Un baptisé peut-il baptiser ?

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Jean Da
Civis
Civis
Messages : 6
Inscription : ven. 21 août 2009, 21:40

Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Jean Da » sam. 22 mai 2010, 4:47

Bonjour,

J'aimerais avoir une ou des réponses concernant cette question (selon le Catéchisme de l'Eglise Catholique par exemple), car j'ai entendu dire, je crois ne pas me tromper, qu'un baptisé laïc (je précise) peut dans certains cas "extrêmes" conférer le baptême (à voix haute ou dans son coeur, je ne le sais), c'est le cas apparemment si la personne se trouvant près de lui est agonisante ou bien en danger de mort imminente.
On m'a dit également qu'en temps de guerre, l'Eglise l'autorise, et que par exemple lors de grandes guerres, ce fut le cas. Aussi, si c'est vrai, le terme de guerre sous-entend-il la guerre "physique", le conflit armé, ou se peut-il que cela soit possible en temps de guerre spirituel (Bien vs mal...) ?

Pour ma part, je sais que l'on peut bénir les gens, mais les baptiser, qu'en pensez-vous ?

(il va de soi que ma question n'est pas orientée dans le sens de l'orgueil humain, que sommes-nous pour nous conférer ces charismes à nous-mêmes... mais plutôt dans le sens de l'obéissance et de nos devoirs de chrétiens baptisés dans les temps particuliers que nous vivons (de grâces, multiples, et aussi d'épreuves)).


Que la Très-Sainte Vierge Marie, Mère de Dieu, vous garde sous son manteau maternel

Avatar de l’utilisateur
Sofia
Barbarus
Barbarus

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Sofia » sam. 22 mai 2010, 9:32

Bonjour,
même un non-baptisé peut conférer le baptême (sous conditions). :-)

Catéchisme de l'Église catholique :
http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P3G.HTM#8
[+] Texte masqué
V. Qui peut baptiser ?

1256 Sont ministres ordinaires du Baptême l’évêque et le prêtre, et, dans l’Église latine, aussi le diacre (cf. ⇒ CIC, can. 861, § 1; CCEO, can. 677, § 1). En cas de nécessité, toute personne, même non baptisée, ayant l’intention requise, peut baptiser, en appliquant la formule baptismale trinitaire* (cf. ⇒ CIC 861, § 2). L’intention requise, c’est de vouloir faire ce que fait l’Église en baptisant. L’Église voit la raison de cette possibilité dans la volonté salvifique universelle de Dieu (cf. 1 Tm 2, 4) et dans la nécessité du Baptême pour le salut (cf. Mc 16, 16) (cf. DS 1315 ; 646 ; ⇒ CIC, can. 861, § 2).

* Je te/vous baptise au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Code de droit canonique :
http://www.vatican.va/archive/FRA0037/__P2T.HTM
[+] Texte masqué
861 § 2. Si le ministre ordinaire est absent ou empêché, un catéchiste ou une autre personne députée à cette charge par l'Ordinaire du lieu confère licitement le baptême, et même, dans le cas de nécessité, toute personne agissant avec l'intention requise; les pasteurs d'âmes, surtout le curé, veilleront à ce que les fidèles soient instruits de la façon correcte de baptiser.
Jean Da a écrit :On m'a dit également qu'en temps de guerre, l'Eglise l'autorise, et que par exemple lors de grandes guerres, ce fut le cas. Aussi, si c'est vrai, le terme de guerre sous-entend-il la guerre "physique", le conflit armé, ou se peut-il que cela soit possible en temps de guerre spirituel (Bien vs mal...) ?
Aucune idée. Mais si votre première phrase est exacte ("lors de grandes guerres"), il semble que "guerre" sous-entende conflit armé.

Bien à vous,

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7680
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Frankistan

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Christophe » sam. 22 mai 2010, 9:52

Par cas de nécessité, il faut entendre : 1) le caractère d'urgence du baptême (en particulier le danger de mort imminent) et 2) l'indisponibilité des ministres ordinaires du Baptême (l’évêque et le prêtre) pour l'administration du sacrement.

Le contexte de « guerre spirituelle », qui dure depuis la Chute et ne se terminera que lors du Retour glorieux du Christ, ne suffit pas à par lui-même à justifier ce cas.

Bien à vous
Christophe
« N'ayez pas peur ! » (365 occurrences dans les Écritures)

Avatar de l’utilisateur
Anonymus
Senator
Senator
Messages : 730
Inscription : ven. 22 janv. 2010, 13:54

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Anonymus » sam. 22 mai 2010, 23:45

Le catéchisme me laisse un doute. Peut on se baptiser soi-même ? (si on est seul et mourant).

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7680
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Frankistan

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Christophe » dim. 23 mai 2010, 8:45

Si l'on meurt avec le désir sincère d'être baptisé, l'Église parle de « baptême de désir ». Ce n'est pas équivalent au sacrement du baptême, mais cela y supplée dans les effets (comme le « baptême de sang » des martyrs).
« N'ayez pas peur ! » (365 occurrences dans les Écritures)

Avatar de l’utilisateur
Tomate joviale
Ædilis
Ædilis
Messages : 26
Inscription : sam. 30 janv. 2010, 14:37

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Tomate joviale » sam. 17 juil. 2010, 16:20

J'ai l'exemple d'un médecin qui a baptisé un bébé au moment de sa naissance, sachant qu'il allait mourir dans les premières minutes de sa vie terrestre...

...ce qui me fait poser deux questions: est-il normal de baptiser un bébé sans l'aval des parents? (je pense que oui...) Et est-il possible de baptiser un adulte sans son consentement ou son accord, même dans les deux cas de nécessité décrits par Christophe? (là ça me semble plus compliqué...)

Au sujet du baptême, la formule "Je te/vous baptise au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit" suffit-elle même sans versement de l'eau bénite?
"De même que le soleil éclaire en même temps les cèdres et chaque petite fleur comme si elle était seule sur la terre, de même Notre-Seigneur s'occupe aussi particulièrement de chaque âme que si elle n'avait pas de semblables ; et comme dans la nature les saisons sont arrangées de manière à faire éclore au jour marqué la plus humble pâquerette, de même tout correspond au bien de chaque âme."
Sainte Thérèse de Lisieux

Avatar de l’utilisateur
archi
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1692
Inscription : jeu. 22 mai 2008, 14:57

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par archi » sam. 17 juil. 2010, 19:17

Tomate joviale a écrit :J'ai l'exemple d'un médecin qui a baptisé un bébé au moment de sa naissance, sachant qu'il allait mourir dans les premières minutes de sa vie terrestre...

...ce qui me fait poser deux questions: est-il normal de baptiser un bébé sans l'aval des parents? (je pense que oui...) Et est-il possible de baptiser un adulte sans son consentement ou son accord, même dans les deux cas de nécessité décrits par Christophe? (là ça me semble plus compliqué...)
Dans le droit canon, il n'est pas possible de baptiser de force ou sans l'accord des parents. Maintenant, en leur absence, dans le cas du bébé sur le point de mourir... je ne sais pas mais je crois que j'aurais du mal à ne pas le faire :incertain:
[edit]: en y repensant, ça serait probablement invalide: comme le dit ci-dessous Christophe, un baptisé adulte doit donner librement son accord pour la validité. Pour un enfant, ce sont les parents et les parrains/marraines qui s'y substituent.
Au sujet du baptême, la formule "Je te/vous baptise au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit" suffit-elle même sans versement de l'eau bénite?
L'eau est tout à fait indispensable, mais elle n'est pas obligatoirement bénite.

In Xto,
archi.
Dernière modification par archi le dim. 18 juil. 2010, 8:09, modifié 1 fois.
Nous qui dans ce mystère, représentons les chérubins,
Et chantons l'hymne trois fois sainte à la vivifiante Trinité.
Déposons maintenant tous les soucis de ce monde.

Pour recevoir le Roi de toutes choses, Invisiblement escorté des choeurs angéliques.
Alléluia, alléluia, alléluia.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7680
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Frankistan

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Christophe » sam. 17 juil. 2010, 20:20

Bonsoir
Tomate joviale a écrit :...ce qui me fait poser deux questions: est-il normal de baptiser un bébé sans l'aval des parents? (je pense que oui...)
C'est un péché de baptiser un enfant contre l'avis des parents (car cela lèse le droit des parents à l'éducation - y compris religieuse - de leurs enfants), mais le baptême donné dans ces conditions sera néanmoins valide (si toutes les conditions nécessaires sont par ailleurs remplies)…
Et est-il possible de baptiser un adulte sans son consentement ou son accord, même dans les deux cas de nécessité décrits par Christophe? (là ça me semble plus compliqué...)
Non. Un baptême donné à une personne ayant dépassé « l'âge de raison » doit être librement reçu - sauf cas exceptionnels (ex. : coma…) - pour être valide.

Bien à vous
Christophe
« N'ayez pas peur ! » (365 occurrences dans les Écritures)

celeste
Civis
Civis
Messages : 1
Inscription : mar. 26 août 2014, 15:47

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par celeste » lun. 01 sept. 2014, 15:37

:( pourquoi attendre pour baptiser alors qu'on es pret ,paul n'a pas attendu ?

Avatar de l’utilisateur
Olivier C
Consul
Consul
Messages : 1185
Inscription : jeu. 13 août 2009, 22:44
Conviction : Catholique
Localisation : Forum Segusiavorum
Contact :

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Olivier C » mar. 02 sept. 2014, 9:27

@Celeste : Bonjour. Pour votre premier message sur ce forum je vous invite à un minimum de civilité, et pour chaque nouvelle question à ouvrir un fil dédié.

Pour répondre à votre question : dans une société du "tout, tout de suite" l'attente permet d'éprouver le sérieux de la démarche, tout simplement.
Je suis un simple serviteur, je ne fais que mon devoir.

Avatar de l’utilisateur
Elisa21
Barbarus
Barbarus

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Elisa21 » lun. 05 avr. 2021, 0:53

Bonjour,

Je vous écris suite à une situation préoccupante : ma petite soeur souhaite se faire baptiser et a entrepris pour cela toutes les démarches (dont l'appel décisif, célébré avec succès). Nos parents sont divorcés et son père s'oppose au baptême et en a d'ailleurs informé l'Évêque.

Ma petite soeur tient particulièrement à ce sacrement et est très affectée par la décision de son père à son encontre.

Que faire ? Peut-on faire baptiser un mineur en cachette de l'un de ses parents ? A contrario, le sacrement peut-il être délivré par une personne profane (j'ai lu quelques articles le mentionnant mais souhaite en avoir la certitude).

Merci

Bien à vous,

Elise

Avatar de l’utilisateur
Simili modo
Censor
Censor
Messages : 76
Inscription : mer. 12 avr. 2017, 12:08
Conviction : Catholique romain

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Simili modo » lun. 05 avr. 2021, 10:38

Bonjour Elise,

Quel âge a votre sœur ? L'évêque s'est-il exprimé à la suite de la position de votre père ?

Simple rappel concernant les règles en vigueur pour le baptême d'un enfant : je vous renvoie vers ce lien qui me semble clair et, sauf erreur, correct : https://www.droitcanonique.fr/blog/fich ... parents-48

La célébration des sacrements implique une conformité aux règles du droit français, étape prise au sérieux par l'Église. Concernant le baptême, l'article précise que le ministre du culte peut voir sa responsabilité civile engagée si les vérifications de conformité quant à l'exercice de l'autorité parentale ne sont pas effectuées avec diligence. Néanmoins, l'article mentionne bien que « la quasi-absence de contentieux dans ce domaine démontre le sérieux du comportement des ministres du culte et animateurs intéressés. » [à titre informatif, la célébration d'un mariage religieux avant le mariage civil punit même le ministre du culte en ce que cela constitue une infraction pénale !]

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2041
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Altior » lun. 05 avr. 2021, 12:12

Bonjour, Elisa!
Elisa21 a écrit :
lun. 05 avr. 2021, 0:53

Que faire ? Peut-on faire baptiser un mineur en cachette de l'un de ses parents ?
Can. 868 - § 1. Pour qu'un enfant soit baptisé licitement, il faut:

1 que les parents y consentent, ou au moins l'un d'eux, ou ceux qui tiennent légitimement leur place;

2 qu'il y ait un espoir fondé que l'enfant sera éduqué dans la religion catholique; si cet espoir fait totalement défaut, le baptême sera différé, selon les dispositions du droit particulier, et les parents informés du motif.

§ 2. En cas de danger de mort, l'enfant de parents catholiques, et même de non-catholiques, est licitement baptisé, même contre le gré de ses parents.

Source ici.
A contrario, le sacrement peut-il être délivré par une personne profane
Can. 861 - § 1. Le ministre ordinaire du baptême est l'Évêque, le prêtre et le diacre, restant sauves les dispositions du ⇒ can. 530, n. 1.

§ 2. Si le ministre ordinaire est absent ou empêché, un catéchiste ou une autre personne députée à cette charge par l'Ordinaire du lieu confère licitement le baptême, et même, dans le cas de nécessité, toute personne agissant avec l'intention requise; les pasteurs d'âmes, surtout le curé, veilleront à ce que les fidèles soient instruits de la façon correcte de baptiser.

(Même source)

Par «nécessité», moi je comprends une menace (maladie grave, tomber en otage, naufrage imminent). Donc, à mon avis, le baptême par un laïc, qui est une possibilité exceptionnelle, ne s'applique pas dans le cas de votre sœur. Dieu merci!

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1108
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Libremax » lun. 05 avr. 2021, 17:22

Elisa21 a écrit :
lun. 05 avr. 2021, 0:53
Que faire ? Peut-on faire baptiser un mineur en cachette de l'un de ses parents ? A contrario, le sacrement peut-il être délivré par une personne profane (j'ai lu quelques articles le mentionnant mais souhaite en avoir la certitude).
Bonjour Elisa,
après les réponses canoniques qui vous ont été données ci-dessus, qui indiquent que, pour l'instant, le baptême de votre soeur est impossible,
j'estime essentiel de lui rappeler, si vous le voulez bien, que le temps fera son oeuvre, même peut-être avec juste un peu de patience si toute fois elle a de bonnes relations avec son père.
Lui rappeler aussi que, même non baptisée, elle croit à un Dieu qui l'aime et qui est son Père céleste qui la connaît et qui l'écoute. elle peut d'ores et déjà Le prier, L'aimer et vivre avec Lui.
Enfin, lui rappeler que, si jamais cela lui était possible, ce qu'elle peut faire en secret c'est entrer dans une église, rencontrer des chrétiens, se lier d'amitié avec eux, parler avec des prêtres, lire la Bible ... Il y a tant de belles choses à faire dont l'absence de baptême ne vous prive pas !

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1220
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Un baptisé peut-il baptiser ?

Message non lu par Kerygme » mar. 06 avr. 2021, 12:39

Bonjour Elisa,

Pour reprendre le titre du sujet, tout baptisé ne peut en baptiser un(e) autre qu'en cas de mort imminente, et en le faisant selon le rite : en versant l'eau par trois fois et en prononçant la formule consacrée.

En cas de maladie grave, sans mort imminente, il y a le sacrement des malades. Mais il faut aussi avoir été baptisé pour le recevoir car le baptême ouvre l'accès aux autres sacrements, c'est ce qu'on appelle le caractère du sacrement.
Elisa21 a écrit :
lun. 05 avr. 2021, 0:53
Que faire ? Peut-on faire baptiser un mineur en cachette de l'un de ses parents ?
Si votre sœur est mineure, non cela n'est pas possible. Ni l'évêque, ni le curé ne peuvent aller contre et elle devra dans ce cas attendre sa majorité. Par contre ce que ne sait pas votre sœur et son père, et vous aussi semble t'il, c'est qu'il y a la concernant ce qu'on appelle le baptême de désir : elle en reçoit la grâce mais pas le caractère, qui lui se reçoit par le rite.
(autre source : CEC sur la nécessité du baptême )

En cas d'accident majeur, que je ne souhaite pas bien entendu, elle bénéficie de la grâce du baptême. Voilà pour le fond, quant à la forme elle devra attendre d'être majeure si un des parents s'y oppose et qu'il/elle détient légalement l'autorité parentale.
Elisa21 a écrit :
lun. 05 avr. 2021, 0:53
A contrario, le sacrement peut-il être délivré par une personne profane (j'ai lu quelques articles le mentionnant mais souhaite en avoir la certitude).
Comme je le disais en préambule, uniquement en cas de mort imminente, avec de l'eau, et selon la formule consacrée.
Passer outre ne fera que rendre le baptême invalide.

Vous comprendrez que l'Église n'invite pas à la désobéissance parentale ou civile, mais souvenez vous du baptême de désir la concernant. A défaut de répondre immédiatement à son envie, cela pourra nourrir sa patience.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 21 invités