Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

« Dieu leur donnera peut-être de se convertir et de connaître la vérité. » (2Tm 2.25)
Règles du forum
Forum de débats dialectiques entre personnes de bonne volonté autour de la religion chrétienne (catholicisme) et des objections formulées à son encontre

NB : L'attention des intervenants est particulièrement attirée sur la courtoisie et le respect ; les blasphèmes et provocations visant à blesser le sentiment religieux des lecteurs seront modérés ; les discussions inutilement polémiques seront verrouillées et leur initiateurs sanctionnés.
Avatar de l’utilisateur
Libremax
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 1153
Inscription : mer. 01 avr. 2009, 16:54
Conviction : chrétien catholique

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par Libremax » sam. 21 nov. 2009, 22:53

Etienne Lorant, vous parlez clairement d'une vision, si j'avais eu cette expérience, je peux vous assurer que je n'aurai pas douté non plus. Aussi j'aimerais savoir si vous auriez choisi de suivre le seigneur si vous n'aviez pas eu cette vision?
Pour ma part, les témoignages des uns et des autres de leur rencontre avec Dieu a de quoi me réconforter bigrement.
Les vies des grands mystiques, aussi. Notamment un livre sur le Padre Pio que j'ai lu, un jour, qui m'a beaucoup marqué. A n'en pas douter, ces rencontres sont des dons.

Sommes-nous réellement prêts, aujourd'hui, à recevoir un tel don? En serait-il fait bon usage?
(En ce qui me concerne, des fois j'en doute)

Avatar de l’utilisateur
André
Censor
Censor
Messages : 122
Inscription : jeu. 29 janv. 2009, 21:30

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par André » mar. 01 déc. 2009, 1:26

Demande a un prêtre qui a le don de chasser les démons qui rodent autour de toi et redevient le Mirack que tu étais avant ton adolescence.

Et plus rien ne pourra se mettre entre le Seigneur et toi.
Et Jésus dit : Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent. Matthieu 19:14

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13138
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par etienne lorant » mar. 01 déc. 2009, 12:45

Etienne Lorant, vous parlez clairement d'une vision, si j'avais eu cette expérience, je peux vous assurer que je n'aurai pas douté non plus. Aussi j'aimerais savoir si vous auriez choisi de suivre le seigneur si vous n'aviez pas eu cette vision?
Je n'ai pas répondu à cette question. Je pense qu'au moment de cette vision, j'étais parvenu à un point de rupture en moi-même. Le cri de supplication que j'ai poussé vers le Seigneur ne pouvait être plus sincère. Dans un tel cas, le Christ ne peut que "descendre" comme a dit Simone Weil.

La question et si je n'avais eu cette vision ? Je crois que je serais de toute manière retourné à l'Eglise, car j'avais compris le mensonge du monde et je pouvais voir sa trace dans ma vie, et je pouvais voir, aussi, comment Dieu m'avait protégé pour que je puisse revenir vers Lui.

Oui, avec ou sans vision, le simple constat d'un immense mensonge du monde sur l'homme, m'aurait fait me réfugier dans l'Eglise, de toute manière.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Invité
Barbarus
Barbarus

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par Invité » dim. 06 déc. 2009, 7:20

Mirak a écrit : Partant de l'évangile de St Luc "Demandez, vous obtiendrez ; cherchez, vous trouverez ; frappez, la porte vous sera ouverte. Celui qui demande, reçoit ; celui qui cherche, trouve ; et pour celui qui frappe, la porte s'ouvre", je me suis mise à chercher, à frapper et à demander pour le rencontrer.


Méditez les paroles du Seigneur; Prenez conscience que ce ne sont point les paroles d'un homme mais de Dieu fait homme. Hors Dieu n'est point menteur, vous trouverez. Regarder dans les yeux d'un enfant, regarder bien profondément, si vous ne voyez pas la grandeur de l'Amour de Dieu, voyez immédiatement un ophtalmo :D Ne dite point au Seigneur, j'ai cherché j'ai pas trouvé, mais Seigneur j'ai du mal chercher, ou encore Tu m'as montré mais j'ai du mal regarder, Il vous aidera mieux alors.
Par ailleurs, les paroles que vous citez implique un voyage intérieur, et pas seulement extérieur. Dieu est en nous; souvenez vous des paroles du Seigneur à ses apôtres : " je suis dans le Père et le Père est en Moi et Moi et le Père demeurons en vous". Quelle chance pour nous!
La joie et la paix sont essentiel pour rencontrer Dieu plus intimement si je puis dire. Retirer vous dans votre chambre, comme le Seigneur se retirait sur la montagne, pour être loin de tout tumulte et priez le Père Qui est là dans le secret. Rendez Lui grâce de nous avoir envoyez un libérateur, un sauveur, Son propre Fils, remerciez Le pour ce qui vous est arrivé de bien et de moins bien dans la journée. Laissez Dieu vous regarder et vous aimez!

Malgré ma volonté sincère de rencontrer Dieu, je n'y suis pas arrivée : je ne ressens ni l'amour, ni la présence dont beaucoup de chrétien parlent - et ce n'est pas faute de l'avoir demandé à Dieu-, je ne le vois pas agir sur ma foi, je ne ressens pas sa présence ni dans l'eucharistie ni en adorant le saint sacrement, bref je demeure la même alors que je ne demande aucun miracle, juste de ressentir cet amour pour ne plus douter.
J'en viens donc à me demander s'il est possible que Dieu ne se révèle qu'à ceux qu'il a choisit ? Et si ce n'est pas le cas comment expliquez vous alors que ma recherche de Dieu demeure infructueuse ?
Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards ( cf évangile). Il reste discret mais Il est là et Sa présence nous sanctifie inéluctablement. Quand à votre foi, il vous appartient de la fortifier avec l'aide de vos frères et soeurs car tout concourera à la faire disparaître, comme on voulut faire disparaître le Seigneur en le plaçant sur la croix. Souvenez-vous des .paroles du Seigneur à cette homme qui vient Le trouver pour guérir son fils " Seigneur, je crois mais vient au secours de mon peu de foi". Faisons notre la prière de cet homme chaque jour.

Que le Seigneur vous bénisse!

Avatar de l’utilisateur
La Chartreuse
Rector provinciæ
Rector provinciæ
Messages : 594
Inscription : mar. 17 nov. 2009, 16:53
Localisation : Canada

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par La Chartreuse » dim. 06 déc. 2009, 18:00

Bonjour Mirak, :)


Mirak a écrit :
J'ai pris connaissance, par ci par là de l'expérience des uns et des autres que ce soit dans la prière ou dans l'eucharistie. Beaucoup m'ont parlé de la joie qu'ils ressentent depuis qu'ils ont laissé Dieu entrer dans leur vie, de la confiance en toute chose, de l'amour qu'ils ont connu à travers Dieu etc...

Malgré ma volonté sincère de rencontrer Dieu, je n'y suis pas arrivée : je ne ressens ni l'amour, ni la présence dont beaucoup de chrétien parlent - et ce n'est pas faute de l'avoir demandé à Dieu-, je ne le vois pas agir sur ma foi, je ne ressens pas sa présence ni dans l'eucharistie ni en adorant le saint sacrement, bref je demeure la même alors que je ne demande aucun miracle, juste de ressentir cet amour pour ne plus douter.
Ne rien ressentir n’est pas un gage que nous n’avons pas la foi.

Ressentir est simplement un moyen que Dieu se sert au tout début de la vie spirituelle pour attirer les âmes vers Lui et ça ne dure pas toujours.

Un jour où l'autre il faut passer par la nuit de la foi !

Nous n’aimons pas Dieu avec des sentiments, car Dieu est Esprit, l’amour doit se situer au niveau de la volonté, je veux aimer Dieu donc je pose les gestes qu’il faut pour lui montrer mon amour.

Mirak a écrit :
J'en viens donc à me demander s'il est possible que Dieu ne se révèle qu'à ceux qu'il a choisit ? Et si ce n'est pas le cas comment expliquez vous alors que ma recherche de Dieu demeure infructueuse ?
Non, Dieu se révèle à toutes les âmes de bonne volonté, mais pas nécessairement d’une manière sensible, il faut le laisser choisir le moyen qui est le plus susceptible de nous attirer vers lui !

Votre recherche de Dieu n’est pas fructueuse tout simplement parce que vous pensez qu’aimer Dieu est sensible alors que ceci est complètement faux!

Avoir la foi c’est croire sans voir ni sentir sinon elle ne se nommerait pas ainsi (foi)

(Bienheureux ceux qui ont cru sans avoir vu) de mémoire)

Comment aimer Dieu qu'on ne voit pas ?

Par la charité que nous avons envers nos frères!

«Tout ce que vous ferez au plus petit des miens c’est à moi que vous l’avez fait!» ( de mémoire)

Voulez-vous savoir si vous avez la foi et si vous aimez Dieu?

Prenez la température de votre charité envers le prochain.

En gros, je suis d’accord avec Raistlin !
---------------------------------------------------

Ô foi, que tu es bonne, que tu es délicate, que tu es habile! Il est annoncé, ô foi, que, sur le seuil des cieux, tu disparais avec l’espérance: aussi, dans les vallées de ce monde, il m’est doux de t’embrasser (embrasser la foi chrétienne!) de te retenir, de te cultiver, de t’augmenter! Ô foi, tu es mon trésor; c’est toi qui prépares, – oh! Je l’attends de ton dernier service! – mon vêtement de lumière, et qui tresses ma couronne d’immortalité.
Amicalement
La Chartreuse


Je suis soldat du Christ, si la Vérité est attaquée je parlerai, je tiendrai haut et ferme l'étendard de la foi, l'étendard de mon Dieu.

Avatar de l’utilisateur
Tétraèdre
Ex Civitate
Ex Civitate
Messages : 57
Inscription : mer. 27 déc. 2006, 21:18

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par Tétraèdre » dim. 06 déc. 2009, 19:07

Il existe plusieurs façon d'installer la foi catholique( par le Credo du catéchisme de l'Église catholique) dans son coeur mais il existe un seul Chemin pour aller au Ciel et c'est le Chemin unique du Christ notre Sauveur vers le Père dans l'Esprit Saint
Les Trois voies dans la vie intérieure doivent servir en Église : la purification ( ascèse) , la Prière ( adoration) la communion ( Eucharistie) .
Dieu ne force personne mais offre ses grâces à ceux qui demandent

Avatar de l’utilisateur
Anne
Prætor
Prætor
Messages : 6944
Inscription : jeu. 21 févr. 2008, 1:05
Conviction : Catholique romaine
Localisation : Provincia Quebecensis

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par Anne » lun. 07 déc. 2009, 6:31

Mirak a écrit :
Malgré ma volonté sincère de rencontrer Dieu, je n'y suis pas arrivée : je ne ressens ni l'amour, ni la présence dont beaucoup de chrétien parlent - et ce n'est pas faute de l'avoir demandé à Dieu-, je ne le vois pas agir sur ma foi, je ne ressens pas sa présence ni dans l'eucharistie ni en adorant le saint sacrement, bref je demeure la même alors que je ne demande aucun miracle, juste de ressentir cet amour pour ne plus douter.
:(
Il est vrai qu'il arrive, à la plupart des gens, de ne pas "ressentir" la présence de Dieu, surtout au début de notre relation avec Lui. Mais quand ça arrive, on souhaite ardemment que ça se reproduise! Cependant il arrive que ces moments de grâce soient, vous me passerez l'expression, "few and far between".

Pourquoi cela? Peut-être faut-il des conditions particulières? Perso, j'ai souvenir d'un de ces moments, survenu durant la Semaine Sainte, où j'avais suivi "religieusement" tous les offices, jeûné, etc. Cette sensation particulière, je ne l'ai pas ressentie depuis, mais il y en a d'autres, différentes...

Ce n'est que mon opinion, mais je crois que notre style de vie n'est guère favorable aux rencontres avec Dieu. Il nous parle sans doute, mais nous sommes si occupés, tellement entourés de vacarme, assaillis par les soucis, que nous n'avons pas le temps de seulement lui prêter l'oreille de notre coeur. Et quand nous essayons, c'est souvent maladroitement, je pense, si peu habitués que nous sommes à laisser le temps aux autres de s'exprimer; si peu habitués à nous arrêter; si peu habituer à savoir "être en présence", sans attentes de réponses immédiate ou de performences (faut que je "réussisse" à L'entendre, à Le ressentir) que nous passons probablement à côté de la cible sans nous en apercevoir.

Nous avons un beau témoignage d'Élie, dans le premier livre des Rois (19, 11-13). J'aime ce passage qui illustre bien ce que peut être la présence de l'Éternel:

Yahweh dit à Élie: "Sors et tiens-toi dans la montagne devant Yahvé. " Et voici que Yahvé passa. Il y eut un grand ouragan, si fort qu'il fendait les montagnes et brisait les rochers, en avant de Yahvé, mais Yahvé n'était pas dans l'ouragan ; et après l'ouragan un tremblement de terre, mais Yahvé n'était pas dans le tremblement de terre ; et après le tremblement de terre un feu, mais Yahvé n'était pas dans le feu ; et après le feu, le bruit d'une brise légère. Dès qu'Élie l'entendit, il se voila le visage avec son manteau, il sortit et se tint à l'entrée de la grotte.

Donc, je pense qu'il faut persévérer et s'ouvrir plus à Sa présence, plus simplement... Mais surtout, ne pas désespérer!
"À tout moment, nous subissons l’épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés;
nous sommes désorientés, mais non pas désemparés;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés;
terrassés, mais non pas anéantis…
".
2 Co 4, 8-10

etienne lorant
Pater civitatis
Pater civitatis
Messages : 13138
Inscription : mar. 08 avr. 2008, 16:53

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par etienne lorant » lun. 07 déc. 2009, 15:00

Tétraèdre a écrit :Il existe plusieurs façon d'installer la foi catholique( par le Credo du catéchisme de l'Église catholique) dans son coeur mais il existe un seul Chemin pour aller au Ciel et c'est le Chemin unique du Christ notre Sauveur vers le Père dans l'Esprit Saint
Les Trois voies dans la vie intérieure doivent servir en Église : la purification ( ascèse) , la Prière ( adoration) la communion ( Eucharistie) .
Dieu ne force personne mais offre ses grâces à ceux qui demandent

J'ajoute que l'amour du prochain doit découler de l'amour de Dieu. On aurait pratiquer l'ascèse, l'adoration et l'Eucharistie, si l'on ne vient jamais au secours de son prochain, tout cela est vain...

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 12,31.13,1-13

Parmi les dons de Dieu, vous cherchez à obtenir ce qu'il y a de meilleur. Eh bien, je vais vous indiquer une voie supérieure à toutes les autres.
Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je ne suis plus qu'airain qui sonne ou cymbale qui retentit.
Quand j'aurais le don de prophétie et que je connaîtrais tous les mystères et toute la science, quand j'aurais la plénitude de la foi, une foi à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien.
Quand je distribuerais tous mes biens en aumônes, quand je livrerais mon corps aux flammes, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien.
La charité est longanime ; la charité est serviable ; elle n'est pas envieuse ; la charité ne fanfaronne pas, ne se gonfle pas ;
elle ne fait rien d'inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s'irrite pas, ne tient pas compte du mal ;
elle ne se réjouit pas de l'injustice, mais elle met sa joie dans la vérité.
Elle excuse tout, croit tout, espère tout, supporte tout.
La charité ne passe jamais. Les prophéties ? elles disparaîtront. Les langues ? elles se tairont. La science ? elle disparaîtra.
Car partielle est notre science, partielle aussi notre prophétie.
Mais quand viendra ce qui est parfait, ce qui est partiel disparaîtra.
Lorsque j'étais enfant, je parlais en enfant, je pensais en enfant, je raisonnais en enfant ; une fois devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant.
Car nous voyons, à présent, dans un miroir, en énigme, mais alors ce sera face à face. A présent, je connais d'une manière partielle ; mais alors je connaîtrai comme je suis connu.
Maintenant donc demeurent foi, espérance, charité, ces trois choses, mais la plus grande d'entre elles, c'est la charité.
«Cela ne vaut pas seulement pour ceux qui croient au Christ mais bien pour les hommes de bonne volonté, dans le cœur desquels, invisiblement, agit la grâce. En effet, puisque le Christ est mort pour tous et que la vocation dernière de l’homme est réellement unique, à savoir divine, nous devons tenir que l’Esprit Saint offre à tous, d’une façon que Dieu connaît, la possibilité d’ëtre associés au mystère pascal ». ( Gaudium et Spes, le Concile Vatican II )

Avatar de l’utilisateur
Tétraèdre
Ex Civitate
Ex Civitate
Messages : 57
Inscription : mer. 27 déc. 2006, 21:18

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par Tétraèdre » lun. 07 déc. 2009, 19:03

Et moi j'ajoute tu auras toute la charité que tu veux si tu ne purifie pas ton être entier corps âme et esprit par les 7 sacrements en adorant La Trinité et dans la Communion des saints et des saintes tu perd ton temps
L'ascétisme , la communion , la mystique sont essentielles à cette purification Voilà la véritable charité de soi et envers les autres pour la gloire de Dieu donc le salut des autres .
Comment aimer les autres sans s'amer soi même en adorant Dieu
Cherche et tu trouveras

bnauchocolat
Quæstor
Quæstor
Messages : 226
Inscription : sam. 26 févr. 2011, 14:47

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par bnauchocolat » sam. 07 mai 2011, 4:30

Il est vrai qu'il arrive, à la plupart des gens, de ne pas "ressentir" la présence de Dieu, surtout au début de notre relation avec Lui. Mais quand ça arrive, on souhaite ardemment que ça se reproduise! Cependant il arrive que ces moments de grâce soient, vous me passerez l'expression, "few and far between".

Pourquoi cela? Peut-être faut-il des conditions particulières? Perso, j'ai souvenir d'un de ces moments, survenu durant la Semaine Sainte, où j'avais suivi "religieusement" tous les offices, jeûné, etc. Cette sensation particulière, je ne l'ai pas ressentie depuis, mais il y en a d'autres, différentes...

Bonjour,
je dois vous avouer que tous ces témoignages m'étonnent, surtout venant de personnes qui postent souvent ici !

Personnellement et depuis le début, à chaque fois que je prie je ressens un très fort amour de Dieu ou de Marie dans mon coeur ! Et honnêtement si cela n'avait pas été le cas, je pense que j'aurais vite abandonné ma recherche spirituelle.. Même en ressentant cet amour, je me suis dit longtemps que tout cela n'était qu'une invention de mon cerveau (!).
C'est plutôt impressionnant que des personnes croient sans rien ressentir de l'Amour de Dieu !

Cependant je ne prie pas juste pour ce sentiment de paix mais pour être avec Dieu, mais cet Amour qu'il me donne et que j'essaie de lui donner c'est à mon avis l'essence même de la prière ?!

Pourquoi cette différence ? Peut être que les personnes plus sensibles ressentent davantage tout cela ?



J'ai aussi eu une courte vision de quelques secondes de Jesus qui m'a souris, mais alors là je n'ai aucune idée si c'était vrai ou si c'est moi qui l'ai inventé..

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1779
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par cracboum » sam. 07 mai 2011, 7:48

Bonjour Mirakle, en attendant de pratiquer tout ce qu'on vous demande, offrez-vous des choses agréables en pensant que c'est cadeau de Dieu, (car inconsciemment vous faites peut-être barrage) vous finirez par recevoir aussi les choses désagréables comme des cadeaux de Dieu et vous serez heureuse au milieu des cadeaux. :) Il est tout à fait normal et bon de vouloir ressentir, et on ne supporte les épreuves qu'en ayant fait provision de choses gratifiantes. St Jean de la Croix dit qu'avant les grandes épreuves mystiques l'âme reçoit beaucoup de consolations.
Il y en a qui s'infligent des désagréments et finissent par croire que c'est Dieu qui le veut. Ils s'imaginent que leurs sécheresses et leurs "ténèbres" viennent de Dieu et deviennent durs, voire méchants avec eux-mêmes et tout le monde.

Avatar de l’utilisateur
stephlorant
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1724
Inscription : sam. 12 mars 2011, 21:09

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par stephlorant » sam. 07 mai 2011, 11:21

Le regard sur un paysage de printemps, c'est aussi du ressenti, et c'est aussi un message de Dieu. Cette vision est carrément de type mystique, mais l'homme ayant complètement perdu l'habitude de faire silence pour regarder... tout lui paraît sans grandeur. Sauf pour certains, bien sûr, dont celui-ci:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:St ... _Rhone.jpg
In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum
http://www.youtube.com/watch?v=WDV94Iti5ic&feature=related (Philippe Herreweghe)

Avatar de l’utilisateur
Fée Violine
Consul
Consul
Messages : 11390
Inscription : mer. 24 sept. 2008, 14:13
Conviction : Catholique ordinaire. Laïque dominicaine
Localisation : France
Contact :

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par Fée Violine » sam. 07 mai 2011, 12:12

bnauchocolat a écrit :
Il est vrai qu'il arrive, à la plupart des gens, de ne pas "ressentir" la présence de Dieu, surtout au début de notre relation avec Lui. Mais quand ça arrive, on souhaite ardemment que ça se reproduise! Cependant il arrive que ces moments de grâce soient, vous me passerez l'expression, "few and far between".

Pourquoi cela? Peut-être faut-il des conditions particulières? Perso, j'ai souvenir d'un de ces moments, survenu durant la Semaine Sainte, où j'avais suivi "religieusement" tous les offices, jeûné, etc. Cette sensation particulière, je ne l'ai pas ressentie depuis, mais il y en a d'autres, différentes...
Bonjour,
je dois vous avouer que tous ces témoignages m'étonnent, surtout venant de personnes qui postent souvent ici !

Personnellement et depuis le début, à chaque fois que je prie je ressens un très fort amour de Dieu ou de Marie dans mon coeur ! Et honnêtement si cela n'avait pas été le cas, je pense que j'aurais vite abandonné ma recherche spirituelle.. Même en ressentant cet amour, je me suis dit longtemps que tout cela n'était qu'une invention de mon cerveau (!).
C'est plutôt impressionnant que des personnes croient sans rien ressentir de l'Amour de Dieu !

Cependant je ne prie pas juste pour ce sentiment de paix mais pour être avec Dieu, mais cet Amour qu'il me donne et que j'essaie de lui donner c'est à mon avis l'essence même de la prière ?!

Pourquoi cette différence ? Peut être que les personnes plus sensibles ressentent davantage tout cela ?

J'ai aussi eu une courte vision de quelques secondes de Jesus qui m'a souris, mais alors là je n'ai aucune idée si c'était vrai ou si c'est moi qui l'ai inventé..
Vous avez beaucoup de chance! Ce n'est pas une question de sensibilité. Il semble que Dieu fasse des faveurs aux débutants pour les encourager. Mais beaucoup de saints, et des plus grands, ont pu passer des années sans rien ressentir du tout, continuant à avancer dans la foi pure, dans le noir, dans la confiance. Par exemple Mère Teresa, qui est restée presque 50 ans dans cet état; ou ste Thérèse de l'Enfant Jésus, à la fin de sa vie.

cracboum
Tribunus plebis
Tribunus plebis
Messages : 1779
Inscription : mer. 03 mars 2010, 10:36
Localisation : hein! quoi? ou suis-je?

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par cracboum » sam. 07 mai 2011, 13:28

Fée Violine, Mère thérésa ressentait beaucoup de bonheur à s'occuper des malades, et elle leur disait : avec Dieu on n'est jamais seul", elle parlait d'expérience : les pauvres compensaient l'absence de celui qui lui manquait tant puisqu'elle Le voyait en chacun d'eux. Quand on aime, manquer ou posséder sont des variables du ressenti. Ste Thérèse de l'EJ ressentait énormément de choses comme on le voit dans ses oeuvres.
Ce qui caractérise la nuit de la foi, c'est un violent ressenti, puisque la cruauté de cette épreuve vient justement de cet amour ardent qui ne trouve pas, ne trouve plus l'être aimé comme auparavant. Dire qu'il n'y a pas de ressenti est un contresens !
L'amour est toujours un ressenti, en manque ou en plénitude.
Miracle s'inquiète de ne pas ressentir, de ne pas aimer et de ne pas être aimée, elle entre en plein dans la dialectique du ressenti amoureux.

Avatar de l’utilisateur
René
Barbarus
Barbarus

Re: Quelle explication donnez-vous à celui qui a cherché ?

Message non lu par René » sam. 07 mai 2011, 13:43

Bonjour Mirak
durant des dizaines d'années, j'ai été athée, comme tant d'autres.Cependant, j'ai vécu et élevé mes enfants selon une certaine morale, qui, finalement, se rapproche beaucoup de la morale chrétienne.Mais la foi, la prière etc..
Je n'ai pas été ,par contre, très chrétien par un métier ou autre.
La maladie m'a frappé très durement il y a presque dix ans.J'ai perdu parents, grands-parents, oncles, tantes, cousins etc..subsiste ma femme, nos enfants et un frère autiste.Cela, c'est banal.
Souvent hospitalisé, je suis visité depuis des années par un diacre.C'est devenu un ami.
En 2008, au cours d'une hospitalisation, il m'a parlé entre autres choses, de la compassion, de la souffrance de l'autre.
Durant des années, j'ai fait du secourisme, de la vie associative..l'autre, ce mystère, m'a toujours passionné !
Je suis incapable de vous expliquer, de vous traduire avec des mots ce que je vis depuis.
Je vous rassure, je ne vois point de petites lumières ou d'éclairs dans le ciel.
Je ne suis plus jamais seul; les moments de prière, parce que maintenant je prie, sont des moments privilégiés.
Je ne pleure plus depuis des lustres; et, cependant, lorsque je sens le besoin de prier, parce que c'est un besoin; parfois, les larmes me viennent aux yeux.Si j'avais le truc, l'astuce ou autre;je vous donnerai de tout cœur la recette.
Je commence à aborder les moments difficiles avec beaucoup plus de sérénité et de confiance !
Je suis parfois gêné, sur ce forum notamment, parce que j'ai reçu une sorte de grâce que beaucoup cherche sans vraiment la ressentir.Je comprends, en effet, que certains soient un peu "dérangé" de voir que ce qu'ils demandent est parfois accordé à d'autres. Je ne peux que prier pour que ceux là reçoivent cette lumière.
Ce, pour vous dire, qu'il faut, me semble-t-il, être patient et faire confiance au seigneur.
C'est la souffrance et la maladie, la mort d'êtres aimés, qui m'ont amené à la foi.
Il me semble bien que la foi est la plus irrationnelle des certitudes; mais, c'est une certitude.
Mirak, ne perdez pas courage; le moment viendra.
Je suis très mal placé pour vous conseiller, mais je vous livre tout de même mon expérience parce qu'elle est un signe d'espoir pour chacun.
Je ne saurais plus vraiment disserter sur la souffrance, le sens de ceci ou de cela; je vis et je prie.
Soyez patiente Mirak, soyez patiente; tout viendra en son temps.
Venez sur ce forum et les autres, rencontrez des gens, bref, vivez et soyez attentive, soyez prête.
Je ne souhaite qu'une chose en ce moment; que le seigneur vous donne ce qu'il m'a donné; à vous et à pas mal de gens du forum et d'ailleurs.
Soyez forte, ne vous laissez pas allez, prier avec votre cœur, donnez vous à Dieu, faites lui confiance, laissez vous porter...aimez le; demandez lui de vous aimer et d'aimer les autres....et aimez les vous même...
Je vous souhaite une bonne journée Mirak, restez sereine!!!!!!
René

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 83 invités