La tempérance

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Marie2964
Quæstor
Quæstor
Messages : 359
Inscription : mer. 14 oct. 2020, 12:20
Conviction : Catéchumène

La tempérance

Message non lu par Marie2964 » mer. 08 sept. 2021, 12:40

Question bête

Bonjour à tous,

En tant que catéchumène, je vais bientôt aborder le thème de la tempérance avec mon prêtre et rien qu'à l'idée, je me sens embarrassée. :oops:

Je n'ai jamais eu de tabou avec lui jusque là mais la simple idée d'évoquer la (ma) sexualité avec lui me met mal à l'aise car il ne faut pas se le cacher, lorsqu'on pose des questions à un prêtre, c'est bien quelque part, que l'on parle de soi.

Avez-vous un conseil à m'apporter ou une blague rigolote histoire de me dérider? ;)

Merci d'avance pour vos contributions!

Marie.

Ombiace
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1903
Inscription : dim. 24 août 2014, 14:38

Re: Question bête

Message non lu par Ombiace » mer. 08 sept. 2021, 17:20

Chère Marie,

On peut parler de soi sans évoquer la sexualité, je suppose.
La tempérance, je la situe davantage dans le caractère. Vous me faites l'effet d'une bonne nature qui n'a rien à envier à autrui en la matière

Avatar de l’utilisateur
Foxy
Prætor
Prætor
Messages : 1654
Inscription : ven. 01 nov. 2013, 1:14
Conviction : catholique
Localisation : Bretagne

Re: Question bête

Message non lu par Foxy » mer. 08 sept. 2021, 18:25

Marie2964 a écrit :
mer. 08 sept. 2021, 12:40
Bonjour à tous,

En tant que catéchumène, je vais bientôt aborder le thème de la tempérance avec mon prêtre et rien qu'à l'idée, je me sens embarrassée. :oops:

Je n'ai jamais eu de tabou avec lui jusque là mais la simple idée d'évoquer la (ma) sexualité avec lui me met mal à l'aise car il ne faut pas se le cacher, lorsqu'on pose des questions à un prêtre, c'est bien quelque part, que l'on parle de soi.

Avez-vous un conseil à m'apporter ou une blague rigolote histoire de me dérider? ;)

Merci d'avance pour vos contributions!

Marie.
Bonsoir Marie

Saint Jean-Paul II disait ( audience du 22 novembre 1978)
On ne peut être vraiment prudent, ni vraiment juste, ni vraiment fort, si l'on ne possède pas aussi la vertu de tempérance. ... La vertu de tempérance permet à chaque homme de faire triompher son moi supérieur sur son moi inférieur.
La tempérance est toujours mise comme en vis-à-vis de nos excès, quelle qu’en soit la nature. Colère, toutes
formes d’abus qui viennent en fait créer des désordres dans nos relations avec l’autre et dans notre propre vie.

N'ayez pas peur, cette vertu est importante pour tout le monde.
La foi que j’aime le mieux,dit Dieu,c’est l’Espérance.
Charles Péguy

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2353
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Question bête

Message non lu par Altior » mer. 08 sept. 2021, 19:07

Bonjour, Marie !
Marie2964 a écrit :
mer. 08 sept. 2021, 12:40
le thème de la tempérance (...) la (ma) sexualité

Mais, mais, attendez ! La tempérance est une vertu cardinale qui va largement au delà du domaine de la sexualité. Quand j'ai envie de lancer un juron à cet animal qui conduit trop lentement devant moi, spécialement pour que je sois en retard au travail, mais je finis par rien dire et afficher un sourire, c'est que j'ai fait preuve de tempérance. Quand je me baffre du dixième gâteau au dessert, c'est que j'ai loupé un exemple de tempérance. Vous voyez ? La tempérance est une vertu qui consiste à résister aux tentations, de n'importe quelle nature. Ce n'est pas pour rien que Platon lui fait des louanges. Qui dit "amour platonique" dit amour sans "faire l'amour". Platon avait d'intenses tentations homosexuelles, mais, avant que la morale chrétienne soit née, par seule raison et morale naturelle, avait compris qu'il doit s'entrainer.
Avez-vous un conseil à m'apporter ou une blague rigolote histoire de me dérider?
Une blague ? Hmmm.... Ecoutez:

Un célèbre monastère bénédictin reçoit, un jour, un nouveau novice. L'abbé l'envoie à la bibliothèque pour qu'il fasse une copie d'après la règle de Saint Benoît. On lui met devant une copie qui appartenait à un frère plus chevronné. Le novice fait consciencieusement sa copie, après quoi il manifeste face à l'abbé son étonnement venu du fait qu'on ne lui a pas donné l'original, mais une copie à peine un peu plus ancienne. "De cette façon, Monsieur l'Abbé, en faisant des copies après des copies, une petite erreur de transcription peut se propager chez un nombre grandissant de frères !". Après réflexion, l'abbé répond: "cher frère, depuis des générations et des générations, c'est comme ça qu'on fait: chacun fait sa copie à partir d'un de ses ainés. Pourtant, en principe, vous avez raison. Demain je descendrai aux archives pour consulter l'original!".

Effectivement, le lendemain matin le vieux abbé descend par des couloirs oubliés, ouvrant des portes rouillées, arrachant des toiles d'araignées jusque quand, en soufflant une grosse couche de poussière sur le couvercle d'un coffre, il l'ouvre pour prendre en main le manuscrit jauni de la règle écrite par la sainte main de Saint Benoît. Le problème c'est que monsieur l'abbé ne revient plus. L'impatience se fait place parmi ses frères, suivie bientôt d'inquiétude. Pourquoi l'abbé s'absente ? Alors, ils envoient le novice: "Ecoute, c'est toi qui lui as dit d'aller dans cette cave consulter les incunables. Va et vois ce qui se passe. Prends garde à toi !

Le novice descend en suivant le même trajet. Il trouve le pauvre abbé dans un état pitoyable. Il avait rompu ses vêtements, il se tapait le tête contre le mur, il s'arrachait les cheveux. "Aïe, Monsieur l'Abbé, mais dans quel état je vous trouve !" En pleurant, l'abbé répond : "Mon fils, mon pauvre fils, nous sommes des idiots. Des générations et des générations d'idiots, desquels le plus grand c'est moi ! Ce n'était pas écrit "chasteté"! C'était écrit "charité" !!

Marie2964
Quæstor
Quæstor
Messages : 359
Inscription : mer. 14 oct. 2020, 12:20
Conviction : Catéchumène

Re: Question bête

Message non lu par Marie2964 » jeu. 09 sept. 2021, 9:54

Foxy a écrit :
mer. 08 sept. 2021, 18:25
Marie2964 a écrit :
mer. 08 sept. 2021, 12:40
Bonjour à tous,

En tant que catéchumène, je vais bientôt aborder le thème de la tempérance avec mon prêtre et rien qu'à l'idée, je me sens embarrassée. :oops:

Je n'ai jamais eu de tabou avec lui jusque là mais la simple idée d'évoquer la (ma) sexualité avec lui me met mal à l'aise car il ne faut pas se le cacher, lorsqu'on pose des questions à un prêtre, c'est bien quelque part, que l'on parle de soi.

Avez-vous un conseil à m'apporter ou une blague rigolote histoire de me dérider? ;)

Merci d'avance pour vos contributions!

Marie.
Bonsoir Marie

Saint Jean-Paul II disait ( audience du 22 novembre 1978)
On ne peut être vraiment prudent, ni vraiment juste, ni vraiment fort, si l'on ne possède pas aussi la vertu de tempérance. ... La vertu de tempérance permet à chaque homme de faire triompher son moi supérieur sur son moi inférieur.
La tempérance est toujours mise comme en vis-à-vis de nos excès, quelle qu’en soit la nature. Colère, toutes
formes d’abus qui viennent en fait créer des désordres dans nos relations avec l’autre et dans notre propre vie.

N'ayez pas peur, cette vertu est importante pour tout le monde.
Bonjour Foxy,

Merci pour votre réponse, il est vrai que je suis de nature excessive et cela touche tous les domaines donc il va falloir que je travaille beaucoup sur moi.

Bonne journée.

Marie.

Marie2964
Quæstor
Quæstor
Messages : 359
Inscription : mer. 14 oct. 2020, 12:20
Conviction : Catéchumène

Re: Question bête

Message non lu par Marie2964 » jeu. 09 sept. 2021, 10:09

Altior a écrit :
mer. 08 sept. 2021, 19:07
Bonjour, Marie !
Marie2964 a écrit :
mer. 08 sept. 2021, 12:40
le thème de la tempérance (...) la (ma) sexualité

Mais, mais, attendez ! La tempérance est une vertu cardinale qui va largement au delà du domaine de la sexualité. Quand j'ai envie de lancer un juron à cet animal qui conduit trop lentement devant moi, spécialement pour que je sois en retard au travail, mais je finis par rien dire et afficher un sourire, c'est que j'ai fait preuve de tempérance. Quand je me baffre du dixième gâteau au dessert, c'est que j'ai loupé un exemple de tempérance. Vous voyez ? La tempérance est une vertu qui consiste à résister aux tentations, de n'importe quelle nature. Ce n'est pas pour rien que Platon lui fait des louanges. Qui dit "amour platonique" dit amour sans "faire l'amour". Platon avait d'intenses tentations homosexuelles, mais, avant que la morale chrétienne soit née, par seule raison et morale naturelle, avait compris qu'il doit s'enfrainer.
Avez-vous un conseil à m'apporter ou une blague rigolote histoire de me dérider?
Une blague ? Hmmm.... Ecoutez:

Un célèbre monastère benedictin reçoit, un jour, un nouveau novice. L'abbé l'envoie à la bibliothèque pour qu'il fasse une copie d'après la règle de Saint Benoît. On lui met devant une copie qui appartenait à un frère plus chevronné. Le novice fait conscieusement sa copie, après quoi il manifeste face à l'abbé son étonnement venu du fait qu'on ne lui a pas donné l'original, mais une copie à peine un peu plus ancienne. "De cette façon, Monsieur l'Abbé, en faisant des copies après des copies, une petite erreur de transcription peut se propager chez un nombre grandissant de frères !". Après réflexion, l'abbé répond: "cher frère, depuis des générations et des générations, c'est comme ça qu'on fait: chacun fait sa copie à partir d'un de ses ainés. Pourtant, en principe, vous avez raison. Demain je descendrai aux archives pour consulter l'original!".

Effectivement, le lendemain matin le vieux abbé descend par des couloirs oubliés, ouvrant des portes rouillées, arrachant des toiles d'araignées jusque quand, en soufflant une grosse couche de poussière sur le couvercle d'un coffre, il l'ouvre pour prendre en main le manuscrit jauni de la règle écrite par la sainte main de Saint Benoît. Le problème c'est que monsieur l'abbé ne revient plus. L'impatience se fait place parmi ses frères, suivie bientôt d'inquiétude. Pourquoi l'abbé s'absente ? Alors, ils envoient le novice: "Ecoute, c'est toi qui lui a dit d'aller dans cette cave consulter les incunables. Vas et vois ce qui se passe. Prends garde à toi !

Le novice descend en suivant le même trajet. Il trouve le pauvre abbé dans un état pitoyable. Il avait rompu ses vêtements, il se tapait le tête contre le mur, il s'arrachait les cheveux. "Aïe, Monsieur l'Abbé, mais dans quel état je vous trouve !" En pleurant, l'abbé répond : "Mon fils, mon pauvre fils, nous sommes des idiots. Des générations et des générations d'idiots, desquels le plus grand c'est moi ! Ce n'était pas écrit "chasteté"! C'était écrit "charité" !!
Bonjour Altior,

Je vous remercie pour ce re-cadrage. Il est vrai que j'avais tendance à focaliser sur le point de la sexualité en rapport aux passions du concupiscibles (amour, haine, désir, dégoût, joie, tristesse...) et tout particulièrement aux plaisirs du manger et du charnel et pour moi tout ce qui est de l'ordre de la colère (par exemple) relève des passions de l'irascible donc de la vertu de Force.

Bref, pouvez-vous quand même me donner un conseil pour aborder avec mon abbé les questions liées à la chasteté car c'est bizarre mais j'appréhende!

En tout cas, je trouve votre blague plutôt mignonne. ;) Merci!

Marie.

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2432
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Question bête

Message non lu par poche » sam. 11 sept. 2021, 12:01

La façon dont vous devriez vous y prendre est d'être direct et précis. J'ai fait cette chose tellement de fois. Le prêtre peut avoir des questions, mais voici en gros comment ça se passe. Il n'est pas nécessaire d'être trop détaillé.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2353
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Question bête

Message non lu par Altior » sam. 11 sept. 2021, 17:58

Marie2964 a écrit :
jeu. 09 sept. 2021, 10:09
Bref, pouvez-vous quand même me donner un conseil pour aborder avec mon abbé les questions liées à la chasteté car c'est bizarre mais j'appréhende!
Difficile, car je ne suis pas en connaissance de cause, ne connaissant pas votre abbé. En tout cas, j'ai noté que la plupart des prêtres ont une sorte d'inhibition quand il faut attaquer le sujet de la sexualité. Le plus souvent, ce n'est pas mal, car la pudeur est une vertu. Alors, que ce ne soit pas vous celle qui ouvre le sujet et il y aura une bonne probabilité que lui non plus ne le fasse. Si j'ai bien compris, il s'agit de catéchèse, pas de confessions. Alors, passer au delà du domaine de la Sainte Doctrine serait une chose qui ne se fait pas.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 27 invités