Plante de la couronne du Christ

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Le juge terrible
Censor
Censor
Messages : 180
Inscription : sam. 27 juin 2020, 17:41
Conviction : catholique

Plante de la couronne du Christ

Message non lu par Le juge terrible » lun. 11 janv. 2021, 19:01

Je suis allé demander à l'église saint-germain l'auxerrois de quelle plante provenait les épines du Christ. La réponse m'a été donnée : il s'agit du Ziziphus spina-christi. C'est un arbuste à grandes épines pouvant même se développer en petit arbre, existant notamment en Terre Sainte, de ce que j'ai retenu du prêtre.

Avatar de l’utilisateur
Kerygme
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1166
Inscription : jeu. 30 mai 2019, 13:12
Conviction : Catholique romain
Localisation : Argentoratum

Re: Plante de la couronne du Christ

Message non lu par Kerygme » mar. 12 janv. 2021, 10:01

Le nom commun est : Jujubier de Palestine ou paliure épine du Christ
La taille des épines est parlante.

Image
1. La place du jujubier « épine du Christ » dans la Passion

Ayant appris que Jésus se disait roi, les soldats préposés à sa garde se firent un jeu cruel de parodier sa royauté [2]. Ils « tressèrent un cercle de jonc emprunté vraisemblablement à la litière de leurs chevaux : celui-ci représente le diadème proprement dit, ce bandeau qui ceignait le front des princes par-dessus la tiare. Puis, dans ce bourrelet, ils plantèrent des branches d’épines, tirées du fagot destiné au feu de leur bivouac.

Ils obtinrent ainsi une sorte de calotte élevée, d’où émergeaient de longues pointes rappelant les rayons de la mitre chaldéenne… C’était l’époque où fleurissent ces épines, et il se peut que quelques fleurs blanches épanouies sur les tiges aient simulé les perles de la couronne royale, en attendant que s’y mêlent bientôt les rubis faits des gouttes de sang figées aux aiguillons »[3].

Source : https://opusdei.org/fr-fr/article/larbr ... palestine/
« N’aimons pas en paroles ni par des discours, mais par des actes et en vérité. » (1Jean 3,18)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 75 invités