Évangile : Qui était le prophète attendu ?

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
marchenoir
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 259
Inscription : dim. 25 déc. 2005, 22:58
Localisation : Vincennes

Mahomet est-il annoncé dans la Bible ?

Message non lu par marchenoir » jeu. 20 avr. 2006, 19:48

poupie a écrit :en fait je debute, et j'aimerai savoir si dans la Bible il y aurait un passage qui parlerai de la futur venue du prophete Mohamed?
J'ai lu et entendu que ce prophete serait un imposteur, mais si tel est le cas c'est parcequ'il n'a pas du avoir peur de Dieu pour se proclamer ou être proclamer prophete, et les dirigeant du culte Musulmans, ils ont la science, ils ont du souvent discuter avec des Catholiques, pourquoi resteraient ils autant convaincu à faire des prières et suivre une voie fausse, car ils doivent bien avoir l'intelligence de voire si ce prophete était ou non un imposteur et d'arreter la religion qu'ils pratiquent(ramadan etc) je me pose vraiment ces questions et ce n'ai pas du tout une attaque vis à vis des Musulman, je veux comprendre ce que je peux comprendre avec l'aide de votre savoir merci à tous ceux et celles qui m'eclairerons :heart:
Bonjour poupie.

Il n'y a aucun passage dans la Bible mentionnant Mohamed pour la bonne et simple raison que ce n'est pas un prophète...

Pour ce qui est de la conversion des uns et des autres, ce n'est pas qu'une question d'intelligence. Notre intelligence peut certes nous mener assez loin dans la connaissance de Dieu, mais la donnée de la Révélation, laquelle recquiert la foi, lui est indispensable pour cheminer vers le vrai Dieu.
Or, l'acte de foi n'est pas exactement celui de l'intelligence.

Bonne route dans votre quête de compréhension.

Marchenoir.

Tâlib
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : ven. 31 mars 2006, 11:37

Message non lu par Tâlib » jeu. 20 avr. 2006, 19:57

La soi-disante "annonce" par la Bible de la venue de Mohammad est un des sujets les plus discutés sur les forums musulmans. Cette "annonce" n'est possible que si le sens de certains versets est tordu.

Avatar de l’utilisateur
Christophe
Consul
Consul
Messages : 7680
Inscription : mer. 28 avr. 2004, 0:04
Conviction : Catholique
Localisation : Frankistan

Mohamet dans l'Evangile

Message non lu par Christophe » jeu. 20 avr. 2006, 21:40

[align=justify]Bienvenue à poupie, Bonsoir à tous ! :)

Une fois n'est pas coutume, mais je me dois de marquer mon désaccord avec Marchenoir. La venue de Mohamed est - me semble-t-il - au contraire annoncée en maints endroits de la Sainte Bible. Pour ne reprendre que quelques unes des prédictions du Christ contenues dans les Evangiles :

" Jésus leur répondit : Prenez garde que personne ne vous égare. Car beaucoup viendront sous mon nom, en disant : 'C'est moi le Messie', et ils égareront bien des gens. [...] Quantité de faux prophètes se lèveront, et ils égareront bien des gens. " (Mt 24.4-5/11)

" Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans ce sont des loups voraces. C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. On ne cueille pas du raisin sur des épines, ni des figues sur des chardons. C'est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits, et que l'arbre mauvais donne des fruits détestables. Un arbre bon ne peut pas porter des fruits détestables, ni un arbre mauvais porter de beaux fruits. Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits est coupé et jeté au feu. C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. " (Mt 7.15-20)

Bien à vous
Christophe[/align]
« N'ayez pas peur ! » (365 occurrences dans les Écritures)

oak
Censor
Censor
Messages : 90
Inscription : sam. 29 oct. 2005, 15:12
Localisation : 260 km de Canterbury

Re: La venue de Mahomet fut-elle annoncée par la Sainte Bibl

Message non lu par oak » ven. 21 avr. 2006, 7:58

poupie a écrit :en fait je debute, et j'aimerai savoir si dans la Bible il y aurait un passage qui parlerai de la futur venue du prophete Mohamed?
J'ai lu et entendu que ce prophete serait un imposteur, mais si tel est le cas c'est parcequ'il n'a pas du avoir peur de Dieu pour se proclamer ou être proclamer prophete, et les dirigeant du culte Musulmans, ils ont la science, ils ont du souvent discuter avec des Catholiques, pourquoi resteraient ils autant convaincu à faire des prières et suivre une voie fausse, car ils doivent bien avoir l'intelligence de voire si ce prophete était ou non un imposteur et d'arreter la religion qu'ils pratiquent(ramadan etc) je me pose vraiment ces questions et ce n'ai pas du tout une attaque vis à vis des Musulman, je veux comprendre ce que je peux comprendre avec l'aide de votre savoir merci à tous ceux et celles qui m'eclairerons :heart:
Plusieurs éléments pourraient nous éclairer :

Une méconnaissance de la Bible au 6eme et 7eme siècle


- Au 7eme siècle la Bible n'était pas traduite en Arabe, (la plus ancienne version de la Bible en Arabe date du 9eme siècle)la connaissance de l'Evangile qu'a Mohammed se résume à quelques allusions, des légendes rabbiniques, une incompréhension de la Trinité, sans compter le fait qu'il refuse totalement la mort et la résurrection du Christ.

- Il y a eu des contacts avec des milieux chrétiens (probablement des Ebionites, des juideo-chrétiens ou "hanifs" qui
se sont convertis à l'Islam)

- A l'Epoque la Mecque était peuplée de groupes polythéistes, on dit que 365 cultes coexistaient à La Mecque et ceci dans la plus grande des confusions.

Méconnaissance de la Bible, une situation politique troublée. Cela s'est très mal passé quand les groupes ont été remis en contact avec les évangiles de l'Eglise parce que les évangiles et les épitres ne racontaient pas la même chose que les écrits sacrés des musulmans (et même disaient le contraire).


Le passage invoqué : car il y en a un :

Jean 14:16, "Je vous enverrai un autre consolateur", Dans le mouvement du texte il s'agit de l'Esprit de vérité, le Saint Esprit, qui demeurera éternellement

Mais (en passant du grec à l'arabe), ils prennent le terme "paracletos" (consolateur) et le transforment en "periclitos" (le béni) et (le béni) se traduit en arabe par Ahmed.

C'est un énorme bricolage des écritures chrétiennes, parce que nous disposons de beaucoup de manuscrits et la variante "periclitos " n'existe pas. (Dans aucun des manuscrits connus).

Et de plus il est dit que le "paracletos" demeure éternellement avec nous, ce qui exclut l'arrivée d'un autre homme.

Ce qui est en cause ce n'est pas tant l'attitude de Mohammed, que l'attitude de ses successeurs.

Avatar de l’utilisateur
VexillumRegis
Senator
Senator
Messages : 954
Inscription : ven. 21 mai 2004, 22:32
Localisation : Provence

Message non lu par VexillumRegis » ven. 21 avr. 2006, 9:00

[align=justify]On notera à ce sujet que cette interprétation de Jn XIV, 16 au bénéfice de Mahomet n'est pas le seul apanage de l'Islam.

Ainsi, dès l'époque de saint Augustin, un certain "Félix", élu de la secte manichéenne, prétendait déjà que Mani - le fondateur de la secte - était le Paraclet annoncé...

Cf. Contra Felicem, I, 9.

En Christ,

- VR -[/align]

Tâlib
Civis
Civis
Messages : 3
Inscription : ven. 31 mars 2006, 11:37

Message non lu par Tâlib » ven. 21 avr. 2006, 9:02

Je ne pensais pas comme Marchenoir aux versets de la catégorie indiquée par Christophe.

Les musulmans basent leur affirmation sur des versets où Mohammad est presque nommé par son nom. Le plus célèbre est celui cité par Oak.
Un autre est celui de l'AT où on parle (je cite de mémoire) d'un messager choisi parmi vous. Egalement dans le Cantique des Cantiques et dans deux ou trois autres endroits ou le qualificatif hébreu "mahamaddim" est carrément pris pour le nom de Mohammed.

Le dogme musulman de la corruption de la Bible par les juifs et les chrétiens leur donne l'excuse de déformer, "corriger" disent-ils, les textes.

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par Invité » mer. 18 févr. 2015, 16:14

Bonjour à tous,
Suite à une discussion avec des musulmans, eux-mêmes m'ont dit que la Bible annonce leur prophète Mahomet et que les Juifs à l'époque l'attendaient, ainsi que le messie et Élie.

« 19 Voici le témoignage de Jean, lorsque les juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander: Toi, qui es-tu ? 20 Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu'il n'était pas le Messie. 21 Et ils lui demandèrent: Quoi donc? Es-tu Élie ? Et il dit: Je ne le suis point. Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non. 22 Ils lui dirent alors: Qui es-tu? Afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ? 23 Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe, le prophète.» [Jean 1:19-23] Ils lui firent encore cette question: Pourquoi donc baptises-tu, si tu n'es pas le Messie, ni Élie, ni le prophète? [Jean1:25]

On sait que Jésus est le messie, que Élie est Jean le baptiste, mais qui est le prophète ?

Selon certains, le prophète serait Jésus, mais dans ce cas il n'est plus le fils de Dieu, mais un simple prophète comme le Coran stipule.

Merci de me répondre mes frères et soeurs.
Dernière modification par Nanimo le jeu. 19 févr. 2015, 21:27, modifié 1 fois.
Raison : Orthographe, majuscules

Avatar de l’utilisateur
mike.adoo
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1315
Inscription : sam. 08 mai 2010, 11:37

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par mike.adoo » jeu. 19 févr. 2015, 20:57

touriste a écrit :Bonjour à tous,
On sait que Jésus est le messie, que Élie est Jean le baptiste, mais qui est le prophète ?
Merci de me répondre mes frères et soeurs.
Bonsoir et que la paix , la vraie , soit sur vous .
Voici ce que disent les Pères de l'Eglise dans la chaîne d'or à propos d'Elie et de Jean le Baptiste :
S. Chrys. (hom. 38.) Il donne ensuite une autre explication de son avènement : " Et si vous voulez le comprendre, lui-même est cet Élie qui doit venir. " Dieu dit en effet par la bouche du prophète Malachie (Ml 4) : Je vous enverrai Élie de Thesba, et il dit de Jean-Baptiste : " J’enverrai mon ange devant vous. " — S. Jér. Jean est donc appelé Élie, non pas dans le sens de quelques philosophes insensés, et de certains hérétiques qui enseignent le retour des âmes dans de nouveaux corps, mais parce qu’au témoignage de l’Évangile lui-même, il est venu dans la vertu et dans l’esprit d’Élie, et qu’il a reçu la même grâce ou la même mesure de l’Esprit saint. Ajoutez que l’austérité de la vie et la sévérité des principes sont les mêmes dans Élie et dans Jean-Baptiste : ils habitaient tous les deux le désert, tous les deux ils portaient une ceinture de poils de chameau ; le premier fut obligé de fuir, parce qu’il avait reproché à Achab et à Jésabel leur impiété, le second eut la tête tranchée parce qu’il avait condamné l’union criminelle d’Hérode et d’Hérodiade. — S. Chrys. (hom. 38.) Le Sauveur dit avec raison : " Et si vous voulez le comprendre, " leur montrant ainsi qu’ils sont libres et qu’il exige une adhésion volontaire : or Jean est Élie, et à son tour Élie est Jean, parce que tous deux sont précurseurs. — S. Jér. Ces paroles : " Lui-même est Élie, " sont mystérieuses et ont besoin d’une intelligence particulière, comme le prouve ce qu’il ajoute : " Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. " — Remi. C’est-à-dire : Que celui qui a les oreilles du cœur pour entendre ou pour comprendre, qu’il entende, qu’il comprenne, parce qu’en effet il a dit non pas que Jean-Baptiste ait été Élie en personne, mais seulement par l’esprit.

Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1101
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par Libremax » jeu. 19 févr. 2015, 22:03

touriste a écrit :On sait que Jésus est le messie, que Élie est Jean le baptiste, mais qui est le prophète ?

Selon certains, le prophète serait Jésus, mais dans ce cas il n'est plus le fils de Dieu, mais un simple prophète comme le Coran stipule.

Merci de me répondre mes frères et soeurs.

Bonjour,
pour nous chrétiens, Jésus est prophète, parce qu'il est le prophète par excellence. N'oubliez pas que le christianisme enseigne que Jésus est vrai Dieu, ET vrai homme : Fils de Dieu envoyé par le Père, il est aussi l'homme Jésus envoyé par Dieu. Le prophète, pour les chrétiens c'est celui qui "parle pour" Dieu (c'est le sens du mot pro-phêtès en grec).

Le "prophète attendu", c'est celui que Dieu promet à Moïse, dans ce fameux verset de Deutéronome 18,18 que vous connaissez sans doute :
"Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète comme toi, je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai."

Jésus réalise pleinement cette prophétie, parce qu'il est Lui-même la Parole de Dieu : nul autre que lui ne peut être davantage "prophète".

Avatar de l’utilisateur
pierresuzanne
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 634
Inscription : dim. 11 mai 2014, 8:33

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par pierresuzanne » jeu. 19 févr. 2015, 22:37

touriste a écrit :Bonjour à tous,
Suite à une discussion avec des musulmans, eux-mêmes m'ont dit que la Bible annonce leur prophète Mahomet et que les Juifs à l'époque l'attendaient, ainsi que le messie et Élie.
La Bible n'annonce jamais Mahomet. Elle donne d'ailleurs tous les arguments pour discerner qu'il est un faux prophète.

L’appât du gain désigne le faux docteur (2 Thes 3, 8). « Portrait du faux docteur : « Quant à ceux qui veulent amasser des richesses, ils tombent dans la tentation, dans de multiples désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. Car la racine de tous les maux, c'est l'amour de l'argent. » (1 Tim 6, 7-10).
Ensuite, la violence signale le faux prophète en opposition au bon serviteur : « Or le serviteur du Seigneur ne doit pas être querelleur, mais accueillant à tous, capable d’instruire, patient dans l'épreuve ; c'est avec douceur qu'il doit reprendre les opposants, en songeant que Dieu, peut-être, leur donnera de se convertir et de connaître la vérité. » (2 Tim 2, 24-25).
Finalement, ceux qui préconisent le retour à la Loi et aux interdits alimentaires se désignent comme faux prophètes (Tite 1, 10-16), « car tout ce que Dieu a créé est bon et aucun aliment n'est à proscrire ; si on le prend avec action de grâces, la parole de Dieu et la prière le sanctifient. » (1 Tim 4, 1-4).

Si on applique au prophète de l'islam les critères chrétiens pour reconnaître un vrai envoyé de Dieu, on remarque qu'à la suite du Christ, Paul a donné tous les critères qui permettent de récuser Mohamed. Non seulement, Mohamed nie la divinité du Christ et ignore tout de la révélation du Christ sur la Trinité qui est Père, Fils et Esprit, mais il ne remplit aucun des critères moraux signalant le vrai prophète. Par sa prédication, Mohamed s'est enrichi personnellement (Sourate 8, 1 ; S. 58, 12-13) ; il a triomphé par la violence (Sourate 8, 5) ; il a attendu la conversion des peuples de la victoire militaire donnée par Allah (Sourate 110, 1-2) et il a restauré les interdits alimentaires de la Loi (Sourate 5, 3).

Par ailleurs, Jean le Baptiste est le nouvel Elie et le plus grand des prophètes, selon la parole de Jésus (Mt 11, 11) et selon la promesse faite à son père Zacharie (Luc 1, 5-23).

Ne vous laissez par troubler par ce que disent les musulmans. Prenez le temps de vous informer avant de vous risquer à parler avec eux. Ils sont formés pour argumenter avec toujours les mêmes arguties et les mêmes arguments plus ou moins mensongers ou sots. Ne vous laissez pas troubler. Vous verrez qu'ils reprennent toujours les mêmes arguments malhonnêtes.
Une fois de plus, copiez collez le lien dans mon pied de page...; et donnez le à lire à vos amis musulmans... ces si bons amis qui sont en train de vous perturber. Puis discutez avec eux à partir de mon livre... ils feront moins les fiers... et au minimum ils vous laisseront en paix !

Nous, catholiques avons de nombreux arguments à faire valoir. L'ignorance, la superstition et la désinformation ne sont pas de notre coté !
L'archéologie et la science peuvent-elles nous apprendre la vérité sur nos religions ?Télécharger gratuitement en copiant collant : https://onedrive.live.com/redir?resid=83935C97F75476A6!103&authkey=!AC2tYNawNpXvvR8&ithint=folder%2cpdf
HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

p.cristian
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 433
Inscription : mar. 28 mai 2013, 2:17

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par p.cristian » jeu. 19 févr. 2015, 23:42

Bonjour,

Qui est le prophète? Tout d'abord voilà un bien drôle de Chrétien qui n'a que de le Coran dans la bouche et cherche (en vain) son prophète partout dans la Bible.

On peut lire le commentaire qu'en fait Saint Thomas d'Aquin qui répond d'une façon convaincante à cette question.
Il s'agit de remettre le contexte des prêtres et lévites venus de Jerusalem pour interroger Saint Jean Baptiste.

http://docteurangelique.free.fr/livresf ... c200626932

ES-TU LE PROPHETE?" IL REPONDIT : "NON".

233. Telle est la troisième question que rapporte l’Evangéliste. Mais d’abord, comment se fait-il que Jean, à la question : "ES-TU LE PROPHETE?" ait répondu qu’il ne l’était pas, [et que Zacharie] dit de lui : "Toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut" 29?
On peut répondre de trois manières. D’abord, Jean n’est pas simplement un prophète, il est plus que prophète. En effet, les autres prophètes n’annonçaient l’avenir que longtemps à l’avance. [d'où la recommandation d’Habacuc :] Si tarde la réalisation de la vision, attendez-la. Mais Jean a annoncé le Christ présent, en Le montrant en quelque sorte du doigt — "Voici l’Agneau de Dieu. Voici celui qui enlève les péchés du monde" 31. C’est pourquoi le Seigneur dit de lui qu’il est plus qu’un prophète 32.
Ensuite, d’après Origène 33, les Juifs, à partir d’une mauvaise interprétation [des Ecritures], s’imaginaient que paraîtraient, au moment de la venue du Christ, trois personnages éminents : le Christ Lui-même, Elie et un autre très grand prophète [dont Moïse avait dit :] le Seigneur ton Dieu nous suscitera du milieu de nous, d’entre nos frères, un prophète tel que moi 34.
Ce très grand prophète, en réalité, n’est autre que le Christ; mais, selon les Juifs, c’est un autre personnage. Voilà pourquoi ils ne demandent pas simplement au Précurseur s’il est prophète, mais s’il est ce très grand Prophète. Cela se voit à l’ordre des questions, car ils demandent d’abord s’il est le Christ, ensuite s’il est Elie, enfin s’il est ce Prophète. Ce qui explique, en grec, la présence d’un article, pour signifier LE prophète par excellence.

Enfin, les Pharisiens en voulaient à Jean parce qu’il s’était attribué le ministère du baptême en dehors de la Loi et de leurs traditions. [Il y a en effet dans l’Ancien Testament trois personnages auxquels il pouvait convenir de baptiser : le Christ, à qui Ezéchiel fait dire : Je ferai sur vous une aspersion d’eaux pures 36.
Elie qui, d’après le Deuxième livre des Rois 36, partagea les eaux du Jourdain et, les ayant passées, fut enlevé; et Elisée qui, selon le même livre 37, ordonna à Naaman le Syrien de se laver sept fois dans le Jourdain pour être purifié de sa lèpre.

Les Juifs donc, voyant Jean baptiser, croyaient qu’il était l’une de ces trois personnes, le Christ, Elie ou Elisée. Aussi, lorsqu’ici ils disent à Jean : "ES-TU LE PROPHETE?" ils lui demandent s’il n’est pas Elisée. Elisée est appelé le Prophète, d’une manière spéciale, à cause des nombreux miracles qu’il a faits; il dit du reste, en parlant de lui-même : Que le roi d’Israël sache qu’il y a un prophète en Israël 38. Pour cette raison, Jean répond : JE NE LE SUIS PAS, c’est-à-dire : Je ne suis pas Elisée.

29. Luc 1, 76.
30. Hab 2. 3.
31. Jean j, 29.
32. Mt 11, 9.
33. Sur saint Jean, 6, § 90, p. 197. (Quelqu'un sait il où je pourrais bien trouver cette référence?)
34. Deut 18, 15.
35. Ez 36, 25.
36. 2 Rs 2, 8.
37. 2 Rs 5, 8-10.
38. Ibid
N.B. le P. de mon pseudo ne veut pas dire "père".

Tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux, car c'est ce qu'enseignent la loi et les prophètes.

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par Invité » ven. 20 févr. 2015, 2:26

Donc si je conclus, vous pensez que le Messie c'est Jésus, Élie c'est Jean le Baptiste, et le prophète Jésus (pour certains Jean) ?

Mais quand vous dites qu'il est un prophète, est-ce au même titre que les prophètes qui ont précédé Jésus ?
Dernière modification par Anne le ven. 20 févr. 2015, 3:33, modifié 2 fois.
Raison : Orthographe, grammaire syntaxe

Avatar de l’utilisateur
PaxetBonum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 9459
Inscription : lun. 21 juin 2010, 19:01

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par PaxetBonum » ven. 20 févr. 2015, 9:24

touriste a écrit :Donc si je conclus, vous pensez que le Messie c'est Jésus, Élie c'est Jean le Baptiste, et le prophète Jésus (pour certains Jean) ?

Mais quand vous dites qu'il est un prophète, est-ce au même titre que les prophètes qui ont précédé Jésus ?
Jésus est Prêtre, Prophète et Roi.
Il est l'Autel et la Victime.
Il est Prophète et Messie.

Pourquoi je vous dis cela ?
Parce que les prophètes n'avaient qu'une fonction : annoncer le Messie.
Or Jésus EST le Messie, quand il prophétise ce n'est plus sur le Messie mais sur des événements.
Il est le Nouveau et le Dernier Prophète.
Pax et Bonum !
"Deus meus et Omnia"
"Prêchez l'Évangile en tout temps et utilisez des mots quand cela est nécessaire"

St François d'Assise

poche
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 2394
Inscription : lun. 11 mars 2013, 9:28

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par poche » ven. 20 févr. 2015, 9:32

La seule fois où la Bible a annoncé Mohammed était quand Jésus a dit, "Méfiez-vous des faux prophètes."

gerardh
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 5048
Inscription : ven. 26 déc. 2008, 20:02
Conviction : chrétien non catholique
Localisation : Le Chambon sur Lignon (France)

Re: Évangile : Qui était le prophète attendu ?

Message non lu par gerardh » ven. 20 févr. 2015, 10:12

______

Bonjour,

Jésus est le prophète par excellence, même bien supérieur à Jean Baptiste, que Jésus appelle néanmoins le plus grand des prophètes. Cet aspect de sa personne est notamment décrit dans l'évangile de Marc.

Jean Baptiste n'est pas Elie, mais il est intervenu dans l'esprit d'Elie.


________

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 41 invités