureux:

Après la personne qui sait ce qu'est le christianisme réellement, connais ses valeurs, tout ce qu'il représente et l'a rejeté par "fainéantise" (et oui selon moi ça demande des efforts quotidiens d’être un bon chrétien car on tenté à chaque instant et si faible parfois) selon moi est fort condamnable!
D'autant plus si il a été un athée militant contre dieu, les religions... en règle générale, quand on milite contre quelque chose, on est sensé bien connaitre ce quelque chose et on pousse le vice à salir ce qu'on connait pour que ce soit détestable!
Ça pour moi c'est condamnable :non:

Mais après ce n'est pas moi qui décide :

c'est dieu! :amoureux: :oui:

J'espère pour eux qu'il est plus miséricordieux que moi. :saint:

Avatar de l’utilisateur
SweetieLoLy
Quæstor
Quæstor
Messages : 287
Inscription : mar. 21 avr. 2009, 23:19
Localisation : dijon
Contact :

Re: Le salut des athées

Message non lu par SweetieLoLy » dim. 28 juin 2009, 17:26

Dúbida a écrit :Bonjour Emmanuel,
Emmanuel a écrit :"Il sera plus facile à un chameau de passer par le chas de l'aiguille qu'à un juste de franchir la porte du paradis".
Vous pourriez me donner la référence pour la phrase que vous citez (c'est peut-être juste une adaptation de votre part) ? Je connais la même mais avec "riche" à la place de "juste" (Mt, 19:24).
Emmanuel a écrit :Entre un athée "juste de coeur et de vie" et un croyant pourri jusqu'à l'os (d'orgueil, de suffisance, de biens....)... Vous ne croyez pas que le choix de Dieu est fait?
Je ne sais pas. J'aurai tendance à répondre, bien sûr, que l'athée ne mérite pas d'aller en enfer. Mais voilà, il n'a pas cru. Est-ce que cette incrédulité le condamne ? Aucune idée, c'est pour ça que je pose la question.

Christophe, oui, je ferais peut-être bien d'ouvrir un nouveau fil. Du moins, si je ne trouve pas de réponses dans ceux qui sont peut-être déjà ouverts :>

Mais si au fond de son coeur cet athée a cru sans le comprendre, sans le savoir??? :saint: Sans en être conscient? Ça m'est arrivé pendant presque 30 ans!!!

Je pense que Dieu doit connaitre l'âme de chacun d'entre nous... :amoureux: et savoir ce que l'on vaut au delà de nos actes.

Je reste persuadée que celui qui fréquente les églises, pratique tout ce qu'il faut juste pour se donner bonne conscience (j'en connais!) mais au fond de son coeur n'a rien de vraiment chrétien et même pire! aura une sacrée surprise aux portes du paradis! :-@

Au contraire la personne qui a une belle âme mais même non-baptisée ... Je ne sais pas, je me dis que :amoureux: lui aussi peut avoir une belle surprise! :dance:

Après c'est peut-être moi qui rêve! :siffle:

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13138
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Le salut des athées

Message non lu par etienne lorant » dim. 28 juin 2009, 19:48

Dúbida a écrit :. Est-ce que le fait de mourir athée alors qu'on avait l'occasion de se convertir (j'insiste sur ce point) est équivalent à "mourir en état de péché mortel" (est-ce qu'un athée est en état de péché mortel du fait même qu'il est athée ?) ?

Et une autre chose, qui m'a surprise en lisant l'extrait cité par etienne : "ceux qui ont fait le bien, ressuscitant pour entrer dans la vie ; ceux qui ont fait le mal, ressuscitant pour être jugés." Je croyais que notre sort était réglé juste après la mort; en fait il y a un deuxième jugement ?
En effet, il y a un premier et un second jugement... j'abandonne à plus savants que moi d'en exposer le fonctionnement. Mais je précise qu'il y a bien deux jugements. Je suis heureux que le second soit essentiellement fondé sur la miséricorde !
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Le salut des athées

Message non lu par Invité » dim. 28 juin 2009, 21:50

Dúbida a écrit :Mais voilà, il n'a pas cru. Est-ce que cette incrédulité le condamne ? Aucune idée, c'est pour ça que je pose la question.

Je ne pense pas. Je vous passe un extrait du livre : “L’étonnant secret des Âmes du Purgatoire” de Soeur
Emmanuel , Editions des Béatitudes 1998 :

“Je voudrais donner ici le témoignage d’Hermann Cohen, un artiste juif converti au
catholicisme, qui a beaucoup vénéré l’Eucharistie.
Cela se passait en 1864. Il avait quitté le monde, était rentré dans un ordre religieux
très austère et adorait très fréquemment le Saint Sacrement pour lequel il avait une grande
vénération.
Pendant ses adorations, il suppliait le Seigneur de con-vertir sa mère qu’il aimait beaucoup.
Mais sa mère mourut sans s’être convertie. Hermann en devint fou de douleur. Il se
prosterna devant le Saint Sacrement et, donnant libre cours à ses plaintes, pria ainsi :
“Seigneur, je vous dois tout, il est vrai, mais que vous ai-je refusé ? Ma jeunesse, mes
espérances dans le monde, le bien-être, les joies de la famille, un repos peut-être légitime ? J’ai
tout sacrifié dès que vous m’avez appelé. Mon sang ? Je l’eusse donné de même ; et vous
Seigneur, vous l’Eternelle Bonté qui avez promis de rendre au centuple, vous m’avez refusé
l’âme de ma mère... Mon Dieu, je succombe à ce martyr, le murmure va s’exhaler de mes
lèvres”. Les sanglots étouffaient ce pauvre coeur. Tout à coup, une voix mystérieuse frappe son
oreille et dit : “Homme de peu de foi, ta mère est sauvée, sache que la prière a tout pouvoir
auprès de moi. J’ai recueilli toutes celles que tu m’as adressées pour ta mère et ma Providence
lui en a tenu compte à son heure dernière. Au moment où elle expirait, je me suis présenté à
elle, elle m’a vu et s’est écriée : “Mon Seigneur et mon Dieu !”
Relève donc ton courage, ta
mère a évité la damnation et tes supplications ferventes délivreront bientôt son âme de la
prison du purgatoire”.
On sait que le Père Hermann Cohen, très peu de temps après, apprit par une seconde
apparition que sa mère montait au Ciel.”


Hermann Cohen :

http://www.carmel.asso.fr/Sa-Vie.html

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 28 invités