Sacerdoce

« Tous me connaîtront, des plus petits jusqu'aux plus grands. » (Jr 31.34)
Règles du forum
Initiation à la religion chrétienne, sous forme de questions & réponses, pour les chrétiens et les non-chrétiens. Cet espace n'est pas un lieu de débat mais d'exposé de la religion chrétienne ; les messages de ce forum sont modérés a priori et les réponses hétérodoxes ne seront pas publiées.
Marie2964
Ædilis
Ædilis
Messages : 36
Inscription : mer. 14 oct. 2020, 12:20
Conviction : Future catholique

Sacerdoce

Message non lu par Marie2964 » jeu. 19 nov. 2020, 14:33

Bonjour,


Je viens de nouveau vers vous car j'ai quelques questions concernant ce qu'on appelle "sacerdoce": est-ce simplement le fait d'être "ordonné" dans ce cas un moine est également ordonné ou est-ce simplement "limité" aux personnes se destinant à la prêtrise donc à la sanctification des fidèles?

Je ne sais pas si je suis claire. Un moine peut-il sanctifier une personne? Un moine peut-il diriger une célébrer une messe?

Merci d'avance pour vos réponses.

Cordialement,

Marie.

Altior
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1862
Inscription : sam. 05 juil. 2008, 23:59
Conviction : catholique traditionaliste
Localisation : In Ecclesia Dei

Re: Sacerdoce

Message non lu par Altior » jeu. 19 nov. 2020, 18:29

Marie2964 a écrit :
jeu. 19 nov. 2020, 14:33
Bonjour,


Je viens de nouveau vers vous car j'ai quelques questions concernant ce qu'on appelle "sacerdoce": est-ce simplement le fait d'être "ordonné" dans ce cas un moine est également ordonné ou est-ce simplement "limité" aux personnes se destinant à la prêtrise donc à la sanctification des fidèles?

Je ne sais pas si je suis claire. Un moine peut-il sanctifier une personne? Un moine peut-il diriger une célébrer une messe?

Merci d'avance pour vos réponses.

Cordialement,

Marie.
L'un n'a rien à voir avec l'autre. Être moine (respectivement moniale) est un état de vie. Une question de préférence pour une famille évangélique (=communauté de frères, de soeurs). L'entrée dans cet état n'est pas un sacrement. Après être entrés dans le vie monacale, certains moines peuvent recevoir la prêtrise. Même une majorité (parmi les moines occidentaux) ou bien une minorité (parmi les moines de rite grec, où ils sont appelés «hieromoines».

Le sacerdoce c'est la prêtrise. Sacerdos en latin, c'est prêtre en français. L'entrée dans la prêtrise est un des sept sacrements (Sacramentum ordinis. Il y a trois degrés (dans le langage oriental: trois marches) dans la prêtrise : la prêtrise diaconale, la prêtrise presbytérielle (ceux qu'on désigne communément par le mot «prêtre» et la prêtrise episcopale.

On distingue deux axes différentes, donc :
-vocation pour le célibat (vie religieuse): ce sont les moines et les religieux: leur élément commun est le fait qu'ils sont célibataires et qu'ils adhèrent à une règle de vie
-vocation pour l'état laïcal ou pour l'état sacerdotal.

En réalité, les choses sont un peu plus compliquées, ca r:
-exceptionnellement, des moines/religieux peuvent ne pas vivre en famille évangélique, mais en complète solitude
-il y a des gens (hommes et femmes) qui déposent seulement une partie des voeux pour la vie religieuse: ce sont les tertiaires
-à la différence de la «prêtrise ministérielle» on parle aussi d'une «prêtrise baptismale» ou «universelle» ou «royale» : celle reçue par le Baptême.
Je ne veux pas développer, pour le moment, pour ne pas embrouiller au lieu de clarifier.

Quelle est la mission des sacerdos, des prêtres, dans l'Église ? Ils ont trois missions:
-d'enseigner la Parole de Dieu (munus docendi)
-de conduire le Peuple de Dieu vers le salut (munus regendi)
-de sanctifier, par les Sacrements et les Sacremantaux.

La dernière, munus sacramentalis est la mission la plus spécifique des prêtres, leur «coeur de métier» (horribile dictu!). Un prêtre dans l'antiquité la plus profonde, tout comme dans nos jours, est celui qui fait le sacrifice, étant un pont entre le monde des visibles et le monde des invisibles.

Maintenant, vous avez les éléments pour répondre à votre question:
Un moine peut-il sanctifier une personne ? Un moine peut-il diriger une célébrer une messe ?

S'il s'agit d'un moine non-ordonné prêtre, la réponse est: NON. Pourquoi ? Parce qu'il n'a pas munus sacramentalis.

Pour exemplifier, pensez à Saint François. Il a toujours refusé d'être ordonné prêtre, car il se considérait...indigne. Finalement, il a accepté, non sans opposition, de devenir diacre, c'est à dire le degré le plus humble de la prêtrise, car autrement il n'avait pas le droit de prononcer des sermons.

Frère François, priez pour nous!

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1021
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Sacerdoce

Message non lu par Kerygme » ven. 20 nov. 2020, 10:00

Marie2964 a écrit :
jeu. 19 nov. 2020, 14:33
Je viens de nouveau vers vous car j'ai quelques questions concernant ce qu'on appelle "sacerdoce": est-ce simplement le fait d'être "ordonné" dans ce cas un moine est également ordonné ou est-ce simplement "limité" aux personnes se destinant à la prêtrise donc à la sanctification des fidèles?

Je ne sais pas si je suis claire. Un moine peut-il sanctifier une personne? Un moine peut-il diriger une célébrer une messe?
Bonjour Marie,

Pour faire court et simple, vie religieuse et clergé sont différents. La première est un état de vie, et parmi les congrégations/ordres/abbayes/prieurés des moines sont appelés à la prêtrise c'est à dire au ministère sacerdotal.

Attention avec le terme général de sacerdoce (c'est pourquoi je préfère utiliser "ministère sacerdotal" ou "sacerdoce ministériel") car il peut s'agir aussi du sacerdoce commun : celui des fidèles laïcs (Lumen Gentium chapitre II, ou paragraphe 10). Ainsi dans le sacerdoce il y a deux vocations : le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique.

Et dans ce ministère sacerdotal la distinction est plutôt à faire entre clergé régulier et séculier.
Le clergé régulier (religieux) prononce des vœux et vit selon une règle (St benoit, St François d'Assise, St Dominique ...), pas le clergé séculier (prêtres diocésains).

Là ou cela peut se compliquer un peu c'est qu'un prêtre diocésain peut choisir d'entrer dans la vie religieuse, il intègre donc le clergé régulier. Certains ordres appellent leurs religieux au sacerdoce ministériel afin de l'exercer au service de l'évêque diocésain. Il peut donc y avoir des prêtres en paroisses qui sont des prêtres d'ordres religieux.

Les prêtres séculiers sont "incardinés" à un diocèse (tout comme les diacres et diacres permanents) alors que les prêtres réguliers peuvent être déplacés selon les besoins de leur ordre.


Je mets un paragraphe à part concernant les évêques car là aussi il y a des spécificités. Certains abbés d'ordres religieux sont dits "mitrés" car ils ont rang d'évêque, et certains prêtres d'ordres religieux sont appelés à devenir évêque diocésain.
Mon précédent archevêque était Franciscain, atteint par la limite d'âge imposée par le droit canonique il a remis sa démission au pape François et est retourné vivre dans son ordre.
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Marie2964
Ædilis
Ædilis
Messages : 36
Inscription : mer. 14 oct. 2020, 12:20
Conviction : Future catholique

Re: Sacerdoce

Message non lu par Marie2964 » ven. 20 nov. 2020, 11:36

Altior a écrit :
jeu. 19 nov. 2020, 18:29
Marie2964 a écrit :
jeu. 19 nov. 2020, 14:33
Bonjour,


Je viens de nouveau vers vous car j'ai quelques questions concernant ce qu'on appelle "sacerdoce": est-ce simplement le fait d'être "ordonné" dans ce cas un moine est également ordonné ou est-ce simplement "limité" aux personnes se destinant à la prêtrise donc à la sanctification des fidèles?

Je ne sais pas si je suis claire. Un moine peut-il sanctifier une personne? Un moine peut-il diriger une célébrer une messe?

Merci d'avance pour vos réponses.

Cordialement,

Marie.
L'un n'a rien à voir avec l'autre. Être moine (respectivement moniale) est un état de vie. Une question de préférence pour une famille évangélique (=communauté de frères, de soeurs). L'entrée dans cet état n'est pas un sacrement. Après être entrés dans le vie monacale, certains moines peuvent recevoir la prêtrise. Même une majorité (parmi les moines occidentaux) ou bien une minorité (parmi les moines de rite grec, où ils sont appelés «hieromoines».

Le sacerdoce c'est la prêtrise. Sacerdos en latin, c'est prêtre en français. L'entrée dans la prêtrise est un des sept sacrements (Sacramentum ordinis. Il y a trois degrés (dans le langage oriental: trois marches) dans la prêtrise : la prêtrise diaconale, la prêtrise presbytérielle (ceux qu'on désigne communément par le mot «prêtre» et la prêtrise episcopale.

On distingue deux axes différentes, donc :
-vocation pour le célibat (vie religieuse): ce sont les moines et les religieux: leur élément commun est le fait qu'ils sont célibataires et qu'ils adhèrent à une règle de vie
-vocation pour l'état laïcal ou pour l'état sacerdotal.

En réalité, les choses sont un peu plus compliquées, ca r:
-exceptionnellement, des moines/religieux peuvent ne pas vivre en famille évangélique, mais en complète solitude
-il y a des gens (hommes et femmes) qui déposent seulement une partie des voeux pour la vie religieuse: ce sont les tertiaires
-à la différence de la «prêtrise ministérielle» on parle aussi d'une «prêtrise baptismale» ou «universelle» ou «royale» : celle reçue par le Baptême.
Je ne veux pas développer, pour le moment, pour ne pas embrouiller au lieu de clarifier.

Quelle est la mission des sacerdos, des prêtres, dans l'Église ? Ils ont trois missions:
-d'enseigner la Parole de Dieu (munus docendi)
-de conduire le Peuple de Dieu vers le salut (munus regendi)
-de sanctifier, par les Sacrements et les Sacremantaux.

La dernière, munus sacramentalis est la mission la plus spécifique des prêtres, leur «coeur de métier» (horribile dictu!). Un prêtre dans l'antiquité la plus profonde, tout comme dans nos jours, est celui qui fait le sacrifice, étant un pont entre le monde des visibles et le monde des invisibles.

Maintenant, vous avez les éléments pour répondre à votre question:
Un moine peut-il sanctifier une personne ? Un moine peut-il diriger une célébrer une messe ?

S'il s'agit d'un moine non-ordonné prêtre, la réponse est: NON. Pourquoi ? Parce qu'il n'a pas munus sacramentalis.

Pour exemplifier, pensez à Saint François. Il a toujours refusé d'être ordonné prêtre, car il se considérait...indigne. Finalement, il a accepté, non sans opposition, de devenir diacre, c'est à dire le degré le plus humble de la prêtrise, car autrement il n'avait pas le droit de prononcer des sermons.

Frère François, priez pour nous!
Bonjour Altior,

Je vous remercie une fois de plus d'avoir pris le temps de me répondre. Je m'aperçois que les choses sont plus compliquées qu'elles n'en ont l'air mais je pense avoir compris l'essentiel.

Bonne journée.

Marie.

Marie2964
Ædilis
Ædilis
Messages : 36
Inscription : mer. 14 oct. 2020, 12:20
Conviction : Future catholique

Re: Sacerdoce

Message non lu par Marie2964 » ven. 20 nov. 2020, 11:38

Kerygme a écrit :
ven. 20 nov. 2020, 10:00
Marie2964 a écrit :
jeu. 19 nov. 2020, 14:33
Je viens de nouveau vers vous car j'ai quelques questions concernant ce qu'on appelle "sacerdoce": est-ce simplement le fait d'être "ordonné" dans ce cas un moine est également ordonné ou est-ce simplement "limité" aux personnes se destinant à la prêtrise donc à la sanctification des fidèles?

Je ne sais pas si je suis claire. Un moine peut-il sanctifier une personne? Un moine peut-il diriger une célébrer une messe?
Bonjour Marie,

Pour faire court et simple, vie religieuse et clergé sont différents. La première est un état de vie, et parmi les congrégations/ordres/abbayes/prieurés des moines sont appelés à la prêtrise c'est à dire au ministère sacerdotal.

Attention avec le terme général de sacerdoce (c'est pourquoi je préfère utiliser "ministère sacerdotal" ou "sacerdoce ministériel") car il peut s'agir aussi du sacerdoce commun : celui des fidèles laïcs (Lumen Gentium chapitre II, ou paragraphe 10). Ainsi dans le sacerdoce il y a deux vocations : le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique.

Et dans ce ministère sacerdotal la distinction est plutôt à faire entre clergé régulier et séculier.
Le clergé régulier (religieux) prononce des vœux et vit selon une règle (St benoit, St François d'Assise, St Dominique ...), pas le clergé séculier (prêtres diocésains).

Là ou cela peut se compliquer un peu c'est qu'un prêtre diocésain peut choisir d'entrer dans la vie religieuse, il intègre donc le clergé régulier. Certains ordres appellent leurs religieux au sacerdoce ministériel afin de l'exercer au service de l'évêque diocésain. Il peut donc y avoir des prêtres en paroisses qui sont des prêtres d'ordres religieux.

Les prêtres séculiers sont "incardinés" à un diocèse (tout comme les diacres et diacres permanents) alors que les prêtres réguliers peuvent être déplacés selon les besoins de leur ordre.


Je mets un paragraphe à part concernant les évêques car là aussi il y a des spécificités. Certains abbés d'ordres religieux sont dits "mitrés" car ils ont rang d'évêque, et certains prêtres d'ordres religieux sont appelés à devenir évêque diocésain.
Mon précédent archevêque était Franciscain, atteint par la limite d'âge imposée par le droit canonique il a remis sa démission au pape François et est retourné vivre dans son ordre.
Bonjour Kerygme,

Merci d'avoir répondu. Je pense avoir compris maintenant.

Bonne journée.

Marie.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 46 invités